Une semaine à mourir de rire : sur l’Océan Viking ils ne savent plus quoi faire de leurs migrants agressifs !


Une semaine à mourir de rire : sur  l’Océan Viking ils ne savent plus quoi faire de leurs migrants agressifs !

.

UNE SEMAINE A MOURIR DE RIRE !

Quelle poilade cette semaine, les cons sont de sortie. Et quand ça sort, c’est en groupe. La preuve, les 5 faits qui suivent et qui en disent long sur notre époque.

.

La crise de rire a commencé lors d’un journal du soir de France 2. Il y avait un reportage sur les commissaires de police et une critique sur leurs promotions très blanches. « Peu de commissaires issus de la diversité » déplorait le journaliste sur les photos de groupe des promotions récentes, mis à part des éléments de pays africains venus se parfaire en France. Peu de Maghrébins et de Noirs donc parmi les représentants de l’ordre républicain et de la paix civile. Mais, à écouter le journaliste, ce manque de diversité n’est pas normal et pourrait (il ne le dit pas mais le suggère) permettre à la police d’être moins raciste. Visiblement, on empêcherait cette diversité !

Bah, voilà une contrevérité qu’elle est belle !

Immédiatement, je me revoyais 40 ans plus tôt sur les bancs de la faculté de Droit où j’ai connu un comparse avec qui nous fîmes une longue route estudiantine. Lui, c’était clair, le Dalloz ce n’était pas sa tasse de thé, mais il voulait devenir commissaire de police et il fallait d’abord avoir une maîtrise de droit, pour se présenter ensuite à un concours assez complexe et sélectif. Alors il travaillait comme un malade et était souvent en tête des promos. Il aurait pu devenir un brillant avocat ou un juge de haute volée. Mais non, sa maîtrise en poche, il fût reçu au concours et fila du côté de Lyon pour devenir commissaire de police. Mais quel bosseur ! On s’est revu par hasard 35 ans plus tard. Il était divisionnaire et dirigeait une école de police en attendant (un peu découragé) sa retraite imminente.

Tout ça pour dire, que s’il n’y a pas beaucoup de diversité chez les commissaires de police c’est que, d’une part il faut être motivé et le vouloir et que, d’autre part, il faut bosser comme un malade pour réussir le concours d’entrée et avoir déjà un niveau d’études supérieur. Peut être que ceci explique aussi cela, Monsieur le journaliste !

.

Puisque nous parlons des fonctionnaires, restons-y. On a arrêté cette semaine 3 fonctionnaires des impôts de la DDFIP pour complicité de fraude à la TVA. Ils aidaient certains « clients », moyennant finance, à frauder la TVA et les prévenaient en cas de contrôle fiscal imminent et leur donnaient des trucs pour contester les procédures. A votre avis, cela se passe où ? Gagné, en Seine St Denis mais c’était facile. Après, on nous dira que ce département est stigmatisé. Mais les faits sont têtus : si tu veux frauder en toute impunité, c’est en Seine St Denis qu’il te faut crécher (en alexandrins s’il vous plait). Vous pouvez aussi remplacer le verbe frauder par : dealer, voler, violer, prier, djhiader…

.

Justement, restons dans le 9-3 dans la ville voisine Saint Ouen. La BAC a eu la surprise d’arrêter et de verbaliser un « jeune » (voir définition dans Libé) qui roulait avec un scooter volé. Ce n’est pas tant le fait d’arrêter un mec sur un scooter volé dans le 93 qui est surprenant, ça c’est tous les jours. Mais quand il s’agit d’un colistier du maire PS fraichement élu, Mr Karim Bouamram (vous aviez déjà deviné ?), ça devient tout de suite plus cocasse. Il y a tellement de villes avec des noms de saints que ce genre de « miracle » ne pouvait avoir lieu qu’en Seine St Denis. En tout cas, ce Zakaria Zigh est un sacré zig pour sûr !

.

Tout à côté mais à Paris, un des députés de LFI, ma copine Obono, a eu un trait d’humour en apprenant que Mr Castex était nommé premier ministre. Elle s’est empressée de twitter que Castex est « un homme blanc de droite bien techno et cumulard ». C’est du racisme où je me trompe ? Certes, comme beaucoup d’indigénistes, il lui manque pas mal de neurones, mais j’ose lui dire que je préfère un homme blanc de droite à une connasse noire d’extrême gauche qui cumule connerie et racisme ! Chacun ses phobies. En tout cas ce n’est pas l’intelligence qui l’étouffe, mais on le sait depuis longtemps. Immédiatement l’autre écervelé de service de LFI le mari de Raquel Garrido (ah oui, Corbière !) vient à sa rescousse avec un tweet mortel : « Castex, inconnu de 95% du peuple » et qu’il va mettre « en œuvre une politique dont on ignore tout ». Ben oui ducon, si c’était toi le président de la république, tu nommerais Obono pour faire ta politique ou pour qu’elle te mette des peaux de banane sous les pieds ? Il ne comprend vraiment rien ce spadassin de Mélenchon.

.

