6% des enfants consanguins courent le risque d’avoir un QI inférieur à 70 !

J’ai découvert un truc fabuleux. L’avis d’une criminologue et experte reconnue en terrorisme international et qui dirige une société spécialisée à Genève. Elle a pondu un article captivant sur les ravages de la consanguinité particulièrement au sein des populations musulmanes. Un article époustouflant, sourcé et documenté : http://www.nicoletouati.com/2018/10/08/les-effets-de-la-consanguinite-dans-la-societe/

Et pour son CV, voici : https://www.bilan.ch/entreprises/nicole_touati_l_ame_securitaire

L’article est fort long, pour en rendre la lecture plus facile nous vous en proposons des extraits, vous pouvez lire l’ensemble en suivant le lien en fin de page.

Les effets de la consanguinité dans la société

J’ai toujours été fascinée par la génétique et cela fait de très nombreuse années que je fais des recherches et étudie ce phénomène, ce qui aide, sans le moindre doute, à comprendre des situations très complexes soit sur la santé soit sur les comportements.

C’est dans le cadre de la criminalité et du terrorisme, qui sont mon métier, que j’ai toujours essayé de comprendre ce qui pousse ou qui motive quelque part les criminels ou les terroristes à agir en dépit de toute logique ou raisonnement humain. Il est clair que des pathologies plus ou moins graves sont bien présentes chez les criminels et il est tout aussi clair que certaines ethnies soient sujettes à des effets de la consanguinité ce qui explique la violence fréquente qu’ils exercent.

Quand nos dirigeants européens crient “au déséquilibré” pour justifier les actions terroristes qui font désormais partie du quotidien, ils ne croient pas si bien dire et sont très proches de la réalité. Je tiens à préciser que je ne leur accorde aucun mérite, bien au contraire, car ils ne le font que pour minimiser l’horreur de ces actes, sans aucune décence, afin ne pas susciter de panique alors qu’il y aurait lieu de le faire et pour enfin justifier leur manque totale d’action pour endiguer ces actes!

Quand je déclare qu’ils sont très proches de la réalité, c’est simplement pour le fait que tous ces malfrats commettent leurs crimes odieux parce qu’ils sont vraiment déséquilibrés mentalement ou génétiquement.

De nombreuses universités se penchent sur les effets des mariages consanguins mais il est très rare d’en entendre parler. Pourquoi les médias taisent une réalité inquiétante?

Parmi toutes les études que j’ai suivies, il y en a une, en particulier, que je vais partager avec vous aujourd’hui qui a été conduite par  Sami Awad Aldeeb Abu-Sahlieh qui est un avocat palestinien naturalisé suisse et qui a été responsable auprès de l’Institut suisse des Droits comparés de 1980 à 2009.

[…]

La traduction de cette recherche a été faite par Caroline Lezmy.

A présent tenez-vous bien car vous pourriez être choqués par cette lecture:

“Consanguinité musulmane: Impacts sur l’intelligence, la santé mentale, la santé et sur la société.”

“ Voici une étude fort intéressante qui peut expliquer le fort décalage qui existe entre les pays occidentaux et les pays arabo- musulmans en général, certains l’appelleront le choc des civilisations…. voyons les faits…

La consanguinité massive dans la culture musulmane au cours des 1.400 dernières années peut avoir causé des dégâts catastrophiques au patrimoine génétique des musulmans. Les conséquences de mariages entre cousins germains ont souvent des conséquences graves sur l’intelligence, la santé mentale, la santé de leur enfants et dans leur environnement.

L’exemple le plus célèbre de la consanguinité se passe en Égypte antique, où plusieurs dynasties pharaoniques se sont effondrées après une centaine d’années de règne. Afin de maintenir la richesse et le pouvoir au sein de la famille, les Pharaons, souvent, se mariaient à leur propre soeur ou demi-soeur, Après une poignée de générations, les descendants étaient mentalement et physiquement inaptes à gouverner.

Un autre exemple historique se passe au sein des maisons royales d’Europe où les familles royales se mariaient également entre elles parce que la tradition ne leur permettait pas de se marier avec gens de classe autre que royale.

Le nombre élevé des arriérés mentaux et des handicapés tout au long de l’histoire européenne montre les conséquences malsaines de cette pratique. Heureusement, les familles royales permettent, de nos jours, de se marier par amour et non plus seulement pour le statut.

La culture musulmane pratique toujours les mariages entre personnes d’une même famille et ce depuis plus longtemps que toute les dynasties égyptiennes. Cette pratique concerne aussi la plus ancienne monarchie du monde (les Danois) par 300 ans de règne.

Une estimation grossière montre que près de la moitié de tous les musulmans dans le monde sont consanguins: Au Pakistan, 70% de tous les mariages se font entre cousins germains (consanguinité) et en Turquie, le chiffre se situe entre 25% et 30% (Jyllands-Posten, 27/2 2009 More stillbirths among immigrants.

