Grippe : les effets secondaires du vaccin alourdissent la facture

Publié le 20 septembre 2020 - par - 4 commentaires

 

Depuis 2009, l’Etat a dû dédommager six victimes du sérum anti-H1N1 atteints par la maladie du sommeil. Quinze autres dossiers pourraient faire l’objet d’indemnisations, portant la facture à deux millions d’euros.

Le 20 octobre 2009, le ministère de la Santé enclenchait tambour battant une campagne de vaccination contre l’épidémie de grippe A/H1N1, laquelle avait causé la mort de deux personnes en France durant l’été. À l’époque, les moyens considérables mis en oeuvre par le gouvernement (94 millions de doses commandées pour un montant officiel de 675 millions d’euros) avaient suscité la polémique, d’autant qu’à peine 10% de la population s’était déplacée jusqu’aux centres d’injection. Loin d’être éteinte, la controverse sur ce «fiasco» sanitaire et financier rebondit quatre ans après: Le Parisien révèle vendredi que les pouvoirs publics ont indemnisé depuis 2009 six victimes atteintes de narcolepsie-cataplexie, ou maladie du sommeil, suite à l’inoculation du sérum, et ce pour un montant de 48.000 euros par plaignants. Une ardoise qui risque de s’alourdir dans les prochains mois.

En effet, comme l’explique Eric Rance, directeur de l’Office national d’indemnisation des accidents médicaux (Oniam) interrogé par le quotidien, «les montants sont déterminés en fonction de la situation des demandeurs. (…) Ce ne sont que des offres partielles en l’attente de l’évolution de santé des victimes, souvent jeunes.» Ainsi, il n’est pas exclu que le montant moyen des compensations dépasse les 200.000 euros, voir les 300.000 euros. Par ailleurs, 15 autres dossiers font actuellement l’objet d’une expertise. Si le lien de causalité entre vaccin et pathologie était avéré, la facture globale pourrait dépasser les 2 millions d’euros.

La narcolepsie-catalepsie, appelée «Maladie du sommeil» en langue vernaculaire, se caractérise par des accès d’endormissement brutaux ou de brusques relâchements du tonus musculaire sans perte de conscience (cataplexie), lesquels peuvent s’associer à des hallucinations. Elle touche aussi bien les hommes que les femmes, dans une catégorie d’âges allant de 15 à 35 ans. En septembre, une étude du centre «Maladies rares narcolepsie» révélait que la vaccination aux sérums Pandemrix (GSK) et Panenza (Sanofi-Pasteur) multipliait par 4,7 le risque de développer une maladie du sommeil chez l’adulte, et 6,5 chez l’enfant de moins de 18 ans.

https://sante.lefigaro.fr/actualite/2013/12/20/21741-grippe-effets-secondaires-vaccin-alourdissent-facture

.

Indemnisation record pour une victime du vaccin contre la grippe A H1N1

Le jeune homme est atteint d’endormissements et de pertes de tonus musculaire

Alors que l’Office national d’indemnisation des accidents médicaux proposait la somme de 166.000 €, le tribunal lui a accordé 1,3 million d’euros en réparation des préjudices.

Marc*, 10 ans, a été vacciné contre la grippe H1N1 en décembre 2009. Tout de suite après, il se sent fatigué, il s’endort dans la journée. Un mois plus tard, il consulte son médecin généraliste. Mais il faudra attendre un an pour que soit posé le diagnostic de « narcolepsie avec cataplexie », un syndrome qui provoque unendormissement rapide àn’importe quel moment de la journée et une perte brutale de tonus musculaire, qui entraîne la chute de la personne.

Débute alors un long marathon pour être indemnisé. En novembre 2014, la famille dépose une demande d’indemnisation auprès de l’Oniam, l’Office national d’indemnisation des accidents médicaux. Cinq mois plus tard, l’expert médical indique dans son rapport, que les symptômes sont apparus juste après la vaccination, que « le lien de causalité est hautement vraisemblable puisqu’il n’y a pas d’autre facteur qui puisse interférer« .

« Le problème est que l’Oniam a revu à la baisse les préjudices de Marc, s’indigne Me Charles Joseph-Oudin, l’avocat de la famille. Elle n’a finalement proposé qu’une indemnisation 166.976,84 euros, alors qu’il va être handicapé toute sa vie. »

Dans l’offre d’indemnisation que Reflets a pu consulter, le « préjudice esthétique permanent » pour la prise de poids et le ressenti par rapport à son entourage lors des cataplexies et des endormissements était évalué à 2600 . Pour la vie entière… Le « 

…/…
[Pour lire la suite de l’article il faut être abonné]

 https://reflets.info/articles/indemnisation-record-pour-une-victime-du-vaccin-h1n1

Print Friendly, PDF & Email

4 réponses à “Grippe : les effets secondaires du vaccin alourdissent la facture”

  1. Avatar Phoenix dit :

    Big pharmafia…
    Vous pourrez lire avec profit:
    Remèdes mortels et crime organisé de Peter C. Gotzsche. Ed. À Propos. 2019.

  2. Avatar exocet dit :

    Si vous dites aux mondes médicales que les expériences scientifiques des médecins nazi effectuer sur les prisonniers des camps détermination à été bénéfique à l’avancée de la science, Il y a de grande chance que l’on vous traite de facho même voir à être traîner devant la justice, et pourtant c’est la vérité, je viens de découvrir sur YouTube une vidéo vraiment dégueulasse et abominable avec des expériences digne du docteur mengele, le titre de cette vidéo est, ( des bébés avortés pour la fabrication de vaccin.) aller voir cette vidéo, et vous verrez que les médecins nazi existent encore.

  3. Avatar zipo dit :

    bref rien de neuf sous les tropiques ,les vaccins ne servent a rien c’est les progrès de l’hygiène qui ont stoppé la plus-part des maladies et c’est prouvé en vaccinant en masse l’on redémarre le virus que l’on voulait tuer en le remettant en circulation !L’exemple la grippe saisonnière qui démarre aprés la campagne de vaccination et qui d’ailleurs ne sert a rien car entre temps le virus a muté!!

  4. Avatar zipo dit :

    bref tout a été dit sur les vaccins ,si vous résistez au vaccin c’est que vous auriez résisté au virus !
    C’est d’une simplicité enfantine!Une personne en bonne santé résistera au virus; si elle est affaiblie par un problème chronique (diabète ,cardiaque, obésité etc.) elle ne résistera pas au virus du vaccin et déclenchera une pandémie et la mise en circulation du dit virus ! C’est prouvé statistiquement après le vaccin de la polio en France il y a eu 10 fois plus de malades de la polio!

Lire Aussi