La voix chaude de Juliette Gréco s’est éteinte ; nostalgie, nostalgie… quand tu nous tiens !

Publié le 24 septembre 2020 - par - 25 commentaires

Quelle voix, quelle chanteuse, quelle femme, merveilleusement belle, en plus ! J’ai le droit de dire que Juliette Gréco était belle, sans passer pou une harceleuse ? 

Elle fut résistante pendant la seconde guerre mondiale, elle n’avait pas 15 ans… revenue de prison elle a dû, seule, se débrouiller, survivre… ça fait le cuir, ça rend fort et sûr de ce que l’on veut ou pas. 

Gréco ne faisait pas partie de mon club des 6 :   Brel, Brassens, Ferrat, Ferré, Barbara, Gainsbourg…Mais elle faisait partie du second cercle. Elle avait le génie de plaire à des hommes de…  génie, qui se sont mis en quatre pour lui faire chanter les plus magnifiques chansons qu’ils aient pu inventer, depuis Kosma, Brel, Ferré, Béart, Gainsbourg, Prévert, Sartre… Quelle femme ! 

La rue des Blancs-Manteaux

Texte de Sartre, musique de Kosma… comment ne pas être jalouse de la chance qu’elle a eue de les rencontrer, ces deux-là ?

La Javanaise, de Gainsbourg

Paris Canaille, de Ferré

Et puis elle a fait partie du groupe de Saint-Germain-des-Prés, avec Sartre, Beauvoir, Vian… les soirées où l’on faisait du jazz, où l’on chantait, où l’on dansait, où l’on refaisait le monde toute la nuit. Elle était la muse de tout ce petit monde. Elle a participé à la ré-ouverture du cabaret Le Boeuf sur le toit où elle rencontrera Miles Davis.

Je sais que nombre de lecteurs de RR sont farouchement anti-Sartre, je maintiens que l’on peut être en désaccord avec ses positions politiques mais c’était un immense philosophe, qui m’a appris beaucoup, et il a su et pu faire repartir la vie intellectuelle après les années noires de la guerre. Je suis par ailleurs une admiratrice du Deuxième Sexe de Beauvoir et une amoureuse forcenée de l’oeuvre de Boris Vian. J’avais 4 ans quand il est mort mais quand, une dizaine d’années plus tard, je suis tombée sur ses livres et que j’ai découvert qu’il était mort, j’en ai été touchée, traumatisée… Voilà ce qui résonne en moi quand j’écoute Juliette Gréco, l’amoureuse de Miles Davis… Et quand je pense Miles Davis, je pense Boris Vian… les fous du jazz !

C’est sans doute à Miles Davis qu’elle pensait en chantant « les Feuilles mortes »…

Mon préféré ? Déshabillez-moi, et Parlez-moi d’amour, magnifiques moyens de dire merde à l’islam !

 

Print Friendly, PDF & Email

25 réponses à “La voix chaude de Juliette Gréco s’est éteinte ; nostalgie, nostalgie… quand tu nous tiens !”

  1. Avatar Joël dit :

    Il y avait aussi le côté cinéma avec Belphegor en 1965.

  2. Avatar cachou dit :

    Je respecte profondément l’admiration que tu as pour tous les gens que tu cites Christine.
    Pour ma part, ils ont une énorme responsabilité dans la vulgarisation des idées de gauche. Pour moi, ce sont des ennemis à abattre.
    🙂

    • François des Groux François des Groux dit :

      @cachou

      Disons que c’était une époque bien différente d’aujourd’hui. Ces gens avaient connu la guerre et l’antisémitisme et ne voulaient pas revivre cette période.

      Mais, effectivement, en pensant qu’il fallait abattre le racisme supposé du Français lambda en encourageant l’immigration et le multiculturalisme, ils sont largement responsables de la situation intenable de pré-guerre civile.

      Et le pire, c’est qu’ils ont fait venir leurs pires ennemis, les plus racistes et antisémites qui soient.

