Depuis 40 ans, la France a accueilli des millions d’étrangers qui ne l’aiment pas

Publié le 21 octobre 2020 - par - 8 commentaires

Depuis 1793, la France s’est toujours honorée à rester la protectrice des personnes persécutées, en raison de leur race, de leur religion ou de leur combat pour la liberté.

Comme le rappelle Renaud Girard dans sa chronique du Figaro, la Constitution de 1793 stipulait que “Le peuple français donne asile aux étrangers bannis de leur patrie pour la cause de la liberté. Il le refuse aux tyrans.”

À l’époque, pour bien des écrivains et combattants de la liberté, persécutés par les monarchies, la France révolutionnaire était le paradis de la liberté et des droits de l’homme.

Cette générosité a fait merveille jusqu’en 1980.

Pour ne parler que de la période récente, la France a accueilli les Arméniensrescapés du génocide de 1915, les Russes fuyant la Révolution de 1917, les républicains espagnols fuyant le franquisme,  les Juifs allemands et polonais fuyant le nazisme et plus récemment, les boat people  vietnamiens fuyant le communisme.

Tous ont remercié la France et l’ont servie avec courage, payant parfois le prix du sang au cours des guerres.

Tous l’ont profondément aimée et se sont assimilés avec enthousiasme et fierté.

Mariages mixtes et prénoms français étaient la norme.

Girard cite cette belle phrase du père du philosophe français Jankélévitch, d’origine russe :

“Un pays où, si vous êtes juif, vous pouvez quand-même devenir capitaine et où la moitié de la population manifestera pour vous si on vous accuse injustement, ne peut être un mauvais pays.”

C’était à l’époque de l’affaire Dreyfus, quand l’armée était encore le pilier de la nation.

Oui, cette immigration d’amoureux de la France fut une véritable bénédiction pour le pays. Oui, ce fut une richesse inestimable.

Qu’on nous cite un Arménien, un Russe, un Espagnol, un Juif, un Vietnamien, qui ait  posé le moindre problème à la France.

Qu’on nous en cite un seul qui ne soit heureux et fier d’être français !

Aucun d’eux, en effet, n’a jamais revendiqué son droit à la différence.

Aucun d’eux n’a exigé la moindre revendication communautariste.

Aucun d’eux n’a endossé l’habit du pauvre immigré persécuté, en défilant dans nos rues.

Aucun d’eux n’a sifflé la Marseillaise ni brûlé un drapeau français. Le drapeau, ils l’ont servi avec un courage exemplaire.

Aucun d’eux n’a craché sur la France, attaqué des commissariats, des pompiers ou des médecins aux urgences.

Aucun d’eux n’a perpétré un attentat de masse ou égorgé les passants au cri de “Allahu akbar”.

Aucun d’eux n’a contesté l’enseignement gratuit de l’école républicaine, ou menacé les enseignants, bien au contraire.

Aucun d’eux n’est venu remplir les prisons françaises, comme c’est le cas aujourd’hui.

Pourtant, la France de l’époque ne versait pas 7 500 milliards de social comme aujourd’hui.

La grave erreur de la France, depuis 40 ans, a été d’accueillir des millions d’étrangers qui ne l’aiment pas.

Plus question d’assimilation, plus question d’intégration. Un seul mot d’ordre :

Le droit à la différence pour l’immigré et le devoir de repentance pour la France, qui doit expier ses crimes du passé.

Le résultat est sous nos yeux. Un enseignant décapité par un Tchétchène.

Il y a deux siècles, toute l’Europe se précipitait en France pour y jouir de la LIBERTÉ.

Mais en 2020, c’est un réfugié tchétchène, un barbare, qui décapite un professeur parce qu’il enseigne la LIBERTÉ !!

Quel fantastique bond en arrière civilisationnel, au nom de cet illusoire “vivre-ensemble” !

Le droit d’asile, qui faisait l’honneur de la France est devenu son tombeau.

Il n’y aura jamais de retour en arrière. C’est terminé. La France que nous ont léguée nos ancêtres va disparaître. C’est inéluctable car on n’efface pas 40 années d’immigration de populations qui refusent toute intégration.

On a bradé la nationalité française à des gens qui détestent la France et la civilisation occidentale. L’heure de la facture est arrivée. Le choc frontal sera terrible.

