Alain Bauer : il n’y a plus de politique de sécurité, la délinquance a battu tous les records en 2019

ALAIN BAUER. En France, on n’arrive pas à dénommer les choses : la délinquance ne constitue qu’une partie d’un tout qui se dénomme la criminalité. Elle comprend des crimes, des délits, des contraventions et par ailleurs des incivilités. Le seul indicateur fiable depuis 1539 (et la création de l’état civil par l’ordonnance de Villers-Cotterêts) est la mortalité homicide. Il montre un effondrement de la violence homicide pendant cinq siècles… et une reprise forte depuis une dizaine d’années. 2019 a été la pire année en termes d’homicides, tentatives (qui ne sont que des homicides ratés), coups et blessures volontaires ayant entraîné la mort et règlements de comptes, de l’histoire récente de la France.

https://www.leparisien.fr/politique/alain-bauer-la-violence-devient-un-element-de-regulation-de-la-vie-sociale-30-08-2020-8375250.php

Bref, le retour au Moyen-Age… Un Etat dépassé, qui ne gère rien, qui ne veut rien savoir, qui veut cacher tout ce qui dérange et serait un obstacle à une éventuelle réélection des gens au pouvoir.

En préalable on rappellera que l’observatoire de la délinquance (ONDRP) a été supprimé par  Macron… Il doit disparaître incessamment sous peu…  Avec l’observatoire va disparaître L’Institut national des hautes études de la sécurité et de la justice (INHESJ) dont dépend le premier. Ces institutions devaient faire des statistiques sur la récidive, les décisions de justice, l’exécution des peines et des sanctions pénales et former des acteurs à la gestion de crise. Alain Bauer a été président du conseil d’orientation de l’Observatoire national de la délinquance de 2003-2010, puis de l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales de 2010-2013… Il sait de quoi il parle !

Mettre la poussière sous le tapis, ils savent faire, nos gouvernants ! Moins on a de statistiques, moins on a de chiffres, plus on espère pouvoir cacher l’évolution tragique de l’insécurité en France. Il faut dire que lorsque des gens engagés en politique comme Obertone dans Orange mécanique utilisent les statistiques officielles pour montrer ce que devient la France, on n’aime pas trop, à l’Elysée et à Matignon.

La France connaît une augmentation de la violence jamais connue depuis… 5 siècles et un taux de récidives ahurissant ! Chut ! Cachez ces chiffres que je ne saurais voir. S’il ne faut pas compter sur la presse subventionnée pour révéler le pot-aux-roses, la presse de réinformation et l’opposition se gardent bien de garder le même silence.  C’est intolérable pour Macron. Exit les chiffres officiels.

Certes, il restera l’INSEE mais comme il ne travaille qu’avec les chiffres officiels fournis par des Ministères débordés peu enclins à faire remonter les infos, à les trier…  Et puis demander à l’Etat de publier des chiffres montrant qu’il ne fait pas son travail, il ne faut pas y compter. En tout cas pas sous Macron qui a mis aux postes clé ses hommes.

Interview d’Alain Bauer,  professeur de criminologie au Conservatoire national des arts et métiers, il vient de publier « Comment vivre au temps du coronavirus ». Source de l’interview, article du Parisien cité en début d’article.

Il n’y a plus de politique publique de sécurité clairement identifiée. On savait ce que voulaient Michel Poniatowski, Jean-Pierre Chevènement, Pierre Joxe, Nicolas Sarkozy, Manuel Valls… En outre, il est encore en France impossible de tenir une conférence de politique pénale où magistrats et policiers se mettraient d’accord sur les mineurs, la réinsertion, la lutte contre la violence, afin de passer du prêt à porter au sur-mesure, avec un dispositif préventif, dissuasif et répressif qui ait du sens.

Pourquoi ?

Ils ne se parlent pas ou campent sur des postures, se traitant de laxistes et de fascistes.

.

Naturellement, les Français comprenant ce qui se passe, ayant conscience qu’ils ne peuvent plus compter sur la « violence légitime » détenue selon la loi par les forces de l’ordre, débordées, dépassées, utilisées à tout autre chose qu’à lutter contre la délinquance, vont s’organiser pour se protéger. Avec le risque sinon de « guerre civile » du moins de guerres de territoires…. où le Français moyen sera perdant car pas armé, lui, car non violent, lui, car  il sera dans une posture uniquement défensive, lui…

Vous parlez de phénomène criminel inédit, que craignez-vous ?