      Mais cela ne m’empêche pas, comme Christine, d’apprécier leurs œuvres, leur voix, leur talent…

  3. Avatar Anne-Marie G dit :

    Moi aussi, je distingue le Sartre, philosophe de l’existentialisme, du Sartre, engagé politique qui a exercé un véritable terrorisme intellectuel durant des décennies, tant sa personnalité était charismatique. J’avoue qu’alors, j’étais tombée sous son emprise, en lectrice et admiratrice éperdue de Simone de Beauvoir, de ses livres autobiographiques et de son Deuxième sexe qui lui avait valu des attaques sordides, du moins selon ses dires, traitée de « chienne » par Albert Camus ! Donc pour en revenir à la grande Juliette, j’avoue humblement que durant ma jeunesse, je n’étais pas très fan de ses chansons. Ce qui n’est plus le cas aujourd’hui, avec l’expérience de l’âge, j’apprécie sincèrement l’immense artiste qu’elle fut, sa voix, surtout ses interprétations, dont celle de la Javanaise – quoique je lui préfère celle de Gainsbourg. Une femme en effet très libre, pas très soucieuse de moralité néanmoins, piétinant allègrement les gens qui ne lui plaisaient pas. Petit moment d’immodestie, que tu me pardonneras, mais quand je fréquentais le quartier latin, souvent dans la rue, il m’est arrivé que des passants me disent que je lui ressemblais ! Question de pommettes, je pense et de coiffure !
    Pour ma part, j’aime infiniment « il n’y a plus d’après », chanson de Guy Béart, qu’elle interprète magnifiquement avec mille nuances.

    • François des Groux François des Groux dit :

      @Anne-Marie G

      Quand j’habitais le quartier latin (j’adore le 5e), je n’ai pas rencontré Juliette Gréco. En revanche, j’ai croisé Laurent Fabius en robe de chambre, devant son immeuble en face du Panthéon, faisant la bise à son fifils Thomas partant à l’école… en chauffeur avec limousine.

      Ce jour-là, moi le modeste étudiant provincial, j’avais croisé la gauche-caviar parisienne donneuse de leçon qui déteste « tout ce qui est terroir, béret, bourrées, binious, bref, franchouillard ou cocardier » (BHL) mais vénère l’Autre, l’exotique, l’étranger, le migrant (si possible le plus musulman, africain et arriéré)

  4. Avatar Anne-Marie G dit :

    Voici le lien de la chanson « il n’y a plus d’après » que je ne me lasse pas de réécouter, cette fois avec Guy Béart, grand talent aussi, bien que moins charismatique.https://www.youtube.com/watch?v=1sUkTIsWI2c&feature=share&fbclid=IwAR2lHGTg96YWeCms_H4DldC6UBuZUOgSQjw0MfayTGIOiglTdbO0XWGceIk

  5. Avatar Faure Gérald dit :

    Une très jolie femme. Rip.

  6. Avatar Baribal dit :

    @François des Groux

    « Mais cela ne m’empêche pas, comme Christine, d’apprécier leurs œuvres, leur voix, leur talent… »

    Effectivement, on peut faire abstraction de leurs idées politiques opposées aux nôtres et apprécier leur talent artistique, mais combien de ces artistes et intellos de gauche ont craché sur les artistes et intellos classés à droite, sans reconnaître leur talent ? C’est mon principal reproche; pourquoi cette intolérance envers ceux qui ne partageaient pas leurs idées, alors qu’ils s’étaient autoproclamés défenseurs de la démocratie et des opprimés ?

    Un des exemples les plus parlants est Signoret, qui a accepté l’Oscar remis par l’ennemi impérialiste américain, s’est pavanée à Hollywood…tout en continuant de soutenir le PCF et l’URSS ! L’hypocrisie de la gauche-caviar m’a toujours dégoûté.

    • François des Groux François des Groux dit :

      @Baribal

      Oui, la gauche nagera toujours dans ses contradictions.

