Municipales : la peur de la fin du monde fait recette ? Churchill disait : « n’abandonnez jamais, jamais »…

Publié le 30 juin 2020 - par - 9 commentaires

 .

« Si tu perds, ne perds pas la leçon » Dalaï-Lama

 

Le résultat des municipales traduit bien la victoire du climat, celle de la peur générée sur les esprits. Face aux incertitudes du moment, les gens ont peur de « la fin du monde ». Ce vote exprime donc bien l’inquiétude, le désarroi du plus grand nombre face à l’avenir. Il est aussi le résultat de plusieurs années de matraquage médiatique entretenu et financé par l’UE afin de détourner l’opinion publique des vrais problèmes en concentrant ses attentes sur un sujet parfaitement secondaire mais mobilisateur et susceptible de générer de juteuses rentrées taxatoires. L’écologie est devenue la nouvelle religion occidentale à la mode qui répond au vide spirituel alimenté par la peur de lendemains incertains et angoissants. Cette nouvelle religion a aussi ses prophètes (de malheurs), ses prêtres et sa grande prêtresse Greta. C’est la victoire de la peur sur la raison et de la superstition sur la science.

 .

Pour la plupart des jeunes, des années  de voyages et d’échanges  intercontinentaux tous azimuts ont transformé le monde en un grand village. Un monde qui s’affranchit des frontières pourtant indispensables car protectrices et de toutes les autres barrières de races, de couleurs et de religions. L’écologie offre l’illusion d’une piste susceptible de nous faire sortir des impasses en nous rendant responsables de notre propre sort. Se sentir devenir l’acteur du changement, c’est beau, c’est grand, c’est noble et surtout cela donne une raison de vivre et d’espérer. Pouvoir « faire » permet d’oublier l’insécurité « d’être ». Autant les patriotes sont préoccupés par l’invasion migratoire, la perte des valeurs qui fondent notre société, le mélange des genres et l’irrésistible ascension de l’islam ; autant ces réalités factuelles préoccupent peu, voire pas du tout les générations montantes qui se précipitent vers le futur antérieur et son cortège d’horreurs annoncées. L’épisode malheureux de Georges Floyd en est un signe prémonitoire préoccupant.

 .

Le phénomène écologique a précédé la pandémie qui a encore renforcé la peur sur les esprits et fracturé le monde en deux camps irréconciliables. A la menace du changement climatique est venue s’ajouter une autre menace redoutable puisque l’ennemi, le danger c’est l’autre, le prochain, le parent, l’ami.On assiste à la victoire de l’égoïsme, de l’individualisme alimentés par la peur au détriment de la solidarité et de l’altruisme pourtant indispensables à la réussite d’une société. Aujourd’hui l’écologie recueille tout naturellement les fruits de la peur qui est son « fond de commerce ». Face aux incertitudes de toutes sortes, le peuple réclame toujours plus de sécurité au prix de toujours moins de liberté.

 .

Les autres partis, tous les autres partis, n’ont pas vu venir le danger ni n’ont su capter les aspirations profondes du peuple, celles que nous venons brièvement de décrire ci dessus. Identifier les véritables dangers qui menacent la société est une chose, répondre aux aspirations et inquiétudes en est une autre. Pourtant le phénomène écologique était déjà perceptible car il a séduit beaucoup de monde dans les pays entourant la France, tels l’Allemagne et la Belgique par exemple. Aujourd’hui l’étau se resserre. L’écologie, c’est la fuite vers l’inconnu sans véritable pilote dans l’avion.

.

