Le Jour de l’Aigle : le 13 août 1940, une victoire décisive des Anglais dans « la bataille d’Angleterre »

Publié le 13 août 2020 - par - 12 commentaires

.

Une page d’histoire oubliée. Il y a 80 ans, le 13 août 1940 était le jour de l’aigle (Adler tag) et la Luftwaffe du Maréchal Goering se lançait à l’assaut de l’Angleterre dans la fameuse Bataille d’Angleterre.

 Quelques lignes pour nous rappeler une page d’histoire qui s’enfonce dans l’oubli du temps qui passe mais qui a été décisive pour libérer l’Europe assiégée du joug nazi.

En effet, si de nombreux historiens considèrent que l’Allemagne a perdu la guerre à la bataille de Stalingrad, nous considérons, au contraire, que la Bataille d’Angleterre à signé la défaite finale du III Reich.

Explication : Si les Allemands étaient parvenus à envahir l’Angleterre, ils n’auraient fait qu’une bouchée des Russes car c’est ensuite depuis l’Angleterre que les Alliés ont pu acheminer du matériel militaire en renfort aux soviets via les célèbres convois de Mourmansk. La défaite allemande lors de la bataille d’Angleterre a obligé les Allemands à devoir combattre sur trois fronts : en Angleterre, en Afrique du nord et sur le front russe. Si les Allemands avaient vaincu les Anglais, ils auraient pu concentrer toutes leurs forces pour remporter la mise en Afrique du nord et ensuite sur le front russe car il s’en est fallu de peu à chaque fois. Et il n’y aurait jamais eu de débarquement le 6 juin 1944 et l’Allemagne n’aurait donc jamais pu être prise en tenaille et finalement vaincue à Berlin par les Alliés. Car il a fallu aller jusqu’au cœur des forces du mal pour les réduire au silence.

Winston Churchill a parfaitement résumé la situation lorsqu’il a dit, concernant les héroïques pilotes de la R.A.F (Royal Air Force) : « Jamais un aussi grand nombre d’hommes ne devra autant à un si petit nombre ».

Pour finir, j’aimerais rajouter quelques liens pour rappeler en premier lieu la mémoire de l’artisan oublié de la victoire décisive anglaise qui fut celle de la figure occultée du Maréchal Sir Hug Dowding, un homme sage et discret mais courageux, déterminé et fin stratège. Un des rares qui osa s’opposer frontalement à Churchill pour le faire changer d’avis avant de recevoir finalement la reconnaissance de ce dernier : https://fr.wikipedia.org/wiki/Hugh_Dowding

Et aussi de recommander chaudement pour ceux qui ne l’auraient pas vu l’excellent film  La bataille d’Angleterre produit en 1969, soit 29 ans après les faits et déjà 51 ans depuis … Il serait pratiquement impossible de réaliser ce film aujourd’hui car nous ne disposons plus du matériel nécessaire encore disponible à l’époque de sa réalisation. Ce film est particulièrement émouvant et rigoureusement exact au plan historique. Voici sa bande annonce :

Pour ceux qui préfèrent les documentaires, en voici un excellent en français :

Et aussi :

https://france3-regions.francetvinfo.fr/hauts-de-france/80-ans-bataille-angleterre-nord-pas-calais-au-coeur-du-plus-grand-affrontement-aerien-histoire-1844406.html

Et un dernier lien sur le jour de l’Aigle :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Adlertag

La morale de cette histoire susceptible de nous encourager pourrait être celle-ci : ce ne sont pas toujours les forces supérieures qui remportent les victoires décisives. Une poignée d’hommes résolus et déterminés peut faire la différence.

« N’abandonnez jamais, jamais, jamais, jamais » Winston Churchill

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email

12 réponses à “Le Jour de l’Aigle : le 13 août 1940, une victoire décisive des Anglais dans « la bataille d’Angleterre »”

  1. Avatar Dacor dit :

    Lors de la bataille d’Angleterre, les allemands n’ont pas tenté un débarquement en Angleterre (tout comme Napoléon).
    Ils ont surtout voulu asphyxier l’économie de guerre anglaise ainsi que son aviation.
    Il eut fallu que les allemands prennent pieds en Angleterre et qu’ils puissent y rester… il y avait encore l’Irlande à l’ouest après le canal St Georges !

  2. Avatar Celtillos dit :

    ne pas oublier que parmi ces pilotes héroïques il y avait aussi des Polonais, des Canadien, des Australiens et aussi des Français…
    on a une immense dette envers ces hommes jeunes qui ont souvent donné leurs vies pour remporter cette bataille…

  3. Avatar Rochefort Elisheva dit :

    Formidable article.Nos quatre fils connaissent ce remarquable fil par coeur.Amateurs d’histoire deux sur quatre sont assez bien verses dans l’histoire des conflits mondiaux. Notre pere enfant preserva un livre de la base aerienne de Gael pendant la guerre, en Bretagne « Luftwaffe Uber Dem Feind » de Ev Loevenstern qui termine son livre par un enthousiaste cri d’obeissance aveugle au Fuhrer et la certitude de la victoire sur l’angleterre: « Denn wir fahren, denn wir fahren gegen England… » Merci de nous faire rappeler ce jour historique , ceux qui nous sauverent alors de la dictature, de l’humiliante collaboration l’esclavage et l’extremination. hommage au marechal Dowding (interprete par Laurence Olivier qui combattit la propagande nazie avec leslie Howard).

