Vaccin anti-Covid : un cobaye d’AstraZeneca développe « une affection inexpliquée »

Publié le 10 septembre 2020 - par - 7 commentaires

Mince ! C’est un coup dur pour l’un des géants pharmaceutiques : AstraZeneca a perdu, aux Etats-Unis, plus de 8 % en bourse !

La raison : un de ses cobayes participant aux essais du vaccin expérimental contre le Covid a développé « une affection inexpliquée ». Mais, heureusement, « il devrait s’en sortir ».

Bizarrement, tous les médias pro-Macron ont repris goulument la (mauvaise) nouvelle… c’est qu’AstraZeneca, le Big Pharma anglo-suédois s’avère un sérieux concurrent pour Sanofi, notre champion national, lui aussi sur les dents pour développer et commercialiser le vaccin-miracle.

Ha oui mais zut… le futur vaccin d’AstraZeneca est développé également en partenariat avec le labo français Novasep, « fournisseur leader de services dans le domaine de la production et la purification molécule pour les industries des sciences de la vie ».

Bon, finalement, marche arrière toute : ces effets secondaires « graves » sur un patient-cobaye n’ont rien à voir avec les essais du vaccin anti-Covid !

Covid-19 : coup dur pour le laboratoire AstraZeneca contraint de suspendre l’essai de son vaccin

Le laboratoire britannique AstraZeneca a annoncé, mardi 8 septembre dans la soirée, la suspension de l’essai clinique de phase 3 sur son vaccin développé conjointement avec l’université d’Oxford, en raison de la réaction négative d’un de ses patients au Royaume-Uni.

Des effets indésirables graves chez un participant […] Aucun détail donné

L’essai, qui porte sur un vaccin contre le Covid-19 développé par AstraZeneca en collaboration avec des chercheurs de l’Université d’Oxford, se déroule dans plusieurs pays, dont le Royaume-Uni, où l’affection a été signalée.

Aucun détail n’a été donné concernant la nature de cette affection ou le moment où elle s’est produite. Selon, le site d’information Stat News, spécialisé dans le domaine de la santé, qui a d’abord rapporté l’information, le patient devrait se rétablir…

AstraZeneca a perdu plus de 8 % dans les échanges hors séance après la clôture des marchés américains.

Neuf grands laboratoires américains et européens ont promis mardi de respecter les règles scientifiques en vigueur lors des tests en cours ou à venir en vue de la mise au point de vaccins contre le coronavirus, soulignant ainsi l’enjeu politique de celle-ci. 

https://www.midilibre.fr/2020/09/09/covid-19-le-laboratoire-astrazeneca-contraint-de-suspendre-lessai-clinique-de-son-vaccin-9058830.php

.

Des volontaires participant aux essais du vaccin expérimental en Afrique du Sud (Source : Abc News)

.

Avec l’importance des sommes en jeu et le risque de perdre des parts de marché, AstraZeneca et ses relais l’affirment aujourd’hui : ces petits désagrément cliniques n’ont RIEN à voir avec le vaccin !

AstraZeneca a dû mettre les essais de son vaccin sur pause

[…] Il a toutefois été déterminé ce mercredi que cette maladie n’était pas liée au vaccin.

C’est le premier incident de parcours recensé dans la course au vaccin contre le Covid-19: le géant pharmaceutique anglo-suédois AstraZeneca, partenaire industriel de la prestigieuse université britannique Oxford, a détecté en juillet dernier un potentiel effet indésirable grave chez un participant aux essais cliniques de son vaccin expérimental contre le Covid-19, ce qui a entraîné la suspension de ses études cliniques.

La maladie s’est au final avérée sans rapport avec le vaccin [une sclérose en plaques – NDA].

Un cas de myélite transverse

Professeur d’immunologie à l’ULB et président de la fondation AstraZeneca de soutien à la recherche, Michel Goldman a évoqué pour sa part un cas de myélite transverse (démenti ultérieurement par la firme), en rappelant qu’à ce stade, rien ne démontrait la responsabilité du vaccin dans le déclenchement de la maladie.

«Il s’agit maintenant de s’assurer que le vaccin n’a pas déclenché la production d’anticorps toxiques pour des cellules nerveuses.»

D’après Michel Goldman, il existe un précédent où une relation de cause à effet a été établie entre une campagne de vaccination et la survenue d’une maladie neurologique auto-immune : «En 1976, le vaccin contre la grippe porcine a entraîné plusieurs cas de polyradiculonévrite aiguë, autrement appelée syndrome de Guillain-Barré», dit-il.

