L’asservissement sexuel des femmes blanches par l’islam, mis en scène dans la peinture

Publié le 7 octobre 2020 - par - 12 commentaires

Photo : Peint en France en 1866 et intitulé « Marché aux esclaves », le tableau a été décrit comme « montrant un marchand d’esclaves, Noir, apparemment musulman, exhibant une jeune femme nue à la peau beaucoup plus claire à un groupe d’hommes pour examen », probablement en Afrique du Nord.

 

Le parti « Alternative pour l’Allemagne » (AfD) avait  mis plusieurs affiches de ce tableau avec le slogan « Pour que l’Europe ne devienne pas l’Eurabie » [voir article RR].  Beaucoup de gens des deux côtés de l’Atlantique ont été interpellés par cet usage ; même le musée américain où se trouve le tableau original a envoyé à l’AfD une lettre « insistant pour qu’ils cessent et renoncent à utiliser ce tableau » (même s’il est dans le domaine public).

 

Objectivement parlant, le tableau « Marché aux esclaves » en question dépeint une réalité qui s’est jouée d’innombrables fois au cours des siècles : Les musulmans d’Afrique, d’Asie et du Moyen-Orient ont longtemps ciblé les femmes européennes, au point d’en avoir réduit des millions en esclavage au fil des siècles (voir le livre de Raymond Ibrahim Sword and Scimitar  / L’Épée et le cimeterre (sabre) pour une documentation abondante).

Il se trouve qu’il y a autre chose – un autre support que l’écriture – qui documente cette réalité : d’innombrables tableaux, plus nombreux que celui en question, concernant l’enlèvement, la traite et l’esclavage sexuel des femmes européennes ; dans l’ensemble, ils soulignent encore l’omniprésence et la notoriété de ce phénomène.  En effet, ce thème était si connu que de nombreux artistes et peintres du XIXe et du début du XXe siècle s’y sont spécialisés, souvent sur la base de leurs propres témoignages. Comme le dit une galerie d’art : « Beaucoup … des plus grands peintres ont voyagé [dans le monde musulman] eux-mêmes, et ce qu’ils ont peint était basé sur les croquis qu’ils avaient faits pendant leur séjour…« 

Vous trouverez ci-dessous une vingtaine de ces peintures (il y en a beaucoup plus).  Outre le nom de l’artiste, l’année de la peinture et, si possible, le titre – informations souvent difficiles à vérifier – j’ai limité mes remarques à des apartés et des précisions importantes, principalement dans les premiers tableaux, laissant l’image parler d’elle-même [note de l’auteur de l’article original].

https://www.frontpagemag.com/fpm/2020/10/islams-sexual-enslavement-white-women-raymond-ibrahim/


« Les martyres bulgares », de Konstantin Makovsky, 1877.  Il dépeint les événements d’un an plus tôt, lorsque les  cavaliers mercenaires de l’armée de l’Empire ottoman (les soi-disant bashi-bazouks)   ont violé et massacré les femmes chrétiennes de Bulgarie et leurs enfants.  Le journaliste américain MacGahan, qui a fait un reportage depuis la Bulgarie, a écrit ce qui suit à propos de cet événement : « Lorsqu’un musulman a tué un certain nombre d’infidèles, il est sûr du Paradis, quels que soient ses péchés….Le musulman ordinaire prend le précepte dans un sens plus large, et compte les femmes et les enfants aussi…. les Bashi-Bazouks, afin de gonfler le compte, éventrent les femmes enceintes, et tuent les enfants à naître ».

L’ampleur de la répression qu’ils firent subir aux Bulgares au cours de l’insurrection bulgare d’avril 1876 indigna le monde entier1 et provoqua la guerre russo-turque de 1877-1878.

