Caricature de Marion Rousse : l’Humanité émet une fatwa contre son dessinateur !

Publié le 8 septembre 2020 - par - 19 commentaires

A gauche, la consultante de France Télévisions, Marion Rousse. A droite, la caricature d’Espé lui valant une fatwa communiste de l’Humanité.

.

Quelle tempête dans un bénitier communiste !

On peut la trouver mauvaise, ratée, vulgaire, moche ou bien osée. On peut aussi comprendre la colère de Marion Rousse et de son compagnon, le cycliste Julian Alaphilippe. Mais on peut tout aussi bien en rire ou, comme c’est mon cas, se foutre complètement de cette caricature parue sur le site internet de l’Humanité.

Devant la bronca des réseaux sociaux l’estimant « sexiste », « dégradante », « sans respect pour les femmes », « pitoyable », « bas de gamme », « beauf », le quotidien communiste a donc fait disparaître le dessin, émis une fatwa sur son dessinateur Espé en le virant et le tuant socialement et professionnellement.

Enfin, plus exactement, en novlangue, l’Humanité « cesse sa collaboration ».

 

L’Humanité ne collaborera plus avec le dessinateur Espé et avec l’ancien entraîneur de cyclisme devenu chroniqueur Antoine Vayer, après le tollé suscité par une caricature jugée dégradante de la consultante cyclisme de France Télévisions, Marion Rousse.

Sur cette caricature mise en ligne ce week-end pour accompagner une chronique d’Antoine Vayer, on voit l’ex-cycliste professionnelle interviewer en lingerie et sur un lit le coureur Julian Alaphilippe, qui est son compagnon (20Minutes)

.

L’Humanité censure donc une caricature jugée blasphématoire pour la religion néoféministe. Et le pire, c’est que tous les médias en meute suivent le mouvement en déchiquetant le cadavre encore chaud du dessinateur Espé !

Le plus ridicule étant que certains floutent le dessin  comme Le Matin.ch (qui, n’hésite pas, paradoxalement, dans certains articles, à montrer des femmes de sportifs à poil…)

.

Pourtant, les mêmes étaient, cinq ans auparavant, tous Charlie Hebdo en pleurant des larmes de crocodiles sur l’atteinte à la liberté d’expression et en défendant le droit au blasphème.

.

Ou bien même, cinq ans après, dans une complète schizophrénie, à disserter sur la responsabilité d’internet, la lâcheté éditoriale et la précarité des dessinateurs de presse…

Attentat. Après le temps des larmes, le temps du courage

Cinq ans après l’attentat à Charlie Hebdo, le 7 janvier 2015, le dessin de presse est toujours l’objet de crispations. La faute à Internet, et à une certaine lâcheté éditoriale.

https://www.humanite.fr/attentat-apres-le-temps-des-larmes-le-temps-du-courage-682773

Dessin de presse. « Je suis Charlie », et après ?

Cinq ans après l’attentat à « Charlie Hebdo », où en est le dessin de presse ? Et qui sont ces personnes, dont la rareté le dispute à la précarité ?

https://www.humanite.fr/dessin-de-presse-je-suis-charlie-et-apres-682472

.

En effet, où se planque-t-il, en 2020, ce courage éditorial ? Cette fameuse liberté ? Sûrement pas chez nos médias et presstituées châtrés et pétochards. Encore moins à « L’Aberration », « L’Immonde », « BFMerde », « France DésInfo » et surtout pas « l’InHumanité ».

On ne pouvait déjà plus caricaturer ou représenter l’islam et les musulmans ou les Noirs (affaire Obono-VA), voilà maintenant que la femme devient un sujet tabou, interdit de représentation…

.

