On ne m’a pas dit toute la vérité sur la mort de ma fille Nathalie

Publié le 19 septembre 2020 - par - 12 commentaires

Notre ami Patrick Jardin, qui nous fait l’honneur de publier régulièrement ses coups de gueule dans nos colonnes, vient d’écrire son premier livre…

Riposte Laïque : Vous venez donc de publier le premier livre de votre vie « Pas devant les caméras », édité par les Presses de la Délivrance. Pouvez-vous expliquer aux quelques lecteurs de notre site qui n’auraient pas compris ce titre pourquoi avoir intitulé cet ouvrage ainsi ?

Patrick Jardin : Le titre de ce livre, ce sont les seules paroles que Manuel Valls, alors Premier ministre de la France, a trouvées et a prononcées devant un père endeuillé qui recherchait sa fille… la seule chose qui le préoccupait, c’était non pas le but de mon intervention mais que je ne fasse pas de scandale devant les caméras. Cela situe le niveau du personnage !

J’ai pris la décision d’écrire ce livre lorsque je me suis rendu compte qu’étant censuré partout, je n’avais pas d’autre moyen, en plus de mon blog (www.patjar.fr) que celui-ci pour communiquer au peuple français tout ce que j’avais découvert sur les attentats  de novembre 2015.

Riposte Laïque : Vous évoquez les quelques contacts que vous avez eus avec des personnalités politiques. Curieusement, les seules qui ont montré un intérêt pour votre souffrance, et votre combat contre le concert de Médine, sont des personnalités classées par les médias à l’extrême droite (Marine Le Pen, Nicolas Dupont-Aignan, Karim Ouchikh, Renaud Camus, Richard Roudier, Christine Tasin…). Alors que ceux qui sont classés dans le camp du Bien vous ont ignoré. Comment expliquez-vous cette apparente contradiction ?

Patrick Jardin : Alors pour moi cela reste un mystère, car moi je  cherchais juste à mener un combat contre le concert du rappeur islamique Médine, et cela  m’apparaissait comme un combat apolitique et juste et non un combat politique, comme beaucoup ont voulu le faire croire, preuve qu’ils n’ont absolument rien compris, d’autant que j’avais écrit à tous les parlementaires, à tous les sénateurs, à tous les anciens présidents de la République ainsi qu’à tous les anciens candidats de droite comme de gauche !

J’aurais aimé que comme pour Charlie, les personnalités politiques de droite comme de gauche s’unissent derrière moi, comme ils l’ont fait après le massacre de Charlie lors du défilé dans les rues de Paris. Hélas, certains ont manqué cruellement de courage et c’est navrant de le constater, surtout quelques mois après le massacre de Charlie ! En fait durant le cortège de Charlie, il se battaient tous pour apparaître devant les caméras ; ils se battaient tous pour être en compagnie du président de la République en première ligne, en jouant des coudes pour bien se faire remarquer des médias, et quelques mois après… plus personne ! C’est à cela aussi qu’on mesure le courage politique de certains ainsi que leur manque de sincérité lors du défilé pour Charlie !

Riposte Laïque : Vous évoquez, dans cet ouvrage, le fait, pourtant contesté par les autorités françaises, que nombre de cadavres du Bataclan auraient été mutilés. Sur quoi vous appuyez-vous pour écrire une telle chose ?

Patrick Jardin : Lors du procès en première instance du « logeur » Bendaoud, j’ai vu un papa en pleurs venir déposer à la barre du tribunal et cet homme a révélé à la salle entière que lorsqu’il est allé reconnaître le corps de son fils, il n’y avait plus d’yeux dans les orbites… De plus j’ai rencontré des gens du Raid qui sont pourtant habitués à être confrontés à des situations extrêmes, et TOUS m’ont décrit le même charnier !

Riposte Laïque : Vous décrivez, sur la fin de votre livre, les affreuses 48 heures qui ont suivi les attentats du Bataclan, et l’horrible attente. Puis le fait que, suite à votre interpellation de Manuel Valls, vous ayez pu enfin voir votre fille, mais seulement à travers une vitre. Comment expliquez-vous qu’en France il faille 48 heures pour prévenir un père que sa fille est morte, et surtout que vous n’ayez jamais pu l’embrasser pour lui dire au revoir ?