      Vous remarquerez que, désormais, elle n’a d’yeux que pour les débilités américaines soit-disant « progressistes » (racialisme, immigrationnisme, communautarisme, libéralisme sans frein…) + mépris de l’Amérique profonde, de la classe ouvrière, des « Redneck » (des Gaulois chez nous)

  7. Avatar Joseph dit :

    Bonjour,
    Anne-Marie G a écrit:
    ((Moi aussi, je distingue le Sartre, philosophe de l’existentialisme, du Sartre, engagé politique qui a exercé un véritable terrorisme intellectuel durant des décennies…)).
    A mon avis, Raymond Aron était intellectuellement bien supérieur à Jean-Paul Sartre qui a su que répondre au sujet de son « communisme totalitaire »: ((J’avais raison d’avoir tord…)).

  8. Avatar Anne-Marie G dit :

    @ François des Groux,
    Je ne l’ai jamais rencontré, pas plus que je n’ai jamais assisté à l’un de ses concerts, néanmoins, je crois que c’est elle que je vis, une ou deux décennies après le temps de mon immodeste anecdote, loin de son quartier mythique, sur un boulevard, en pantalon de tweed, très large, genre flare, l’air assez maussade, comme la plupart des passants parisiens sur les trottoirs du même boulevard, quand ils ont passé un certain âge, comme c’était le cas. Etait-ce elle, était-ce un sosie ? En tout cas, mon coeur ne s’accéléra pas à sa vue, je fus même un peu déçue par son apparence très quelconque.
    Qui sait si nous nous sommes rencontrés, vous et moi, sans nous connaître dans ce quartier latin vu sa proximité avec « les grandes écoles » ? En tout cas, je me souviens avoir croisé à plusieurs reprises Pierre Chaunu, et que chaque fois j’avais eu droit de sa part à une oeillade ma foi, flatteuse. C’était un historien un peu sulfureux, malgré son catholicisme, car jugé réactionnaire, que je ne connaissais que de réputation, depuis ses passages à Apostrophes pour des livres qui déplaisaient à la gauche, avant 1981. C’était le temps de ma jeunesse parisienne où j’aurais dû être plus attentive aux paroles de la chanson de la grande Juliette « si tu crois qu’ça va, qu’ça va … fillette, fillette, va durer toujours comme tu te goures… »

    • François des Groux François des Groux dit :

      @Anne-Marie G

      Dans les années 90, je partais de la rue Cardinal Lemoine pour aller étudier rue Saint-Jacques en passant devant les restes de l’enceinte de Philippe Auguste, Assas (bien connu de Machinchose) et le Panthéon 🙂

  9. Avatar cachou dit :

    @François des Groux,
    Oui ton analyse est très juste. Un homme honnête et surtout intelligent doit différencier les idées politiques des talents d’un artiste.
    Mais comme l’écrit Baribal : »on peut faire abstraction de leurs idées politiques opposées aux nôtres et apprécier leur talent artistique, mais combien de ces artistes et intellos de gauche ont craché sur les artistes et intellos classés à droite, sans reconnaître leur talent ? »
    De plus, je voue une telle haine à la gauche et aux gauchistes responsables de la mort totale de notre pays et civilisation, que j’ai beaucoup de mal à séparer les deux…
    Une de mes faiblesses !

  10. Paco Paco dit :

    @ Anne Marie G
    J’ai toujours aimé un peu plus les commentaires ou les gens se déshabillent un peu. (Déshabillez moi…) Merci Anne Marie, de votre volée de pas sur les boulevards comme dans les chansons de Juliette. Gréco .

  11. Avatar denise dit :

    merci pour cet article et les témoignages, oui nostalgie , tristesse .

  12. Avatar Jeuland dit :

    Une femme libre qui a été en capacité de mener sa vie jusqu’à son terme avec l aide et la complicité d hommes queje qualifie de responsables et bien..
    Ce qui est notoire
    Un homme honnête
    Un homme bien élevé
    Un homme sachant régler les conflits
    Un homme travailleur et protecteur

  13. Avatar Anne-Marie G dit :

    Un grand merci à vous, Paco, sans doute que nous nous ressemblons par un côté affectif un peu plus vif que la moyenne, ce qui nous donne envie de nous épancher, avec l’idée (et l’alibi) de témoigner ainsi de l’humaine condition, en oubliant les conventions sociales.