  4. Antiislam Antiislam dit :

    Bonjour,

    Merci de nous avoir rappelé ces faits historiques !

  5. Richard Richard dit :

    « Si les Allemands étaient parvenus à envahir l’Angleterre, ils n’auraient fait qu’une bouchée des Russes car c’est ensuite depuis l’Angleterre que les Alliés ont pu acheminer du matériel militaire en renfort aux soviets »

    Oui et non. Les Américains avaient envisagé le transit par l’Alaska pour acheminer l’aide DÉCISIVE aux Soviets. En définitive, Hitler engage relativement peu de moyens militaires envers la Grande-Bretagne, même si la Luftwaffe perdit 2300 avions et 2500 pilotes qui auraient été « fort précieux » sur le Front de l’Est. C’est bel et bien en Union soviétique que les nazis perdirent la partie et pas spécifiquement à Stalingrad. Au plus profond de sa percée de 1942, la Wehrmacht n’occupe que 6% du territoire soviétique en y engageant la majeure partie de ses forces.

  6. Avatar cabal dit :

    Ne pas oublier non plus que Adolf à laisser filer les Anglais à Dunkerque..certains généraux Allemands n’ont d’ailleurs pas compris..cela reste un mystère.. tout comme les ordres de manœuvres absurdes donnés aux troupes d’élites lors du JJ …Quand à l’aviation Allemande entre 44 et 45 …les hangars étaient pleins..c’est surtout le manque de carburant et de pilotes aguerris qui faisait défaut..quand aux armes dites « secrètes » elles furent récupérées par les USA et l’URSS ainsi que les nombreux savants Allemands . Von Braun ..1er directeur de la NASA , et les anciens nazis recyclés dans les services secrets US et pour les futures dictatures sud américaines ..Quand à l’Angleterre ..pour l’anecdote ..elle fut envahie ..mais juste les îles Jersey et Guernesey

  7. Avatar gigobleu dit :

    @ Richard. Vous oubliez l’Afrique du nord ou les allemands ont du affronter les anglais et perdre …
    S’ils avaient pu envahir l’Angleterre, il n’y aurait pas eu d’Afrique du nord et ils auraient pu concentrer toutes leurs forces contre les russes. Je maintiens donc la doctrine selon laquelle ils ont perdu virtuellement la guerre suite à leur défaite lors de la bataille d’Angleterre.

  8. Avatar claude t.a.l dit :

    Un grand merci pour cet article.

  9. Avatar Paul Massis dit :

    Jamais aucun dictateur n’a pu conquérir le monde entier et aucun ne le pourra jamais.

  10. Avatar gigobleu dit :

    @ Paul Massis. Si ce que vous dites est vrai pour le passé, rien n’est moins sûr pour l’avenir. Aujourd’hui une telle perspective devient techniquement possible et nombreux sont ceux qui aspirent à un gouvernement mondial et qui nous le disent sans détours. Et le contrôle des populations s’intensifie manu militari avec toutes sortes de mesures coercitives bien aidé par « mister covid », l’ange de la peur … et les satrapes mondialistes tels Soros, Bill Gates et autres malfaiteurs de l’humanité.

  11. Avatar gigobleu dit :

    @cabal. Une explication possible à votre interrogation pourrait être celle-ci. Hitler répugnait à vouloir se mettre à dos les anglais et a espéré jusqu’au bout pouvoir s’en faire des alliés, ce qui explique sans doute qu’il a laissé filer les troupes anglaise à Dunkerque. Je ne vois pas d’autre explication logique. C’était compter sans Churchill qui a pris le pouvoir simultanément à ces événements.

  12. Avatar Henri dit :

    Pour rejoindre ce qu’avance Gigobleu, au sujet de l’hésitation d’Hitler d’envahir l’Angleterre, j’ai découvert voici quelques semaines, des informations apportant une réponse.
    Hitler admirait la société anglaise, son empire, son armée; aussi, ne voulait-il pas défaire l’Angleterre mais l’amener à un armistice et que la rivalité entre leurs pays, disparaisse pour une coopération.
    Ainsi, l’Angleterre aurait conservé son emprise sur les océans et l’Allemagne sur les terres conquises Ce qui aurait permis à Hitler de disposer de tous ses moyens pour son offensive sur l’URSS. Cependant, ce fut sans compter sur la ténacité de Churchill qui détestait Hitler le sachant insatiable pour s’opposer à lui jusqu’à sa déchéance.

    Enfin, pour le film la bataille d’Angleterre, ce film fut tourné sur l’aérodrome de Duxford et un des grands hangars, fut réellement détruit pour les besoins du film. La base présente deux magnifiques musées, l’un avec des avions et l’autre, des véhicules ( à voir).
    Quand aux spitfires, ils provenaient pour la plupart, d’Espagne. Habitant à l’époque un village du Languedoc, je me souviens avoir vu passer les Spits de retour d’Angleterre après le tournage; le vrombissement des avions en était impressionnant.

Lire Aussi