Partout en Europe, des « jeunes » s’amusent à lapider les animaux : une facette du jihad en cours

Publié le 8 août 2020 - par - 11 commentaires

Suède : jets de pierres sur les chèvres d’une ferme pédagogique.

 

Cela se passe partout en Europe, dans les secteurs  islamisés : des « jeunes » prennent plaisir à lapider les animaux.

Comment ne pas faire le rapprochement avec l’égorgement des moutons devant les enfants ?

cf : 2 témoignages bouleversants… Il n’y a pas d’invasion, vraiment, Darmanin-Macron ?

.

L’islam est resté bloqué 1500 ans en arrière et certains « nouveaux Européens » trouvent tout naturel de s’adonner au « plaisir » de la lapidation, avec l’aval des parents, cette pratique étant  encouragée par leurs textes sacrés.

Leur arrivée des adorateurs de Mahomet et leur multiplication ne fait qu’enlaidir  notre vieux continent, on le voit encore avec cette barbarie dont les  animaux sont les premières victimes.

Des « trucs  de gamins » dira-t-on ? Non, le mal soit bien plus profond qu’un simple « amusement ». Une constante : les parents ne voient aucun inconvénient à ces pratiques et même les approuvent.

Voici une série d’histoires récentes illustrant ce qu’est  la lapidation islamique : une attaque lâche, en meute, sur des cibles faciles, les animaux. Puis tout naturellement sur des cibles considérées comme vulnérables et à éliminer sans état d’âme, humaines cette fois.

Il n’y a rien de bon dans l’islamisation et tout cela va mal finir. C’est du djihad, c’est une forme d’intimidation : on n’ose pas en nommer les auteurs qui prennent chaque année un peu plus d’assurance.

.

Et dans les pays musulmans ?

L’exemple de Tunis avec le crocodile du zoo lapidé par des visiteurs

L’animal a reçu des jets de pierres, notamment sur le crâne.

Le zoo de Tunis a été le théâtre d’une scène de violence invraisemblable. Mardi, un groupe de personnes a tué un des reptiles du parc en lui jetant de pierres sur le crâne.

Un crocodile, résident du zoo du Belvédère de Tunis, a été attaqué par un groupe de visiteurs.

L’animal a été tué à la suite de jets de grosses pierres qui l’ont atteint près d’un œil, a précisé le docteur Amor Ennaifer, vétérinaire et responsable de l’établissement. Ils auraient provoqué une hémorragie interne qui aurait condamné le crocodile, d’après la ville de Tunis.

« C’est terrible. Vous n’imaginez pas ce que les animaux endurent de la part de certains visiteurs », a indiqué le vétérinaire du zoo.

Omar Neifer, directeur du parc zoologique Le Belvédère, a exprimé son profond regret suite à cet incident désolant tout en indiquant qu’il ne s’agit pas d’une première. Il a ajouté que des agressions sont commises quotidiennement par des visiteurs du parc contre les animaux qui ne peuvent pas se défendre et qui subissent leur sort.

« Un singe a été grièvement blessé au niveau de l’œil après avoir été agressé à coups de pierres. Les lions et les tigres sont également quotidiennement agressés par les visiteurs. Un grand nombre de volailles ont été victimes de fractures également à cause des agressions faites à leur encontre par des visiteurs » , a-t-il indiqué.

https://www.lexpress.fr/actualite/monde/tunis-un-crocodile-du-zoo-lapide-par-des-visiteurs_1885480.html

https://www.realites.com.tn/2017/03/la-lapidation-a-mort-du-crocodile-du-belvedere-prend-une-envergure-internationale/

Suède : jets de pierres sur les chèvres.

L’histoire se passe dans une ferme pédagogique,  pour enseigner aux enfants les animaux et la nature : les propriétaires souffrent d’un problème lié à certains types de visiteurs.

Lundi dernier par exemple, alors que la fermière rentrait chez elle après le travail, elle a découvert les enfants qui jetaient des pierres sur les chèvres dans le pâturage.

Obligés d’alerter la police.

Lorsqu’elle a abordé les familles et leur a demandé d’arrêter immédiatement la maltraitance des animaux, plusieurs pères ont réagi en proférant des menaces envers la femme.

Cela s’est terminé par le fait que le personnel a dû appeler la police pour assurer l’ordre. Puis les familles ont quitté les lieux.

Selon le personnel : « Un problème récurrent »

Tina Burvall est la directrice de la ferme et elle dit que la plupart des gens qui visitent la ferme sont des amoureux des animaux, mais que cela a commencé à changer récemment.

