Maison squattée dans le Var : c’est au retraité spolié de prouver qu’il est propriétaire !

Publié le 4 septembre 2020 - par - 29 commentaires

Photo : la maison de vacances de M Kaloustian

(Merci à Cat pour l’information)

.

En France, nous marchons sur la tête. Le monde politique et médiatique, les lois et la « Justice » défendent en priorité les racailles, les bourreaux, les plus forts, les plus arrogants, les sans-gêne, les parasites, les envahisseurs, les migrants tandis que les victimes, les petites gens honnêtes, les autochtones, les locaux, les sans-voix, les sans-dents… et les propriétaires doivent se résigner à leur sort.

Ainsi, on apprend par la presse régionale qu’un retraité de 75 ans n’a pas pu récupérer sa maison de vacances occupée par un couple de squatteurs et leurs deux enfants (des SDF, des migrants, des Roms ?).

Et le pire : pour « être dans son droit » face aux occupants illégitimes, c’est à lui de porter plainte rapidement et prouver qu’il est bien propriétaire de son bien.

Malheureusement pour ce retraité âgé souffrant de problèmes cardiaques, cette procédure peut prendre énormément de temps !

Et qu’il oublie également de faire justice lui-même car les squatteurs « seraient en droit » de « porter plainte contre lui pour violation de domicile ».

Bien sûr, en cas de décision de justice défavorable, les squatteurs pourront toujours contester leur expulsion…

Le monde – mais surtout la France et son droit – à l’envers, on vous dit !

.

Même la Révolution française avait fait du droit de propriété un droit naturel et imprescriptible, inscrit dans La Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 .

Napoléon en avait fait l’un des principes directeurs du Code civil : Le droit de propriété était déclaré « absolu ». Chaque propriétaire était libre de jouir et de disposer de ses biens comme il l’entendait, à condition de ne pas en faire « un usage prohibé par les lois et les règlements » (art. 544).

Mais il faut craindre que, désormais, sous Macron et avec l’aide du législateur ou des associations type « Droit au logement », les 4 piliers de la Déclaration des droits de l’homme (liberté, propriété, sûreté et résistance à l’oppression ne soient définitivement abattus.

.

Var. Des squatteurs empêchent un couple de se rendre dans sa maison de vacances

Des propriétaires ont découvert des squatteurs dans leur maison secondaire à Théoule-sur-Mer, dans le Var.

Problème : ces derniers peuvent rester dans la maison, le temps qu’une décision de justice soit prise.

Ils voulaient juste se rendre dans leur maison de vacances. Mais ils ont dû faire demi-tour et rentrer chez eux, à Lyon. C’est l’histoire de ce couple, propriétaire depuis 36 ans d’une maison à Théoule-sur-Mer (Var), et qui n’a pas pu profiter de sa résidence secondaire, car celle-ci était occupée par des squatteurs.

Ceux-ci avaient changé les serrures.

« Le premier soir, j’ai dormi dans ma voiture en face de la maison, en les regardant dîner sur la terrasse… », raconte Henri Kaloustian à Var-Matin .

Les squatteurs, un couple et deux enfants, « n’avaient pas de quoi dormir » et quelqu’un leur a « donné les clefs », ajoute ce retraité de 75 ans.

Les squatteurs restent dans la maison

Si le couple espérait récupérer rapidement sa maison, il a vite déchanté. Lorsque les squatteurs s’absentent, la mairie propose à Henri Kaloustian et son épouse de reprendre possession des lieux, accompagnés de gendarmes et du directeur général des services de la municipalité. Ils montent leurs affaires dans leur maison mais, quelques minutes plus tard, les squatteurs reviennent.

Après quelques échanges houleux, les gendarmes reçoivent un coup de fil et ont l’ordre de laisser entrer les squatteurs, « le temps qu’une décision de justice soit prise ».

Henri Kaloustian reste sans voix mais s’exécute rapidement. Il reprend ses affaires et repart pour Lyon. « Il est hors de question que je dorme à l’hôtel ou dans ma voiture comme précédemment, nous reprenons la route », confie-t-il.

Le droit concernant les maisons secondaires squattées est complexe.

Il est nécessaire de prendre un avocat et de déposer plainte rapidement pour prouver qu’on est bien propriétaire des lieux. Mais cette procédure peut prendre beaucoup de temps.

Et si le propriétaire essaye d’expulser lui-même les squatteurs, ces derniers peuvent porter plainte contre lui pour violation de domicile.

https://www.ouest-france.fr/provence-alpes-cote-dazur/var/var-des-squatteurs-empechent-un-couple-de-se-rendre-dans-sa-maison-de-vacances-6958822

.

