445 millions de subventions aux associations pro-immigration en 2018 ! Merci Macron !

Les chiffres de cet article de Boulevard Voltaire sont édifiants, c’est peu de le dire !

Ça fait peur, ça révolte et ça fait comprendre à quel point Macron (et avant lui Hollande) a donné des ailes et des moyens somptuaires aux associations. Donc aux obligés, donc aux électeurs potentiels…

Cela s’appelle du clientélisme, de l’achat de voix… Et pendant ce temps nos SDF sont dans la rue, nos vieux dansent devant le buffet vide, ils augmentent les décotes pour empêcher les nôtres de partir en retraite avant 67 ans…

 

Généreuse administration française !

Un bien intéressant rapport publié par association.politologue.com montre l’évolution des subventions aux associations entre 2010 et 2018. On apprend que leur montant total de 1,5 milliard d’euros, en 2010, est passé à plus de 7 milliards, en 2018, soit une hausse de 366 % en neuf ans.

, le montant moyen ne passe que de 73.000 euros à un peu plus de 78.000 euros. C’est donc ailleurs qu’il faut chercher la raison de cette hausse de la dépense globale.

Intéressons-nous au nombre de subventions : il passe de 20.194 à… 92.119 ! La croissance commence en 2012, sous Hollande : 30.851. Elle s’envole en 2016, année préélectorale : 56.177 subventions, et atteint les cimes en 2018, sous Macron : 92.119…

Ainsi, on relèvera que France terre d’asile présente pas moins de 30 associations relevant de cette aide. Joli moyen de ne pas alerter le quidam : on minimise le don moyen. Mais on reçoit quand même, au total, 40 millions d’euros. Accroître le nombre d’associations, en créer de nouvelles de toutes sortes serait-il un moyen de passer sous les radars ? On peut le penser, car je doute fort que le nombre de fonctionnaires chargés de contrôler les susdites se soient accru autant que le nombre de celles-ci.

Voyons où se déverse cette corne d’abondance : alors que le montant annuel versé aux associations œuvrant en faveur du patrimoine reste stable, aux environs de 40 millions, et celui destiné aux associations sportives voit la même stabilité, autour d’une centaine de million d’euros, celui déversé, Dieu sait pourquoi, sur les associations en faveur de l’ évolue de 725.760 euros, en 2010, à plus de 445 millions, en 2018 ! Chacun appréciera… On sait que l’ est une chance pour la France. La chose est parfois discutée. Mais sans coup férir, elle semble aussi ou plus sûrement être un coût ! Sur les sept années observées, c’est 1.132.000.000 € qui auront été dépensés pour cette cause : et asile. Voir aussi en fin d’article.

Pendant ce temps, la plus ancienne association caritative du monde, l’Ordre de Malte et les associations qui en émanent, reçoit moins de 10.000 euros par an. Et Le Fleuron, péniche unique en France, créée en association Malte – 30 millions d’Amis, qui permet aux SDF d’être hébergés avec leur chien, reçoit royalement 1.500 € annuellement. Merci, mon prince ! Monsieur est trop bon…

 

Nos impôts sont merveilleusement utilisés, ailleurs. Les subsides associatifs en faveur de l’intégration et l’accès à la nationalité passent de 11 millions à 76, ceux de la politique de la ville de 11 à 138 millions, ceux au bénéfice des pays en développement de 19 à 90 millions d’euros. D’aucuns diront que ces sommes déversées en ces tombeaux des danaïdes ne sont pas l’action directe de l’État, mais on se demande si certains ministères ont d’autres activités que le financement des associations ?

 

En sus du thème immigration et asile (1,13 milliard en 7 ans), on trouve sous d’autres titres des dépenses dont on peut douter qu’elles servent ailleurs qu’aux « chances pour la France ». Exemples : hébergement, inclusion sociale, jeunesse, accès au droit et à la justice, politique de la ville, sport, vie de l’élève… D’autres thèmes laissent rêveur : soutien de la politique de l’Éducation nationale, conduite et pilotage des politiques de l’écologie (les écolos sont très divisés…), soutien de la politique de la défense, préparation et emploi des forces, conduite (sic) et pilotage (resic) de la politique de justice, administration pénitentiaire, etc. Coordination du travail gouvernemental, 28 millions, pour un résultat que chacun appréciera, somme triplée en 8 ans.

Quelle merveilleuse machine bien huilée est devenue l’administration française ! Quelle belle efficience nous offrent ces gouvernements, ces élus ! Et quelle extraordinaire inventivité. C’est ça, l’esprit français, Monsieur ! On n’a pas de pétrole, mais on a des idées : que les contribuables contribuent !

Bertrand du Boullay

https://www.bvoltaire.fr/genereuse-administration-francaise/

 167 total views,  2 views today

image_pdf

7 Commentaires

  1. C’est bizarre mais il me semble que les aides à la presse sont du même ordre ! Autour 450 millions !
    Les unes pour faire leurs propagandes les autres pour les relayer ??

  2. Bon vous savez à présent que les soi disant ong sont en fait des ogm : organisations gouvernementales masquées. donc le grand remplacement que favorisent ces nocifs est bien orchestré par ceux que vous avez élu pour nous en préserver ! cqfd

  3. vu ce matin a la télé ,de gentils policiers visitent des SDF ,tous français , dans des  »grottes’ sous les rues le long des quais de la seine.Certains travaillent mais ne peuvent pas se payer les loyers parisiens ,plusieurs  »habitent  » depuis plusieurs années , avec le risque d’inondations .Autre reportage les loyers parisiens , 1000 a 1500 E ,les 30 M2.Les migrants sont eux logés gratuitement , pas étonnant le montant des subventions , dont bénéficient aussi très généreusement les dirigeants d’associations

  4. Dans moins de 2 ans, les élections. La droite fait semblant de se réveiller alors qu’elle a participé activement à l’état actuel de dégénérescence.

    F-X Bellamy : « Il y a évidemment un lien entre l’ensauvagement et l’immigration (…) En 2019, 300.000 immigrés sont arrivés légalement en France, c’est l’équivalent de la Ville de Nantes »

    https://twitter.com/fxbellamy/status/1298952010675507200

    Un peu hors sujet mais c’est tout-de-même lié.

  5. Tant que ça ne sort pas de la poche de la merde, mais de celle des serfs…

Les commentaires sont fermés.