« Mais maintenant, c’est devenu un problème récurrent auquel nous devons vraiment  trouver des solutions ».

https://samnytt.se/getter-stenas-aterkommande-pa-4h-gard-aggressiva-foraldrar-avvisade-personal/

Au parc, les canards sont attirés par de la nourriture puis  terrorisés : « Les parents laissent les enfants jeter des pierres sur les oiseaux ».

Dans la localité de Fagersta, un compte Facebook veut a attirer l’attention sur la cruauté envers les animaux du parc, fait  qui dure depuis longtemps.

Le compte Facebook présente des témoignages, des photos et des vidéos qui montrent comment les canards sont traités cruellement, entre autres en étant lapidés par des enfants et des gangs d’adolescents.

Selon des témoignages, les canards sont attirés avec de la nourriture puis soumis à des attaques avec des pierres devant les parents des enfants, qui ont  également applaudi.

Une mère qui séjournait avec ses enfants dans une aire de jeux sur le site témoigne de l’information.

« Cela m’a mise  tellement mal à l’aise que je n’ai pas pu rester sur l’aire de jeux », raconte la femme sur le compte Facebook.

La municipalité supprime un plan d’eau.

Il semble également que la municipalité de Fagersta du mont soit consciente de la cruauté envers les animaux dans le parc. Au lieu de régler le problème lui même, la municipalité a supprimé un étang dans le parc, ce qui entraînerait une réduction de la cruauté envers les animaux. Mais les canards sont toujours là et le tourment des oiseaux se poursuit.

« Pourquoi personne n’ose écrire qu’ils sont immigrés? »

Dans le champ des commentaires, de nombreux habitants de Fagersta sont furieux de cette mesure. Une personne se demande pourquoi personne n’ose écrire carrément que ce sont les immigrés qui exposent les canards à ces attaques.

https://samnytt.se/ander-lockas-in-med-mat-och-terroriseras-foraldrar-later-barnen-kasta-sten-pa-faglarna/

Fléau des hérissons tourmentés: « Les jeunes crachent,  leur donnent des coups de pied et jouent  au foot avec »…

Après une série de cas très médiatisés en Suède avec des hérissons torturés dans tout le pays, une organisation de protection des animaux confirme que le nombre de cas a encore augmenté.

Pendant l’été, les animaux protégés sont tourmentés à mort dans tout le pays. Entre autres choses, c’est le  cas des hérissons,  lapidés ou empalés.

 Annica Sjöberg, présidente de l’association pour le bien-être des animaux, Djurens Friends :

Ils tapent avec des bâtons, des pierres, ils crachent dessus, donnent des coups de pied et jouent au football avec.

https://samnytt.se/okning-av-igelkottar-som-plagas-ungdomar-spettar-och-sparkar-fotboll-med-dem/

Hérissons lapidés : « Je n’avais jamais vu de jeunes se comporter comme ça auparavant ».

Les hérissons protégés sont retrouvés morts. Selon les habitants, il y a «toujours des pierres sanglantes à côté de l’animal».

C’est dans le quartier résidentiel dominé par les immigrés Nya Bruket dans le centre de Sandviken que les habitants témoignent de cruauté envers les animaux.

Kjell-Arne Gimgård, qui vit dans le secteur depuis deux ans, raconte à la presse (qu’il a lui-même vu des jeunes se comporter brutalement envers les animaux du coin).

Entre autres, des poussins ont été piétinés à mort. De plus, les chiens et les chats reçoivent des pierres. Plus récemment, il a remarqué comment les hérissons sont tués.

Chaque fois on a remarqué des pierres sanglantes à côté de l’animal. Il y a pas mal de voitures dans la région, donc au début j’ai pensé qu’elles auraient pu être heurtées, mais ensuite j’ai vu les pierres, dit Kjell.

Activité d’été dans le quartier résidentiel Nya Bruket. Facebook

https://samnytt.se/igelkottar-stenas-till-dods-har-aldrig-sett-ungdomar-bete-sig-sa-har/

 

La ville de Mönsterås tente d’arrêter la cruauté envers les animaux – avec des brochures en arabe !

La municipalité de Mönsterås a subi une transformation démographique rapide à la suite de la crise des migrants en 2015. La petite communauté apprend à relever de nouveaux défis tels que des coûts plus élevés pour les gardiens dans les hébergements d’asile, un chômage élevé parmi les nouveaux résidents – et aussi la cruauté envers les animaux dans les zones d’habitation.

