» Ami, dit l’enfant grec, dit l’enfant aux yeux bleus, je veux de la poudre et des balles. « 

Publié le 20 octobre 2020 - par - 5 commentaires

Je ne suis pas  » je suis Charlie « , je ne suis pas non plus  » je suis Samuel », pas plus que  » je suis enseignant « .

Mais, comme Benoît Rayski, je suis plutôt un enfant grec aux yeux bleus.

J’ai d’ailleurs un avantage sur Benoît Rayski  : je suis plus jeune que lui et j’ai les yeux bleus.

L’enfant grec : 
 » – Ami, dit l’enfant grec, dit l’enfant aux yeux bleus,
Je veux de la poudre et des balles.  « 
______________

Benoît Rayski :

Les fleurs s’amoncellent devant le collège où enseignait Samuel Paty. Surtout des roses dont on a soigneusement enlevé les épines.

Les hommages pleuvent et l’un d’entre eux sera national. On va donc pleurer. Mais – posons la question – la France n’est-elle capable de se rassembler que pour les enterrements ?

Où sont les milliers de musulmans qui devraient crier leur écoeurement alors qu’ils étaient si nombreux à la manifestation contre l’islamophobie ? 
Où sont les dizaines de milliers de manifestants en colère criant « l’islamisme ne passera pas » ? Ils étaient pourtant si nombreux pour saluer la mémoire d’Adama Traoré.
Il est vrai que ce dernier est mort lors d’une interpellation policière alors que Samuel Paty a été victime d’une interpellation islamiste…

Lisez Libération. Droit dans ses pantoufles, ce journal s’indigne de certaines réactions suscitées par la mort du professeur : « l’extrême droite, première dans la récup' ».
Regardez le communiqué du CCIF. Droit dans ses babouches, cet organisme dénonce « l’instrumentalisation du drame par les racistes ».

Nous vivons dans un pays où les attentats islamistes rythment la vie de leurs bruits horribles.
Nombreux sont ceux qui se bouchent les oreilles pour ne pas entendre.
Tout aussi nombreux sont ceux qui après chaque attentat psalmodiaient « vous n’aurez pas notre haine » ou « tous en terrasse ».

Une démission collective et lâche pour préserver un soi-disant « vivre ensemble ».

C’est contre les pantoufles qu’il faut se battre et crier aux assassins : « vous aurez notre haine ».

En 1828, après que les Turcs ont massacré la population grecque de Chios, Victor Hugo, révolté, écrivit un poème célèbre.

Voici sa dernière strophe que je dédie à tous ceux que le silence des pantoufles écoeure.

« Veux-tu, pour me sourire, un bel oiseau des bois,
Qui chante avec un chant plus doux que le hautbois,
Plus éclatant que les cymbales ?
Que veux-tu ? fleur, beau fruit, ou l’oiseau merveilleux ?
– Ami, dit l’enfant grec, dit l’enfant aux yeux bleus,
Je veux de la poudre et des balles. »

https://www.atlantico.fr/decryptage/3593141/professeur-decapite–je-crains-plus-le-silence-des-pantoufles-que-le-bruit-des-bottes-max-frisch-samuel-paty-benoit-rayski

__________________

Le poème de Victor Hugo s’appelle  » l’enfant « .
Écoutez le en entier :

Print Friendly, PDF & Email

5 réponses à “ » Ami, dit l’enfant grec, dit l’enfant aux yeux bleus, je veux de la poudre et des balles. « ”

  1. Avatar Gisèle dit :

    Les quelques musulmans qui étaient au rassemblement dimanche sont ceux qui s’intègrent et qui ne portent pas de signes extérieurs religieux. Ceux qui sont voilés comme c’était le cas lors de la manif du 10 novembre 2019 étalent leur intégrisme. Ce ne sont pas des amis de la République. Ceux qui le croient sont naïfs. C’est pourquoi je suis contre le voile dans l’espaCe public sauf pour aller à la mosquée, et j’attends que le gouvernement se réveille parce qu’en autorisant le foulard chariahtique dans l’espace public qui n’est pas celui de nos grands mères il ouvre la porte à la radicalisation.

  2. Avatar Christian Jour dit :

    DE LA POUDRE ET DES BALLES oui j’en veux aussi.

  3. Antiislam Antiislam dit :

    Bonjour,

    Merci pour cet article, Claude.

    2021 marquera le bicentenaire de la libération de la Grèce de la barbarie ottomane.

    D’après « Le Figaro », les Grecs se préparent à fêter cette grande date dans une grande joie, mais aussi avec l’inquiétude de la même menace qui reparaît …

  4. Avatar PASCAL LEVEQUE dit :

    La réponse doit être proportionnelle à l’attaque, c’est ce que l’on apprend dans la police et c’est ce que nous devrions faire dans la vie de tous les jours. L’intelligence n’est pas de combattre l’inculture par la culture, c’est une utopie car celui qui ne possède pas la connaissance ne peut pas comprendre et recevoir le message, il reste alors la solution de la force mais toujours menée par l’intelligence, force brutale et intelligence peuvent très bien cohabiter.

  5. Avatar patito dit :

    le président ,d’un ton martial et sans réplique , nous a annoncé que nous sommes en guerre !
    J’ai voulu aller à une manifestation de conscrits avec une rose blanche mais j’ai renoncé car je n’ai pas de permis de port d’arme pour ce modèle qui doit être en catégorie A .

Lire Aussi