Avec le masque, nous sommes en train de perdre la vie, car la vie n’est pas la survie

Publié le 5 août 2020 - par - 10 commentaires

.

LE MASQUE ET LA VIE
Par Michel Rosenzweig (philosophe et psychanalyste)

Vivre masqué en permanence dans les espaces clos et à l’extérieur alors que ce virus circule à bas bruit est un non sens total. Et quoi qu’en pensent les adhérents au masque obligatoire qui n’y voient toujours rien d’autre qu’une simple mesure d’hygiène envers les autres, ce qui reste encore à démontrer, c’est toute la vie quotidienne qui est affectée et durablement. Car tout est à présent soumis au règne du masque obligatoire, les moindres gestes, la moindre action, les moindres déplacements, les visites, les rendez-vous, c’est toute notre vie quotidienne qui est à présent régie et rythmée par ce régime du masque : sortir, faire ses courses, aller chez le coiffeur, au restaurant, dans un bar, un musée, au cinéma, faire du sport, de la danse, etc etc.

Et si ce régime est imposée aujourd’hui dans des conditions sanitaires saines, qu’en sera-t-il lorsque les autres coronavirus mutants et les influenza reviendront bientôt?
Au moindre rhume, aux moindres symptômes grippaux, que fera t-on?
Si ces contraintes limitantes drastiques sont imposées alors qu’elles ne se justifient pas aujourd’hui, à quelles mesures aurons-nous droit à la saison des grippes?

Dans ces conditions, il est clair que ce régime sera maintenu sans aucune limite de temps. C’est un peu comme si on avait érigé un immense barrage face à une hypothétique vague démesurée, un tsunami dont la survenue est loin d’être certaine. C’est un peu aussi comme le désert des Tartares avec sa forteresse érigée contre un ennemi qui ne venait jamais.
Nous avons basculé dans un univers de précaution absolue visant l’asepsie et le risque zéro pour préserver la vie et nous sommes en réalité en train de perdre la vie. Car la vie n’est pas la survie.

Lorsque vous marchez dans une rue commerçante de votre quartier et qu’un inconnu masqué vous fonce dessus pour vous prévenir que la police vient de verbaliser deux personnes pour non port du masque alors que rien n’indique qu’il est obligatoire dans ce secteur, vous réalisez qu’il se passe quelque chose qui n’a strictement rien à voir avec la santé. Lorsque vous prenez les transports en commun et que des patrouilles de police sanitaire arpentent la plateforme en dévisageant les passagers, vous comprenez que ce monde est devenu invivable. Lorsque vous entrez dans votre bistrot familier et qu’on exige de vous de mettre votre masque pour faire 2m50, et qu’en vous installant, la serveuse masquée vous présente un carnet dans lequel vous êtes invité à indiquer votre nom et votre numéro de téléphone pour être autorisé à manger, vous comprenez que rien ne sera jamais plus comme avant et que la joie, le plaisir de sortir, la convivialité, les échanges et les partages dans ces conditions, c’est terminé.

Je suis désolé pour toutes les personnes qui approuvent ce régime de dictature sanitaire, sincèrement, car je pense qu’elles ont perdu leur sens commun, leur bon sens, leur faculté de juger et de discriminer. Et je le pense sincèrement. Ces personnes qui en insultent d’autres sont en réalité atteintes d’un autre virus bien plus toxique, celui de l’intoxication médiatique et du formatage des cerveaux alimenté et entretenu par la propagande médicale et politique anxiogène et contre lequel il n’y a aucun remède ni aucun vaccin.

Ce masque qu’ils exigent parfois avec violence au nom de leur santé en masque en réalité un autre, celui qui voile leur conscience et surtout leur liberté de conscience, de penser, d’apprécier et d’évaluer correctement la situation, celui qui voile la raison au profit du fantasme de la maladie mortelle qui rode à chaque coin de rue, celui de la peur panique d’être contaminé par la peste.