Le coordinateur de la préparation aux crises et aux urgences de la municipalité dit à Samhällsnytt que c’est la première fois et qu’il n’a jamais rencontré ce problème à Mönsterås auparavant.

« La cruauté envers les animaux dans la région a attiré l’attention. Des coups de pied ont été donnés aux chats et aux hérissons ». C’est ainsi que commence un dépliant que la société municipale de logement a produit et distribué dans sa région. Le dépliant est en deux langues – suédois et arabe.

Nous avons tellement de personnes arabophones qui ont du mal à comprendre la langue suédoise et qui vivent avec nous, explique la communicatrice de la société de logement lorsque nous la contactons par téléphone.

La petite ville du comté de Kalmar avec un peu plus de cinq mille habitants, comme plusieurs municipalités rurales, a accueilli de nombreux demandeurs d’asile pendant la crise migratoire de 2015. Plusieurs foyers d’asile ont ensuite été ouverts dans la municipalité, ce qui a notamment fait monter en flèche les coûts de la municipalité pour les gardiens embauchés: pour 2016 presque cinq fois plus pour les gardiens par rapport à l’année précédente.

Nous avions un logement pour réfugiés. Nous avons eu une énorme crise de réfugiés en Suède, puis on a demandé aux municipalités si elles pouvaient ouvrir des logements pour réfugiés. Nous en avons ouvert un à Fliseryd, mais pour gérer la sécurité, nous devons avoir des agents de sécurité là-bas 24 heures sur 24, a déclaré le chef de la protection de la sécurité de la municipalité, Claus Kempe.

Les migrants avec un permis de séjour attribué à Mönsterås ont obtenu leur logement principalement par l’intermédiaire du service public municipal. Cela a conduit à des problèmes d’intégration majeurs comme dans de nombreuses autres petites municipalités de Suède. Par exemple, Mönsterås a dû s’habituer au chômage élevé des nouveaux habitants: en 2016 , il atteignait 35,9% contre 7,5% parmi la population domestique.

https://samnytt.se/monsteras-forsoker-stoppa-djurplageri-med-flygblad-pa-arabiska/

Belgique.

Plusieurs animaux de la Ferme Nos Pilifs à Neder-over-Heembeek, dans le nord de la Région bruxelloise ont subi des violences ces derniers jours. Un âne, un cheval et une vache ont été les cibles de jets de pierre émanant de promeneurs nocturnes de la ferme. Des jeunes du quartier, selon certains, qui auraient aussi vandalisé un tracteur. Une vitre latérale a été brisée la nuit dernière.

Des faits qui ont tendance à se multiplier pendant les grandes vacances. Il faut dire qu’avec la chaleur, la nuit qui tombe plus tard et la non-fermeture des pelouses, la Ferme attire des visiteurs. Certains sont respectueux des lieux et des animaux, d’autres moins. Face aux derniers événements, la direction de la Ferme Nos Pilifs, qui emploie des travailleurs en situation de handicap, a décidé de porter plainte auprès de la police.

« Ce genre de faits arrive toujours à la même période », déplore Benoît Ceysens, le directeur de la Ferme Nos Pilifs. « Dans le quartier, il y a des logements sociaux avec des familles qui n’ont pas de jardin. Alors les enfants sortent le soir et passent par notre parc qui reste accessible même de nuit. Si les animaux sont rentrés pour la plupart, d’autres pas. Des jeunes s’amusent donc à leur jeter des pierres. Pour eux, c’est un passe-temps. Cela l’est moins pour l’animal. Et puis, d’autres s’amusent à passer par un mur et arriver à l’endroit où se trouve notre matériel. C’est là que le tracteur a été vandalisé. »

https://www.rtbf.be/info/regions/detail_tracteur-vandalise-jets-de-pierre-sur-animaux-la-ferme-nos-pilifs-porte-plainte?id=9392440

https://www.sudinfo.be/id225738/article/2020-07-23/terrible-agression-ixelles-elle-ete-lapidee-par-une-trentaine-de-jeunes-

parce

Dans les secteurs fortement islamisés : très logiquement, les cibles deviennent humaines.

(En meute et sur des proies faciles). Source. 

Quelle solution ?

Eduquer, distribuer des brochures en arabe, financer un enseignement de la bienveillance ?

Ou s’attaquer enfin à la racine du mal ?

Chassez le naturel…

 

Les Afghans reviennent à la lapidation (2013).

