L’UE réserve 300 millions de doses de vaccins pas encore testés de Sanofi… mais interdit l’hydroxychloquine


L’UE réserve 300 millions de doses de vaccins pas encore testés de Sanofi… mais interdit l’hydroxychloquine

.

Bravo aux tenants du soi-disant « principe de précaution » ! Ils sont même refusé d’autoriser le test de  l’hydroxychloroquine dans les conditions précisées par Raoult, soit dès les premiers symptômes et ne se sont pas gênés pour la décrier et l’interdire, mais le vaccin, même pas sûr, ils se jettent dessus comme la misère sur le pauvre monde ! 

Complot, vous dis-je, bien que je ne sois en rien complotiste.

Certes, on pourrait ricaner et dire qu’une fois de plus le contribuable -parce que l’UE n’est pas un mécène mais utilise l’argent que le contribuable lui donne- paye pour des nèfles, à savoir un vaccin qui ira à la poubelle comme en 2011 quand Bachelot (déjà elle) avait commandé plus de 90 millions de vaccins contre la grippe H1N1…

https://www.lesechos.fr/2010/01/grippe-a-h1n1-la-commande-de-50-millions-de-vaccins-resiliee-415208

Non, cette fois ce ne sera pas qu’une question d’argent. Ils sont partis pour imposer le vaccin, au début par des campagnes censées convaincre puis par des interdits (de transport, de séjour, de déplacement….) à ceux qui ne seront pas vaccinés, et enfin par une obligation absolue sauf à devenir un paria de la société après avoir payé des amendes gigantesques.

Coronavirus : l’UE réserve 300 millions de doses du vaccin en préparation chez Sanofi

Selon Bruxelles, « le contrat envisagé avec Sanofi fournirait une option à tous les États membres pour acheter le vaccin », si jamais il est « sûr et efficace ».

L’UE se positionne sur le vaccin de Sanofi actuellement en plein développement. La Commission européenne a annoncé vendredi avoir réservé au nom des 27 États membres 300 millions de doses du vaccin en préparation chez le laboratoire français. L’exécutif européen ne devrait pas s’arrêter là. « Des discussions intensives » sont également en cours avec d’autres fabricants.

Selon Bruxelles, « le contrat envisagé avec Sanofi fournirait une option à tous les États membres pour acheter le vaccin ». Les discussions entre la Commission et le laboratoire ont permis de mettre en place un cadre pour l’achat de 300 millions de doses, si un vaccin « sûr et efficace » est développé. « Bien que nous ne sachions pas aujourd’hui quel vaccin sera le plus efficace en fin de compte, l’Europe investit dans un portefeuille diversifié de vaccins prometteurs, basés sur différents types de technologies. Cela augmente nos chances d’obtenir rapidement un remède efficace contre le virus », a expliqué la présidente de la Commission, Ursula von der Leyen.

Le gouvernement salue l’annonce de la Commission

Quelques heures avant l’annonce européenne, Sanofi et le laboratoire britannique GSK ont annoncé qu’ils allaient recevoir jusqu’à 2,1 milliards de dollars des États-Unis pour le développement de leur potentiel vaccin anti-Covid-19, après avoir été sélectionnés pour fournir 100 millions de doses aux Américains. Le gouvernement français a salué l’annonce de la Commission, qui « permettra à chaque État membre de l’Union européenne de commander à des conditions avantageuses le vaccin une fois que celui-ci aura apporté suffisamment de preuves de son efficacité et de l’absence d’effets secondaires ».

Lire aussi BioNTech, dans la course au vaccin anti-Covid-19

Mi-juin, la Commission européenne avait publié une « stratégie vaccins ». Ce plan d’action prévoit de signer des « contrats d’achat anticipé » avec les producteurs de vaccins, financés par l’instrument d’aide d’urgence (environ 2,4 milliards d’euros) mis en place pendant la crise. L’objectif est d’« assurer une production suffisante de vaccins dans l’UE » et « un approvisionnement suffisant des États membres ».

https://www.lepoint.fr/sante/coronavirus-l-ue-reserve-300-millions-de-doses-du-vaccin-en-preparation-chez-sanofi-31-07-2020-2386286_40.php

.
Et comme le vaccin pourrait n’être disponible que dans plus d’un an, au second semestre 2021, cela signifie que le port du masque, les manipulations de chiffres et d’opinions à grande échelle vont perdurer jusque-là, histoire de mettre la pression et de faire augmenter la peur.
.
Pendant ce temps… plusieurs labos, différents, dans le monde, travaillent sur le vaccin. Il y aura donc plusieurs vaccins possibles et l’UE a donc décidé  avant même d’en savoir davantage, que ce serait celui de Sanofi qui serait le bon ! Partout dans le monde ça bidouille, ça manipule, ça joue à l’apprenti sorcier en utilisant qui le virus de la rougeole, qui « un vecteur antiviral de type HIV »…
Et le plus intéressant dans l’interview ci-dessous est le passage surligné :

[…]

La phase 2 vérifiera si la formule de ce vaccin induit une réponse immunitaire protectrice. Et la phase 3 si celle-ci prémunit bien contre une infection. Ces deux phases peuvent être couplées pour gagner du temps. Elles seront sous la responsabilité de nos partenaires, Themis et MSD, et pourraient débuter en octobre. Les premiers résultats de la phase 3 pourraient être obtenus courant mars 2021. Mais nous serons peut-être exposés, à ce moment-là, à un problème.

Lequel ?

La diminution du nombre de personnes atteintes par le virus. Si nous voulons pouvoir comparer l’effet relatif du vaccin face à l’agent pathogène, le bassin de personnes exposées au virus doit être relativement important.

