Turquie et Grèce (aidée par Israël) au bord de la guerre sur fond de pillage des gisements d’hydrocarbures grecs

Publié le 29 juin 2020 - par - 22 commentaires

Navire turc de forage « Fatih », protégé par un bâtiment militaire turc au large de Chypre en juillet 2019

 

La découverte de gisements d’hydrocarbures au large de la Grèce précipite la Turquie et la Grèce au bord de la guerre.

  1. La Turquie vole les hydrocarbures des Grecs, c’est un véritable pillage qui est en cours.
  2. Défense aérienne : accord entre la Grèce et Israël, la semaine dernière pour la création d’un centre international d’entraînement de pilotes.

 

1 – La Turquie pompe illégalement dans l’immense gisement découvert au large de la Libye.

La Turquie et la Grèce sont au bord de la guerre, notamment à cause des visées expansionnistes de la Turquie qui vient de publier des demandes de permis de recherche et de production d’hydrocarbures près d’îles grecques. Un foyer de plus dans l’embrasement du Moyen-Orient et de la Libye.

La Turquie s’est notamment alliée avec les Libyens,  Ankara ayant manigancé un accord qui « permet » d’étendre significativement la superficie de ses eaux territoriales (+ 30 % de son plateau continental), au détriment des autres pays riverains comme l’Égypte, la République de Chypre et la Grèce.

En plus de saper le projet de gazoduc EastMed, porté par la Grèce, Chypre et Israël, cet accord « permet » à la Turquie de revendiquer des gisements de gaz naturel et de pétrole découverts dans les zones économiques exclusives de Chypre et de la Grèce, pays qui rejettent, avec l’Egypte, les projets pétroliers et gaziers de la Turquie en Méditerranée orientale.

La Turquie joue le coup de force et pompe les hydrocarbures grecs, faisant fi d’un jugement international.

Il n’empêche, fin mai 2020, la Turquie annonçait que l’exploration pétrolière devrait débuter sous 3 à 4 mois, conformément à l’accord signé avec le gouvernement de la Libye.

Pourtant, une réunion internationale organisée le 8 janvier 2020 au Caire, concluait que les accords conclus entre Ankara et Tripoli étaient « nuls et non avenus ».

L’accord de délimitation maritime « porte atteinte aux droits souverains des États tiers » car il « n’est pas conforme au droit de la mer ». Ils ont condamné les forages entrepris par la Turquie au large de Chypre et exhorté Ankara à « cesser immédiatement toutes les activités d’exploration illégales. » rapporte le site Opex360.com.

Le ministre grec de la Défense, Nikos Panayotopoulos, a déclaré le 5 juin que son pays était prêt à entrer en conflit armé avec la Turquie pour protéger sa souveraineté.

Et pour cause : la compagnie pétrolière publique Turkish Petroleum a publié des demandes de permis de recherche et de production d’hydrocarbures près des îles grecques de Crète, Karpathos et Rhodes, précise le journal russe Vzglyad.

Dans une interview diffusée le 10 juin par la chaîne de télévision turque A Haber, le ministre de la Défense Hulusi Akar a déclaré :

« Je ne pense pas que les Grecs souhaiteraient déclencher une guerre avec la Turquie. Je tiens à souligner que c’est mathématiquement impossible ».

Autrement dit, ils n’en ont pas les moyens…

Erdogan joue les gros bras pour  intimider les Grecs.

Et pour prouver sa supériorité militaire et sa préparation, la Turquie a fait une démonstration de force le 12 juin 2020 en mobilisant plusieurs navires de guerre et avions au sud de Chypre et de la Grèce, jusqu’en Libye.

 

Exercices turcs du 12 juin 2020, propagande  d’intimidation d’Erdogan. Les images sont parlantes.

La tension dans la région est encore montée d’un cran ces derniers jours alors que l’Egypte se dit prête à couler des navires turcs qui livrent des armes à la Libye.