D’abord il y a eu un virus. Ensuite des malades, puis des morts. Comme chaque année à la même saison, cette année l’aire des morts aura juste été plus concentrée sur une plus courte période. Mais au total, comparé aux pics épidémiques annuels et saisonniers? Prenez la peine honnêtement de regarder un graphique de santé publique étalé sur les dernières années.

C’est la visibilité de cette épidémie qui a choqué les consciences et construit une image, une représentation erronée de la réalité, une discordance, ce sont les discours et les messages changeants, les injonctions contradictoires et paradoxales, les conflits d’intérêts de toute catégorie, l’instrumentalisation, la récupération et l’exploitation politiques de l’épidémie qui ont brouillé la lisibilité correcte et rationnelle de cet épisode.
Oui il y a eu une épidémie due à un coronavirus dont l’origine demeure mystérieuse pour moi et pour d’autres.

Oui les plus fragiles et les plus âgés en ont été victimes. Soit. Et alors? Est-ce une raison suffisante pour imposer ce régime de dictature sanitaire totalement disproportionné au moment où nous avons besoin de légèreté et d’air?
Est-ce une raison pour enfermer et astreindre toute une population au moment où rien ne le justifie lorsqu’on regarde les courbes des hospitalisations et des décès?

Et après?
Le contrôle électronique et numérique des contaminés?
Des codes de couleurs?
Un bracelet électronique pour les pestiférés?
Et puis pourquoi faire croire que ce régime prendra fin avec un vaccin alors que l’on sait parfaitement bien qu’aucun vaccin contre un coronavirus n’a jamais vraiment fonctionné? Si les vaccins contre la grippe saisonnière fonctionnaient massivement, on le saurait me semble t-il. A t-on éradiqué la grippe avec un seul vaccin?

Alors j’avoue, oui, j’avoue et je reconnais volontiers que je suis atteint d’un syndrome très connu: celui du canari dans la mine. Vous savez, cet oiseau que les mineurs emportaient pour les prévenir du gaz méthane qui s’échappait du charbon, un gaz incolore inodore et indétectable.

Lorsque que le canari s’endormait, ou mourait, il était temps de sortir. 
©️ Michel Rosenzweig

https://www.tribunejuive.info/2020/07/29/michel-rosenzweig-le-masque-et-la-vie/

Print Friendly, PDF & Email

10 réponses à “Avec le masque, nous sommes en train de perdre la vie, car la vie n’est pas la survie”