Fabrication à Seneffe

Précisons que le vaccin d’AstraZeneca est le fruit d’un partenariat avec la société française Novasep, qui produit à Seneffe, des vecteurs viraux. Un des éléments cruciaux de ce futur vaccin est donc produit en Belgique.

La firme pharmaceutique a déjà prévendu des centaines de millions de doses à de multiples pays, plus qu’aucun de ses concurrents.

La Commission européenne a ainsi déjà signé un premier contrat avec AstraZeneca pour l’achat de 300 millions de doses de vaccin anti-Covid…

Le contretemps d’AstraZeneca a été annoncé quelques heures avant que l’Union européenne n’annonce un autre accord préliminaire pour obtenir 200 millions de doses d’un potentiel vaccin développé par l’alliance germano-américaine Biontech/Pfizer. L’UE a aussi conclu des accords pour avoir accès aux éventuels vaccins de Sanofi-GSK, Johnson & Johnson, CureVac et Moderna…

La Commission négocie avec plusieurs firmes. Si ce n’est pas AstraZeneca, ce sera une autre»…

«La vaccination permettra d’obtenir le plus rapidement possible, le plus efficacement possible et de manière sûre une immunité au niveau personnel et au point de vue collectif», juge l’infectiologue Yves Van Laethem, qui voit dans la suspension des essais d’AstraZeneca le fruit d’une «procédure banale», preuve d’un «suivi correctement effectué».

https://www.lecho.be/entreprises/pharma-biotechnologie/astrazeneca-met-les-essais-de-son-vaccin-covid-sur-pause/10250309.html

Print Friendly, PDF & Email

7 réponses à “Vaccin anti-Covid : un cobaye d’AstraZeneca développe « une affection inexpliquée »”

  1. Jules Ferry Jules Ferry dit :

    Avec Macron : En marche…arrière !

  2. Avatar exocet dit :

    Faut être un grand malade pour servir de cobaye et se faire injecter un vaccin dont on ne sait pas les réactions sur le corps humain et sur la santé, je ne sais pas s’ils sont bien rémunérés pour cela mais est-ce qu’une rémunération aussi forte qu’elle soit vaut le coup d’avoir des gros problèmes de santé irréversibles jusqu’à la fin de la vie aux points même dans mourir dans les pires souffrances, de plus les expérimentations sont faites sur des personnes en bonnes santés, comment peuvent ils savoir ci le vaccin et efficace ci la personne et en bonne santé et qui sans être vacciner n’aurait jamais attraper le virus, ils vont nous dire, vous voyez que le vaccin et efficace tout nos cobayes ne sont pas malades, le problème et que même sans vaccin ils ne seraient jamais tombé malades, on peut donc dans ce cas émettre un doute sur leurs essais cliniques.

  3. Avatar Machinchose dit :

    continuez a tripoter l’ inconnu bande de cons

    vous finirez bien par nous créer un virus qui mettra fin, enfin, a cette humanité de merde

    le Créateur doit en avoir plein les grolles et il va finir par démolir son chef d’ oeuvre raté

  4. Avatar Paul Massis dit :

    La sclérose en plaque est souvent provoquée par l’aluminium contenu dans les vaccins donc la suspicion sur le vaccin est vraisemblable.

  5. Avatar Auguste dit :

    J’ai 72 ans et je ne me suis jamais vacciné contre la grippe et je ne me vaccinerai pas contre le Covid-19 . Par contre je me lave plus souvent les mains qu’avant .

  6. frejusien frejusien dit :

    je crois que le vaccin contre l’hépatite B, qui avait été rendu obligatoire pour le personnel soignant, avait déclenché pas mal de SLA, un scandale nié par les labos mais vécu par les malheureux vaccinés

  7. Avatar Dorylée dit :

    Quand arrivera l’hiver et que tous ces pieds nickelés vous pousseront à vous vacciner contre la grippe du moment, envoyez les se faire foutre, lavez-vous les mains chaque fois que nécessaire et si vous vous sentez un peu patraque, une cuillerée à soupe de miel, une de vrai jus de citron et deux verres d’eau à faire frémir dans une casserole. Servir dans un bol avec une bonne rasade de bon rhum vieux des Antilles françaises MAIS VIVEZ COMME D’HABITUDE !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire Aussi