Le 14 juin 2020, la France a dénoncé la Turquie avec sa « politique de plus en plus agressive et affirmée […], avec sept navires turcs positionnés au large de la Libye et une violation de l’embargo sur les armes.

Source : https://www.notre-planete.info/actualites/4681-gisement-hydrocarbure-Grece-Turquie-guerre

 

2- Accord entre la Grèce et Israël.

C’est le genre de situation où tu découvres qui sont tes vrais amis et alliés

Alexis Papachelas, journaliste grec (sur France 24).

 

La Grèce et Israël sont sur le point de conclure un accord sur la création d’un centre international d’entraînement au vol à Kalamata, suite à la visite du Premier ministre Kyriakos Mitsotakis à Jérusalem la semaine dernière, a rapporté Kathimerini.

 

Le coût de ce projet est estimé à environ 1,4 milliard d’euros sur 20 ans.

 

Les relations entre les forces aériennes grecques et israéliennes sont déjà très étroites et constituent peut-être un pilier plus puissant de la relation stratégique dans le domaine de la défense.

 

Personnel de l’armée de la Force aérienne grecque à la base aérienne de Kalamata.

Les pilotes seront formés dans le système intégré du nouvel avion d’entraînement. Les détails n’ont pas encore été clarifiés, mais le M-346 italien (Alenia Aermacchi) sera probablement remplacé par le T-2 Buckeye, qui est fiable depuis cinq décennies.

 

Le marché est confié à la société israélienne ELBIT, basée à Haifa.

Il est également proposé d’améliorer la disponibilité des hélicoptères d’entraînement.

 

La visite de Mitsotakis en Israël, ainsi que les réunions que le ministre de la défense nationale Nikos Panagiotopoulos a eues à Jérusalem, ont montré les énormes possibilités qui existent pour la coopération dans le domaine de la défense et de la sécurité.

Les dossiers concernant le Centre international d’entraînement aérien de Kalamata sont entre les mains de Panagiotopoulos, ainsi qu’un certain nombre d’autres dossiers, comme le développement de drones grecs avec le savoir-faire israélien.

La Grèce prévoit  de louer des drones de surveillance israéliens « Heron » pour renforcer ses capacités de collecte de renseignements pendant son actuelle « guerre froide » avec la Turquie.

https://greekcitytimes.com/2020/06/23/greece-to-create-international-air-force-flight-training-centre-in-kalamata/

https://www.defenseworld.net/news/27256/Israel__Greece_in_Talks_to_Establish____1_4B_Pilot_Training_School#.XvjCvG0zZEY

https://www.ekathimerini.com/253938/article/ekathimerini/news/greece-to-open-new-air-force-training-academy-in-kalamata

Print Friendly, PDF & Email

22 réponses à “Turquie et Grèce (aidée par Israël) au bord de la guerre sur fond de pillage des gisements d’hydrocarbures grecs”

  1. Avatar Christian Jour dit :

    Les turcs ont toujours été des voleurs, et des salauds prèt à tuer tout ceux qui leur barre la route. Foutez moi ces turs par le fond. Avec eux il n’y a que le rapport de force qui marche.

  2. Antiislam Antiislam dit :

    Bonjour,

    Article essentiel !

    Un grand merci !!

    Il est plus qu’important de considérer la Turquie comme elle est : une ennemie civilisationnelle de toujours.

    Elle est la tête de pont de l’islamisation de nos pays.

    Il est urgent de casser toutes les infiltrations auxquelles elle se livre en Occident de l’OTAN à Airbus en passant par l’Eurovision !

    Micron est-il à la hauteur de l’enjeu ?

    Turquie hors d’Europe !

