Savez-vous pourquoi des centaines de « jeunes » se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled !

Publié le 6 août 2020 - par - 12 commentaires

.

https://resistancerepublicaine.com/2020/08/02/micmac-au-wakanda-park-video/

 

.

On les comprend. Et on compatit.

Ce soir-là la canicule s’était abattue sur Etampes. Et comme c’était la fin de l’Aïd, la température est montée un peu plus. Pour se rafraîchir ils ont quitté par centaines les cités de Guinette et de Mennecy afin de se baigner sur la base de loisirs d’Etampes.

Ces deux cités sont historiquement rivales. Un peu comme dans La guerre des boutons, les battes de baseball en plus. Très vite, il y a eu une « embrouille ». Un « jeune » de Guinette a accusé un « jeune » de Mennecy de lui avoir volé son portable et sa carte de crédit.

Un portable et une carte de crédit ? Voilà qui relativise fortement la théorie sur la misère de la banlieue : tous les « jeunes » ne sont pas au RSA ! Une gigantesque bagarre a éclaté. Il a fallu une heure à la police pour disperser les belligérants avec des gaz lacrymogènes.

Ces échauffourées relativisent également une autre théorie. Celle qui veut que les « jeunes »  ne s’attaquent qu’aux « souchiens » pour les dépouiller et aux policiers et aux pompiers pour les blesser ou les mutiler. Comme on le voit, ils sont parfaitement capables de se battre entre eux.

De façon très  prévisible Valérie Pécresse, la présidente de la région Ile-de-France, a jugé ces violences « inacceptables » et a déposé plainte. Contre qui ? Contre les participants à la rixe ? Ils étaient des centaines : comment va-t-on les identifier ?

Pour montrer sa détermination, Valérie Pécresse a décidé d’envoyer sur place (sur la base de loisirs pas à Guinette et à Mennecy…) le vice-président de la région Patrick Karam.

Ce dernier, dans un discours habituel, a demandé des renforts policiers. Pour expliquer la bagarre, il a avancé un argument auquel on ne s’attendait pas. « On sentait bien qu’il y avait une tension depuis quelques semaines. Beaucoup de jeunes n’ont pu retourner dans leurs pays d’origine et vident leurs querelles ici. »

On comprend que Patrick Karam aurait aimé qu’ils règlent leurs différents « là-bas ». Mais en même temps ce serait les envoyer au massacre car la police « là-bas »… Les « jeunes », sensibles et émotifs, ont la nostalgie du bled. Quand ils pensent à l’autre rive de la Méditerranée, un spleen baudelairien les envahit. Mais, hélas, les vols Paris-Alger sont interrompus pour cause de coronavirus. Une souffrance qui vient s’ajouter à celle de la canicule. Il serait du devoir des pouvoirs publics d’y mettre fin en affrétant des charters.

PS : Dans le quartier de Guinette un pompier a été blessé par balles. La veille, c’est un policier qui a été touché par un tir de mortier. La nostalgie a parfois des conséquences un peu rudes. Ulysse a attendu 20 ans avant de rejoindre Ithaque dont il se languissait. 20 ans c’est sans doute un peu trop long pour les « jeunes ». 

Print Friendly, PDF & Email

12 réponses à “Savez-vous pourquoi des centaines de « jeunes » se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled !”

  1. Avatar Samia dit :

    Risible, à mourir de rire, rire oui mais jaune !!!

  2. Avatar J dit :

    Alors là, je suis d’accord. On ne devrait pas les empêcher d’aller dans leur pays d’origine. Et puisque c’est leur pays d’origine, on devrait plutôt les empêcher de revenir en France. Tout le monde serait content.

  3. Avatar moustache et trotinette dit :

    Pourquoi ne vont-ils pas exiger des indemnités en Chine????
    Incivilités: Nouvelle définition à insérer dans le dictionnaire à « Assassinat ».

  4. Avatar Joël dit :

    Un autre exemple :

    « Cet été, le coronavirus me prive d’Algérie et d’oxygène »

    http://www.fdesouche.com/1409767-cet-ete-le-coronavirus-me-prive-dalgerie-et-doxygene

    Je suis née en France, à Saint-Denis. Mais, pour plusieurs raisons, je dirais que l’Algérie est ma mère patrie et que la France est « ma dame nation »; à vous de comprendre.

    C’est de la torture ! il faut immédiatement prendre des mesures pour lui permettre de respirer chez elle…définitivement.

    • Conan Conan dit :

      Ah bon, nous les retiendrions en France contre leur gré ???…
      Mais, quel intérêt ?
      Par contre, dans l’autre sens, ça ne désemplit pas … Contaminés ou pas !!…Personne n’osera enquêter sur cette incroyable complaisance !!!….
      Demandez donc aux marins de Corsica-Linea qui assurent les traversées Alger et/ou Tunis/Marseille…
      Attendons les suites catastrophiques que ce laxisme va engendrer…
      D’ores et déjà, on peut dire que le mur du çon est franchi !
      Merci à l’enfant-roi de la politique spectacle qui gesticule en ce moment dans une opération « marketing/évènementiel » à Beyrouth …

  5. Avatar Vieux bidasse dit :

    Personne ne les empêche de faire la traversée à la nage…. mais c’est tellement mieux lorsque les cochons payeurs prennent tout en charge.
    Noua avons encore des fabriques de briques…

  6. Avatar Christian Jour dit :

    Un vieux rafiot, tous dedans et via le bled, et surtout qu’ils y restent. Marre des parasites.

  7. Avatar claude t.a.l dit :

    Ah, leur pays d’origine leur manque cruellement ?

    Alors, c’est tout simple :

    Hit the road mamadou and don’t you come back
    No more, no more, no more
    Hit the road mohamed and don’t you come back
    No more, no more, no more

    What’d you say?
    Hit the road and don’t you come back no more !

    ( d’après  » hit the road Jack  » Ray Charles )

  8. Avatar GAVIVA dit :

    « Vident leurs querelles ici plutôt qu’au BLED » ben voyons!
    Là-bas ils en feraient le millième qu’ils seraient tabassés et jetés à côté de la poubelle s’il y en a une.
    Ca pétera un jour.

  9. Antiislam Antiislam dit :

    Bonjour,

    Merci pour cet excellent article !

  10. Avatar Mountain dit :

    Mais si ça
    Leur.manque tant que ca mais laissez les y aller voyons c’est inhumain,qu’ils y aillent et surtout qu’ils ne reviennent pas.

Lire Aussi