Une autre affaire qui avait défrayé la chronique : l’occupation de la maison de « Maryvonne », à Rennes. Une vieille dame de 83 ans « défendue par l’extrême-droite » selon les squatteurs…

Print Friendly, PDF & Email

29 réponses à “Maison squattée dans le Var : c’est au retraité spolié de prouver qu’il est propriétaire !”

  1. Avatar jamin dit :

    Cette « loi n’est pas tombée du ciel..;
    Qui est responsable de cette énormité ?
    Il a bien un nom… QUI ?

  2. Avatar durandurand dit :

    Je peux dire que le jour que ça m’arrive , je ne préviens pas la gendarmerie ou la police ,je fais appelle aux hommes de ma famille et belle famille ,je vous garantie que les squatteurs n’iront pas porter plainte , je n’en dis pas plus .marre de cette justice qui bafoue nos droits les plus élémentaires et la constitution alors c’est au peuple de faire justice . Puisque cette injustice bafoue les honnêtes citoyens , Faîtes la vous même dans la discrétion , si vous le pouvez !

  3. Avatar durandurand dit :

    @ jamin vous dîtes  » Qui est responsable de cette énormité ? » Ce sont les assoces gauchiottes pro immigrants , anti-française genre le dal et bien d’autres saloperies du même genre bafouant le droit des propriétaires .Toutes ces assoces nuisibles immigrationnistes sont à éliminées du paysage Français , la France ne s’en porterai que mieux !

  4. François des Groux François des Groux dit :

    @jamin

    La faute à qui ?

    Mais, comme pour la fin de la liberté d’expression (Pleven, Gayssot… on a failli avoir Avia mais c’est partie remise) : à l’empilement de lois en dépit du bon sens.

    Concernant le « droit des squatteurs », il me semble que la droite a rajouté une couche avec le DALO (droit au logement opposable)…

    « En effet, selon la loi DALO (droit au logement opposable) votée en 2007, Maryvonne avait 48 heures pour dénoncer l’occupation de sa propriété. Passé ce délai, le propriétaire d’un bien doit se tourner vers le tribunal afin d’obtenir une ordonnance d’expulsion. Ce que la vieille dame n’avait pas fait, avant que son avocat ne se saisisse du dossier ».
    https://www.20minutes.fr/rennes/1602435-20150507-maison-squattee-rennes-si-cas-maryvonne-faisait-changer-loi

    Et la loi DALO, c’est Christine Boutin, ministre du Logement sous Sarkozy…

  5. Avatar Mountain dit :

    INADMISSIBLE ,il faut a tout prix annuler cette loi ou sinon ce monsieur n’a pas quelques copains gros bras qui pourraient régler le problème en leur pourrissant la vie pour qu’ils dégagent.

    • François des Groux François des Groux dit :

      @Mountain

      Si, mais il faut s’appeler « Youcef », habiter Garges-lès-Gonesse et faire intervenir ses potes racailles de cité pour chasser les Roms.

      Et cerise sur le gâteau : Le Parisien vous traite en héros ! (ben oui, Youcef n’est pas un Gaulois raciste capitaliste, il a le droit, lui, de chasser les Roms par la force)

      En plus, ils peuvent venir armés pour déloger les squatteurs, la police ne s’en mêle pas (sinon : racisme systémique) !

      « Maison squattée à Garges-lès-Gonesse : «C’est grâce à la cité qu’il a récupéré sa maison !»

      https://www.leparisien.fr/val-d-oise-95/garges-les-gonesse-les-squatteurs-de-la-maison-deloges-par-des-jeunes-du-quartier-31-01-2018-7534278.php

      « De leur côté, les jeunes évoquent leurs propres moyens d’intimidation : fusil à pompe, Tokarev, chiens. L’un d’eux exhibe une photo de lui prise armes à la main. »

  6. Avatar Christophe L dit :

    Hé oui cela fait partie de la colonisation en cours, dans un pays civilisé déjà cette situation ubuesque n’aurait pu avoir lieu, car normalement rentrer par effraction ou pas dans un domicile qui n’est pas le vôtre, c’est l’arrestation puis incarcération dans les geôles en attendant une expulsion définitive du territoire si ce sont des étrangers. Donc on sait ce qu’il nous reste à faire et cela demandera beaucoup de courage et surtout de cojones comme on dit.👌
    📯⚔️🇫🇷⚰️🧳

  7. Marcher sur des Oeufs Marcher sur des Oeufs dit :

    Oui ! ras-le-bol !

    – » le monde politique et médiatique, les lois et la « Justice » défendent en priorité les racailles, les bourreaux, les plus forts, les plus arrogants, les sans-gêne, les parasites, les envahisseurs, les migrants « -…. en bref TOUS LES Les HORS-la-LOI ! et ce ne sont pas des Robins des bois.

    Le reste de la population qui subit ces hors la loi et leurs parrains est complètement écrasé par eux, humilié, malmené.