Patrick Jardin : Cela reste INEXPLICABLE, car ma fille avait les avant-bras tatoués, rendant sa dépouille reconnaissable. À notre époque, je ne comprends toujours pas pourquoi, dans la salle de la cellule de crise, ils n’ont pas affiché les photos des personnes décédées. Je parle bien évidemment pour les victimes dont le visage était reconnaissable. Lorsque je suis allé reconnaître le corps de Nathalie, il était recouvert d’un drap jusqu’à son menton. J’ai demandé à l’entreprise de pompes funèbres, lorsqu’ils feraient la toilette de ma fille, de m’indiquer où se situaient les impacts de balles. L’entreprise de pompes funèbres n’a pas été autorisée à faire la toilette funéraire de ma fille. Celle-ci a été réalisée après l’autopsie qui m’a été imposée par l’Institut médico-légal et on nous a rendu le cercueil plombé.

Par la suite j’ai eu les photos de ma fille décédée par l’intermédiaire des juges d’instruction. Photos, je suppose, prises durant l’autopsie. Celle-ci présentait à la base du cou une trace sombre (pouvant être aussi une trace d’égorgement), de sorte que je ne sais pas exactement de quoi est décédée Nathalie officiellement. On m’a indiqué un pneumothorax, mais comme une fois ils indiquent qu’elle est décédée dans le Bataclan, et d’autres fois qu’elle est décédée à l’entrée du Bataclan, tout est imaginable. D’autant que si elle est réellement décédée d’un pneumothorax à l’entrée du Bataclan, cela voudrait dire que si les secours étaient intervenus rapidement, elle aurait pu être sauvée, car la mort due à un pneumothorax n’est pas instantanée. Ce qui augmenterait gravement la responsabilité de l’État dans son décès vu les tergiversations sur la nature des intervenants (BRI,RAID,BI ) alors que le Raid était sur place depuis pratiquement le début de l’attaque et est resté inactif jusqu’à deux heures du matin, dans leur camions !

Que les choses soient très claires, je n’en veux absolument pas à ces gens extraordinaires qui sont surentraînés pour intervenir dans des situations les plus compliquées. J’en veux aux incompétents qui les commandent et qui ont mis deux heures et demie pour déclencher l’assaut. Imaginez-vous deux heures et demie sous les balles de ces pourritures, alors que vous n’êtes pas armé, le temps doit paraître extrêmement long. Et comme si cela ne suffisait pas, on avait promis la Légion d’honneur aux membres du commando qui était entré dans le Bataclan au péril de leur vie. Et bien ils ont poussé l’ignominie et la mesquinerie à la remettre uniquement au commissaire de la BRI. Quand on sait que Hollande l’a remise au prince d’Arabie saoudite 15 jours après les attentats, il y a de quoi être écœuré, bien que ces élites de la police ne se battent pas pour une médaille, surtout lorsqu’il y a une centaine de morts. Mais là encore, l’État, comme trop souvent, a été défaillant et a perdu l’occasion de leur montrer à quel point on leur était reconnaissant !

Riposte Laïque : Comment expliquez-vous que vous soyez boudé, voire calomnié par les grands médias, malgré tout ce que vous avez à dire, et que seuls quelques rares télévisions alternatives, comme Sud Radio ou TV-Libertés, ou quelques rares sites, vous donnent la parole ? 

Patrick Jardin : Nous vivons en France, la France est un merveilleux pays mais n’est plus une démocratie depuis déjà plusieurs années. Pour exister désormais dans ce pays, il ne faut pas faire de vagues, ne pas déranger et se soumettre, c’est ce qui explique que nous ne sommes que très peu à nous faire entendre au sujet des attentats de Paris. La plupart des journalistes ne vivent que grâce aux subventions de l’État, par conséquent ils ne font plus leur métier d’information, mais servent la soupe qu’on leur dit de servir au petit peuple. Faute de quoi, ils risqueraient de ne plus avoir de subventions et par conséquent ils scieraient la branche sur laquelle ils sont assis. C’est pourquoi je ne me fais absolument aucune illusion,  je ne serai jamais invité pour présenter mon livre ni sur TF1 ni sur France 2, en tous cas sur aucune chaîne de télévision ni de radio nationale, car mes propos ne vont pas dans le sens de la bien-pensance, ils révèlent des choses qui les agacent. Mais ce n’est pas grave, car même sans aucune campagne de promotion, excepté Sud Radio et Radio Courtoisie, mon livre arrive en tête des ventes chez Amazon, devant celui de Nicolas Sarkozy, et au travers des séances de dédicaces que j’ai faites et que je ferai, j’ai senti que les choses étaient en train de bouger. Énormément de gens sont venus me témoigner leurs encouragements, ce qui me laisse dire que je suis dans le vrai et que peut-être, un jour, les choses vont tourner. Espérons seulement qu’il ne soit pas trop tard !