Les bachi-bouzouks furent aussi utilisés par les « Jeunes-Turcs » pour massacrer près de 30 000 chrétiens Arméniens à Adana en avril 19092,3.[wikipedia]

« L’enlèvement d’une femme d’Herzégovine », par Jaroslav Čermák, 1861.  D’après la description officielle du musée : « Troublant et extrêmement évocateur, il représente une femme chrétienne blanche, nue [et enceinte ?] enlevée dans son village par les mercenaires ottomans qui ont tué son mari et son bébé ».

 

« L’enlèvement », par Eduard Ansen-Hofmann (1820-1904).

 

« Le marché aux esclaves », par Otto Pilny, 1910.

 

« Enlevée », par Eduard Ansen-Hofmann (1820-1904).

 

« Namona », par Henri Tanoux, 1883.

 

« L’amertume de l’esclavage « , par Ernest Norman, 1885.

 

« Une nouvelle arrivée », de Giulio Rosati (1858-1917).

 

« La nouvelle fille esclave », par Eduard Ansen-Hofmann (1820-1904).

 

« L’examen des esclaves « , par Ettore Cercone, 1890.

 

« Trafiquant d’esclaves », par Otto Pilny, 1919.

 

« Marché aux esclaves », par Eduard Ansen-Hofmann, 1900.

 

« Négociations sur la traite des esclaves », par Fabio Fabbi (1861-1946).

 

« L’esclavage des Blanches en Orient – sur le chemin du marché aux esclaves, » par Harper’s Weekly, avril 1875.

 

« Nouvelle arrivée, »  par Eduard Ansen-Hofmann (1820-1904).

 

« La concubine serbe », par Jean-Joseph Benjamin-Constant, 1876.

 

« Marché aux esclaves », par Émile Jean-Horace Vernet, 1836.

 

« Marché aux esclaves« , par Jean-Leon Gerome, 1871.

 

« Captive au Harem « , par Eisenhut Ferencz, 1903.

 

« Scène du harem », par Fernand Cormon, 1877.

https://www.frontpagemag.com/fpm/2020/10/islams-sexual-enslavement-white-women-raymond-ibrahim/

Print Friendly, PDF & Email

12 réponses à “L’asservissement sexuel des femmes blanches par l’islam, mis en scène dans la peinture”

  1. Avatar Gisèle dit :

    Ce serait instructif d’en faire le récit sur CNEWS dans face à l’info par Éric Zemmour ou Marc Menant, histoire d’éclairer les français sur ce qui nous guette, dans ce pays, si nous ne réagissons pas intelligemment.

  2. François des Groux François des Groux dit :

    Merci Jules pour cet article « visuel ».

    A l’époque de la mode de l’orientalisme, cette peinture développait une conception quelque peu érotique, voluptueuse du harem… qui relevait plus du fantasme des peintres et du public masculins.

    On en frémissait sans doute de subversivité dans les salons européens, dans des pays qui n’avaient aucune population musulmane.

    Après avoir assisté au spectacle des Yézidis et chrétiennes mises en esclavage et maintenant que les islamistes sont parmi nous, on en frémit tout à fait… mais d’effroi.

  3. Avatar Christian Jour dit :

    Et voilà ce que les dégénérés veulent nous imposer, l’esclavage de nos femmes et de nos filles et notre gouvernement de fous leur déroule le tapis rouge, alors qu’on devrait accueillir ces parasites avec du plomb. Dehors l’islam.

  4. Avatar bouillot marie ange dit :

    ce sont des tarés et quand on voit que Macron veut faire apprendre l’arabe à l’école, cette langue de dégénères quelle honte.

  5. Avatar J C dit :

    A transmettre au ministère de la culture .
    Roselyne Bachelot pourra informer Macron qui n’a pas Beaucoup de culture .

  6. Avatar Phoenix dit :

    Ç’aurait été bien de dire que c’est Gérome, un peintre orientaliste du XIXe qui est l’auteur du tableau.
    Des Groux et borgognome ont tous deux raison.
    L’époque idéalisait la culture arabe…
    On croyait même à l’époque que ces ‘’Chances’’ avaient apporté un âge d’or en El Andalus!
    Autre temps autres mœurs.