Les statistiques pour les pays arabes montrent : qu’il y a jusqu’à 34% de mariages consanguins à Alger, 46% à Bahreïn, 33% en Egypte, 80% en Nubie (région du sud de l’Egypte), 60% en Irak, 64% en Jordanie, 64% au Koweït, 42% au Liban, 48% en Libye, 47% en Mauritanie, 54% au Qatar, 67 % en Arabie saoudite, 63% au Soudan, 40% en Syrie, 39% en Tunisie, 54% dans le Emirats Arabes Unis et 45% au Yémen Reproductive Health Journal, 2009 Consanguinity and reproductive health among Arabs).

Une grande partie des musulmans consanguins sont nés de parents qui sont eux-mêmes nés de parents consanguins – Ce qui augmente considérablement les risques et les conséquences physiques et mentaux.

Le taux des mariages connexes de sang est plus faible chez les immigrants musulmans vivant en Occident. Parmi les Pakistanais vivant au Danemark, le taux est tombé à 40% et 15% chez les immigrants turcs (Jyllands-Posten, 27/2 2009 More stillbirths among immigrants »).

Plus de la moitié des immigrés pakistanais vivant en Grande-Bretagne sont mariés: la recherche, menée par la BBC et diffusée à choqué les téléspectateurs. Ils ont pu constater qu’au moins 55% de la communauté était mariée à un cousin germain. Ceci laisse à penser que le risque, pour une famille pakistanaise britannique, est 13 fois plus important d’avoir des enfants qui présentent des troubles génétiques récessifs. Times of India, 17/11 2005 Ban UK Pakistanis from marrying cousins).

En Occident, Les pourcentages sont plus faibles peut-être parce qu’il y a moins de chance de se marier avec une personne de la même famille ou parce que l’éducation pour la santé est meilleure.

Faible intelligence:

Plusieurs études montrent que les enfants issus de mariages consanguins ont une intelligence inférieure aux enfants de parents non apparentés. Les recherches montrent que le QI est de 10 à 16 points de moins chez les enfants nés de parents connexes, et que les capacités liées au comportement social se développent plus lentement chez les bébés consanguins:

«Les effets de la consanguinité des parents sur le comportement cognitif et social des enfants ont été étudiés chez les musulmans auprès de the Ansari Muslims of Bhalgapur, Bihar.

Le QI chez les enfants consanguins (8-12 ans) est jugé inférieur (69 en milieu rural et 79 dans les populations de banlieue) que celle des enfants à faible consanguinité (79 et 95 respectivement).

L’apparition de différents profils sociaux comme la fixation visuelle, le sourire, la compréhension des sons, de l’expression orale et de la saisie d’un objet sont considérablement retardés chez les bébés consanguins nouveau-nés. (Indian National Science Academy, 1983 Consanguinity Effects on Intelligence Quotient and Neonatal Behaviours of nsari Muslim Children »).

[…]

Une autre étude montre que le risque d’avoir un QI inférieur à 70 est de 400%. Passant de 1,2% chez les enfants de parents normaux à 6,2% chez les enfants consanguins: «Les données indiquent que le risque de retard mental pour les enfants issues d’un couple aléatoire de 0,012 et de 0,062 si la filiation se fait avec un cousin germain au 1er degrès ». (Proceedings of the National Academy of Science, 1978 Effect of inbreeding on IQ and mental retardation »).

L’étude montre des effets délétères possibles de consanguinité et sont la cause de « d’apparition de tumeurs malignes, anomalies congénitales, un retard mental et un handicap physique et étaient significativement plus élevés chez les enfants de consanguins que pour les mariages non consanguins « .

[…]

Il y a aussi des preuves suggérant que les personnes consanguines ont un risque plus élevé de développer des troubles mentaux: «Les observations cliniques ont indiquées que la dépression est très élevée dans certaines communautés où la consanguinité des mariages est également élevée. » (Indian Journal of Psychiatry, 2009 « Relationship between consanguinity and depression in a south Indian population »).

[…]

Implications pour l’Occident et le monde musulman:

Les conséquences pour les descendants de mariages consanguins sont malheureusement : la mort, une faible intelligence ou un retard mental, un handicap et des maladies conduisant souvent à une mort lente et douloureuse.

D’autres conséquences peuvent, également, être constatées :

Compétences limitées socialement et intellectuellement, capacité limitée face à l’enseignement et au travail, et des traitements douloureux. Les conséquences cognitives négatives invuencent également les fonctions exécutives. La dépréciation de la concentration et le contrôle émotionnel conduit le plus souvent à un comportement anti-social.

Les coûts économiques et les conséquences pour la société dus à la consanguinité sont évidemment secondaires en comparaison à la réalité de la souffrance humaine.

Cependant, la consanguinité chez les musulmans a des conséquences graves tant pour les sociétés occidentales que pour le monde musulman.