D’un côté des milices populaires pour protéger des quartiers, des commerces, de l’autre des tentatives d’appropriation territoriale par des trafiquants de stupéfiants ou des séparatistes religieux. La reconquête territoriale nécessite un retour de la confiance entre l’Etat et les citoyens. Depuis les Gilets jaunes, jusqu’au refus d’obtempérer sur le port du masque, les agressions contre les pompiers, les médecins, infirmières, élus locaux, etc., on constate à quel point la relation sociale s’est dégradée. La violence devient un élément de régulation de la vie sociale, faute d’institutions reconnues dans lesquelles on a confiance.

 

 185 total views,  1 views today

image_pdf

7 Commentaires

  1. Il y a une vérité judiciaire qui n’est pas toujours la vérité. (Dupont-Moretti con sacré ministre de la justice) . »La justice n’a jamais eu vocation à rendre la justice, sa seule et unique fonction consiste à maintenir l’ordre social, et cela repose sur une profonde injustice.(Gérard Boyadjian du film Djihad-Judiciaire disponible sur riposte laïque). La profonde injustice semble réservée aux français.

  2. Et cela commence bien ,(après on l’aurait deviné) le ministre de la justice aurait tancer Darmanin car ce dernier a parlé d’ensauvagement ! ce n’est pas politiquement correct de toutes évidence, c’est juste la réalité ! Je me demande en quoi cela peut déranger Dupont Moretti , au point de l’exprimer sur les ondes, de dire, comme l’a si bien exprimé Darmanin, que de foncer sur une gendarmette, de tondre une jeune fille pour des raisons religieuses et de tabasser un chauffeur de bus qui en est mort, dans un pays qui ne pratiquait pas cela, que c’est de l’ensauvagement !

  3. Pour Moretti, le « sentiment » d’insécurité est un phantasme !

  4. Ah, ces types confiants dans leur testostérone »française » !…Nous souhaitons que vous n’ayez jamais mangé de viande ou poisson aux hormones, que vous n’ayez jamais bu l’eau du robinet, que vous n’ayez jamais ingéré maint produit emballé dans des contenants au bisphénol. Ni, bien sûr jamais été vacciné depuis trente ans…
    L’article d’Alain Bauer est remarquable, sur deux points: l’historique depuis le début degré 0 à Villers-Cotterêts,(cinq siècles) et le rappel de la suppression de l’ONDRP et celle de l’INHESJ, sa tutelle par le fait du maqueron. Quant au courage, il y a des moments où il est physique par nécessité absolue, mais il est d’abord dans les principes. Comme nos ancêtres francs d’il y a longtemps,nous devons apprendre à nous familiariser avec la mort, surtout celle de l’esprit.

  5. Bonjour, merci pour votre article , notre pays sombre inévitablement vers un conflit civil, nos dirigeants sont biens plus préoccupés de protéger juridiquement le barbare envahisseur que d’assurer la sécurité de ceux qui travaillent et cotisent pour ce pays. Ce régime totalitaire persécute, sanctionne , l’honnête citoyen ,mais laisse impunément la migrante racaille ,souiller, voler,dealer ,assassiner , le conflit civil va être sanglant , il faudra combattre pour survivre , ceux qui ont des testicules survivront . les minables pacifistes de tous bords soumis a islam disparaîtront en premiers.

  6. Si quelqu’un croît encore que la loi et la justice sont du côté des paisibles citoyens, il se trompe.
    Si quelqu’un croît encore, -de nos jours-, à la vertu de belles paroles et des pensées nobles, il se trompe.
    Si quelqu’un croît encore que le dialogue est possible avec des « Zombies » de la bien bien-pensance et des monstres qu’ils ont produit, il se trompe.
    Si quelqu’un croît que, ces mêmes « Zombies », pensent et veillent au bien de l’humanité, il se trompe. Bien au contraire.
    Si quelqu’un croît encore que l’on va pouvoir se sortir de ce merdier, indemne, sans une égratignure, il se trompe.
    Si quelqu’un croît encore que les choses pourront s’améliorer sans l’emploi des armes et de la violence, il se trompe.
    Si quelqu’un croît encore qu’un conflit sanglant est évitable, il se trompe.
    La nation est sur une piste noire avec une pente vertigineuse. Chaque jour qui passe voit les événements s’accélérer. Le Président -guignol en chef-, dispose de son hélico pour une évacuation d’urgence alors que sa personne ne vaut rien. On aimerait connaître la pensée des pingouins « pseudo-experts » qui l’entourent et l’encouragent dans cette voie le jour où ça va tourner au vinaigre.

  7. Tant que les dirigeants en place ne seront pas remplacés par des gens respectables travaillant pour la France et les français et non contre , la France continuera à sombrer comme le Titanic et de plus en plus vite .Il faut que cette caste au pouvoir ( président,ministres , secrétaires d’état,hauts fonctionnaires , juges et la plupart des médias soient démis de leurs fonctions .

Les commentaires sont fermés.