Blancs et Asiatiques massivement représentés dans la Silicon Valley car plus performants dans ce domaine !

Publié le 7 juillet 2020 - par - 5 commentaires

Illustration : Les participants au Google Global Code fixant  l’écran de leur ordinateur au bureau de Google à New York. Cent des meilleurs codeurs informatiques du monde entier s’affrontent pour gagner des prix. Source.

.

Les gens pardonnent tout, sauf la beauté et le talent
Victor  Hugo
 

 

-Les Asiatiques représentent 4 % de la population américaine mais sont majoritaires chez les GAFAM (géants du Web).

-Aux USA les Asiatiques gagnent 2 fois plus que les Noirs et 35 % de plus que les Blancs.

 

 

Graphiques ci-dessous : Etats-Unis, salariés des entreprises de la Silicon Valley, par races. 

2014-2019

White/ Blancs, Asian/Asiatiques, Hispanic/Hispaniques, Blacks/Noirs, dernier groupe : Métis et autres.

Source

Autre source : salariés par groupes ethniques dans les domaines de la « tech » aux USA.

(Caucasian = Blancs)

Source CNN

 

Groupes ethniques plus performants : l’exemple de l’entreprise Twitter.

Chez Twitter,  12 % des employés ne sont pas blancs ou asiatiques, mais cette proportion tombe à 8 % chez les travailleurs du secteur technologique.

De même, seulement 4 % des cadres supérieurs de Twitter ne sont pas blancs ou asiatiques.

 

 

L’industrie des technologies a été très secrète sur la composition de sa main-d’œuvre jusqu’en 2014, date à laquelle les entreprises ont commencé à publier leurs statistiques sur la diversité.

Les antiracistes se sont engouffrés dans la brèche, pointant un « manque de diversité raciale »  dans l’industrie technologique.

 

Non, la drogue n’explique pas tout !

 

Développeurs et hackers asiatiques et blancs, tous sous hallucinogènes pour être performants ?

L’explication est bien simpliste ! (Illustration de la série Silicon Valley).

Il suffirait alors  de recruter massivement dans les cités pour compenser la sous-représentation ethnique !

Même à Paris, on ne manquerait pas de candidats à leur envoyer par charters !

Alors, cette majorité d’Asiatiques et de Blancs est-elle due à de la discrimination à l’embauche ?

Non, simplement les employeurs regardent les talents, les performances, les résultats lorsqu’ils embauchent.

Il ne s’agit pas de se faire plaisir ou de faire plaisir à tel ou tel groupe ethnique quand on gère une entreprise !

Un employeur se doit d’être  pragmatique : le recrutement  n’est pas une cause sociale, ce n’est pas de la charité. Dans le monde réel, c’est la performance qui parle.

La sous-représentation des Noirs est  devenue un « problème » que les entreprises de la Silicon Valley tentent de résoudre sous la pression des activistes.

Si  le politiquement correct peut rapporter…

Pour y parvenir, il faudra du temps et de l’argent. Mais en fin de compte, les entreprises technologiques espèrent que l’image d’une main-d’œuvre plus diversifiée se traduira par des ventes et des bénéfices plus importants.

Le nerf de la guerre n’a pas changé : il s’agit d’avoir les meilleures ventes. Parions que les cafétérias et les services logistiques de la Silicon Valley  vont avoir un besoin massif de main d’œuvre très prochainement !

Insupportable : le péage de la repentance !

Comme si le manque de talent  était de la faute des entreprises !

En attendant, ils font massivement des dons pour calmer les ligues noires hystériques.

Démarche éminemment raciste en soi puisqu’elle relève du chantage ! On vous paye pour que vous ne veniez pas casser nos entreprises ou agresser nos dirigeants. Un péage qui n’est pas sans rappeler celui des dhimmis dans l’islam.

 

Apple a annoncé qu’elle allait faire un don de 50 millions de dollars à des organisations qui aideront les minorités à accéder à des emplois dans le secteur des technologies. Cet investissement prendra la forme de bourses d’études, de programmes de formation universitaire et de stages rémunérés. L’entreprise s’associe à des universités et collèges historiquement noirs (HBCU), ainsi qu’au Centre national pour les femmes et les technologies de l’information.

 

Google prévoit de dépenser 150 millions de dollars pour une combinaison d’efforts de diversité interne et externe. La moitié ira à des organisations et des communautés extérieures qui s’efforcent d’attirer et de retenir les minorités dans le domaine de la technologie. L’autre moitié sera utilisée à l’intérieur de l’entreprise pour rendre Google plus inclusif. En 2014, l’entreprise a investi 114 millions de dollars dans des programmes de diversité.

 

Microsoft. Publiquement, Microsoft a essayé de changer l’image de l’homme blanc dans le domaine de la technologie. 

 

Intel : Le fonds d’investissement Intel Capital Diversity Fund investira 125 millions de dollars dans des start-ups dirigées par des minorités au cours des cinq prochaines années.

