Pour l’ignorante Diana Darke des monuments de l’architecture occidentale auraient été « volés » au monde islamique !

Vue de l’élévation intérieure de Notre-Dame de Paris avant l’incendie du 15 avril 2019, « Connaissance des Arts »

 

Voici un nouvel  épisode de ce qui est apparemment une série interminable d’articles destinés à faire en sorte que les lecteurs aient honte  de leur propre culture et de leur patrimoine : le journal britannique  Guardian  vient de publier un long  article enthousiaste intitulé :

Pillage culturel : comment  Notre-Dame de Paris, Big Ben à Londres  et la Basilique Saint Marc à Venise ont été volées à l’orient.

Ce sont là des phares de la civilisation occidentale. Mais, selon un nouveau livre explosif, les plans des plus grands bâtiments d’Europe ont été pillés au monde islamique – tours jumelles, rosaces, plafonds voûtés et tout le reste.

Du pillage ? Mais bien sûr ! Quand l’Occident judéo-chrétien a-t-il fait autre chose que voler, opprimer et tuer ?

D’après un  article de Robert Spencer paru dans PJ Media.

L’article du Guardian met en lumière les « découvertes » d’une « experte du Moyen-Orient » nommée Diana Darke, auteur d’un nouveau livre intitulé  Stealing from the Saracens /Voler les Sarrasins que le journaliste Oliver Wainwright du Guardian qualifie de « livre exaltant, méticuleusement documenté, qui fait la lumière sur des siècles d’emprunts ».

Le journaliste Oliver Wainwright du Guardian, enthousiaste.

« Emprunter » est un mot plus poli que celui que Diana Darke elle-même a utilisé, mais sinon, Wainwright est tout à fait d’accord avec le projet.

Diana Darke, l’ « érudite ». 

Remarque : on notera que Diana Darke n’est pas une érudite, comme le soulignent les guillemets. Elle n’a aucun article dans des revues scientifiques. Zéro. Tous ceux qui ont un clavier ne sont pas des érudits…

 

Diana Darke fait part de sa consternation de constater qu’il n’était pas de notoriété publique en Occident que tout ce que nous avons, tout ce que nous avons fait, viendrait de l’islam : « J’ai été étonnée des réactions », a-t-elle déploré.

« Je pensais que davantage de gens savaient, mais il semble y avoir ce grand fossé d’ignorance sur l’histoire de l’appropriation culturelle. Dans un contexte d’islamophobie croissante, j’ai pensé qu’il était temps que quelqu’un redresse la situation ».

Et qui mieux que l’illustre Diana Darke, souvent citée sur la BBC et dans le Guardian, pouvait le faire ? Il est facile de comprendre pourquoi elle serait la « spécialiste du Moyen-Orient » préférée de l’intelligentsia britannique : son nouveau livre, avec ses affirmations ridicules, est un nouvel exemple des efforts constants de l’élite britannique pour contraindre les Britanniques à croire que l’islam fait partie de leur propre culture et de leur propre héritage, afin qu’ils aient honte et craignent de s’opposer à l’immigration massive de musulmans en Grande-Bretagne, ainsi qu’à la violence du djihad et à l’oppression des femmes et des autres par la charia. Il s’agit simplement d’un suicide culturel continu de la part de la Grande-Bretagne.

La tromperie et le tour de passe-passe sont maladroits et évidents.

L’un des éléments centraux de l’argumentation de Diana Darke à ce sujet est que « la conception architecturale de Notre-Dame, comme toutes les cathédrales gothiques d’Europe, provient directement de l’église syrienne Qalb Lozeh du cinquième siècle ».

Des tours jumelles flanquant une entrée monumentale en arc … les vestiges de l’église Qalb Lozeh en Syrie, l' »inspiration de Notre-Dame » (selon Diana Darke).

Une église du cinquième siècle. L’islam est apparu aux VIIe et VIIIe siècles.

Quel est le rapport exact entre la conception d’une église préislamique en Syrie et le monde islamique ? Aucun. Absolument aucun.

Il se trouve juste que le site de cette église a été conquis par les musulmans plusieurs siècles après sa construction.

Pour Diana Darke, le Gardian, et leurs malheureux lecteurs, cela devient donc un exemple de la façon dont l’Occident a « volé » ou « pillé » le monde islamique.