C’est la raison pour laquelle certains laboratoires testent leurs vaccins au Brésil, où l’épidémie continue de flamber ?

Oui. D’autres, comme le Jenner Institute de l’université d’Oxford et le groupe biopharmaceutique AstraZeneca, se tournent, pour leur part, vers l’Afrique du Sud.

[…]

.
Ils savent donc clairement que la soi-disant pandémie ne durera pas, qu’il y aura forcément encore moins de contaminés par le covid 19 dans un an, ne serait-ce que par l’immunité collective développée, notamment parce que des centaines de millions de personnes auront eu le covid sans le savoir car asymptomatique, mais ils bossent quand même comme des dingues, dans tous les labos du monde, pour produire un vaccin… contre un virus qui sera ou en perte de vitesse ou qui aura évolué comme tous les virus au moment où les vaccins seront disponibles !!!!
Ils peuvent continuer à nous prendre pour des cons, le veau français se masque, baisse la tête et dit « oui monsieur, bien monsieur » le doigt sur la couture de pantalon.
Quant à ceux qui demandent ce qu’on peut faire car ils n’ont pas envie de se prendre une amende de 250 euros, crainte tout à fait légitime, je réponds qu’ils peuvent au moins témoigner de leur refus d’être des veaux. 
Le jour où, dans les magasins, dans la rue, il y aura autant de masques anti-Macron que de masques neutres, le pouvoir sera ébranlé et aura peur et tout changera. 
La semaine dernière, je fais des courses dans un supermarché local, une dame me court derrière dans le magasin, elle veut me féliciter, son mari m’a vue avec l’un de mes masques tagués, il a adoré et a trouvé que c’était une excellente idée… Fort bien. Sauf qu’elle portait un masque vierge…
Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


10 thoughts on “L’UE réserve 300 millions de doses de vaccins pas encore testés de Sanofi… mais interdit l’hydroxychloquine

  1. Avatardurandurand

    Cela augmente nos chances d’obtenir rapidement un remède efficace contre le virus », a expliqué la présidente de la Commission, Ursula von der Leyen, cette salope non élue (désolé pour la gente féminine ) qui veut nous imposer la vaccination , il est grand temps que les peuples européens foutent cette dictature européenne en l’air et juge tous ces salops et salopes non élus et les passés par les armes . Peuple d’Europe réveillez_vous !

    Reply
  2. Jean-Paul Saint-MarcJean-Paul Saint-Marc

    Bien sûr que la liberté de soigner doit être rendue aux médecins…
    Donc l’usage libre de la chloroquine…
    Une critique est à faire des instances, comme le conseil de l’Ordre qui a usé des menaces contre les médecins qui ne se plieraient pas et feraient connaître leurs expériences !

    Par contre je suis sur la position : LE MASQUE PROTEGE, contrairement aux conneries de Veran et consorts au début de l’épidémie…
    Le port du masque est nécessaire dans tout lieu public fermé, et tout lieu ouvert très populeux…
    Quant à son utilisation pour dénoncer Minus, ok et la politique de gribouille qui a été menée et qui se poursuit !

    Maintenant, je ne me sens pas dans la peau d’un VEAU en pronostiquant le masque dans les endroits publics clos ou ouverts très populeux (à vous d’apprécier le « populeux » et éventuellement de l’éviter carrément)…

    Reply
  3. AvatarAva

    Intéressante analyses et remarques du Dr Henrion Caude sur le sujet masque/vaccin
    « Covid-19 : La généticienne Alexandra Henrion … – YouTube »

    Et le dernier bouquin d’Attali  » L’économie de la vie ».

    Nous avions bien compris.
    Reste le plus dur, empêcher une poignée de cinglés multimilliardaires de nous réduire à néant pour satisfaire leur vision du monde.

    Reply
  4. AvatarANDRÉ Pierre

    Dr Anne-Marie Moulin, directeur de recherche au CNRS et membre du Comité d’orientation sur la Concertation citoyenne sur la vaccination en 2016 :

    « Il ne faut pas cacher au public que ces nouveaux vaccins sont des vaccins expérimentaux, et que, quelque part, on ne peut pas se passer d’un saut. C’est le saut dans la population pour appliquer à un grand nombre d’individus un vaccin qui, par définition, n’est pas nécessairement adapté à la constitution de chacun. C’est là l’enjeu d’aujourd’hui. »

    Dr Anne-Marie Moulin, à partir du temps t = 50:15
    https://www.dailymotion.com/video/xpofko

    Reply
  5. AvatarANDRÉ Pierre

    Vytenis Andriukaitis, commissaire européen pour la santé : « Des enfants souffrent d’expériences terrifiantes, liées aux effets secondaires du vaccin contre la grippe porcine (H1N1). »
    Près de 1.700 adultes et enfants à travers l’Europe souffrent de maladie neurologique à vie, de narcolepsie causée par cette vaccination.

    https://inews.co.uk/essentials/news/health/eu-health-commissioner-narcolepsy-swine-flu-vaccine/
    February 22nd 2017

    Reply
  6. AvatarKarl der Hammer

    En 1773, eut lieu à Boston la célèbre « Tea Party », mouvement de contestation qui marqua le début de la Révolution Américaine. Les Patriotes Américains se soulevaient alors contre les édits vexatoires d’un pouvoir lointain et tyrannique…
    Confrontés en 2020 à un autre pouvoir mondialisé, tout aussi lointain et tyrannique, les hommes et les femmes épris de liberté et de justice, sauront-ils suivre cet exemple?

    Reply
  7. AvatarVan Dunord

    Il faut maintenir le virus, jusqu’à qu’ils puissent mettre au point un vaccin.
    C’est simple et ça peut rapporter gros.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *