Elisabeth Rogliani : j’ai fui le Vénézuéla où l’on déboulonnait les statues, pour les USA… et je revis les mêmes horreurs !

Publié le 2 juillet 2020 - par - 5 commentaires
.

Voici une vidéo qui m’est arrivée aujourd’hui, d’une (encore une) courageuse jeune femme originaire du Venezuela, Elizabeth Rogliani, qui a fui son pays en 2010 pour s’installer aux États-Unis et qui voit s’y produire ce pour quoi elle avait quitté son pays. Voici cette pièce qui risque fort de disparaître sous la censure des gauchistes millionnaires :

Je l’ai fait suivre à des amis, dont un démocrate qui m’a répondu que tout cela était de la faute de Trump avec ses forces de police nazi (!!!)…  Le lavage de cerveau marche à fond aux États-Unis et la victoire de Trump en novembre est de moins en moins assurée. C’est à se demander si les Chinois n’ont pas foutu dans leur virus un truc pour rendre les populations stupides…

Video en anglais, traduction sous la video 

Titre : Une Vénézuélienne nous prévient au sujet de la destruction des statues

Ce qui m’inquiète au sujet des statues que l’on « déboulonne » aux Etats-Unis, c’est que je vois le même schéma se répéter.

Je voudrais vous dire pourquoi je suis inquiète. Pendant longtemps, la politique ne m’intéressait pas. Cela se passait devant moi, depuis que j’étais enfant, je voyais comment les choses changeaient rapidement chez moi au Vénézuela. Je me souviens de la statue de Christophe Colomb lorsqu’elle a été renversée. Après, le nom des rues a changé, pas toutes mais un grand nombre. Ils ont ensuite changé le nom du Parc National à Caracas, La Vella Turuepano, un nom plus indigène, ils ont changé le drapeau de notre pays, ils ont changé son nom. Ils ont démantelé la Police en 2001 et mis en place une nouvelle police, ils ont changé le système électoral de telle sorte que la manière dont nous votions a changé après la deuxième élection de Chavez ou plutôt, avant sa deuxième élection devrais-je dire.

.

Pourquoi cela m’inquiète de voir les statues détruites aux Etats-Unis ? Parce que je vois le même schéma se reproduire.

Et mon opinion n’est pas celle d’un expert sur la politique américaine ou l’histoire américaine, mais je peux reconnaître les signes et ce ne sont pas des incidents isolés. J’ai entendu dire par des gens de Cuba, des gens qui ont quitté les pays soviétiques, qu’ils ressentent que les mêmes choses se reproduisent. Ces pays ne sont pas identiques, Cuba n’est pas comme les pays soviétiques, le Vénézuela n’est pas comme Cuba, mais pourtant, il y a la même volonté de renverser un système existant et de prendre le pouvoir. Et les attaques contre l’Histoire en commençant par détruire les symboles.

.

Ces groupes ne cachent pas leurs intentions, ils s’expriment clairement. Une personne qui a fondé le groupe qui a détruit les statues, les symboles, est une femme qui a dit ouvertement qu’elle est une Marxiste patentée. Ces groupes avaient déjà collaboré avec le régime vénézuélien. Alors en effet, c’est ce que j’ai déjà vécu. Je ne fais pas de politique, et j’ai fait tout mon possible pour m’éloigner de la politique depuis que je me suis installée aux Etats-Unis en 2010.

.

Mais tout cela me ramène en arrière.

.

C’est une attaque évidente contre des symboles et il ne s’agit pas simplement de statues des Sudistes (Etats Confédérés). Ne croyons pas qu’il s’agit de statues de Sudistes et donc d’un combat contre l’esclavage. Ces attaques sont contre des statues qui sont importantes pour l’Histoire des Etats-Unis.

 

Les Pères Fondateurs, et aussi, assez curieusement, contre les statues des missionnaires espagnols. Par exemple, Junipero Sera, sa statue a été déboulonnée en Californie, la statue de Miguel Cervantes, un écrivain espagnol a été vandalisée. Ce sont tous des symboles du monde occidental. Ce qui signifie que ces attaques sont dirigées contre la culture occidentale, l’Histoire de l’Occident. Est-ce que cette Histoire est parfaite ? Non, mais aucune ne l’est. Ils ont montré clairement que leur volonté est de prendre le pouvoir. Pour nous, au Vénézuela, c’était différent, ils étaient déjà installés. Ici, aux USA, c’est leur projet.