Plus ridicule encore est l’affirmation selon laquelle le Dôme du Rocher aurait servi de base à l’architecture des églises en Europe, alors que le Dôme du Rocher lui-même a été modelé d’après la grande cathédrale de Constantinople, Sainte-Sophie. La basilique Saint-Marc de Venise a également été construite sur le modèle de Sainte-Sophie, bien que Darke affirme qu’elle a été inspirée du Dôme du Rocher. L’intérieur de Saint-Marc est recouvert d’art chrétien sur pratiquement tous les espaces disponibles, tout comme l’intérieur de Sainte-Sophie. Quelle est son influence la plus probable ? Si ceux qui ont construit Saint-Marc avaient imité le Dôme du Rocher, pourquoi n’ont-ils pas opté pour un intérieur plus austère ?

Ces absurdités de Diana Darke s’inscrivent dans une entreprise beaucoup plus vaste : la falsification cuturelle.

Un autre exemple de ce révisionnisme culturel est apparu l’automne dernier, lorsque le British Museum a organisé une somptueuse exposition intitulée « Inspired by the East » (L’influence de la culture islamique sur l’Occident), sur la façon dont l’art occidental aurait été massivement influencé par l’art islamique.

Peu importe que l’influence de l’islam sur l’art occidental ait été sévèrement limitée par le fait que la charia interdit la représentation de la forme humaine. 

Le British Museum aurait dû plutôt choisir de monter une exposition sur l’influence de l’art occidental sur le monde islamique, un sujet sur lequel il y aurait matière, allant de l’appropriation culturelle de l’architecture des églises byzantines aux similitudes stylistiques de l’iconographie chiite avec l’art occidental.

L’objectif ici était d’amener les Occidentaux à mépriser leur propre héritage, et non à le vénérer.

Le British Museum, Diana Darke et le Guardian se rendent coupables d’un acte grave vis-à-vis du  public britannique, et des peuples du monde occidental, en les trompant sur leur propre culture et leur héritage, et ce d’une manière qui vise à les rendre complaisants et sans défense face à une menace réelle : celle de la violence du djihad et de l’oppression des femmes et des autres par la charia.

Voir aussi (article de Riposte) :

Le dernier bobard des muzz : une mosquée en France au XIIe siècle !

« Plus le mensonge est gros, mieux il passe ».

Extrait : Je viens de lire un livre publié par un éditeur musulman français dont je tairai le nom pour ne pas lui faire de la pub. Le but de ce livre est de prouver que l’islam est présent depuis des siècles en France et que nous devons beaucoup à l’islam.

 285 total views,  2 views today

image_pdf

16 Commentaires

  1. Ils ont entraîné avec eux leurs esclaves artistes assyriens dans leur conquête de l’Espagne et ce sont ces artistes qui ont réalisé l’Alhambra et les autres trésors architecturaux.
    Leur théocratie totalitariste est la négation de la connaissance, de la culture et des arts, ce qui est compréhensible puisqu’elle interdit toute critique, tout débat et donc tout raisonnement.
    Cette idiote inutile a du, soit se convertir, soit toucher une super enveloppe du qatar …

  2. « Diana Darke ….. « va dehors »…. jouer avec la bande d’incultes qui te servent la soupe

    xxxx

    « prouver que l’islam est présent depuis des siècles en France », pas la peine, notre manchot national et empereur des zimigris marrocains, nous avait epliqué que l’ islam était présent en France depuis 3000 ans…

    au fait, avec sa menottes atrophiée en gare de Trappes, comment il fait pour se laver le fion de sa main droite seule autorisée??

  3. En somme un alias de Sigrid Hunke la blonde nazie qui a pondu « Le Soleil d’Allah brille sur l’Occident ».

  4. Ce qu’on doit à l’islam ? Rien, absolument rien !
    Qu’apporte l’Iskam ? La régression, les meurtres, les vols, les viols, la barbarie, la connerie et la pédophilie !
    Que serait le monde sans l’Islam ? Un paradis débarrassé de ces dégénérés !

  5. Ces gens sont nuisibles, ils font tout simplement du révisionnisme historique. L’islam n’a jamais rien inventé, rien. Il y’a même des connards « gnostiques » qui veulent mélanger graal et islam, alors que le graal (celui de la scène) c’est 5 siècle avant l’islam.

  6. et si les gaulois se révoltent ça risque de leur faire mal au fion à ces tarés,.