Enfin, une dernière petite nouvelle qui m’a fait plaisir. Cela se passe sur le bateau Océan Viking. Vous savez le sauveur des mers et des naufragés apatrides. Dès qu’il a repris la mer, immédiatement les passeurs Libyens ont lancé leurs naufragés à la mer. Pas beaucoup de danger, l’Océan viking vient chercher tout ce petit monde pas très loin des côtes. Mais cette fois ci, ce voyage se passe très mal. Un groupe de naufragés venant de pays en guerre (Maroc, Tunisie, Algérie) sont agacés de ne pouvoir débarquer rapidement, tous les ports sollicités refusant l’accès à ce bateau. Mais peut-être sont-ils mécontents du service à bord, de la qualité des repas ou des animations. Menaces envers l’équipage, bagarres entre migrants, virulence contre les membres de l’ONG. A tel point que le bateau a décrété l’état d’urgence et demande un débarquement imminent. Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais moi je suis mort de rire. Ces gros cons de l’ONG, qui ne sont que de vulgaires complices des passeurs africains, ont peur et commencent à s’affoler. Les héros chient dans leurs frocs. S’il y avait une agression envers l’équipage, ce serait une bonne chose : l’Océan Viking arrêterait là ses « sauvetages » et les migrants resteraient à quai. Comme dans tous les marivaudages, le cocu est toujours le dernier averti. Bien fait pour leurs gueules.

.

Alors oui, quelle semaine de poilade et de plaisir avec le débat Zemmour/Enthoven, des semaines comme cela, j’en redemande « tous les jours » !

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




19 thoughts on “Une semaine à mourir de rire : sur l’Océan Viking ils ne savent plus quoi faire de leurs migrants agressifs !

    1. AvatarHollender

      Non, pas de déposé en Libye ! Ils reviendraient…..
      Une petite torpille et les problèmes disparaissent, on dira qu’il a frôle une vieille mine magnétique…..

    1. AvatarMountain

      De pays en guerre Maroc,Tunisie, Algérie?et bien il suffit qu’ils les débarquent la bas et hop c’est réglé.

  1. Avatarfranc

    Poilant, c’est sûr. Mais si ça continue à ce train d’enfer la chute va nous rendre jaunes. Et là, que vont-ils encore inventer pour se ridiculiser encore plus, comme à leurs habitudes.
    —————
    Si quelqu’un peut faire disparaître, où le rendre stable, le bidule qui tourne en continu « White lives matter » la traduction sera un plus, « Les vies blanches comptent » ça énerve et prends la tête, attire le regard, hypnotise l’individu, vraiment pas drôle, ras le bol.
    Merci.
    Cordialement.

    1. frejusienfrejusien

      je confirme, le bidule est vraiment très chiant, il tourne tellement que je ne peux lire ce qui est en face, je passe rapidement pour le dépasser

  2. Avatardenise

    Super cet ‘humour pour dire tous ces faits lamentables ! il me semble que ce qui se passe sur ce bateau est factice , pour faire descendre tous ces migrants; ils savent très bien mentir, çà fait même partie de leur ADN

  3. hoplitehoplite

    S’il y avait vraiment eu une révolte sur ce bateau de m… Il n’u aurait eu plus personne pour envoyer un message radio!
    Complètement bidon cette énième affaire de sos mes genoux!

    1. AvatarGégé le Gaulois

      J’espère que le covid les neutralisent , ou mieux qu’ils s’ entre-tue tous . . J’ai aucune pitié pour cette faune protégée qui viens polluer Europe.

    2. ConanConan

      Une combine comme une autre pour les faire accepter dans un pays d’accueil, comme personne n’en veut plus ….

  4. AvatarBobbyFR94

    Concernant le dernier point, ça m’a donné le rire et le sourire pour TOUTE la journée !! c’est vous dire à tous :-)))

    Qu’est-ce que je serai heureux si TOUT l’équipage, je dis bien TOUS l’équipage pouvait se faire faire « couic halal » !!! BIEN FAIT pour leur GUEULE !!!

    Encore un « petit » effort, vous nous servirez bien des blancs GAUCHOS version hachis-par-morceaux entiers !!!

    Et j’espère que cette « maladie » va se répandre sur d’autre rafiots d’ONG !!! et qui il aura plein de « couic halalisés » !!!

    Patience, cela travaille pour nous…

    Ca me rappelle ce film  » L’enfer des zombies « , c’est un rafiot qui s’écoue sur un port aux USA, et quand les policiers descendent à bords, ils se font bouffer par ces créatures///

    Sauf que là, ce sont aussi des merdes, mais encore vivantes !!!

    Au fait, en-ont-ils parlé à la téloche ?

  5. AvatarAnne Lauwaert

    oui mais quand même il y a des mots avec lesquels il faut être prudents: « banane » … attention, ça stigmatise! moi, par exemple je fais tout de suite la liaison: banane –> bonobo —> … vous voyez ce que je veux dire … c’est pas prudent!

    1. AvatarVade Mecum

      l’expression « peaux de banane » n’emporte aucune idée stigmatisante, elle est assez explicite par elle même. Jusqu’à preuve du contraire, « banane » est un mot usuel asexué et sans valeur raciale, sinon on a pas terminé d’expurger notre vocabulaire de mots qui pourraient être mal interprétés… à vus de trouver !

        1. AvatarVade Mecum

          oui j’avais bien compris mais je voulais donner des exemple de mots à bannir, mais j’a préféré effacer la fin de mon propos et le remplacer par « à vous de trouver » car c’était très méchant, féroce et peu politiquement correct.

  6. AvatarSOUBRIER Anne

    Ah oui ! Enthoven … Pauvre type ! L’emprunté de service ! L’inculte, qui n’a pas lu les livres dont parle Zemmour ! Qui « tripatouille » son stylo comme un gamin pris en faute, qui se tripote le menton, le front, qui baisse la tête ! Lamentable !

    Mais quelle joie pour nous d’avoir vu « ça ».

    Anne de Dijon

Comments are closed.