Complément de François des Groux

 

Au lieu d’assumer sa caricature, le dessinateur Espé publie finalement une lettre d’excuse, met un genou à terre en espérant « que cette autocensure […] satisfera Marion Rousse »

Personnellement, je ne connaissais pas Marion Rousse qui, paraît-il, est une ancienne cycliste professionnelle devenue consultante sur Eurosport puis France Télévisions. Dotée d’un physique avantageux (est-ce sexiste et rétrograde de l’écrire ?), elle apparaît souvent dans la presse « people » pour ses histoires d’amour et disons-le, sa photogénie…

Il y a donc une certaine contradiction à poser lascivement et légèrement dans nombre de publications (et même un calendrier sexy du cyclisme féminin « parce qu’il n’y a pas que Jeannie Longo dans la vie ») et s’offusquer d’une caricature parue dans un média que personne ne lit et tenu à bout de bras par d’innombrables aides et subventions (l’Humanité étant le média le plus subventionné au numéro).

Ou alors Marion Rousse est-elle peut-être simplement une anticommuniste primaire…

 

Print Friendly, PDF & Email

19 réponses à “Caricature de Marion Rousse : l’Humanité émet une fatwa contre son dessinateur !”

  1. Laurent P Laurent P dit :

    Il n’y a plus qu’à embaucher Espé à RR ou RL !

  2. Avatar yvank dit :

    le journal l’humanité s’islamise. La caricature à toujours été acceptée en France. En l’occurrence il faudrait qu’on m’explique ce que celle-ci a de choquant. L’huma et sa dérive étonnante: socialiste, communiste et bientôt islamiste. Comme le révèle sa réaction outrancière à l’encontre d’une caricature. L’huma n’est plus Charlie. Il glisse vers la secte nauséabonde.

  3. J’ai d’abord cru que c’était sa photo en petite culotte qui était jugée sexiste .

  4. Avatar Flupke dit :

    Triste époque

  5. Avatar Anne Lauwaert dit :

    Pour une Nana qui roule à bicyclette, elle est bien roulée – où est le problème?
    ça fait quelques années que je vous le dis: LA profession d’avenir en France c’est la psychanalyse!
    A quoi servent les photos sexy ? a faire baver… à quoi d’autre sinon ? mesdames si vous ne voulez pas faire baver ne vous faites pas sexygraphier… c’est une histoire de fous, de plus en plus furieux !

  6. Avatar Filouthai dit :

    C’est la revanche d’une Rousse !

  7. Avatar Vieux bidasse dit :

    Ca, c’est du vélo…
    Je n’ai jamais , ne serait-ce que lu le titre de ce canard nauséabond.
    Voici quelques décennies, j’ai eu l’occasion de côtoyer un rouge…. J’ai vite constaté le niveau…

  8. Avatar Dorylée dit :

    Quand la vierge effarouchée pose pour des photos, elle ne s’habille pas en carmélite ; donc, quand un dessinateur de presse fait une caricature de la dite effarouchée, il y a forcément un peu de gauloiserie. L’Huma aurait sans doute préféré une bonne vieille caricature soviétique sur les vacances au goulag ou la réduction de la masse salariale dans l’armée polonaise à Katyn, plus en phase avec ses idées…

  9. Avatar Niko dit :

    Et après ils se plaindront que plus personne ne lit la presse !

