Macron à genoux devant les Algériens leur offre le porteur de valise Stora pour réécrire la guerre d’Algérie

Publié le 15 juillet 2020 - par - 8 commentaires

Macron a choisi le porteur de valise du FLN Benjamin Stora pour faire la lumière sur les « évènements d’Algérie ». C’est grave, révoltant, impardonnable. Mais il s’en fout, parce que les Gaulois réfractaires ne bougent pas, ne manifestent pas, ne brûlent pas de voitures, ne balancent pas de mortiers toutes les nuits. Par contre, il craint les Algériens et leurs copains venus du reste du Maghreb. Par contre il craint le regard des autres chefs d’Etat européen. Par contre il veut offrir la France et les Français en holocauste aux puissances mondialisées, pressées de voir la voix de la France se diluer dans l’UE et disparaître. 

La France et l’Algérie vont mener un travail mémoriel afin « d’affronter les événements douloureux » de la période coloniale qui continuent de plomber leurs relations diplomatiques et économiques. Placés sous la tutelle directe des présidents, ce travail sera dirigé par deux historiens, un pour chaque pays.

L’Algérie et la France sont « incontournables » l’une pour l’autre. C’est ce qu’a déclaré le président algérien Abdelmadjid Tebboune, le 13 juillet, dans un entretien au journal français L’Opinion, en annonçant que les deux pays allaient mener conjointement un travail mémoriel de « vérité ».

Placé sous la tutelle des présidents des deux pays, cette recherche sera mené par deux historiens, un de chaque pays. Côté français, c’est Benjamin Stora qui a été désigné. « Il est sincère et connaît l’Algérie et son histoire, de la période d’occupation jusqu’à aujourd’hui », a déclaré lé président algérien, ajoutant que son homologue algérien serait nommé « dans les 72 heures »

https://www.france24.com/fr/20200713-l-algérie-et-la-france-vont-mener-un-travail-mémoriel-conjoint-de-vérité

Autrement dit, le bouffon algérien qui ne cesse, dans la ligne de Bouteflika, de demander à la France de demander pardon pour la colonisation a enfin trouvé en Macron un interlocuteur à ses genoux, prêt à reconnaître tout ce qu’il veut et, surtout, à lui offrir moult compensations… financières, économiques, sans parler de la possibilité pour les Algériens d’entrer en France comme dans un moulin… 

.

Qui est Benjamin Stora ? Certainement pas le pied-noir attaché à l’idée d’Algérie française qu’il aurait fallu pour un débat sans langue de bois et sans manipulations. En admettant qu’il faille un débat, mais nous avons dit ci-dessus tout ce que nous avions à dire sur le sujet.

Stora… qui ne s’est jamais consolé d’avoir été jeté d’Algérie en 1962 – il avait 12 ans- et qui, pour ne pas perdre complètement son paradis enfantin, a consacré sa vie à l’Algérie en faisant oeuvre de pseudo-historien en faveur de l’Algérie, comme s’il ne pouvait pas se résoudre à haïr ce qu’elle devenue l’Algérie ni ceux qui en ont fait ce bled à l’échelle d’un pays.

L’obsession algérienne… Un fils qui, toute sa vie, cherche à comprendre pourquoi il a été rejeté, pourquoi il n’a pas été aimé, et qui cherche, désespérément, à se faire aimer de ses parents. Je ne suis pas psy mais c’est tellement lumineux…

Ses recherches portent sur l’histoire de l’Algérie et notamment la guerre d’Algérie3,4,5, et plus largement sur l’histoire du Maghreb contemporain, ainsi que sur l’Empire colonial français et l’immigration en France. Il assure la présidence du conseil d’orientation de la Cité nationale de l’histoire de l’immigration depuis août 2014, et fait partie du conseil d’administration de l’Office français de l’immigration et de l’intégration.

[…]

Il devient maître de conférences en 1986 et soutient sa thèse d’État en 1991 à Paris XII sur l‘immigration algérienne Il enseigne l’histoire du Maghreb et de la colonisation française (Indochine-Afrique). À partir de 1990, il a codirigé l‘Institut Maghreb-Europe à Paris VIII-St Denis.  Il s’est intéressé, notamment, à Messali Hadj, aux luttes entre indépendantistes algériens (Front de libération nationale contre Mouvement national algérien), à l’histoire des Juifs d’Algérie et à la mémoire de la guerre d’Algérie.