Riposte Laïque : Bien que vous rejetiez toute perspective d’engagement politique dans un parti, vous paraissez un homme amoureux de son pays, et très soucieux des échéances de 2022. Vous êtes d’autre part un homme du peuple, avec le bon vieux bon sens des personnes qui connaissent les réalités de la vie. Que pensez-vous, plus de cinq ans après le Bataclan, de la situation de notre pays, et de l’échéance présidentielle qui approche ?

Patrick Jardin : Je n’appartiens effectivement à aucun parti et croyez-moi, c’est une force et cela ennuie beaucoup certains… Bien qu’ayant été approché à diverses reprises, j’ai toujours refusé, car je tiens trop à ma liberté de penser ; j’ai comme tout un chacun mes idées. C’est bien normal, mais jusqu’à présent AUCUN des partis existants ne retient mon attention. Peut-être serai-je un jour contraint de créer mon propre parti (plaisanterie). Je pense que depuis que je suis en âge de voter, je n’ai jamais vu mon pays dans un tel état de dégradation et de délabrement, que ce soit sur le plan économique, militaire, ou de la violence et de la sécurité. Le fait de n’appartenir à aucun parti ne fait pas de moi un aveugle ou un idiot. J’ai des yeux pour voir et des oreilles pour entendre, et je me rends bien compte que la situation est catastrophique.

Nous payons  – et pour certains comme moi, par le prix du sang, très cher  l’incompétence de nos élus depuis 1973, date à laquelle, par le traité félon de Barcelone, ils ont pactisé avec le diable après que Giscard nous a affublés du regroupement familial s’ajoutant au droit du sol. Nous avons des hommes et femmes politiques pour lesquels la politique est la seule façon de tirer leurs subsides et qui n’ont comme seule vision non pas la grandeur de la France (ils n’en ont rien à foutre), mais leur réélection, sans laquelle ils risquent de devenir de simples clochards, car pour la plupart incapables de gagner leur vie autrement que par la politique ! Sur le plan économique, notre industrie est moribonde voire quasi inexistante. D’ailleurs certains fleurons de notre industrie ont été soldés par nos politiques auprès de puissances étrangères, le pire étant la vente de la société Alstom, qui fabriquait des pièces pour nos sous- marins, de sorte qu’en cas de conflit, nous serons à la merci des États-Unis.

De même nous ne fabriquons pratiquement plus d’armes, nous sommes contraints d’importer pratiquement tout car nos coûts de production, dopés par des charges sociales gigantesques, nous empêchent d’être compétitifs dans pratiquement tous les domaines. Notre pays est dégringolé à la 7e place dans l’ordre mondial, et cela ne risque pas de s’améliorer vu que nous sommes la 3e économie mondiale la plus impactée, avec un PIB en baisse de 12,5 %. Quant à l’insécurité, n’en déplaise à monsieur Dupond-Moretti, notre ministre de la Justice, notre pays est devenu un VÉRITABLE coupe-gorge. Il ne se passe pas une journée sans que nous n’ayons pas à déplorer des morts par mort violente. Les homicides ont augmenté de 9,5 %, les viols et agressions sexuelles ont augmenté de 10,5 %, les outrages et violences aux personnes dépositaires de l’autorité ont augmenté de 4,75 %. Alors quand on regarde tout cela ajouté à une immigration tant criminelle qu’affolante, on ne peut pas être optimiste et je suis très triste pour mon pays. Comme disait l’illustre de Gaulle « C’est la chienlit”. À CE JOUR JE NE VOIS QU’UNE SEULE SOLUTION : C’EST QU’UN HOMME PROVIDENTIEL, NON INTÉRESSÉ PAR L’ARGENT ET AMOUREUX DE SON PAYS, STYLE TRUMP, SE RÉVÈLE RAPIDEMENT, sans quoi c’en sera fini de notre beau pays !

Riposte Laïque : Souhaitez-vous ajouter quelque chose, Patrick ?