La décapitation de Samuel Paty, 33e attentat depuis 2017, n’est qu’un avant-goût de ce qui attend les Français.

Il suffit de lire les réseaux sociaux pour y constater que des milliers de musulmans applaudissent à l’exploit du barbare tchétchène.

Et ces fans de la sauvagerie, nos élus en ont fait des Français inexpulsables !

Aucune loi, aucune politique ne changera la donne. Nous avons hébergé des millions d’immigrés qui méprisent la France et ses valeurs.

75 % des musulmans de moins de 25 ans placent la charia au-dessus de la loi républicaine, mais Macron s’obstine à accueillir 500 000 immigrés par an, clandestins compris.

L’explosion du volcan ne saurait  tarder.​ ​

Les islamistes avancent à pas de géant pendant que la République et ses élus courbent l’échine et rasent les murs au cri de “pas de vagues”.

JMLP sonnait le tocsin dès 1980, mais gauche et droite, pour régner sans partage, ont préféré le diaboliser et sacrifier l’avenir de la France.

https://ripostelaique.com/depuis-40-ans-la-france-a-accueilli-des-millions-detrangers-qui-ne-laiment-pas.html

Print Friendly, PDF & Email

8 réponses à “Depuis 40 ans, la France a accueilli des millions d’étrangers qui ne l’aiment pas”

  1. Cette évidence, qui fait de nous des étrangers détestables dans notre beau pays, nous conduit, soit à l’affrontement pour faire perdurer la France et développer ses belles valeurs, soit à la soumission des Français de coeur et d’esprit. Le combat va être d’autant plus rude que nos dirigeants criminalisent les identitaires courageux et qu’une partie de notre peuple ,née après 1970 a été élevé dans l’esprit de repentance au point de traiter de racistes nos courageux lucides qui décrivent et dénoncent cette situation dégradante et calamiteuse au profit de vrais racistes qui détestent le blanc ou qui servent une idéologie totalitaire, raciste depuis 13 siècles, qui se complait à soumettre l’autre et la gente féminine, avec cruauté , dès qu’il en a les moyens de par la faiblesse de ce dernier. Force est de constater qu’une fois conquis, un peuple ne parvient pas à se libérer de l’Islam, même Ata Turc n’y a pas réussi. Un pays musulman ne supporte aucun infidèle ou n’est source que de perpétuelles confrontations et génocides. Est-ce ce sombre destin que nous voulons donner en héritage à nos enfants et au monde ?

  2. Avatar Gisèle dit :

    Je suis complètement d’accord ! Entre 1978 et le début des années 80 j’étais éducatrice de prévention dans un quartier de Paris où beaucoup de maghrébins venaient d’arrIver. La difficulté d’intégration se posait et on intervenait surtout pour des problèmes de délinquance, de soutien scolaire et le travail en lien avec l’école. Par contre la religion n’était pas un obstacle, la communication avec les familles non plus, il y avait une reconnaissance pour la France de les avoir accueillis. Dans l’équipe éducative il y avait une mixité avec des éducateurs qui étaient d’anciens enseignants algériens, marocains, tunisiens. Et on arrivait à travailler ensemble. La religion avec le port du voile est arrivée avec la troisième génération née en France. C’est un échec de l’état français et des politiques successives depuis 40 ans qui ont certainement fait des choses mais n’ont pas pris la mesure de l’impact religieux et de ses conséquences pour la France. Encore aujourd’hui le gouvernement continue à banaliser cet impact. Quand Darmanin dit encore hier soir sur BFM qu’il maintiendra le port du vêtement religieux dans les sorties scolaires à l’école et à l’université c’est une grave erreur. Il est en pleine confusion à propos de ces symboles religieux. Il parle de Latifa la maman d’un militaire tué par Mohamed Merah qui elle porte un foulard normal, on voit ses cheveux devant, qu’il confond avec le foulard chariahtique qui descend jusque sur le front ! Décidément on arrivera à rien avec ce gouvernement qui certes va faire des choses, mais ne va pas retirer le symbole de la chariah dans l’espace public !

  3. Avatar Christian Jour dit :

    Les musulman DEHORS, on en a marre de ces cafards et de leur secte diabolique.

  4. Avatar Adalbert le Grand dit :

    Je suis globalement d’accord avec cet article et les idées exprimées. L’aphorisme sur les réfugiés cherchant autrefois la liberté et voulant sa peau aujourd’hui est frappant.