  1. Avatar Jolly Rodger dit :

    vous savez entre 1968 et 1970 il y’a eu en France et en europe , la grippe de hong kong , autant violente que le covid 19 , et ça a duré 3ans . mais voilà a l’époque les médias français n’étaient pas encore en mode américaine et a cette époque il n’y avait que 2 chaines nationale et non privatisées par des actionnaires adeptes de la mondialisation . cette grippe de hong kong ne monopolisée pas l’espace public , car il y’avait eu a cette époque les événement de mai 68 , les conflits du vietnam ….. bref , la France été encore dirigée par De Gaulle un général français . désormais la France est dirigée par des pervers homo festivus cocaïnomanes , a la solde des banques , du grand capital et de la mondialisation . ce virus n’est pas arrivé tout seul en France et en Europe ,c’est par la société ouverte , le tourisme de masse (l’industrie touristique ),les frontière ouverte et tous les immigrés qui arrives en masse chaque jours d’afrique et du maghreb …. etc
    dans l’avant dernier numéro d’Elément , le dossier est très complet sur ce sujet (oui même si il m’arrive d’être sévère parfois vis a vis de ce magazine , je suis un de ses lecteurs . car ont ne peux pas être d’accord sur tout . je suis lecteur de l’incorrect aussi même si je peux être sévère vis a vis de certaines de leurs positions aussi . au passage merci a France Andrieux pour sa confiance et de m’avoir fait parvenir le numéro d’avril ) .
    ce virus est le fruit de la mondialisation . dernièrement il est revenu dans la régions du sud est via des travailleurs détachés extra européens , employés par des gros agriculteurs de droite (au passage) bien connus chez nous . voilà aussi pourquoi il faut consommer local et chez les petits agriculteurs qui ne vont pas chercher leurs main d’œuvre a l’autre bout du monde . de plus l’argument des gauchistes et des droitards libéraux , comme quoi:  »les français de souche ne veulent plus travailler dans les champs, car trop fatiguant  » ne tient plus . en effet beaucoup de français de souche travailleurs précaires et régisseurs du spectacles(se retrouvant au chômage suite a cette crise) , étaient partis bosser dans les exploitation agricoles pendant et après le confinement . mais voilà les grand exploitant ne voulaient pas payer les salaires au smic français , donc ils sont allaient chercher des étrangers pour les payer a coup de lance pierre , et ces étrangers avaient le covid 19, voilà comment le virus est revenus en paca et dans le gard .
    a noter que le gouvernement recommence les même erreurs ,l’industrie touristique est reparti .alors qu’il fallait justement laisser les frontières fermées. je pense que l’ont devrais interdire le tourisme de masse , qui ravage la planète et détruit les spécificités et traditions locale au profit d’un folklore digne de world Disney qui n’a aucune âme .
    PS: j’en profite pour prendre des nouvelles de @ Amélie Poulain , car ça fait un moment que je n’ai pas vus de commentaires d’elle. j’espère qu’elle vas bien , cette gentille petite dame et qu’elle n’a pas choppée ce virus de merde .

    • Avatar durandurand dit :

      Bonjour Jolly Rodger ; je suis entièrement d’accord avec votre post ,comme vous le dîtes , c’est facile pour tous ces salopards d’immigrationnistes de dire que le Français ne veut pas travailler , tous ces gros cul-terreux ont du barbelé dans les poches pour éviter à de sortir les biffetons .Tous ceux affiliés à la fnsea sont des gros producteurs fermiers et céréaliers qui écrasent les petites exploitations sans états d’âmes . De plus ce sont les gros et moyens producteurs qui installent ces saloperies d’éoliennes dans leurs champs .

    • Avatar bm77 dit :

      Oui en effet que devient Amélie Poulain?

  2. Avatar Jolly Rodger dit :

    Bonjour DuranDuran ,
    oui la FNSEA est une véritable mafia , qui a transformé l’agriculture française et locale , en exploitation digne des firms agricoles américaines .ont peux rajouter a leurs palmarès le développement de l »’agriculture » intensive et la prolifération des pesticides et autres poisons transgénique .
    lorsque je les vois tous ces gros exploitant agricoles dans leurs 4×4 , ils ressembles plus a des fermiers yankees sortie d’un épisode de dallas , qu’a autres choses . une bande de beaufs .
    rien a voir avec les vrais paysans traditionnels , qui restent local et qui emplois que des français de leurs villages et des villages alentours (comme mon cousin , paysan dans les hautes alpes) et je peux vous dire que les français sont beaucoup plus vaillant a la tâche que tous ces blédards qui fument cigarettes sur cigarettes , café sur café et sont gras a force de bouffer du couscous et du kebab .
    d’ailleurs mon cousin petit paysan des hautes alpes ne touche aucunes subvention de l’Europe et pourtant lui et ses amis n’emplois que des français au smic français . alors que les gros exploitant en plus d’être pleins au as , ils touchent quant a eux les subvention de l’Europe et vont chercher la main d’œuvre bon marché (l’armée de réserve du capital ) a l’autre bout du monde . c’est dingue et hypocrite !
    Bien A Vous

  3. Avatar exocet dit :

    Nous portons sur nous des centaines de virus, et de bactéries, tous plus ou moins dangereux, nous les avons transmis à tous notre entourage et nous vivons avec tout les jours sans en mourir, et là comme par hasard avec leurs test on ne trouve que le covid 19 et rien d’autre, moi qui pensait que nous autre français était une population de grading, que nous connaissons par le savon, je vois grace à ce virus que nous sommes très sain, et quand réalité nous ne sommes pas une population de noir gueule comme on nous le rabâche à longueur d’années, aucun microbes et aucun virus n’a été détecter sur les français sauf le covid 19, merci covid 19, grâce à lui notre réputation de gens sale à été mise a plat, ça c’est une très bonne nouvelle, si les Chine toc étaient restés chez eux avec leurs virus nous étions tranquille.