Patrick Jardin : J’ai écrit ce livre pour que mes concitoyens sachent bien ce que j’ai vécu, afin qu’ils prennent bien conscience que ce qui m’est arrivé peut arriver à chacun d’entre nous, et pour les mettre en garde que si rien ne change rapidement, ils vivront dans la crainte, la peur et en tous cas sous la charia. Mon but est que PLUS JAMAIS dans mon pays cela puisse de nouveau se reproduire. Moi, je n’ai pas besoin d’argent. La vente de mon entreprise fait de moi sûrement pas un homme riche, mais en tous cas un homme sans réels besoins. D’ailleurs – et il est important que je puisse le préciser ici – L’INTÉGRALITÉ des sommes qui me reviendront de la vente de ce livre seront reversées à la fondation Brigitte Bardot, ainsi qu’à une association qui a été créée dans le but de restaurer une église dans le petit village normand d’où est issue ma famille. Et si vraiment, comme ce livre à l’air de démarrer très bien, je peux, je verserai également des fonds à une associations s’occupant des enfants atteints de cancer, car il est pour moi inconcevable – au contraire de M. Salines, qui a commis la pire des forfaitures : écrire un livre avec le père de l’assassin de sa fille – de gagner un seul centime sur la dépouille de ma fille décédée.

Propos recueillis par Pierre Cassen

https://ripostelaique.com/on-ne-ma-pas-dit-toute-la-verite-sur-la-mort-de-ma-fille-nathalie.html

Print Friendly, PDF & Email

12 réponses à “On ne m’a pas dit toute la vérité sur la mort de ma fille Nathalie”

  1. Avatar durandurand dit :

    Tous les politichiens en postes ou en fonction ainsi que le gros porc de hollande répondront de leurs actes de leurs forfaitures devant le peuple , il n’y aura pas de pardon ,ni de circonstance atténuante .

  2. Avatar Alexcendre62 dit :

    Mon profond respect monsieur Jardin je vous remercie pour le courage d’avoir réalisé ce livre dont je souhaite le plein succès , ceux qui vous boudent ou vous critiquent ne peuvent qu’attirer que le mépris des amoureux de vérité . Mais a notre époque aux valeurs et fondations de notre société devenues de la matière friable rien n’est surprenant . N’attendons rien car rien ne viendra , l’image que la société vous renvoie ne laisse aucun doute sur ce que va devenir notre pays dans quelques années .

  3. frejusien frejusien dit :

    Merci pour votre franchise et surtout pour avoir gardé votre humanité,
    je vais commander le livre, bien que les horreurs islamiques me répugnent au plus haut point,
    mais il est utile de connaitre ce que vous avez découvert concernant la trahison de la caste dirigeante.

    Je me demande si le gros mou n’était pas au courant à l’avance de ce qui allait se passer ce soir là, et s’il a laissé VOLONTAIREMENT passer deux trente avant d’intervenir, pour leur donner le temps de pratiquer leurs mutilations sataniques

  4. Avatar RODRIGUE dit :

    M. JARDIN, vous êtes un grand homme, digne, sincère et courageux !
    Même si encore au chômage, je vais acheter votre livre, le lire et le donner à des indécrottables optimistes béats du vivre ensemble qui n’est qu’une utopie au service de nos ennemis bâtie sur la trahison coupable et active de nos politiques aux premiers rangs desquels se trouve Giscard !

  5. Avatar GAVIVA dit :

    Monsieur Jardin ne le prenez pas mal venant de moi mais…Vous êtes pas intéressant pour eux ( le camp du « bien » mal nommé), vous ne leur servez à rien au contraire. Ce sont les pourritures « vous n’aurez pas ma haine » et le reste qui sont vendeurs à leurs yeux. Votre fille, vous, votre douleur votre colère ne sont guère qu’un cailloux dans la godasse.
    On est rien pour eux, d’autant plus qu’on votera pas pour eux et ils le savent. On est DEJA MORTS en un sens. Là on peut dire que les amendes, les impôts et les taxes font des miracles, ils nous RESSUCITENT ( le temps de raquer après on peux crever tant qu’on veux)!

  6. Avatar Hellen dit :

    Bonjour Monsieur JARDIN, je vous admire au plus haut point…
    J’ai deux filles et un fils et je me demande comment j’aurai pu, m’en sortir dans un drame semblable à celui que vous avez vécu et que vous continuez de vivre, car on oublie jamais des drames pareils… on continue à vivre avec, mais ça n’est plus pareil, tout est démoli, parce que tout a été fait pour démolir le Peuple dans cette horrible drame invraisemblable…!
    Pour ma part, je n’arrive pas à m’enlever de l’idée que, ce qui s’est passé ce soir-là a été voulu, et cela au vu de la réaction de ce gouvernement de rien…!!!! Trop d’invraisemblances… Lorsque je suivais ce soir-là ce qui se passait et lorsque j’ai lu ensuite, la vitesse au ralenti des secours… je n’incrimine pas les secours… puisque eux sont obligés de suivre les ordres donnés plus haut…!

