Se comporter en citoyen responsable et ouvrir les yeux de nos concitoyens n’est pas une maladie honteuse


Se comporter en citoyen responsable et ouvrir les yeux de nos concitoyens n’est pas une maladie honteuse

.

Au nid soit qui Mali panse

Devant le déferlement des armées ennemies sur le territoire national, y aura-t-il un militaire assez courageux pour ramener l’opération barkhane au bercail ?

Il est vrai que les actions passées de militaires fidèles à leurs engagements n’ont pas été soutenues par une population métropolitaine qui n’a rien compris.

Alors, pourquoi prendre des risques pour des veaux ?

.

Par contre, les quelques civils, conscients, qui observent avec effroi leurs contemporains tétanisés par la peur du coco virus, ne peuvent que souhaiter une dictature militaire, temporaire, si on veut, mais, indispensable tant des actions plus urgentes les unes que les autres doivent être entreprises simultanément.

La démocratie, avec ses qualités et ses défauts, ayant tourné à la voyoucratie à force de logomachie stérile, n’est plus capable de mener à bien, ni seulement d’entreprendre le grand ménage indispensable dans un temps raisonnable. En effet, à ce jour, le temps raisonnable est désespérément court, très court.

Qui, et avec quels moyens, entreprendra de lancer aux militaires l’appel nécessaire à une intervention rapide et puissante apte à paralyser sur place les forces ennemies ?

Or, n’en doutons pas, ces forces dispersées sur près de 200 bases opérationnelles disposent de soldats, d’officiers, d’une intendance, de moyens financiers considérables.

Elles bénéficient, en outre, et ce de façon non limitative, de l’appui logistique d’individus plus ou moins structurés, répartis sur tout le territoire. Elles bénéficient, également, du soutien de bobos gauchos, féministes, etc.

Les féministes étant pas mal dans leur genre (pour des gens qui luttent contre les genres !) en soutenant les pires machos que la terre ait portés !

Elles bénéficient, surtout de l’incroyable force d’inertie des veaux votant (ou non votant) qui préfèrent toutes sortes d’exactions à l’action.

 

Quand nos concitoyens comprendront-ils que toute action gênante pour nos ennemis et nos gouvernants, qui sont leurs complices, ne constitue pas obligatoirement un délit, ni même seulement, une contravention ?

Evidemment, suivant ce que vous ferez, vous serez convoqués par la police ou la gendarmerie. Evidemment, on vous posera des questions, et alors ?

Se comporter en citoyen responsable tentant, avec les moyens qu’il a, d’informer la population, voire d’alerter les pouvoirs, est-il une maladie honteuse ?

 

Dire la vérité, publier ses opinions n’est en rien comparable à «choper la vérole au boxon» !

Nous ne sommes pas des casseurs, ni même, seulement des excités, et si nous nous rendons, calmement, à une convocation de la gendarmerie, ou de la police, en tenue correcte, pour les dames comme pour  les messieurs, les entretiens resteront courtois

Pour ma part, je ne me départis pas de ma chemise blanche et de ma cravate noire (des Marsouins). C’est assez pittoresque, vis-à-vis de gens à qui on a retiré la cravate de l’uniforme ; pour faire «cool» ?

C’est vrai, «je fais pas cool», plutôt, vieille France, mais, à mon âge, on ne se refait pas, et, je n’en ai nullement l’intention !

Dernières recommandations (pour aujourd’hui) :

Bossez un peu de droit civil, ça peut servir,

Soignez votre tenue, l’habit ne fait pas le moine, mais, il le pare bien,

Préparez vos répliques, vous savez très bien sur quoi on va vous interroger,

L’humour est largement préférable à l’humeur.

Votre interlocuteur est un fonctionnaire (ou assimilable), évitez de le heurter, mais, n’omettez pas de lui rappeler que lorsqu’il quitte son bureau, il est un citoyen, avec femme et enfants, et que ces enfants, ses enfants, risquent de se retrouver dans une belle galère, si nous ne réagissons pas, tous ensemble.

