Un peuple, une nation, une révolution : qui lancera l’appel à la réunion des Français ?

La croix de Lorraine, symbole de Résistance…

La croix de Lorraine est désormais attachée au général de Gaulle et à la résistance pendant la Seconde Guerre Mondiale. Un spécimen monumental de cette croix domine d’ailleurs la région de Colombey-les-Deux-Églises, terre d’adoption de la famille de Gaulle. Mais savez-vous quelle est l’histoire de cette croix ? (1)

 

France Nation…

Je ne sais si cela est possible, et si c’est réaliste. Je sais bien que les gens sont comme des mollusques, mous et enfermés dans la coquille de leurs préjugés, et pourtant, si on pouvait initier quelque chose, en faisant bien comprendre que nous n’agissons que dans l’esprit des «tribuns du Peuple», à la manière de la pratique de la République Romaine ?

Je n’ai jamais pensé qu’il faille dire au loup qu’il était une bonne bête. Ceci ne fera pas du loup un ami, par contre, nous risquerions de fâcher, inutilement, certains de nos amis.

Dans cet ordre d’idée, je n’ai jamais approuvé Marine de recruter le Thierry Mariani, qui fuit le bateau comme un rat scelérat.

Je n’ai jamais approuvée Marine lorsqu’elle soutient tel ou tel candidat de la «droite molle», comme on disait du temps de Jean-Marie.

A ce jour, j’entends de plus en plus de gens qui semblaient approuver telle ou telle attitude, se demander si la Marine est sotte (ils disent conne, moi, non) ou si elle le fait exprès.

Il est vrai que certains ouvrent les yeux quand ils l’entendent parler pro masque et pro vaccins, en oubliant de parler de coco artificiel et de manipulation mondiale.

Déjà que je traitais l’équipe de son père de «messieurs 15%». C’est vrai que je les voyais travailler correctement lorsque leurs résultats se dirigeaient vers 10% et raconter des salades lorsqu’ils «risquaient» de dépasser 20%.

Alors, l’épicière, elle fait quoi ? Elle va à la pêche aux voix, comme les autres ?

Alors, l’épicière, on en fait quoi ?

Le Peuple de France a besoin d’un énergique sursaut national, pas de grenouillages de magouilleurs. Il n’a nul besoin de politique politicienne.

Les Patriotes, Nationalistes, souverainistes, comme on voudra les appeler, seraient bien inspirés de s’unir.

Le Peuple doit s’unir, massivement, avec l’accord des divers ténors des différents partis, ce qui serait une excellente chose, ou bien, en cas de frilosité de membres des appareils craignant pour leur position, s’unir massivement, par la base. Les ténors suivront, ou ne suivront pas, c’est leur problème.

C’est pour caser les superflus que l’Etat a été inventé.

Regardez donc comme il les attire à lui, ces superflus, comme il les avale, comme il les rumine !

Ils veulent tous accéder au trône, c’est leur folie.

Souvent c’est la boue qui est assise sur le trône, et souvent aussi le trône lui-même repose sur la boue.

(Ainsi parlait Zarathoustra, De la nouvelle idole, Friedrich Nietzsche)

En résumé, pour faire concret, oubliant toute révolution intellectuelle du «café du commerce et de l’industrie», qui lancera un appel au Peuple ?

Qui lancera un appel à l’union ?

Pas un appel à l’union sacrée qui a jeté nos ruraux et nos ouvriers dans les tranchées de 14/18 (boucherie qui aurait pu être arrêtée en 16 !)

Pas un appel à l’union sacrée des profiteurs de guerre ou de paix ou de cocos virus, ou autres !

Qui lancera un appel à l’Union du Peuple de France, qui dans sa diversité, saura reconquérir l’espace nécessaire à l’épanouissement de sa Nation ?

Cet appel devra être suivi avec enthousiasme par l’ensemble du Peuple, sans considération mesquine de l’origine de l’étincelle qui devra embraser le ciel de notre avenir.

Est-ce qu’à Résistance Républicaine, nous saurons lancer ce formidable élan National ?

Est-ce que les Bonapartistes sauront qu’ils sont issus de La République ?