  10. Avatar Soudibor dit :

    Assez révélatrice de notre époque cette histoire.
    A une autre époque cette belle femme aurait pu être un modèle, pour un sculpteur grec, ou pour un peinte classique ; là elle est un exutoire à l’envie, à la jalousie et au ressentiment, d’un dessinateur sans grand talent. Envie, jalousie, ressentiment, ces « pulsions » qui sont devenues le moteur des destructeurs en tout genre, dont les communistes et autres gauchistes, qui ne recherchent plus une meilleure justice sociale, mais veulent juste « casser », y compris casser les personnes, sans chercher plus loin.
    Désorganisation au sein même de l’entreprise qu’est un journal. Où est l’analyse de la ligne éditoriale avant publication ? Un tel dessin, effectivement débile, et moche, aurait dû être bloqué par la direction et jamais publié. La direction aurait pu, simplement, lui dire de modifier son dessin, et par exemple de représenter Marion Rousse en bleu de travail décolleté, une clé à molette à la main, devant une machine-outil, glorifiant le monde du travail, avec son compagnon soudant le cadre d’un vélo. Une belle affiche de propagande soviétique, ou bien un dessin érotique, comme on en voit chez certains garagistes, avec une belle fille en tenue légère sur une moto, pour vanter les qualités d’une huile moteur ou d’un pot d’échappement. Ça aurait été plus rigolo, me semble-t-il.
    Mais non, comme ailleurs dans d’autres entreprises, la direction ne contrôle plus rien, chacun peut faire n’importe quoi, et chacun guette la faute l’autre pour pouvoir le dézinguer avec un plaisir sadique ; plus de solidarité, plus d’esprit de groupe, à part chez les racisés, ou les muzz, et encore…
    Dans les entreprises les gens ne s’épanouissent plus dans la réalisation d’un métier, avec le soutien de leurs collègues, et de leur direction ; c’est la loi de la survie, et de l’élimination de l’autre, plus de droit à l’erreur, plus de rattrapage, ni de progression ; on guette, on cherche la faute, et on descend. Un monde cow-boys, encore une sorte d’ensauvagement, à échelle réduite, mais ensauvagement quand même. Ensauvagement, perte de repères et de valeurs … le nihilisme en action.

  11. Avatar Orange dit :

    Oui, pour moi aussi il y a une énorme jalousie de la part du caricaturiste très médiocre et parfaitement conscient du potentiel d’impact qu’il donne à la caricature et la très suspecte supposée absence de vérification de l’illustration avant publication, alors que l’illustration est la patte du journal qu’on voit en premier et que tous les articles sont vérifiés avant de passer sous presse. Un très haut degré de corruption et de médiocrité morale dans tous les sens dans ce journal.

  12. Avatar Orange dit :

    Les jolies filles ont été évincées des podiums de course cycliste par fatwa des néo-féministes islamo-gauchistes cramoisies de jalousie. Marion Rousse est revenue par la fenêtre poser en lingerie. Bravo à elle.

  13. Avatar Patrilibre-56 dit :

    pour faire voir sont cul elle est payer pour la caricature non donc elle est pas contente que on la mette en face de ses conneries !! ….

  14. Avatar mac gyver dit :

    Certainement, c’est la jalousie, la seule « excuse » pour ce « croquis » ! Au demeurant, super jolie, Marion, ne doit pas se sentir humiliée, car les « croquis » sont piteux, devant la vraie plastique de votre corps,sublima ! Vous êtes très belle, et Alaphilippe, a beaucoup de chance de « vous avoir » ! Encore une fois, la jalousie, est la seule excuse pour ce torchon, qui n’aurait jamais osé ,ou pensé reproduire, les « caricatures de Mahomet » ! Normal pour eux, les journaleux de ce torchon, mal nommé, sont tous ,des pro islam convaincus !

  15. Claude Laurent Claude Laurent dit :

    Il faut constater que les panneaux 2 et 3 de la demoiselle sont plus agréables à voir que la burka mais ils risquent de provoquer une dilatation ophtalmique chez certains « raaacisés » la mettant en danger si elle est reconnue en rue. On suppose qu’elle recevra une prime de risques pour tout vélo vendu !
    Quant à la caricature si elle est plutôt de mauvais goût, une caricature est par principe un dessin excessif. Comme dit plus haut le rédacteur en chef aurait du l’écarter

  16. frejusien frejusien dit :

    Cette nana a une superbe plastique, ses photos sexy sont très agréables à regarder,
    je pense que le trou-duc minable qui l’a caricaturée, doit être un méchant frustré boutonneux, qui n’a aucune chance de l’approcher et qui doit baver sur ses photos dans l’intimité,

    faute de goût, grossièreté coco, erreur de la rédaction, pour le coup , je suis du côté de Marion et plutôt deux fois qu’une,
    si j’étais son mec, j’irais casser la gueule du connard qui s’est permis d’accrocher des breloques à ses bouts de sein

  17. Avatar BobbyFR94 dit :

    A une époque, personne n’aurait songé à faire un cirque merdiatique pareil, même je trouve la « caricature » pour le moins moche !!!