    Je vais acheter ce livre et le lire, je pense que j’y mettrai le temps… mais je veux savoir jusqu’où ont été ces hommes politiques qui ne respectent rien ni personne, mais ils comptent toujours sur le Peuple pour les ré-élire, et le tout pas pour le Peuple, car le Peuple ne tire aucun bien dans ces élections, puisqu’il est toujours et toujours plus ponctionné de partout, donc ce n’est que pour eux, et rien que pour eux…!!!
    Mais je veux savoir jusqu’où ils ont été capables d’aller contre vous surtout parce que vous vous êtes battu comme un père est capable de le faire pour sa fille tant aimée…!!! Puissiez-vous trouver la paix dans ce bas-monde, dans lequel nous passons bien souvent, notre temps à nous battre, pour que ceux qui nous gouvernent puissent surtout profiter du Peuple…

    Merci Monsieur JARDIN pour tout votre courage…, Nathalie savait quel père, elle avait la chance d’avoir…!!!

  7. Avatar J dit :

    M. Jardin, j’ai le même désir que vous : que vienne enfin un sauveur pour relever la France et combattre la peste Verte. Si seulement nos concitoyens ouvraient les yeux et écoutaient un peu plus les témoins comme vous, plutôt que d’applaudir bêtement ceux qui bêlent « pas ma haine ». Merci de tout faire pour dire la vérité.

  8. Michèle Michèle dit :

    Il faut bien noter ce que dit Gaviva: Nous ne les intéressons pas, car ils savent qu’ils ne nous auront pas avec eux, jamais.
    C’est pour cette raison que les ronds de jambe de Marine ne servent qu’à la ridiculiser, car, ceux qu’elle courtise ainsi ne viendront pas à nous, jamais.
    L’affrontement se fera, s’il se fait, entre deux factions irréductibles. Une seule gagnera:
    Eux ou nous.
    Toute autre considération est de la littérature.
    Quant à J,
    Non, cher ami, nous ne devons pas attendre «Le» Sauveur. Les sauveurs, c’est nous!!!
    Gérard
    Courage Patrick

  9. Avatar Béarnais dit :

    Et encore, je trouve que se Mr que amire est trop gentil et et toléra
    Si j’avais ete a ca place je n’ose pas imaginer comment j’airais reagit. On serais deja en révolutio’ voir pire ,et moi soit on m’airrait enfermer pour me faire taire soit je serait déja mort. Car a ca place ,je n’aurai qu’une loi celle du tamion,peit importe les consequence.

  10. Avatar zipo dit :

    La réponse est simple ,pour nos élus (les béni oui-oui de la pensée unique ) c’est « PAS DE VAGUES! Pour le Bataclan l’affaire Léonarda et Théo Mr Hollande tient le « PONPON » ,Ce monsieur notre Président se rend au chevet des Voyous ,interdit aux militires armés d’intervenir dans le Bataclan etc etc !Alors tant que nous serons dirigés par des nouilles qui pactisent avec l’Islam ils ils sont de méme que ceux qui ont signé des traités avec Hitler ils ont été les premiers a étre envahis !Rien a espérer des nouilles!il nous faut un chef pas une « nouille »

  11. Avatar Pierre Malak dit :

    Cher Patrick,

    La France est éternelle, mais son peuple est mortel.

    Les VRAIS Français vont disparaître jusqu’au dernier, chassés ou tués par les BONS musulman ; ceux suivent à la lettre les préceptes maudits de cette infecte saloperie de coran.

    Courage !

  12. Avatar pythagore dit :

    Pierre Malak je ne suis pas d’accord quand vous dîtes que les vrais français vont disparaitre car on ne sait pas ce que demain nous réserve on ne voit que ce qui est devant nous et donc est plausible mais nous ne voyons pas ce qui est loin de nos radars ,je suis une éternelle optimiste et je pense que nous sommes arrivés au bout du bout,que ça ne peut continuer comme ça,quand je vois le nombre d’arrestation de pédophiles pour la premiére fois dans l’histoire,je me dis que nous sommes sur le bon chemin,les gens se réveillent,de partout dans le monde il y a de plus en plus de manifestation contre cette dictature sanitaire,des gens ont scandés « save the children »je n’ai jamais vu cela avant,les voix se lévent et le fait que mr Jardin écrive son livre est une très bonne chose super qu’il est en tête des ventes veut dire que la majorité silencieuse est là et tôt ou tard se lévera courage à tous.

Lire Aussi