  14. Avatar Anne-Marie G dit :

    Bonjour Joseph,
    J’admire beaucoup Raymond Aron, sa probité, son acuité intellectuelle. Il a été le seul à être lucide sur la réalité du régime de l’URSS et contrairement à la plupart de ses coreligionnaires, se fiant au livre enquête de son frère sur l’occupation allemande, Robert Aron, (qu’il disait encore plus intelligent que lui), il rejeta la thèse principale de « l’idéologie française » de BHL qui a fait beaucoup de tort à la France. J’ai son autobiographie chez moi, dont la lecture m’a passionnée. Savez-vous que, bien que n’ayant jamais adhéré à l’existentialisme, il y exprime sa très vive admiration pour l’agilité intellectuelle, le brio qu’y déploie son ancien condisciple de l’ENS ?

  15. Avatar Jolly Rodgers dit :

    oui en effet je confirme c’été une belle femme. votre club des 6 que des bons ! tenez actuellement j’écoute beaucoup Ferrat, Brel et ne rigolez pas Dick Rivers , l’excellent album  » l’homme sans âge » l’album qui confirme que Dick Rivers est le Johny Cash français . bien qu’en général je suis beaucoup plus dans le punk rock et le hard rock . quant a Sartre , certains truc de biens . par contre les témoignages de Jean Cau qui a bien connue Sartre , nous montre que ce derniers était un personnage dédaigneux . tout comme Daniel Guérin , derrière le libertaire se cacher un élitiste .

  16. Jack Jack dit :

    Je vais faire très court : un IMMENSE MERCI pour cet article Christine. Juliette Greco ? Sans doute ma chanteuse préférée. Voix et interprétations inimitables… SPLENDIDE !

  17. Avatar gigobleu dit :

    @ Anne-Marie G. Pour la précision, Pierre Chaunu n’était pas catholique mais protestant engagé. J’ai eu l’occasion de le croiser à Bruxelles lors d’une série de conférences il y a quarante ans … C’était en effet une « grosse pointure ».

  18. Avatar gigobleu dit :

    J’ai du mal à être aussi radical dans mes jugements que certains qui se sont exprimés ici. Beaucoup de gens que nous situons à gauche changeraient probablement d’avis s’ils devaient ressusciter dans le contexte actuel. Il y a 50 ans, les débats et les maux de notre société étaient bien différents de ceux d’aujourd’hui. Ils ont lancé des idées mais ne peuvent être responsables de ce que la société en a fait. Il existe un principe biblique qui me plait beaucoup et que j’essaye d’appliquer à ma vie: « examinez toutes choses et retenez ce qui est bon »

  19. Avatar REGINA dit :

    Merci Christine pour cet article Juliette Greco une artiste tout comme Barbara deux artistes que j’adore merci pour cet article

  20. Avatar bm77 dit :

    Une très grande artiste avec un phrasé unique et d’une grande précision . Elle incarnait pour moi l’interprète idéale pour tous ces auteurs poètes.Ferré, Caussimon , ou Gainsbourg etc . Sa  » Javanaise » est d’ailleurs bien meilleure que celle par le grand Serge . Elle a été l’une des égéries du Saint Germain de l’après guerre , celui des intellos à l’imagination débordante . On refaisait le monde tout en s’étourdissant au rythme du jazz dans les fameuses caves et on se produisait dans les cabarets de cette rive gauche . C’est ici que de tout se passait d’enthousiasmant et c’est ici qu’ont débuté ,Brel ou Barbara entre autres .

  21. Avatar cachou dit :

    @ gigobleu,
    Tu es un sage, nous le savons.
    Ne retenir que ce qui est bon est positif.
    Mais si le mauvais d’une pensée qui passe en acte te détruit, il faut quand même le combattre, et ne pas le laisser de côté sous prétexte qu’il n’est pas positif.
    C’est le cas de la gauche qui tue actuellement tout le pays.

Lire Aussi