    Très belle femme, comme il y en a des millions, ne l’oublions tout simplement pas :-)))
    Cette femme est un hommage à la féminité, à la beauté, et je préfère regarder ce genre de photos, plutôt que des sacs poubelles ambulants…par exemple…

    J’avoue n’avoir jamais apprécié les caricatures « gratuites », c’est à dire enlaidissant quelqu’un sans qu’il y ait une raison valable…

    A priori, je ne vois pas de raisons à cette caricature, contrairement à d’autres, qui ne font que souligner une attitude, un fait, pour le coup réel et avéré !!

  18. Avatar denise dit :

    perso je trouve la caricature peu génante à partir du moment où elle même se met en scène en petite tenue ! qui plus est elle est jolie, et puis cerise sur le gateau, tout de même ! elle commente bien les courses du tour de France ! Et pourtant le caricaturiste a mis en avant qu’il voulait montrer la porosité « ambigüe  » entre le sport et les médias ! là je dois dire que cet homme réfléchi trop, et peut être en effet la psychiatrie va avoir de beau jour devant elle ! Mesdames , messieurs, si vous êtes un média couvrant ou pas un sport, surtout ne vous approchez pas les uns des autres, il y a Danger, pire que le covid !!!

  19. Avatar Eric qui voit Rouge dit :

    Oui je suis d’accord et assez heureux de trouver cet espace avec des réactions allant dans le sens opposé de l’indignation programmée, qui plus est la très jolie Marion n’a eu de cesse de publier des photos plutôt sexy, et donc elle manque cruellement de logique (voir de cohérence rétroactive) sur cette problématique inventée. Nul doute que la lobotomisation diffusée par les médias mainstream fait son oeuvre et instrumentalise à tour de bras ! En France la caricature, BD notamment, a toujours existé et celle-ci est très loin d’être vulgaire. Espé sache que les esprits libres, républicains, éduqués, instruits sont avec toi sur ce coup. Malheureusement notre époque va plutôt dans le sens de la perte des droits élémentaires, et en invente d’autres à la pogne de pseudos associations ou courants « humanistes » qui s’inventent un droit à exister comme des contrefaçons pour influencer et occuper la plèbe. Peut-on rire de tout … Oui surtout de Tout … et surtout de soi-même quant la qualité y est … n’est-ce-pas Julian le Chanceux compagnon et sportif inspirant. Marion Rousse semble une personne intelligente, son élocution verbale est un modèle de facilité, je l’apprécie beaucoup, elle possède une réelle aura par delà les écrans plats (surveilles car j’ai vu Jalabert te couper la parole de manière impolie et cà c’est sexiste voire méprisant de la femme !). En homme sage et expérimenté mon conseil bienveillant à son encontre serait de revisiter l’histoire pour remettre tout cela dans la juste perspective, et au passage cesser de se soumettre aux influenceurs de son milieu professionnel proche du service dit publique qui a une grosse tendance a la « melonisation » dans la grasse prétention déplacée de la sachance présumée. J’arrête je pourrais continuer l’argumentation épistolaire tant cet épisode singulier ne fait qu’illustrer la décadence en cours. Marion si tu lisais je t’apprécie beaucoup et je pense que tu peux incarner une modernité féminine au delà de ce moule de l’indignation déplacée plutôt réducteur. Tu deviens une icône et comme les Guignols Espé n’a fait que rendre hommage à ta popularité sans désir réel de t’insulter. Oui il faut des mesures barrières à la connerie virale et pandémique ! Ouvrez des livres, cultivez-vous, développer l’esprit critique loin des écrans plats qui finissent par rendre leurs contenus en platitude. Basta !

Lire Aussi