Chercheur internationalement reconnu, il a fait appel aux sources orales et audiovisuelles en l’absence d’archives écrites accessibles. Benjamin Stora a publié une trentaine d’ouvrages et a dirigé plusieurs publications. Parmi ses œuvres les plus notables, figurent ses travaux sur la mémoire de la guerre d’Algérie (La gangrène et l’oubli, 1991), sur l’Algérie contemporaine (avec sa biographie de Messali Hadj en 1982) et sur l’immigration algérienne en France (Ils venaient d’Algérie, 1992). Il a codirigé avec Abdelwahab Meddeb une somme encyclopédique sur L’Histoire des juifs et des musulmans (2013), à laquelle ont participé 120 chercheurs, traduite à Princeton university press sous le titre History of Jewish-Muslim Relations : From the Origins to the Present Day11.

[…]

Wikipedia

.

L’obsession algérienne… Un fils qui, toute sa vie, cherche à comprendre pourquoi il a été rejeté, pourquoi il n’a pas été aimé, et qui cherche, désespérément, à se faire aimer de ses parents. Je ne suis pas psy mais c’est tellement lumineux…

Aimé du pouvoir et des medias il émarge à France Culture, à Sciences po… il faut bien des dhimmis pour porter la bonne parole, la parole officielle. Soutien de Ségolène Royal, de Hollande… c’est un poisson socialiste que  Macron utilise dans l’affaire algérienne. Avec Macron, tout est manipulation… avec Stora il envoie un message triple de soumission aux salauds et aux héritiers du FLN ( ce sont la plupart du temps les mêmes), aux Algériens, aux immigrés, aux socialauds.

Le 22 avril 2014, la ministre des Outre-mers, George Pau-Langevin, le nomme à la tête d’une commission temporaire et d’information et de recherche historique sur les événements de décembre 1959 en Martinique, de décembre 1962 et de mai 1967 en Guadeloupe16.

Le 1er août 2014, Benjamin Stora est nommé président du Conseil d’orientation de l’Établissement public du Palais de la Porte dorée qui inclut la Cité nationale de l’histoire de l’immigration, par décret du Premier ministre Manuel Valls17.

En , il est nommé membre du conseil scientifique de la Délégation interministérielle à la lutte contre le racisme et l’antisémitisme (DILCRA), présidé par Dominique Schnapper18.

 

..

Bref un sale politicard, vendu au FLN, à l’Algérie algérienne, à la haine de la France.

Valeurs actuelles avait publié contre lui un article au vitriol qui a déclenché le soutien de toute la bobosphère islamo-collabo qui a crié… à l’antisémitisme. Comme c’est commode ! 

Sur google on trouve énormément de références pour les articles défendant le Stora… il m’a été impossible de retrouver l’article de Valeurs actuelles… 

.

Stora… Laissons-lui donc la parole à propos de la France et de l’Algérie

A propos de la restitution des crânes des 24 combattants tués au XIXe siècle, au début de la colonisation française.« À travers ce genre de geste, la France redécouvre son Histoire. Cela contribue à sortir de l’oubli des « pages sombres » de notre histoire. On avait le sentiment que la conquête coloniale avait été brève. Mais la construction de grandes villes haussmanniennes, comme Alger ou Oran, des routes, des hôpitaux, s’est édifiée sur des massacres, sur des choses terribles. »

« La survivance de la mémoire coloniale est toujours ancrée à l’extrême droite ».

Bon, la chose est dite. On connaît déjà le résultat des pseudo-cogitations de Sora. Et on sait que Macron l’a choisi ( et payé sans doute des sommes folles ) pour faire son sale boulot : enterrer la France, l’Algérie française, et monter en épingle les salopards du FLN qui mettaient des bombes partout, clouaient des bébés extraits du ventre de leurs mères sur les portes, castraient et mettaient dans la bouche des cadavres leur appareil sexuel, violaient… 

Macron tu es un porc immonde, le pire des salauds qui soit jamais arrivé au pouvoir en France.

.

En complément, video de Pierre Cassen consacrée au sujet

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email

8 réponses à “Macron à genoux devant les Algériens leur offre le porteur de valise Stora pour réécrire la guerre d’Algérie”

  1. Avatar Jim dit :

    Précision d’importance au sujet de la vidéo de Pierre : le grand-père de Darmanin était un harki, c’est-à-dire un Français, un fidèle parmi les fidèles, qui a combattu pour la France, son pays. Ce qui est honteux, c’est que le nouveau ministre de l’Intérieur parle de son grand-père comme étant un « immigré ». Le pauvre doit se retourner dans sa tombe.

    • Christine Tasin Christine Tasin dit :

      Merci Jim pour ce rappel indispensable je voulais faire un article sur ce sujet, justement, je n’ai pas encore eu le temps

  2. Avatar Christian Jour dit :

    Faut pas être surpris le dictateur mohamad macron est le plus grand traître de toute notre histoire.

  3. la moutarde me monte au nez la moutarde me monte au nez dit :

    La France n’en n’a plus rien à foutre de l’Algérie.
    La réciproque n’est pas vrai, l’Algérie a besoin de nos subsides et d’envoyer chez nous sa jeunesse qu’elle est incapable de gérer.
    Pour nous c’est une nuisance.
    Nous sommes les cocus du divorce et nous payons une pension alimentaire exorbitante depuis soixante ans, et çà ne va pas s’arrêter.

  4. Avatar Machinchose dit :

    encore une Love Stora ………….

    ce « juif arabe » comme il adore se qualifier, qu est ce qu il est venu foutre en France ?

    Il porte le nom de Stora , port proche de Phillipeville, d’origine phénico-hébraique ‘Astarté, Ishtar….)

    mais devenu depuis 60 ans Skikda

    et ce fayot de taille il attend quoi pour changer de nom lui aussi ?

    Grosmoului avait offert une sinécure en le nommant patron du Musée de l’ immigration de la porte dorée (ex aquarium tropical) qui enchanta des générations de mômes….

    Allah Ystora ( qu allah nous en protège )

  5. Avatar exocet dit :

    J’aimerais connaître le nombre d’arrière petit fils de harkis et arrière petit fils de harkis qui aujourd’hui trahissent leurs grands parents et leurs arrière grand parents, tout ces malheureux qui en ont chié et oublié chez eux en terre de France, il doit y en avoir pas mal, la trahison c’est humain, surtout quand leur religion c’est l’islam, avec en vue le pouvoir, l’argent et la notoriété, c’est fou ce que cela peut transformer un être humain.

  6. Avatar bm77 dit :

    Tout cela est du léchage de cul comme sait si bien le faite macron envers une population qui ne sait que demander mais pas offrir . On ne vient pas en France en voulant se venger de je ne sais quoi et par dessus le marché demander le beurre,l ‘argent du beurre . La vraie vérité c’est que ces gens font des mômes en pagaille et veulent nous faire éponger leur surpopulation même si pour cela il faut revoir l’ histoire . Ce que sait si bien faire Benjamin Stora qui a délibérément choisi son camps ! En réalité c’est celui des gens qui n’aiment pas la France . Il sont tous prêts à refaire l’histoire surtout que cela est bien commode puisque les derniers témoins de l’affaire Pieds Noirs harkis ou combattants ont, soit disparu , soit n’ont pas voix au chapitre. En tout cas un type comme Stora qui au moment des faits avait 12 ans et un macron qui ne pige que pouic ou qui a été lobotomisé comme tout ceux de sa génération ne peuvent donner une version crédible à ces évènements . Ils vont obligatoirement s’en servir de façon démagogique à des fins de politique politicienne en direction une fois de plus de nos envahisseurs prolifiques !

  7. Avatar Jeanne dit :

    En ce qui me concerne, j’attends leur pardon. Pour mes parents tué à Oran le 5 juillet 1962. Pour la pyschopathe qui m’a kidnappée ce jour là et m(‘a torturée plusieurs jours (j’avais 8 ans !)… Et il nous mettent ce gros traitre de Stora ! J’en pleure de rage

Lire Aussi