Enfin, à ceux qui s’appuient sur l’espoir je dirais ceci : « L’homme qui n’a pas d’ennuis n’est pas dans le coup »

 

« N’abandonnez jamais, jamais, jamais, jamais ». Winston Churchill

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email

9 réponses à “Municipales : la peur de la fin du monde fait recette ? Churchill disait : « n’abandonnez jamais, jamais »…”

  1. Avatar cachou dit :

    Mon ami gigobleu a encore frappé et fort !
    Frappé dans l’excellence de l’analyse, la pertinences des nouvelles donnes imposées.
    Parfait résumé du drame actuel qui n’aboutira que dans le sang et les monstruosités.
    Mes 3 enfants le savent, mais ont confiance en l’avenir. Quelle tristesse que de le croire ! Je ne cesse de leur conseiller de partir dans un pays tout simplement normal. Mais non.
    Moi, notre Seigneur m’aura rappelé à Lui. Mais eux, que de souffrances ils devront endurer. C’est une certitude.

    • Avatar gigobleu dit :

      @ cachou. Tes enfants doivent affronter l’avenir puisqu’il est impossible de vivre dans le passé. Donc il vaut mieux pour eux d’envisager celui-ci avec confiance. De toute façon, ni toi, ni eux, ni moi n’avons aucune idée de l’avenir même dans cinq minutes, même dans une minute … Rester confiant est donc plus sage que de se ronger d’inquiétudes. Nous ne pouvons vivre que le présent. A chaque jour suffit sa peine. La paix intérieure n’a pas de prix et ne dépend pas des circonstances.

      • Avatar cachou dit :

        Bonjour mon ami gigobleu,
        Excuse-moi de ma réponse un peu tardive, mais je suis hyper surbooké en ce moment !
        Merci de tes paroles très apaisantes, calmantes et encourageantes. Je te connais, cela ne m’étonne pas de toi.
        Cela dit, ton intelligence te fait comprendre que tes paroles ne sont pas réalistes. Depuis 45 ans les peuples européens ont décidé leurs suicides, particulièrement les Français mais aussi des Italiens là où tu vis, et ils ont un acharnement et une régularité exemplaire dans l’autodestruction.
        Leurs pouvoirs de déni est majeur, leurs volontés d’assistanats par tous les moyens et tous les partis politiques sont effroyables, ainsi que leur aveuglement.
        Il n’y a plus aucun espoir dans ce pays, quoi que l’on puisse en dire. Les dernières élections municipales, après 45 ans de destruction et de chute vertigineuse de notre pays, confirme la volonté des Français de ne plus vouloir redresser leur pays et sombrer dans le néant.
        Sachant que l’avenir ne pourra se terminer que de deux façons, une dictature majeure (qui a déjà bien commencée) et/ou un bain de sang par une guerre civile.
        D’où le seul vrai et grand regret que j’aurais de ma vie, à savoir que mes enfants ne soient pas partis aller vivre dans un pays où les choses se termineront par dans des drames et des horreurs.

  2. Avatar Christian Jour dit :

    C’est surtout que les Français ne veulent plus se lever le cul pour aller voter, et si ils le fond c’est sans conviction, et le slogan » Marine = nazi  » est toujours aussi virulent dans les cerveaux lobotomisés. Le Français est malade de la triple repentance, colonisation, esclavage et Shoah, et c’est pour ça qu’ils culpabilisent un genoux à terre en demandant pardon aux pires racailles racistes de la planète. Quand je vois qu’un con bandit pédophile qui fait l’apologie de l’invasion raciste et destructrice, est élu, là je me dis qu’on touche le fond et que la France est vraiment malade. De toute façon le Français, c’est quand il a chié au pantalon qu’il serre les fesse.

    • Christine Tasin Christine Tasin dit :

      Attention ami Christian, Cohn bendit n’a pas été élu cette fois c’était une image que j’avais prise pour expliquer que les verts étaient aux manettes

  3. Avatar Hagdik dit :

    OK, Sir Winston Churchill disait de ne pas abandonner,mais quand il a fallu prendre les armes, il a dit « on se bat » et « en avant ».
    Le moment est venu.

  4. Avatar Christian Jour dit :

    OK Christine J’avais cru, excuse moi.

  5. hoplite hoplite dit :

    Never surrender.

Lire Aussi