Selon le président du syndicat des avocats indépendants afghans, l’Afghanistan va réintroduire la lapidation comme peine capitale pour les auteurs d’adultère. « Nous travaillons sur un projet de code pénal de la charia prévoyant que la lapidation sera la sanction de l’adultère s’il est confirmé par quatre témoins oculaires », a indiqué Rohullah Qarizada, membre de la commission sur la loi coranique. Si cette loi est appliquée, elle montre que les milliards de dollars investis, depuis des années, dans la promotion des droits de l’homme n’auront servis à rien. Pour la petite histoire, deux ont failli être lapidés après la découverte de leur liaison. Le conseil des anciens qui s’est opposé à l’exécution de la sentence réclamée par la foule, a quand même ordonné que le couple soit fusillé en public le lendemain. On n’est pas plus avancé.

Cruauté envers les animaux : quelques articles de RR ici

 

Vous voulez lutter contre ces horreurs ? Imprimez cet article et mettez-le dans les boîtes aux lettres de vos voisins…

Print Friendly, PDF & Email

11 réponses à “Partout en Europe, des « jeunes » s’amusent à lapider les animaux : une facette du jihad en cours”

  1. Avatar Gloup la grenouille dit :

    L’islam, à l’image de son prophète auto-proclamé, est une maudite secte insatiable de haine, de violence, de perversion, de meurtre, de sang et de mort.
    Cette barbarie envers les animaux ne peut donc être commise que par des consommateurs de viande hallal, lesquels trouvent normal qu’un animal soit égorgé vivant, sans la moindre forme d’étourdissement.

  2. Avatar angoulafre dit :

    macrotte doit se dire qu’il faut bien qu’ils s’entrainent, étant donné que nous ne leur avons pas assez payé de terrains de foute, qui sont vides pour la plupart.
    J’oubliais, maintenant, ça n’est pas des terrains spéciaux grands malades qu’ils exigent: c’est des mossequées.

  3. Beate Beate dit :

    Chez moi, mes parents ont appris aux enfants à respecter toutes les formes de vie. et avec mes enfants nous aidons parfois les vers de terre, les limaces et les escargots à traverser les rues en ville et les routes en campagne.

    Ces gens n’ont rien à faire en Europe.

  4. Avatar GAVIVA dit :

    https://twitter.com/Tancrede_Crptrs/status/1291998076337618944
    le « maire » s’appelle Christian JEANJEAN vraiment ça ne s’invente pas! Mais il est pas le seul, il va pas se retourner contre son electoRAT, entre les racailles et les crétins qui comme tant d’autres, de plus en plus nombreux il faut le dire, découvrent l’eau chaude en s’y brûlant le cul.
    Bien fait!

  5. Avatar Christian Jour dit :

    Quand on chope le cafard, on le met dans le premier bateau avec toute sa famille, en fond de cale, via l’Afrique, avec déchéance de nationalité et interdiction de refoutre les pieds en France. Vivement que ça pète pour qu’on remette les pendules à l’heure.

  6. Avatar Bubu dit :

    et qu’attendre d’autres de dégénérés issus de la consanguinité sur plusieurs génération ?

  7. Marcher sur des Oeufs Marcher sur des Oeufs dit :

    Question : Pourquoi les gouvernements choisissent-ils cette population pour en inonder nos pays, troubler l’ordre publique, malmener les sociétés et les abandonner aux actes de sauvagerie les plus cruels et violents ? Pourquoi ont-ils choisi ces populations pour remplacer les autochtones européens, les livrer à leur merci et en faire les nouveaux européens ?

    C’est incompréhensible ! Que cache cette stratégie politicienne génocidaire ?

  8. Avatar J C dit :

    La societé 2020 . Plus d’éducation et aucun respect des Aurtes .

    • Avatar cath dit :

       » La societé 2020 . Plus d’éducation et aucun respect des Autres … » Je ne peux qu’être d’accord avec ce constat mais en l’occurence , on parle d’un comportement précis imputable à cette secte de dégénérés qui est entrain de pourrir notre civilisation avec l’aval et l’aide de nos traitres depuis 50 ans …

  9. Avatar bm77 dit :

    La suite logique de tout sera la lapidation des humains et la bastonnade par les adeptes de la RATP .
    Si les récalcitrants n’ont pas compris…
    Ils opèrent déjà de cette manière en groupes d’assaillants sur des personnes isolées, comme des hyènes .

Lire Aussi