    Ils devraient tous être masqués, non pour commettre leurs méfaits -(ils n’ont pas besoin de se cacher et peuvent agir tous à visage découvert)- ; masqués de honte et pourtant ce sont leurs victimes, l’ensemble du peuple Français qui doit pourtant baisser la tête, se taire, subir l’opprobre, la discrimination en prime.

    C’est vraiment pourri jusqu’à l’os, c’est révoltant !

    Et ils continueront, les bien-pensants à aboyer leurs invectives et asséner leurs leçons !

  8. Avatar Ava dit :

    Quelles nouvelles dispositions ont été introduites par la loi du 5 mars 2007 ?

    Depuis cette loi du 5 mars 2007 et précisément son article 38, en cas d’introduction et de maintien dans le domicile d’autrui au moyen de voies de fait, le propriétaire du logement occupé peut demander au préfet de mettre en demeure l’occupant des lieux, après avoir déposé plainte, fait la preuve que le logement constitue son domicile et fait constater l’occupation illicite par un officier de police judiciaire. La mise en demeure est assortie d’un délai d’exécution qui ne peut être inférieur à 24 heures. Lorsqu’elle n’est pas suivie d’effet dans le délai fixé, le préfet doit procéder à l’évacuation forcée du logement.
    Maître Cécile Rouquette-Térouanne

  9. Avatar pier dit :

    il faut que le peuple se prenne en main
    fasse justice lui même
    Ha , si les juges étaient ( comme aux States) élus
    ce serait autre chose

  10. Avatar Baliaire dit :

    durand-durand annonce ce qui se profile sans plus aucun doute.
    Quelque gauchard qui ait établi cette monstruosié révoquant le droit à la propriété, AUCUN droitard ne l’a aboli.
    Et surtout pas Nicolas « la droite plus dure que dure qui tient ses promesses, elle »Sarkozy.
    S’en souvenir quand pointent les Nicole « Amnesia » Morano, applaudie par les cocus mais contents.

  11. Une fois de plus, les gens vraiment riches s’en tirent bien : gardiens à demeure…
    Pour les moins riches, barreaux, et, surtout, télésurveillance : ça coûte assez cher, certes, mais c’est dissuasif.
    Sinon, pas question , pour les gens habitant la campagne, de quitter leur logement, fût-ce une quinzaine de jours.Au retour, ils peuvent trouver leur maison occupée…voir plus haut.

  12. Avatar Christian Lesuffleur dit :

    Il va falloir monter des equipes de gros bras parout en france Et faire le menage de ces cafards.la propriete est dans ce pays Uniquement pour payer des impos .

  13. Pour alimenter la réflexion, mes amis Belges ont la même loi, à la lettre près. N’y aurait il pas de l’Europe là dessous.

  14. Avatar Vent d'Est, Vent d'Ouest dit :

    Le propriétaire a déclaré que quelqu’un avait donné des clefs aux squatters ; il faut donc se méfier avant de confier ses clefs à qui que ce soit…
    J’espère que ce couple de retraités retrouvera vite leur propriété et que leur avocat exploitera avec succès les nouvelles dispositions introduites par la loi du 5 mars 2007. Ou que de bonnes âmes expulseront les occupants malfaisants à la manière de l’inspecteur Harry alias Clint Eastwood !

  15. Avatar Joël dit :

    François des Groux
    « Et la loi DALO, c’est Christine Boutin, ministre du Logement sous Sarkozy… »
    Bah non, c’est sarkozy sous chirac en 2007.

    Lisez bien les signataires tout en bas du texte de loi :
    https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000271094
    Même le gros Larcher est dans le coup !

    • François des Groux François des Groux dit :

      @Joël

      Oui, merci pour ces précisions !

      La loi DALO a été adoptée le 6 mars 2007 (sous Chirac donc) et « le comité de suivi de la mise en œuvre du logement opposable a été mis en place le 5 juillet 2007 par le ministre du Logement et de la Ville, Christine Boutin en présence de son président, Xavier Emmanuelli » (sous Sarkozy).

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Droit_au_logement#Droit_au_logement_opposable_(DALO)

      Mais nous serons d’accord pour conclure que, sur cette affaire-là, la droite était à la manœuvre. Et depuis 13 ans, rien n’a changé…

  16. Avatar Dorylée dit :

    En supplément, lorsque vous parvenez à récupérer votre maison, vous pouvez jeter presque tout ce qui se trouve à l’intérieur : ils on chié dans les lits, se sont torchés avec les rideaux, cassé les cuvettes de toilettes, éviers et lavabos, arraché les prises et vendu télé, radios, mobiliers etc… Une seule solution, agir comme Mohamed, avec des gros bras, sans rien dire…

  17. Avatar R.E.D. dit :

    Mais non! vous exagérez vous faites de l’amalgame. ce ne sont que petites incivilités montées en épingle par l’extrème droite . Ces gentils migrants ont « trouvés  » une maison abandonnées , comme ils n’avaient pas de foyer ils ont pensés que ce serait bien d’occuper et d’entretenir cette maison. Qui leur a indiqué cette adresse ? qui a fourni les clefs? qui a changé les serrures ? quel est le sinistre fumier qui a donné l’ordre aux flics de laisser tomber ? N’y a t’il pas en France une association capable le de combattre ce genre d’ignominie ? EUX en ont . pourquoi les français soi disant couillus n’interviennent t’ils pas ? ASSA meilleure pour ameuter .