    • Jules Ferry Jules Ferry dit :

      Bonjour à tous. Merci Antiislam, j’ai hésité à publier car vos récents articles sur le sujet ont tout dit !
      Ayant de la famille (des Français) dans un village côtier à 1 h d’auto de Kalamata, je m’intéresse à la question et j’ai eu mon beau-frère dimanche au tel. qui m’a donné le ressenti de ses amis grecs (il parle le grec) : sur place ils se réjouissent de cet accord avec Israël. Concernant le pompage du gaz, ils sont très amers.
      Infos intéressantes :
      Pierre-Yves Rougeyron chronique à écouter en replay sur Radio Courtoisie sur « L’inquiétante puissance turque en Libye » se voit poser la question d’une guerre Grèce/Turquie. Résumé : Il renvoie à Olivier Delorme, historien qui vit en Grèce. L’armée grecque a envisagé l’option d’une guerre vu le contexte.
      Dans ce scénario, l’Otan n’interviendrait pas (la clause de solidarité ne jouant pas car les 2 pays sons membres). L’UE soutiendrait Athènes en paroles et Ankara dans les faits, demandant à la Grèce d’arrêter. La grande force de la Grèce : une chasse très entraînée (surveillance, migrants…). Ils sont prêts à payer le prix du sang s’il le faut et justement, Erdogan le sait bien : il ne prendra pas le risque d’une défaite (comme dit Christian Jour : Erdogan ne marche qu’à la force et considère les Européens comme des faibles).
      Emission RC :
      https://www.radiocourtoisie.fr/2020/06/27/libre-journal-de-la-plus-grande-france-du-27-juin-2020-litterature-et-propagande-auteurs-anti-france-et-terrorisme-chroniques-internationales/
      Olivier Delorme :
      http://www.ekouter.net/erdogan-les-migrants-et-la-grece-avec-olivier-delorme-pour-le-cercle-aristote-5055

  3. Avatar Alexander dit :

    Où sont nos « amis » gauchistes qui sont les premiers à hurler contre Israël ? Nos « amis » gauchistes ne diront rien car ils aiment erdogan le fou furieux frère musulman….

  4. Avatar gigobleu dit :

    Le choix des grecs de choisir l’appui d’Israël est un excellent choix tactique. « La raison du plus fort est toujours la meilleure, nous l’allons montrer tout-à-l’heure » Jean de La Fontaine.

  5. Avatar hollender dit :

    A part quelques petits pays  » à mouches » Herr Dogan le Fuhrer turc n’a pas d’amis puissants.
    Son économie est à raz les pâquerettes; Il est aussi con que le Roumain N. Caucescu, il se fait construire des palais, des ponts, le plus grand aéroport de la planète etc. LE Roumain et sa vieille ont fini fusillés !
    Israël est largement plus malin que ce mahométan fanatique; ils n’en feront qu’une bouchée avec l’aide des USA,
    Ne pas compter sur les pays d’Europe, ils ont peur !! peur de manquer de « kebab » si les millions de turcs installés à l’ouest repartent vers l’est.

  6. Avatar eitan dit :

    il y a moyen de voir tout ce b… sur une carte maritime avec les gisements?

  7. Avatar claude dit :

    ( peur de manquer de « kebab » si les millions de turcs installés à l’ouest repartent vers l’est.)

    EXCELLENT!

  8. Avatar gb dit :

    « …rapport de force qui marche. », comme avec tout ce qui est musulman.

  9. Marcher sur des Oeufs Marcher sur des Oeufs dit :

    La vidéo d’un blindé turc écrasant une dame de 85 ans a refait surface sur les réseaux sociaux. Les faits se sont déroulés en 2017. Le militaire responsable avait alors été condamné à un an et huit mois de prison.
    :::: https://sptnkne.ws/CQSt

    Un blindé turc a bien écrasé une femme de 85 ans, comme le prouve une vidéo datée de 2017, qui circule aujourd’hui sur les réseaux sociaux.

    Les images montrent un véhicule militaire, surmonté d’un drapeau turc, se mettre en mouvement et percuter une dame marchant avec une canne, alors que celle-ci passe devant le pare-choc. Le blindé roule ensuite sur le corps de la victime.