  7. Diana Darke est une, experte islamisante du Moyen-Orient, Elle est capable de voir dans la tour de Big Ben et le palais de Westminster, quelques arabesques. Vision politiquement correct. Londres et son maire Pakistanais, supposent l’électorat qui va bien. Bientôt les tapis de prière dans la chambre des lords? Hélas, Les pétrodollars n’ont pas pourri que l’Angleterre. En France l’islam tue et saccage en toute impunité, et on en redemande.

  8. Il y a très peu de vestiges dans le monde, d’un « art » typiquement islamique. L’Alhambra de Grenade fait figure d’exception, mais si le palais a été de la volonté du prince musulman de l’époque, l’architecture pourrait tout aussi bien être inspirée de l’art Perse pré islamique . Les Iraniens musulmans on emprunté à cet civilisation.
    Je remarque deux choses quand il s’agit de l’art islamique , c’est le ton dithyrambique disproportionné qui est employé pour nous convaincre de son apport « essentiel » même si ce fameux art a été très inspiré des nombreux pays qu’ils ont envahis au cours de leur conquêtes incessantes . Ils ont l’habitude de tout s’attribuer ,
    Je remarque des petits détails qui en disent long de l’état d’esprit pas très objectifs de certains dès qu’ils parlent de l’islam . Par exemple de parler de l’art iranien au lieu de celui des Perses , d’oublier sciemment l’influence artistique des peuples d’origine pré islamique comme les phéniciens , les assyriens , les mésopotamiens .
    D’employer sciemment le mot grande mosquée pour ce qui est de la …cathédrale de Cordoue .
    L’art islamique est beaucoup moins « florissant  » que ce que l’on a coutume de croire, si on considère la plus ancienne mosquée qui est celle de Kairouan . Son art est très austère et sobre . Ce qui n’est pas moche mais n’a rien à voir avec les fioritures architecturales des palais andalous qui sont donc bien d’inspiration diverses et pas spécialement maures .
    Les musulmans s’attribuent tout des pays qu’ils conquièrent, leur mémoire et leur culture c’est un véritable génocides mémoriel qu’ils appliquent .
    La preuve avec l’église de Sainte Sophie qu’ils ont récemment transformé en mosquée .toute honte bue!
    L’art Byzantin , l’art Perse , Phénicien , Mésopotamien , indien tout cela est de l’art islamique!!
    Et pour ce qui est d’une vraie propagande dont le but est améliorer l’image du musulman, ils trouvent le concours zélé de tous ces collabos démagos, pseudo historiens comme cette anglaise ,prêts à mentir honteusement pour sauver le vivre ensemble avec les musulmans .Ce qui n’a jamais existé et n’existera jamais sauf contraints forcés!

  9. On ne peut donner plus dans la dhimitude
    l’Angleterre tombera avant la France à ce rythme là c’est clair !
    📯⚔️🇫🇷⚰️🧳

  10. Bonjour,

    Merci pour cet excellent article.

    L’Occident s’enfonce dans le délire.

    Argument qui tue : si vous me contredisez, alors vous êtes un sale islamophobe.

    Tout est possible avec un tel système.

    Enquêter sur l’art des Quraïchites, comme le propose Gamma, serait un bon début :=)

  11. Cela ne me surprend guère de la part du Guardian, qui est l’équivalent britannique de Libération. Cela donne la mesure du sérieux de ce torchon…

  12. Quand on doit subir les imbécilités des incultes comme Diana Darke, on se demande à quel point les sables mouvants ont englouti l’Occident, combien le ridicule et l’asservissement entame des cerveaux faibles comme celui de cette dame. Un petit tour vers les écrits du VII et VIII montrent le contraire de ses affirmations stupides. Même des « hadith » montrent que les syriaques et chrétiens de l’époque on conçu et construit ce qu’ils appellent « Al Masjed Al Aksa ». On en a déjà parlé sur RR. Il serait intéressant que cette pseudo-intellectuelle nous décrivent les bâtisses des Quraïchite du temps de leur faux messager ! Bref ! encore une qui ne lit pas, qui ne cherche pas et qui, à plat ventre, encense ses bourreaux.
    Je cite  » j’ai pensé qu’il était temps que quelqu’un redresse la situation ». » Non ! Sans blague. Rien que ça. Pas prétentieuse la moukère !

  13. Les cons ça ose tout ,c’est à ça qu’on les reconnait !
    Si on pouvait mettre les cons sur orbite ,il y en a un paquet qui se battrait pour être chef d’escadrille !

  14. Une chose est certaine, mme darke n’a pas volé la connerie, elle en a une sacré dose.

Les commentaires sont fermés.