  18. Avatar Alexcendre62 dit :

    C’est curieux ils n’occupent jamais les résidences des beaux quartiers ? ou leurs résidences secondaires vides d’occupant de nombreux mois , le petit lait respecte la crème !

  19. Avatar bm77 dit :

    l’histoire est simple comme l’a bien démontré le cas de Garges les Gonesses , c’est la prime au clan, au groupe, à la milice contre la famille , l’individu le type seul fragilisé par le nombre. Ce n’est pas un hasard si la plupart des SDF sont seuls. La société est dure avec les solitaires et pleutre avec les groupes de hyènes.
    Les gens vont me dire que cela n’a rien à voir avec le sujet de base , mais si! cela a tout à voir ! L’état baisse sa culotte quand il ne cautionne pas , et il ne subventionne pas ces associations de gauchos qui favorisent les squatteurs qui ne sont que des voleurs de domiciles . Une atteinte à la dignité des personnes et leurs liberté . Ces gens ont le droit d’avoir une maison et d’en faire ce qu’elles en veulent . Qui leur dit ces salauds qui se permettent de distribuer ce qui ne leur appartient pas ,que ces propriétaires ne destineraient pas leur biens à des personnes de leur entourage en difficulté sociale ou même menacées de devenir SDF elles mêmes?
    Il faudrait peut-être qu’ils s’en expliquent à cette police politique??
    Les mêmes saloperies qui cachent leur identité derrière leur capuche et qui peut-être bénéficient eux mêmes d’un appartement payé par des parents friqués . Parce que ce genre de clampins gauchos , je n’en rencontre pas beaucoup dans mon quartier, populaire , si, pour acheter leur beuh !!

  20. Avatar denise dit :

    Il faut interpeler vos députés, pour Maryvonne je me rappelle pour l’avoir fait que cela avait crée le …bord.. il faut recommencer voir faire le pied de grue devant la maison..il fait beau .. en même temps je ne comprends pas car je croyais que la loi avait été modifiée !!

  21. Avatar Jean-Paul Bourdin dit :

    Il faut voir  » Furie  » un petit film de série B de Olivier Abbou, un film français de  » home invasion » digne des bonnes productions américaines de ce type. Un bon film . Tout y est : le refus de la police d’intervenir, l’aberration kafkaienne de la soi-disant justice.
    Lorsque la justice est injuste, la vraie justice c’est de devenir hors la loi. Ce n’est pas l’accroche du film, c’est la vérité.

  22. frejusien frejusien dit :

    Encore une merde pondue par sarko, si on ajoutait bout à bout, toutes les saloperies que ce fumier nous a laissées, on aurait un km de papier.

    et si une personne soucieuse de faire appliquer cette loi installait une famille de roms dans l’hôtel particulier de sarko à Neuilly , quand il est en vacances avec sa chanteuse ?
    je crains malheureusement que dans ce cas particulier, il n’y aurait aucun coup de fil pour soutenir les squatteurs, et que ces derniers pourraient être expulsés du territoire le jour même

  23. Avatar Sylvie dit :

    Les roms dehors !

  24. Avatar Vieux bidasse dit :

    Je connais pas mal d’endroits discrets.

  25. Avatar Fatigués dit :

    Dans ce cas si je vois une voiture qui me plait et qui est depuis quelques temps sans bouger dans la rue je peux faire changer les serrures (on ne doit pas me demander si j’en suis le propriétaire – comme pour la maison – après deux jours nous dormirons dedans moi, mon mari, et ma tortue, famille recomposée de bons français blonds aux yeux bleus…

  26. Avatar denis le gal dit :

    J’ai eu un cas similaire ,suite à une succession .la maison squattée et beaucoup de temps…de démarches et d’argent .J’avais contacté Mme C. Boutin ( ministre du logement à l’époque) : » nous allons changer la loi »….visiblement rien ne change.L’état avait quand même encaissé les droits de succession.

  27. Et si on allait squatter la maison de Carla Bruni sur la Côte d’Azur ? Et la villa du Touquet de Madame Macron ? Et quelques autres résidences secondaires fort sympathiques.
    A quoi sert la force publique ?

Lire Aussi