A la question : Etes-vous pour les forces de l’ordre, je réponds :

« Oui, clairement et fermement, je suis partisan de l’ordre, des forces de l’ordre, et si on pense que je suis un anarchiste, peut-être, mais, un anarchiste qui marche dans les clous (comme disait Brassens). Je respecte la Loi, même si j’en conteste certaines, légalement. Je ne suis pas un écolo pastèque, vert dehors et rouge dedans traitant les flics de tous les noms d’oiseaux et poussant des cris d’orfraie (d’or frais ?) si on leur pique le porte-monnaie. Que fait la police ? Là, ils font profil bas, jusqu’à la prochaine manif de blacks blocks.« 

Enfin, last but not least, le militantisme ne s’improvise pas, comme toute chose, ça s’apprend !

Bonne continuation à toutes et à tous,

           

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




6 thoughts on “Se comporter en citoyen responsable et ouvrir les yeux de nos concitoyens n’est pas une maladie honteuse

  1. Avatardurandurand

    Merci Gerard,,ce n’est que du bon sens , évitons de nous mettre à dos et à fortiori devenir des cibles hebdomadaires pour les forces de l’ordre ..

    Reply
  2. AvatarMoi1

    Ce qui se passe aux US et en Europe aujourd’hui (catastrophisme climatique/covid, invasion et expansion organisée d’hommes musulmans dans les pays judéo-chretiens, persécution des chrétiens, antisémitisme intensifié, racisme anti-americain et anti-européens ou ‘anti blancs’, bruit médiatique intense promouvant tout ca, le nouveau marxisme et l’inversion des valeurs…etc.) est voulu et mis en place par une élite/groupe, avec beaucoup des complicités des politiciens et fonctionnaires soumis ou corrompus. La décence des gens éduqués fait qu’ils ne disent rien, l’égoïsme aussi, qui veut sortir de sa zone de confort ? (on essaie d’éviter les sauvages, c’est tout on me dit). Et entre ceux qui en redemandent de se faire trucider et ceux qui tirent sur leur propre camps : même à RL on trouve les anti chrétiens, les antisémites…certains ignorants et avec la haine de tout, n’arrivent pas à s’unir, à comprendre que les français sont ceux qui aiment et respectent l’histoire, les meurs, le patrimoine et ceux qui font la France à la force de leur travail et leur comportement digne.
    Il faut croire à son pays. Manu Macron par exemple n’y croit pas, il nie la France, pour lui c’est juste une bourse, il est aux ordres de son N+1, l’Allemagne et l’U.E. et il avance dans le sens de ses N+2 : Soros et toute la petite élite qui nuit le monde civilisé et qu’il faut arrêter aussi. Avant on se battais avec armées, mais aujourd’hui on doit aussi utiliser les mêmes moyens que les nouveaux dictateurs en plus de tous mes moyens possibles, politiques, individuels, intellectuels (s’exprimer), digitales, financiers/alliances, etc….

    Reply
  3. Avatardenise

    le militantisme ne s’improvise pas ! et alors ?
    il est vrai que je parle à des citoyens que je ne connais pas, dans la rue , j’ai la nette impression de me répéter ! ils vous regarde un peu abasourdis, sans vraiment de conviction ! Et la question que je pose ici : que leur dire de concret car au fond parler comme ça, sans but , ne me parait pas efficace !

    Reply
  4. AvatarDorylée

    C’est exactement comme ça que je vois les choses.
    Halte Police ! ou bien Halte Gendarmerie ! On s’arrête. Si on ne s’arrête pas et qu’on en prend plein la gueule, on ne vient pas se plaindre.
    Idem dans les manifs : quand pour la troisième fois on entend :  » Obéissance à la loi dispersez-vous!  » et qu’on ajoute :  » Nous allons faire usage de la force. Troisième et dernière sommation !  » Celui qui n’obtempère pas a toutes les chances de prendre une branlée. S’il prend le risque, il assume et ne vient pas pleurer parce qu’il a pris un coup de tonfa.
    En même temps, comme dirait Ducon, si les brigands pilleurs de magasins prenaient quelques cartouches dans la paillasse, se serait un plus….

    Reply
  5. AvatarGeorges Favier

    comme vous y allez ! ouvrir les yeux aux citoyens… pourquoi pas aux moutons tant que vous y êtes… mais non ! c’est juste le dernier cri avant égorgement, c’est bien de le pousser mais personne ne l’entendra…

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *