Black Lives Matter à NY = multiplication par 3 des fusillades !


Black Lives Matter à NY = multiplication par 3 des fusillades !

.
Pourtant les USA sont connus pour l’usage courant des armes…

Avec Black Lives Matter, la violence, la criminalité explose et ceci même dans les villes sous contrôle, si j’ose dire…
Et que se passe-t-il dans les enclaves ?
/
..

Ainsi un article de Ouest-France sur New York !
Un article issu de l’AFP.

Réformes policières.
Une hausse des fusillades à New York nourrit la polémique

Alors que les Américains célébraient leur Fête nationale, la ville de New York a enregistré un week-end meurtrier avec onze morts et pas moins de 45 fusillades.
.

Hausse de 130 % des fusillades en juin, 11 morts rien que ce week-end : la police new-yorkaise a déploré lundi une hausse de la criminalité qu’elle a attribuée partiellement au climat créé par les manifestations anti-racistes, alimentant la polémique sur les réformes policières engagées après la mort de George Floyd.

Parmi les raisons de cette hausse, les responsables de la police new-yorkaise ont cité la libération prématurée de détenus par peur d’infection au coronavirus dans les prisons, la fermeture des tribunaux ou encore, selon le chef Terence Monahan, «une animosité énorme» contre la police dans le sillage des manifestations Black Lives Matter, qui a «fait chuter le moral» des agents.

L’augmentation des fusillades – +130 % en juin 2020 comparé à juin 2019 – avait déjà été pointée du doigt par la police de New York ces dernières semaines. Le week-end férié du 4 juillet a confirmé la tendance : 45 fusillades et 11 morts répertoriés sur trois jours, selon la police, contre 16 fusillades sur cette période en 2019.

Monahan a aussi dénoncé une nouvelle loi municipale «folle», qui selon lui permet désormais d’inculper tout policier qui maintiendrait un suspect au sol en appuyant sur son torse.

George Floyd a été tué le 25 mai par un policier blanc qui a maintenu son genou sur son cou pendant près de neuf minutes, alors que cet homme noir répétait ne plus pouvoir respirer.

Le maire démocrate de New York, Bill de Blasio, a qualifié cette hausse des fusillades – alors que la criminalité était en baisse constante à New York depuis les années 90 – de «situation très sérieuse». Mais lui qui a soutenu publiquement les manifestants a surtout cité la pandémie comme explication.

«Nous ressentons les effets de gens enfermés depuis des mois, de l’activité économique qui n’a pas encore pleinement repris», a-t-il déclaré lors d’un point presse, qualifiant aussi la fermeture des tribunaux de «problème central».

Cette recrudescence des fusillades risque d’alimenter la controverse sur les réformes policières – et notamment la baisse des budgets de la police – engagées dans plusieurs métropoles gérées par des démocrates, comme New York, Chicago ou Seattle, pour répondre à ces manifestations anti-racistes sans précédent depuis les années 60.

Le président Donald Trump a multiplié récemment les tweets pour dénoncer ces réformes et les maires démocrates de ces villes, lundi encore estimant que New York et Chicago «protègent les criminels».

.
Point n’est besoin d’être Trump pour comprendre les causes de cette violence meurtrière, maintenant, si seuls les voyous s’entretuaient, ce serait le moindre mal !
Elle est loin la politique de Rudy Giuliani (Conseiller judiciaire de Trump) : tolérance O !

Et en France, que se passe-t-il ?
Pourquoi Mélanie Lemée ?
Pourquoi Philippe le chauffeur de bus ?
De toute façon que ce soit les gendarmes ou les chauffeurs de bus, voire les citoyens, silence sur les causes…

Complément, un article US.
https://www.nbcnewyork.com/news/local/nyc-shootings-doubled-for-third-straight-week-hundreds-injured-in-gun-violence-spike/2500446/

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Jean-Paul Saint-Marc

Résistance républicaine Aquitaine J'adore la chouette, elle a de grands yeux pour mieux voir.


7 thoughts on “Black Lives Matter à NY = multiplication par 3 des fusillades !

  1. JackJack

    Par suite des décisions prises par le maire de New York, notamment la réduction des budgets de la police, au moins 233 policiers de la ville ont demandé leur retraite anticipé (ce chiffre date du 27 juin et est certainement supérieur aujourd’hui). La situation est identique dans d’autres grandes villes (Chicago, Atlanta, Indianapolis, etc… ) où les anarchistes BLM manifestent et tuent les leurs. Un père d’une gamine de 8 ans tuée par ces assassins (de nombreux enfants noirs, comme cette gamine, ont fait les frais des actions de BLM dans diverses villes), a demandé pourquoi, devant un micro d’une chaîne radio ou TV, si « Black lives matter » ils continuaient à tuer les leurs.

  2. AvatarUne fille qui n'aime pas l'école d'aujourd'hui

    Je me souviens d’un article où le sujet du harcèlement scolaire était évoqué et où je comparais la société à une jungle et les harceleurs à des meutes sauvages…
    (https://resistancerepublicaine.com/2016/10/27/ecole-bienvenue-la-aussi-dans-lere-de-la-barbarie-encouragee-par-les-elites/)

    Pour un peu j’aurais été tentée de refaire cette comparaison… Une erreur de rhétorique que je regrette.

    J’avais tort car : les prédateurs sont bénéfiques à l’écosystème et la jungle est un environnement loin d’être anarchique dans lequel les différents groupes animaux cohabitent dans le respect de règles strictes et en obéissant à des normes territoriales claires et nettes.

    Ces gens ne sont tout simplement pas capables d’assumer les responsabilités qui découlent naturellement de la vie en groupe et de faire preuve du respect nécessaire pour vivre en société.

    Or cette comparaison serait une insulte aux animaux qui, eux, le peuvent.

    Grands singes, hyènes, loups, ours ou panthères valent bien mieux que cette masse dégénéree.

  3. frejusienfrejusien

    De toutes façons, NY est une ville à forte criminalité,
    si la police ne peut plus faire son travail, il est normal que le nombre de crimes augmente,

    ce mouvement qui réveille le racisme des colorés n’apportera que des crimes supplémentaires,
    il est temps de remigrer une bonne partie des envahisseurs, car les ennuis ne font que commencer

  4. AvatarDorylée

    Si l’on continue à leur expliquer que s’entre tuer est une ânerie, toutes ces racailles, au bout d’un moment, vont finir par s’en rendre compte ET CHANGER DE CIBLE. Donc, gardons-nous d’éveiller leurs consciences et laissons les se révolvériser tranquillement entre membres de la même communauté au teint hâlé foncé….

  5. Avatarbm77

    Il est clair que dans le cas de BLM , les démocrates qui ne sont en vérité que des gauchos mondialistes ont joué avec le feu en bon démagos qu’ils sont .Comme en France avec la gauche dans son ensemble où les mêmes problèmes produisent les mêmes effets.
    Le poids énorme des communautés amplifie cette situation où des partis jouent à fond la carte des uns contre les autres . L’horizontalité des conflits est entretenue pour qu’à la fin les responsables politiques qui auraient à répondre de leur gestion se trouvent exemptés de le faire .en laissant croire que les problèmes pourraient être réglés dans la société en donnant plus de droits aux uns par rapport aux autres. La discrimination positive n’est que çà!!

Comments are closed.