    Les événements se sont déroulés non loin de la ville de Diyarbakır, considérée comme la capitale du Kurdistan, comme le révèle quotidien turc Hürriyet. La victime, âgée de 85 ans, a été écrasée alors qu’elle se rendait à un bureau de poste, précise le journal. Elle est morte sur le coup.
    1 an et 8 mois de prison

    Le militaire au volant du véhicule avait été jugé et condamné à deux ans de prison, pour avoir causé la mort de la vieille dame «par négligence». Il avait finalement bénéficié d’une remise de peine, écopant d’un an et huit mois de réclusion. Au tribunal, il avait assuré ne pas avoir vu la victime et avait plaidé pour la thèse de l’accident, rapporte Hürriyet.

  10. Avatar sitting bull dit :

    Erdogan est le frère de Macron c est 2 psychopathe , pas étonnant qu’il s entendent l ancêtre d Erdogan est mithridate roi du pont , pompée et Sylla lui ont mis un pied au cul 2 fois , Erdogan ressemble bougrement a mithridate

  11. Avatar BobbyFR94 dit :

    Voir ISRAËL aider la Grèce, vous tous ne pouvez pas savoir combien je suis content !!

    Parce que le micron, ORDURE qui nous trahit, ne fera bien évidemment rien pour le peuple grec, préfèrant sucxx IZNOGOOD (le dos d’âne) !!!

    Et qui dit ISRAËL dit les USA !!!

    ll se peut bien que la 3ème guerre mondiale vienne des turcs, les ottomans, qui ont, il est bon de le rappeler, mis en coupe réglée la région du Maghreb pendant plus de 3 siècles !!!

  12. Sarisse Sarisse dit :

    Le rapprochement de la Grèce et d’Israël n’est pas pour me gêner.
    J’avais commis il y a quelques années un commentaire sur ce sujet.
    Athènes et Jérusalem, sans oublier Rome, sont les sources spirituelles de notre civilisation.

  13. Avatar Soudibor dit :

    La Grèce et Israël c’est très bien, en effet, mais en y adjoignant la Russie, protectrice de l’Orthodoxie, ce serait (sera?) encore mieux. Où est la France dans tout ça ? Petite, petite joueuse … tout juste bonne à rester au Mali, où malheureusement trop de nos militaires se font dégommer (pour rien ? …)

  14. Avatar Sniper83 dit :

    Les Israeliens ont d’excellent plongeurs de combat qui savent mouiller des mines magnétiques sous la ligne de flotaison des navires….qu’attendent les grecs pour leur demander une petite démonstration avec ce navire de forage turc ???

  15. Avatar Pierre Malak dit :

    Les Turcs se comportent comme l’on toujours fait TOUS les musulmans : en conquérant. Il est grand temps de leur en mettre sur la gueule pour remettre les choses à leur place et, SURTOUT, de CHASSER cette engeance de l’OTAN !

  16. hoplite hoplite dit :

    Si Léonidas leur met sur la gueule, j’en suis forcément .

  17. Avatar Dorylée dit :

    C’est l’explication de la violation de l’embargo sur les armes contre la Libye (je vous fourni des armes et vous me laissez chercher du pétrole). Il est grand temps de fournir quelques MER MER 40 à nos amis Grecs. Et nos SNA, n’ont-ils pas besoin de cibles pour s’entraîner ??? Les ottomans occupent militairement un état de l’UE et personne n’a bougé un sourcil ; c’est ça la solidarité européenne.

  18. frejusien frejusien dit :

    La Grèce est obligée de chercher de l’aide auprès d’un pays extérieur, car l’UE, une fois de plus se montre incapable ou pire encore traître , vis à vis d’un pays de l’UE,

    l’UE qui n’a servi à rien pendant le covid , et l’UE qui baisse le froc devant le Turc, abandonnant la Grèce.

    Israël sera un allié de poids et un combattant loyal,
    pendant que notre ministrette de la guerre baille aux corneilles sans doute ??

Lire Aussi