Boris Johnson interdit les pratiques gauchistes de harcèlement et de propagande transgenre à l'école

Enfin…

Enfin un responsable politique qui, en Occident, met le hola sur la dégénérescence de notre société voulue et imposée en toute impunité par les gauchistes. 

Dégénérescence, la pratique du boycott d’entreprise quand celle-ci n’est pas politiquement correcte.

Dégénérescence, l’hallali contre ceux qui critiquent l’islam, le voile, les BLM etc sur les réseaux sociaux.

Dégénérescence, l’usage de la force pour empêcher et interdire les conférences et réunions avec des invités im-politiquement corrects.

Nous en dénonçons chaque jour ou presque des exemples sur Résistance républicaine.

.

Ce sont nous avons peu parlé jusqu’alors, car nous ne pouvions croire que cela existe, c’est la tyrannie transgenre qui pousserait des gosses, des ados… à se revendiquer « sans genre » soit « personne non binaire »… J’avoue que je ne savais même pas que ça existait…

Le témoignage de ce professeur anglais qui travaille dans une institution pour élèves autistes fait froid dans le dos. On découvre que ces enfants malades mentaux sont manipulés, de telle sorte qu’ils croient qu’ils sont autistes parce que « pas du bon sexe » ou trop sexués… Et des ados qui se font opérer, subissent l’ablation des seins, par exemple… croyant de bonne foi que leur personne et leur sexe n’iraient pas ensemble.

Cela fait la fortune des cliniques spécialisées, comme cette Travistok clinic, fréquentée par des ados en perdition…
Question subsidiaire : comment des parents peuvent-ils accepter que leur enfant, si jeune, change de sexe,  se fasse opérer, mutiler ? C’est une forme d’assassinat. Je ne sais d’ailleurs si la loi anglaise prévoit l’autorisation des parents pour des interventions pour mineurs…

https://www.fdesouche.com/2018/11/19/grande-bretagne-une-enseignante-lance-lalerte-17-enfants-autistes-dune-ecole-amenes-a-changer-de-sexe/

.
Et voilà que Boris Johnson met les pieds dans le plat et impose, dans le programme scolaire, une contre-propagande à la propagande. Ben oui, on en est là… puisque les gauchistes ont pris tous les pouvoirs, ont toutes les audaces et sont très présents à l’université, dans les livres scolaires etc. la seule solution est effectivement un contre-pouvoir officiel, celui du Ministère de l’Education nationale…
Au programme, donc, d’abord le dénigrement de la « cancel culture » …

La cancel culture (« culture de l’annulation »), ou call-out culture (« culture de la dénonciation »), est une pratique née aux États-Unis consistant à dénoncer publiquement, en vue de leur ostracisation, les individus ou les groupes responsables d’actions ou de comportements perçus comme problématiques1. Cette pratique, qui se rencontre dans le monde physique et sur les réseaux sociaux, n’est pas sans susciter la controverse2,L’expression Cancel culture, qui a été traduite diversement par « culture de l’annulation », « culture du boycott », « culture de l’humiliation publique », « culture de l’interpellation », « culture de la dénonciation »4,5,6, décrit une forme de boycott dans laquelle la personne critiquée est également expulsée des cercles sociaux ou professionnels — sur les réseaux sociaux ou dans le monde physique ou les deux. Elle serait « annulée »7. L’emploi du verbe anglais cancel dans ce contexte remonte à 2015 au moins, et son utilisation se généralise à partir de 20188’9. 

Le verbe cancel, apparu en Angleterre vers la fin du XIVe siècle dans le sens d’annuler un écrit à traits de plume croisés ou parallèles, vient du vieux français « canceler ». Le substantif correspondant est « cancellation »10. La forme « canceller » (avec deux « l »), présente dans presque tous les dictionnaires généraux des XIXe et XXe siècles, signifie « annuler un document, un écrit par des ratures en forme de croix ou par des lacérations »11. Source wikipedia

Les élèves apprendront que la “cancel culture” [=néo-maccarthysme] est une forme de harcèlement et qu’empêcher de s’exprimer [“No-platforming”] est une atteinte à nos libertés.

