« #Justice pour l’homme qui a été violé par Adama Traoré »


« #Justice pour l’homme qui a été violé par Adama Traoré »

.

Il est, hélas, probable que ce hashtag aura moins de succès que « #Justice pour Adama ».

On savait qu’Adama Traoré était un délinquant. Qu’il se livrait au trafic de drogue. Qu’il était violent chaque fois que des policiers venaient l’interpeller. Qu’il avait fait de la prison. 

Nous on savait. Mais la banlieue, dont il est le héros, ne voulait pas le savoir. On ne touche pas à une icône. Elle doit rester vierge et pure de toute souillure. C’est pourquoi la banlieue ignorera certainement la décision de la Commission pour l’indemnisation des victimes (Civi). Cet organisme s’est penché sur le cas du co-détenu qui accuse Adama de l’avoir violé. Constatant le préjudice subi, elle lui a alloué une indemnité de 150.000 euros. Tels sont les faits. 

A plusieurs reprises Adama Traoré l’a contraint à des fellations, menaçant de lui crever les yeux avec une fourchette. Le malheureux s’est exécuté. Il en a parlé aux gardiens de la prison qui l’ont mis à l’isolement dans un autre bâtiment. 

Ceci afin de lui éviter de nouvelles agressions de la part d’Adama Traoré. Et sans doute aussi pour le soustraire à la vengeance des autres prisonniers qui n’aiment pas les donneuses. Il en a parlé en pleurant à sa mère la suppliant de ne pas déposer plainte par crainte de représailles. 

La Commission précise à toute fin utile qu’elle n’a aucun pouvoir juridique. Elle se contente de constater une infraction et d’indemniser la victime. Et quand il y a une victime il doit bien y avoir un coupable non ? 

L’avocat de la famille Traoré, habituellement très friand des médias, a refusé de répondre aux questions du Figaro qui l’interrogeait sur la question. Normal : il est très occupé à fournir, voire à fabriquer, des preuves contre les gendarmes qui ont interpellé Adama Traoré. 

Délinquant multirécidiviste de son vivant, ce dernier est devenu un héros après sa mort. Il y a d’ailleurs une fresque à sa gloire dans la commune de Stains. Certains, écoeurés, la taguent. Ils peuvent faire mieux : y ajouter une fourchette et un appendice dont Adama Traoré s’est si bien servi en prison. 

Ps : En exclusivité pour vous. Hier, jeudi, au Parc de la Villette était organisé un picnic avec vente de t-shirts à l’effigie d’Adama Traoré. Sans doute n’avez-vous pas pu vous y rendre. Mais vous en trouverez sur Internet : il vous en coûtera la modique somme de 19,99€.

https://www.atlantico.fr/decryptage/3591321/-justice-pour-l-homme-qui-a-ete-viole-par-adama-traore-enquete-revelations-justice-france-violences-policieres-prison-viol-civi-indemnisation-benoit-rayski-

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




9 thoughts on “« #Justice pour l’homme qui a été violé par Adama Traoré »

  1. AvatarChristian Jour

    Les traoré sont le symbole du cancer qui ronge notre société. C’est la racaille qui devrait être en prison, puis expulser, mais protéger par d’autres racailles qui eux sont au gouvernement et qui rêve de voir notre société s’effondrée pour mettre à la place l’empire de fric et de la corruption.

  2. la moutarde ne fait plus effet, je suis ivre de rage.la moutarde ne fait plus effet, je suis ivre de rage.

    Justice Pour Adama Taré, à 19,99€ le T-shirt, apparemment un bon business.
    Elle ne perd pas le nord la Tarée!

    1. AvatarMountain

      Ben oui y a pas de petit profits pour ramasser du fric et comme y a des gogos qui s’y laissent prendre elle aurait tort de se gêner, la cagnotte est à- plus de 200000e paraît il ,et honte au maire de stains qui tolère dans sa commune une fresque à la gloire d’un violeur .ecoeurant.

  3. Avatardurandurand

    Au faîtes la raoré a t’elle fait son inscription à la Chambre du commerce et de l’Industrie et déclarer à la Sécu et à la Caf comme quoi qu’elle est auto entrepreneur ou commerçante pour vendre ses merdes de t- shirt ? Tout ça sent encore la fraude aux cotisations sociales et à arnaquer le fisc , donc l’état ben oui après nos politichiens feront tout pour effacer sa dette , tandis que le système obligera un pauvre français à remboursé un trop perçu !

  4. AvatarGAVIVA

    « la banlieue ne voulait pas le savoir »?? Ca c’est bon pour ces crétins de naïfs candaules qui tombent des nues et n’imaginent pas ( comme à Nantes).
    Ben non, ils savaient très bien mais pour eux c’est pas être criminel c’est normal. Ils « vont chercher l’argent ». Dans leur shithole ce terme engloble aussi bien le vol, la mendicité, la prostitution, le travail que le commerce.
    Sauf qu’avec la caf ici et là-bas western union ça tombe tout seul.

  5. AvatarGaulle libre

    Le clan traoré est une partie de la gangrène qu’il faut éradiquer comme tous cancers , la France doit être traitée énergiquement par un patriotique antibiotique qui permettra éradiquer toutes les sauvages gangrènes qui souillent notre pays,nos lois et nos valeurs judeo- chrétiennes

  6. AvatarMachinchose

    les revelations sur le viol du malheureux par l immonde afreuxcain ont mis de l’ eau dans les manifs de Assa Basta pour son enculeur de frère

    plein le cul de cette engeance malienne a renvoyer d’ urgence a Bamako

  7. AvatarAuguste

    Qui des français de souche voudraient habiter dans un immeuble , quartier avec des Traoré , qui des français de souche voudraient que leurs enfants soient avec des Traoré dans son école . A mon avis aucune personne saine d’esprit et surtout pas nos élus .

  8. Avatarzipo

    Bref l’affaire THeo traficant de drogue et Léonarda prostituée,continue aprés que Mr Hollande notre cher Président se soit rendu ridicule ne voila t’il pas que cela recommence avec Adama Traoré multi récidiviste !Bravo a notre presse qui a passé sous silence le passé sulfureux de ce dégénéré pour en faire un martyr.
    Encore un fois nos journaleux et journaux télévisés préts a suivre les directives des béni »oui-oui » de la pensée unique peuvent aller se rhabiller!
    Vu l’individu je ne pense pas que sa mort ,mème si les circonstances doivent étre éclaircies ,soit une perte pour notre société! A quand l’expulsion de tous ces dégénérés qui gangrènent notre société et les amendes pour la presse et la télé qui participent a cette comédie dégueulasse vis a vis de nos forces de l’ordre qui font ce qu’ils peuvent face au nombre grandissant de ces dégénérés!Si erreur a été commise ce n’est pas de leur faute mais de notre système qui aurait du depuis longtemps raccompagner cet individu dans son pays d’origine,,et arrétons de verser des subventions en pure perte ,mettons cet argent pour les raccompagner de la ou ils arrivent ce sera plus éfficace!

Comments are closed.