Est-ce que les Royalistes, de toutes tendances, sauront que la légitimité du Roi était, à l’origine issue du Peuple ?

Le Roi était porté au pouvoir, par acclamation, tel un chef Gaulois sur le Pavois, avant qu’il n’y ait eu confiscation du pouvoir, mais, ceci n’est qu’une suite de mesquines histoires personnelles, dont nous devons négliger les péripéties, sous peine de disparaître.

En vérité, comme pouvait le dire Friedrich Nietzsche, dans «Des vieilles et des nouvelles tables», il nous faudra chercher, créer une nouvelle noblesse.

Cette noblesse ne sera pas celle de nos ancêtres, mais celle de nos actions.

Un Peuple, Une Nation, Une Révolution.

 

(1)

C’est en juillet 1940 que le général de Gaulle, en concertation avec l’amiral Georges Thierry d’Argenlieu et le vice-amiral Émile Muselier, adopte la croix de Lorraine comme symbole de leur mouvement de résistance.

Croix d’Anjou conservée par les sœurs de la Girouardière à Baugé-en-Anjou

C’est en cherchant un symbole à opposer à la croix gammée nazie que la croix de Lorraine s’est imposée. Muselier, dont le père est originaire de Lorraine, propose cette croix qui orne également l’insigne du 507e régiment de chars de combat dont de Gaulle est colonel de 1937 à 1939.

Pendant la Deuxième Guerre mondiale, cette croix est arborée, avec les couleurs de la France, sur les navires, chars puis combattants de la France Libre.

À l’origine, la croix de Lorraine est aussi appelée croix d’Anjou. En effet, elle figure un reliquaire à double croisillon contenant des morceaux de la Vraie Croix. Ramené, au XIIIe siècle, par le chevalier d’Alluye de retour de croisade, ce reliquaire est conservé par les cisterciens de l’abbaye de la Boissière dans le Maine-et-Loire.

Portrait équestre du Duc René II de Lorraine, issu de La Nancéide (vers 1500), Pierre de Blarru,

Au siècle suivant, les moines menacés par la Guerre de Cent Ans, se réfugient à Angers où ils emportent lereliquaire de la Vraie Croix, vénéré par Louis Ier d’Anjou.Il fait broder sur sa bannière la représentation de cet objet de dévotion qui entre alors dans les armes familiales. C’est la croix d’Anjou.

Par le jeu des alliances, son petit-fils, le roi René,devient également duc de Lorraine et importe dans cette région la croix d’Anjou.

Mais c’est le petit-fils de ce dernier, René II, qui impose ce symbole en Lorraine. La double croix en étendard, il bat les Bourguignons de Charles le Téméraire et leur croix de Saint-André, près de Nancy, en 1477. La croix d’Anjou devient ainsi emblème de la Lorraine.

https://www.jaimemonpatrimoine.fr/fr/module/81/1170/les-origines-de-la-croix-de-lorraine?uid_token=38b3eff8baf56627478ec76a704e9b52

 119 total views,  1 views today

image_pdf

4 Commentaires

  1. Notre erreur est D’ATTENDRE que QUELQU’UN apparaisse, qui pourrait entraîner tout le monde derrière lui.
    ça n’arrivera pas.
    Nous devons, TOUS, là où nous nous trouvons, nous nous prendre en mains. Et nous devons le faire MAINTENANT.

  2. qui sauvera la France et l’Occident? même question ce matin sur bvd voltaire… C’est exactement la question que je me posais hier en écoutant PY Rougeyron sur TVlibertés : il y a un grand nombre de personnes remarquables qui disent des choses extraordinaires, les Charles Gave, Xavier Raufer, Combaz, Zemmour, Bousquet et tant d’autres mais aussi les auteurs qui écrivent pour Minurne, RL, RR, Bvd Voltaire, etc. ça fait des dizaines de personnes et pourtant la France est dans l’état qu’on sait et personne à l’horizon pour redresser la barre…

  3. bel article , et je n’ai malheureusement pas la réponse , mais je le veux bien …….et pourtant beaucoup en parle mais ne se fédère pas , ce n’est pas d’aujourd’hui

Les commentaires sont fermés.