Les dépenses liées aux immigrés musulmans handicapés mentaux et physiques drainent de lourds budgets pour les services publics: «Quand les cousins ont des enfants ensemble, ils sont deux fois plus susceptibles d’avoir un enfant handicapé –

[…]

Cela explique probablement aussi – au moins en partie – pourquoi les deux tiers de tous les enfants immigrés à l’école ayant des antécédents arabes sont analphabètes après 10 ans dans le système scolaire danois: «Ceux qui parlent l’arabe avec leurs parents ont une tendance extrême à l’absence des capacités de lecture – 64% sont analphabètes …. Peu importe s’il s’agit de capacités de lecture, en mathématiques ou en sciences, le schéma est le même. Les compétences bilingues (à majorité musulmane) des immigrants sont extrêmement pauvres par rapport à leurs camarades danois « (Rockwool Foundation Research Unit, May 2007: Ethnic students does not make Danish children worse).

[…]

Conclusion:

Il ne fait aucun doute que la grande tradition de propagation de premiers mariages entre cousins parmi les musulmans a nui à l’ensemble des gènes chez les musulmans. Parce que les croyances religieuses des musulmans interdisent d’épouser des non-musulmans et les empêche ainsi d’ajouter du matériel génétique frais et plus hétéroclite à leur population.

Les dommages génétiques causés à leur patrimoine génétique depuis leur prophète a permis les premiers mariages entre cousins il y a 1400 ans et sont les plus répandus. Les conséquences humaines et sociales directes et indirectes accablantes ont été expliquées ci-dessus.

La compassion pour la santé des générations futures devrait être suffisante pour interdire les mariages entre cousins germains. Les conséquences économiques et sociales sont réelles aussi. Il faudrait également réduire l’immigration musulmane en Occident parce que les familles musulmanes aimeraient être en mesure de poursuivre leur pratique de mariages mixtes afn de respecter les traditions culturelles et religieuses et de garder la richesse et la puissance à l’intérieur de leur famille.

Une interdiction législative sur les mariages entre cousins est un impératif, logique et de compassion tant pour le monde musulman, pour l’Union européenne que nos gouvernements nationaux occidentaux.

Yusuf Yadgari de l’université médicale de Kaboul a autopsié les restes de kamikazes et ses conclusions soutiennent la théorie énoncée ci-dessus. Yadgari a constaté que près de quatre-vingt dix pour cent souffraient de maladies graves telles que la cécité, cancer, d’amputation ou de lèpre. De nombreuses sociétés musulmanes, y compris celle de l’Afghanistan, ont une faible acceptation sociale des handicaps et des maladies graves.

Selon Yadgari, être handicapé physiquement ou être mentalement retardé conduit souvent à l’exclusion dans une société comme l’Afghanistan, et devenir un martyr pourrait être la seule chance d’obtenir la reconnaissance sociale et l’honneur – si ce n’est pas juste une façon de mettre fin à la douleur d’être isolé socialement (ce qui est particulièrement traumatisant dans les cultures collectivistes comme l’islam).

L’utilisation par Al Qaida de personnes atteintes du syndrome de Down pourrait être un autre effet secondaire désagréable des nombreuses maladies chromosomiques résultant de consanguinité entre cousins germains. Les personnes à faible intelligence (en raison de la consanguinité) pourraient aussi être plus faciles à manipuler (lavage de cerveau) pour l’islam fondamentaliste.

Certes, de nombreux versets du Coran commandent aux musulmans de combattre jusqu’à la mort afin de répandre la charia et défendre l’honneur de leur religion et le prophète et représente la motivation la plus évidente et la plus forte pour le terrorisme islamique. Être un paria en raison d’un handicap physique, vivant dans un pays qui ne parvient pas à prendre soin de personnes handicapées, souffrant de douleurs physiques après la maladie, être déprimé ou schizophrénique, s’est maintenant avéré être un facteur important.

La culture malsaine de la consanguinité dans les sociétés musulmanes augmente le nombre de martyrs musulmans qui cherchent une façon honorable et socialement et religieusement d’être acceptés. “

Cela explique cela, n’est-ce-pas?

Nicole Touatihttp://www.nicoletouati.com/2018/10/08/les-effets-de-la-consanguinite-dans-la-societe/

 176 total views,  1 views today

image_pdf

6 Commentaires

  1. bref cela explique pourquoi l’islam qui s’adresse a des déséquilibrés a autant de succès dans ces pays !il faut étre débile pour accepter la Charia
    depuis que je le dit cette religion s’adresse a des abrutis!!

  2. Maman, papa m’a fait du mal…
    Allah est grand ma fille, et ton père est sont prophète…
    Comment en serait-il autrement quand certain font croire à des victimes de leur propre famille que dans un autre monde ils seront les martyres adulés, aimés, révérés alors que parmi les leurs ils ne sont que la hontes de déviances familiales, honnis et marginalisés.
    Insupportable dans une société à caractère tribale.

  3. Certains prétendent qu’il ont inventé le Zéro, donc a 70, ce sont des cerveaux…

  4. Ce n’est pas le but??? manipulations des masses! consommation à outrance et dirigée! désinformations, propagande, contrevérités…..!!!!!

Les commentaires sont fermés.