Dans le cadre des efforts du gouvernement pour protéger la liberté d’expression, les élèves du secondaire apprendront que les personnes ayant des opinions controversées doivent être respectées.

Dans les manuels du ministère de l’éducation, les enseignants ont pour instruction de dire aux élèves que la “cancel culture” qui s’est installée dans de nombreuses universités – où des individus appellent au boycott d’une personne ou d’une entreprise dont ils n’approuvent pas les opinions, dans l’espoir de perdre leur emploi ou leurs clients – n’est pas une composante d’une “société tolérante et libre”.

Cette initiative semble être une réponse directe aux incidents qui ont empêché des intervenants traditionnels, dont l’ancienne ministre de l’Intérieur Amber Rudd, de s’exprimer dans les universités, à cause d’opposants politique

Voir la suite ici :
https://www.fdesouche.com/2020/09/27/royaume-uni-desormais-les-enseignants-mettront-en-garde-leurs-eleves-contre-lintolerance-de-gauche-et-contre-les-associations-lgbt-poussant-les-enfants-a-changer-de-sexe/
Et, au programme également, la lutte contre les manipulations d’enfants visant à leur faire haïr leur sexe.
Dans une autre section, le ministère déclare que les enseignants ne doivent pas suggérer que “les enfants pourraient être d’un sexe différent en fonction de leur personnalité et de leurs intérêts”.
Il avertit également les écoles de ne pas travailler avec des associations qui promeuvent l’idée que “la non-conformité aux stéréotypes de genre doit être considérée comme synonyme d’une identité de genre autre”.
Les règles semblent être une réponse aux critiques croissantes envers des groupes d’activistes considérés comme poussant les enfants et les jeunes à changer de sexe, de nombreux enfants disant plus tard regretter leur décision.
“Nous sommes conscients que les sujets impliquant le genre et le sexe biologique peuvent être complexes et sensibles”, indique le guide.
“Vous ne devez pas renforcer les stéréotypes nocifs, par exemple en suggérant que les enfants pourraient être d’un sexe différent à cause de leur personnalité et de leurs centres d’intérêt.”
Voir la suite ici
https://www.fdesouche.com/2020/09/27/royaume-uni-desormais-les-enseignants-mettront-en-garde-leurs-eleves-contre-lintolerance-de-gauche-et-contre-les-associations-lgbt-poussant-les-enfants-a-changer-de-sexe/
.

Que du bon sens, dans un monde régi par la folie, la haine de soi, la haine de l’autre… Merci Boris… C’est un bon signal qui nous est donné. Des hommes et des forces antagonistes commencent à se lever contre les dégénérés de tous poils… je ne sais combien d’années cela mettra mais toutes les analyses systémiques le montrent, on passe toujours au cours de l’histoire des hommes d’un excès à l’excès inverse avant d’attendre un délicieux point d’équilibre… qui à un moment donné basculera dans des excès… excès qui seront contrecarrés par des excès inverses. Ainsi va le monde…

 

 189 total views,  1 views today

image_pdf

2 Commentaires

  1. Il semblerait que Boris Johnson se soit un peu inspiré d’un décret présidentiel signé par Trump en date du 26 septembre 2020 qui interdit la diffusion de l’idéologie de gauche « diviseuse » relative aux races et aux genres aux membres de l’aministration fédérale s://www.bvoltaire.fr/le-decret-anti-gauchisme-de-trump/?no_cache=1&fbclid=IwAR0pFrqvyqxLr0g-Nj0p2VfIhywMxqbv4AywM0kvKJuyNqlatW9V9aB_Rzk

  2. C’est exactement ce qui se passe en France depuis de nombreuses décennies ou toute personne ne suivant pas la doxa officielle se fait descendre en flamme par les « bien pensant  » qui sont des ordures de fachos ne respectant pas les idées contraire aux leurs .Boris Johnson à raison de contre-carrer ces salopards de gauchiste , vivement qu’en France nous ayons un ministre du même acabit que Johnson .

Les commentaires sont fermés.