Est-ce que je pense que la politique américaine et le gouvernement américain sont plus forts ? Oui, bien sûr, absolument. Mais pour moi, le problème est qu’il est nécessaire de défendre la démocratie, qu’on la protège et la nourrisse, toujours. Au Vénézuela, la démocratie n’était pas très puissante les dernière années, dans les années 90, elle semblait évidente. On pensait qu’elle serait toujours présente. C’est pour cela que la corruption s’est étendue. C’était notre point faible, nous pensions que rien ne pouvait nous arriver, nous pensions que nous étions sur le bon chemin. Mais maintenant, d’après ce que j’entends de nombreux Américains et de nombreux amis et collègues, rien ne pourrait arriver ici, c’est impossible. Et c’est ce qui m’inquiète.

La démocratie doit être protégée et nourrie, toujours, on ne doit pas penser que cela coule de source. Cela n’a pas fonctionné pour nous au Vénézuela, et j’espère vraiment que tout cela n’est qu’une période qui va passer. Je devais vous donner mon avis, cela me ramène trop en arrière.

Traduction pour Résistance républicaine par Rochefortaise

 

 

Print Friendly, PDF & Email

5 réponses à “Elisabeth Rogliani : j’ai fui le Vénézuéla où l’on déboulonnait les statues, pour les USA… et je revis les mêmes horreurs !”

  1. Avatar Fomalo dit :

    Merci à Jack pour la traduction . J’ai regardé et écouté la vidéo et je vois cette jeune vénézuélienne, depuis 10 ans aux Etats-Unis évoquer le 2è tour des élections de Chavez, espérer que la démocratie va régner, (elle a quitté son pays et a vécu six ans sous Obama quand même..) et s’inquiéter pour un pattern répétitif avec la destruction des statues de Ch. Colomb et Cervantes et les changements de noms. D’accord. Est-elle démocrate? Partisane de Byden et de Clinton? Je me pose de nombreuses questions quant à son « innocence », notamment envers Cuba.Cela dit le simple fait de noter le « bis repetita » me la rend plutôt sympathique, mais qu’elle aille au bout de ses interrogations bon sang, sinon sur le plan politique, du moins sur le plan « historique »…

  2. Jack Jack dit :

    J’avais tout simplement envoyé la vidéo de cette courageuse jeune femme à Christine. Encore une jeune femme qui dit ce qu’elle pense, elles sont de plus en plus nombreuses semble-t-il. Merci pour cet excellent travail Rochefortaise.

  3. Avatar Christian Jour dit :

    Municipales : la photo des nouveaux élus faisant des doigts d’honneur fait scandale dans l’Oise
    Une photo, prise le soir du second tour des municipales à Balagny-sur-Thérain, dans l’Oise, montrant neuf nouveaux élus faisant un doigt d’honneur, a choqué. Des habitants exigent leur démission, ils se disent même prêts à bloquer l’accès à la mairie.
    https://www.ladepeche.fr/2020/07/01/municipales-la-photo-des-nouveaux-elus-faisant-des-doigts-dhonneur-fait-scandale-dans-loise-8959575.php

  4. Avatar palimola dit :

    Pour éviter tout ça les idiots qui s’abstiennent de voter sacrifient une demi heure le dimanche au bureau de vote et glissent un bulletin pour la seule qui peut encore faire peut être quelque chose pour ce pauvre pays !

  5. frejusien frejusien dit :

    mer[email protected],

    en effet, ce mouvement est inquiétant, d’autant que les gouvernements réagissent plutôt mollement, au lieu de bloquer d’emblée avant que ça se développe et prenne trop d’ampleur,
    ils s’imaginent que ça se tassera tout seul, et je ne crois pas,

    des forces souterraines sont à l’oeuvre et il ne faut pas les négliger

Lire Aussi