  7. Avatar palimola dit :

    Même entre eux c’est des sauvages ! Et dire qu’on nous bassine avec l’esclavage pratiqué il y a des siècles .https://www.ladepeche.fr/2019/10/18/qui-est-jessica-edosomwan-la-fugitive-la-plus-recherchee-de-france,8488831.php

  8. Avatar Anne Lauwaert dit :

    Dans le contexte du mégalomane Erdogan : il fautlire le livre de Noel Barber : « Lords of the Golden Horn, the sultans, their harems and the fall of the Ottoman Empire » mais il y a aussi “La piraterie barbaresque en Méditerranée XVI° – IXI° siècle de Roland Courtinat – Dans les années 1960 mes parents me mettaient en garde : ne jamais entrer seule dans une boutique car la Traite des blanches faisait encore peur.

  9. Avatar J dit :

    Ces abrutis d’anti racistes seraient capables de dire qu’il s’agit d’une forme de « suprématie blanche » où les hommes de couleur ne fantasmeraient que sur les Blanches, reléguant ainsi les femmes de couleur comme inférieures.

  10. Avatar Dorylée dit :

    Sur les différents tableaux présentés, aucune des femmes blanches ne porte d’écriteau  » WELKOMME REFUGEES  » . Sans doute ne connaissaient-elles pas leur chance…

  11. Avatar R.E.D. dit :

    dans un des films « Angelique « la scène ou elle est présentée et vendue aux enchères a tous ces roitelets d’Afrique vaut son pesant d’or; il es étonnant que cette scène n’est pas été caviardée dans le film qui est repassée il n’y a pas si longtemps . L’enfermement avec les chats affamés est aussi très parlante . a voir ou a revoir par la qualité de ces films » historiques »
    Les livres des époux Golon sont bien plus documentés sur l’époque . La partie « nouveau monde  » intéressante .

  12. Claude Laurent Claude Laurent dit :

    Maître Taqyia sur une dune de son désert spirituel perché
    Des leçons de bonnes manières se croit-il affublé:

    Loi contre le séparatisme islamiste : Ibrahim Mounir, Guide suprême des Frères musulmans, défie Emmanuel Macron

    le communiqué du Guide suprême réaffirme la doctrine sectaire de la Confrérie concernant la « suprématie des lois d’Allah sur celles des Hommes »

    a religion à laquelle ses partisans sont attachés, a toujours su vaincre les >bavuresdépassements illégaux et inhumains< en vue de dénaturer cette religion »

    A propos de BAVURES et de dépassements inhumains, que pensez-vous de ces quelques sourates (liste non exhaustives- il en reste 460)
    8-17. Ce n’est pas vous qui les avez tués: mais c’est Allah qui les a tués….
    9 v5 : "lorsque les mois sacrés seront expirés, tuez les infidèles partout où vous les trouverez. (…)"
    s 9 v28 : "les infidèles ne sont que souillure"
    s 9 v30 : (les juifs et les chrétiens) "Qu'Allah les
    anéantisse !(…)"
    33-27. Et Il vous a fait hériter leur terre, leurs demeures, leurs biens, et aussi une terre que vous n'aviez point foulée. Et Allah est Omnipotent.

    Hadith de Bukhari 9,50 :
    "Muhammad a dit: « Aucun musulman ne devrait être mis à mort pour le meurtre d'un infidèle.

    https://www.fdesouche.com/2020/10/06/loi-contre-le-separatisme-islamiste-ibrahim-mounir-guide-supreme-des-freres-musulmans-defie-emmanuel-macron/?fbclid=IwAR2CiRUL0lKFWjvoKecPn1mq1tMLZy_DFCltwNMMOlBaMlAUPtWvmfhKAvw

Lire Aussi