    Quelques commentaires :

    – c’est un tantinet exagéré de dire qu’il n’y a eu aucun immigré espagnol, portugais, polonais, italien, belge ou autre européen ou asiatique qui n’ait posé aucun problème. Il doit bien y avoir eu quelques indésirables dans le tas.

    Mais c’est sûr que cela n’a rien à voir avec l’immigration afro-musulmane qui déferle sur notre pays depuis cinquante ans, où ce sont à l’inverse les plaies qui dominent ultra-massivement.

    Selon un petit calcul que j’ai fait suite au mantra de 2015 des belles âmes généreuses, multiculturalistes, antiracistes et ouvertes à l’Autre répétant sottement en boucle « 99,99% des musulmans en France ne posent AUCUN problème », j’ai au contraire calculé que 25% au moins posent de graves problèmes, un taux ahurissant (ce sont tout simplement les délinquants ou criminels passibles de la prison)! Ou sinon, il faut croire qu’il y a 10 milliards de musulmans en France (puisque seulement 1/10.000 poserait problème!) . Et calculé aussi que le taux de criminalité dans la population musulmane (au moins masculine) bat tous les records, 40 à 50 fois celle des FDS en proportion.

    Même si on ne prend que le chiffre des « islamistes », 20.000 minimum, cela ferait 400 millions de musulmans* dans un pays de 67 millions. Non, décidément, 99,99% c’est vraiment n’importe quoi (* je pars du principe que ce sont à 97% les hommes qui posent problème, d’où x2). Un bobard gaucho de plus, comme la fadaise des « riches » qui ne paient pas assez d’impôts.

  5. Avatar GAVIVA dit :

    attention, c’est de l’art!!
    mais imaginer l’inverse, c’est un scandale!
    https://dailystormer.su/art-featuring-obese-blacks-mutilating-the-corpses-of-whites-allowed-on-instagram/
    et du racisme, accessoirement!

  6. Bonjour il n’y a pas que des étrangers qui n’aime pas la France, j’étais Français , et je ne l’aimais pas non plus, j’ai tellement eu la haine de ce qu’elle est devenue que j’avais honte être Français en 2017 ,j’ai renoncé à ma nationalité Française pour prendre celle de mon épouse Autrichienne , j’ai quitté la France qui a vu naître mes ancêtres et moi même pour vivre ici en Autriche pour toujours. Nos enfants ne mettrons jamais les pieds en France devenue une poubelle islamisée ou règne la terreur,la mort ,la soumission ,
    j’aurais pu combattre cette terreur islamisée , mais ce pays majoritairement peuplé de lâches collabos ne mérite pas qu’on le sauve ,certains rejettent M .Macron pour sa politique , les vrais coupables sont tous ceux qui se sont succédé de Mitterrand , a Hollande sans oublié le sarko. M. Macron est le seul qui a eu le courage à chercher de sauver la France, même si cela est trop tard, pour guérir d’une gangrenne faut amputer la partie nécrosée .

  7. frejusien frejusien dit :

    J’approuve votre article Jacques Guillemain, avec un petit bémol,
    La France avait déjà , avant 1980, accueilli qq pourritures , par le fait du Prince, nous avons reçu des dictateurs africains venus pour échapper à la justice de leur pays, et ils n’étaient pas tout blancs !!
    et surtout VGE, l’idiot congénital, a hébergé Khomeini, le barbu qui a enflammé tout le Moyen Orient, et relancé la conquête islamique.

    Donc, nos présidents avaient déjà dévoyé ce principe du droit d’asile, puis la gauche a ouvert la porte à des flots d’envahisseurs qui viennent nous priver de notre LIBERTÉ,
    et en cela , nos zélus les aident et les soutiennent par l’édition de la loi PLEVEN, la loi GAYSSOT, et plus tard , peut-être la loi AVIA
    ces gens là ne viennent pas pour jouir de la liberté que nous avons chèrement acquise,
    ils viennent s’emparer du pays que nous avons construit.

  8. Avatar PASCAL LEVEQUE dit :

    La France, terre d’accueil pour ceux qui sont rejetés oui mais le problème c’est que nous avons fini par récupérer toute la misère du monde et en particulier l’islam qui est intolérant et totalitaire dans sa doctrine. La France doit maintenant revoir nos libertés si nous voulons survivre en tant que nation.

Lire Aussi