  4. Avatar Jean Charles L dit :

    Bonjour merci pour votre article, tout est dit, je me permets de citer un exemple , nous sommes en vacances a menton , depuis samedi midi ,le soir nous sommes rentré dans un beau resto ,en respectant le port et consignes, mais tout a basculé quant la charmante serveuse nous a demandé de remplir chacun une fiche de renseignement avec adresse mail,tel et coordonnées. Refusant ce fichage , on nous demandé de quitter les lieux ,ce que nous avons fait , désormais nous consommons tous nos repas côté Italien a ventimilia , excellent accueil , même consignes de prévention aucun fichage ,mais port du masque a extérieur dans les rues. Nos restaurateurs si ils continuent a ce soumettrent au régime macronien ils sont perdus comme tout autre soumis.

  5. Avatar PJP dit :

    port bas d’un papier inutile = symbole de soumission , forcé acompagnant leurs mesures de controle dictatoriale. – Il fut dit que les hommes descendaient du singe, erreur  » du mouton « .

  6. Avatar Georges Favier dit :

    N’étant pas un spécialiste j’ignore si le masque est bon ou mauvais pour notre santé. Ce que je sais en revanche c’est qu’il est insupportable et que je préfère crever en respirant que survivre en m’avachissant devant des fonctionnaires obtus. Ce que je sais aussi c’est que je n’ai absolument aucune confiance dans les ‘élites’ élus et fonctionnaires qui n’agissent que pour eux-mêmes dans leur seul et unique intérêt. Enfin ce que j’ai appris de Cicéron c’est qu’il n’y a vraiment aucune raison de continuer de payer ces gens (les fonctionnaires) pour qu’ils se conduisent comme nos maîtres !

  7. Marcher sur des Oeufs Marcher sur des Oeufs dit :

    Je ne sais pas si c’est sur cette page de RR que j’ai laissé un commentaire : « ALLEZ LES VERTS ».

    Je voulais juste souligner que la date originelle du documentaire n’est pas de 2020 mais de 17 janv. 2014 ; donc il y a – ans et demi. Je l’avais relayé sur RR il y a pas mal de temps.

    Dans ce commentaire je relayais un documentaire à propos de la domination mondiale par les banques… et la guerre des graines.; la disparition du dollar remplacé par la monnaie électronique mondiale sans espèces du FMI ; révoltes armées pour détruire les USA ; l’élite internationale a pour ambition de transférer TOUS LES POUVOIRS et la productivité es américains à leur dictature.

    Maintenant pour la première fois on propose d’instaurer des taxes internationales sous le prétexte de régler les problèmes de changements climatiques. Tel un cheval de Troie. Le projet de Traité révélé lors de la conférence de Copenhague de 2009 sur le climat faisait appel à nos préoccupations sur le climat, tout en détournant notre attention sur le fait qu cette taxe carbone sans précédent seait reversée à la banque mondiale et que son application serait assurée par la police mondiale.

    Technique pour imposer cet ordre mondial auquel la multitude de l’humanité est opposée : la création de problèmes divers et variés dans plusieurs secteur….

    REGARDEZ ATTENTIVEMENT dans ce passage très illustratif de ce que nous vivons actullement., très court, quelques secondes et je rappelle que le documentaire date de JANVIER 2014
    ::::: https://youtu.be/ksDT7rrn1Cs?t=2710

    ….

Lire Aussi