En janvier, le PDG d’Intel, Brian Krzanich, a promis 300 millions de dollars pour embaucher et retenir une proportion de minorités afin d’être « plus représentatif des talents en Amérique », y compris dans les rôles de direction, d’ici 2020. Une partie de l’argent sera également investie dans des groupes et des programmes extérieurs à l’entreprise.

Source CNN

 

Classement des meilleurs développeurs informatiques dans le monde.

Source

Le monde du développement a également droit à ses Olympiades.

HackerRank, une société spécialisée dans la réalisation de challenges de code pour aider les entreprises à recruter des programmeurs, a publié son classement des pays ayant les meilleures compétences de développement au niveau mondial.

Les challenges de code menés par HackerRank- que l’on peut comparer à des tests – ont permis d’évaluer le niveau et la capacité des développeurs dans 50 pays du monde, et ce dans de nombreux domaines comme le classement de données, la programmation dynamique ou encore l’algorithmie.

D’après un classement réalisé par HackerRank, la France arrive 8ème des pays ayant les meilleurs développeurs au niveau mondial, devant l’Italie et l’Allemagne alors que la Chine pointe à la première place.

 

Au classement général des pays ayant les meilleurs développeurs mondiaux, arrivent en tête des pays asiatiques ou blancs :

 

– la Chine, la Russie et la Pologne, suivis par la Suisse, la Hongrie, le Japon et Taïwan. La France se place à la 8e place de ce classement, devant la République Tchèque et l’Italie qui pointe à la 10e place.

 

Cartographie de la répartition des meilleurs développeurs dans le monde selon HackerRank.

Au-delà de la question raciale dans ces métiers, on pourra s’intéresser à la question de l’islam.

Le monde musulman, on le voit,  n’est pas un vivier de développeurs qu’on s’arrache.

On les entend déjà hurler « Pas d’amalgame ! ».

Mais tout de même, la carte de la répartition de l’islam dans le monde donne l’image inverse (sans surprise car islam et science sont antinomiques). Un argument de plus contre l’islamisation de l’Occident démontré par la juxtaposition des deux cartes. Refusons ce dogme arriéré qui nous tire vers le bas.

Répartition de l’islam dans le monde.

Source de la carte  : Wikipédia

 

Print Friendly, PDF & Email

5 réponses à “Blancs et Asiatiques massivement représentés dans la Silicon Valley car plus performants dans ce domaine !”

  1. Avatar J dit :

    S’ils pratiquent la discrimination positive et embauchent des Noirs juste pour avoir des Noirs, ils vont voir leurs performances s’effondrer. Tant pis pour eux.

  2. Charles Martel 02 Charles Martel 02 dit :

    Pas besoins de chercher pourquoi la France se traine lamentablement en queue de peloton et est même en train de devenir un pays sous-développé. Alors que dans les pays modernes on recrute à tous les niveaux en fonction de la compétence, en France les critères de sélection sont: le copinage, les réseaux et de plus en plus le facteur primordial de recrutement prioritaire devient désormais l’origine, être noir ou arabe est un critère décisif de recrutement et si on est en plus muzz c’est le must. Pas besoin de long discours pour voir où ça nous conduit..

  3. Avatar lucien dit :

    L’hypothèse d’une barrière financière ne tient pas, Pour $35 l’on peut trouver un tas de matériel informatique dédié à la programmation notamment les Raspberry, les Arduino ou assimilé, sans compter sur les vieux ordinateurs. Il existe même des jeux de programmation sur console de jeux et à priori on ne doit pas être loin des 100% de cette population à posséder ce genre de machine vendus bien plus chères que $35.

  4. Avatar @D.P. dit :

    Merci pour ces infos, même si les données de HackerRank sont datées de 2016. J’ai les plusieurs copains, qui travaillent en France sur les développements informatiques. Et le retard de France dans ce domaine s’explique par :
    1. Le niveau d’imposition très élevée rend les développements informatiques totalement non compétitifs. Après la prise de risque important et si l’affaire devient rentable, tous les gains d’entrepreneur seront rongés par les impôts.
    2. En France, la rigueur de législation du travail est incompatible avec la nécessité des modifications dynamiques dans la structure des cadres.
    En résultat, les meilleurs diplômés de nos grandes écoles partent massivement vers les États-Unis, où ils gagneront 2-4 fois plus qu’en France.

  5. Avatar Reconquista dit :

    La réponse est très simple: le volume cérébral moyen et le Qi moyen des populations est génétiquement déterminé (à 80% pour le QIM d’après certaines études). Et la nature n’étant pas politiquement correcte il existe une hiérarchie représentée par cette carte. https://fr.wikipedia.org/wiki/IQ_and_the_Wealth_of_Nations#/media/Fichier:IQ_by_Country.png
    Pour plus d’information voici un site fort intéressant avec la bibliographie https://www.intelligence-humaine.com/

Lire Aussi