Le soumis Gérard Miller réclame une rue Adama Traoré !

.

Si les « cons » volaient, Gérard Miller ne serait pas chef d’escadrille mais ministre de l’Aviation. Comment peut-on débiter autant d’âneries sur un plateau télé et comment peut-on inviter à débattre un aussi pitoyable représentant de la gauche française ?

Sa dernière affirmation, vendredi, est à retenir parmi les absurdités les plus remarquables car, pour lui, il n’est pas absurde de « déboulonner » les statues des généraux et maréchaux français qui ne sont que des « assassins ».

Sait-il que dans les guerres les armées sont en présence pour se massacrer et que c’est celle qui massacre le plus qui l’emporte ?

Est-ce que les généraux et les maréchaux qui dirigeaient, sous son copain Staline, les armées de l’URSS et envahissaient la Pologne et la Prusse en massacrant et violant n’étaient pas également des « assassins » ?

Est-ce que ses copains communistes qui collaboraient avec les nazis jusqu’à l’automne 1941, assassinant des partisans et sabotant les usines n’étaient pas des « assassins » ?

Est-ce que ses amis communistes qui appelaient sur l’Humanité à massacrer les Arabes au mois de mai 1945, à Sétif, n’étaient pas des « assassins » ?

Est-ce que ses amis communistes qui aidaient le FLN à tuer des jeunes soldats français en Algérie, et des policiers dans la région parisienne, n’étaient pas des assassins ?

.

Et il explique, Gérard Miller, que l’on pourrait mettre des « plaques » sous les noms des avenues, des rues, des places, des statues, afin de renseigner sur ce que ces « assassins » ont fait de leur vivant. Il me semble qu’on devrait le prendre au mot et expliquer à la jeunesse, totalement désinformée, les millions de gens que les amis communistes de Miller ont « assassinés » durant des décennies, en France et dans le monde.

Il va même plus loin, le Miller, « Pourquoi ne pas baptiser une rue « Traoré » » a-t-il osé répliquer ! Si l’on devait baptiser des rues, des avenues ou des places du nom de tous les « Français » qui ont été assassinés par ceux devant lesquels il est à la mode de s’agenouiller aujourd’hui, qu’ils soient de couleur ou maghrébins, Paris ne serait pas assez étendu.

Nous vivons non pas l’une des pires périodes de notre histoire, il y en a eu bien des pires, mais l’une des plus humiliantes et des plus décevantes ! Nous avons un président de la République, un ministre de l’Intérieur et une ministre de la Justice qui nous font honte par leur comportement proche de la soumission.

Non seulement ils permettent à des manifestations interdites de se dérouler en toute tranquillité, mais demandent aux commerçants de fermer leurs magasins afin qu’ils ne soient pas vandalisés, pillés, frappés.

Ils laissent les statues de « nos héros » se fracasser sur le sol, être piétinées, peinturlurées et pas une voix ne s’élève, pas un geste protestation et des forces de l’ordre totalement muselées.

Ce n’est pas sous Clemenceau que cela aurait pu se produire.

Monsieur le Premier ministre, si vous n’êtes pas d’accord, si vous ne cautionnez pas, éloignez-vous, ne restez pas à leurs côtés : démissionnez !

Nous n’avons pas à nous excuser, à cause de notre couleur de peau, en tant que Français, pour la mort d’un Afro-Américain aux États-Unis. Nous n’avons pas à nous excuser pour la mort d’un délinquant, Adama Traoré, une mort accidentelle qui a eu lieu à la suite d’une interpellation qui n’était pas liée, c’est important de le rappeler, à sa couleur de peau, mais aux crimes qu’il aurait commis

Adama Traoré avait été interpellé lors d’une opération qui visait son frère Bagui, suspecté d’extorsion de fonds.

Nous n’avons pas à nous excuser car nous n’avons colonisé personne. Nous n’avons jamais mis personne en esclavage de la même manière que tous ces groupes politiques et tous ces militants politiques eux-mêmes n’ont jamais été colonisés ou mis en esclavage en France »

« Ils demandent non seulement de nous mettre à genoux, mais en plus de salir la mémoire de nos ancêtres, de cracher sur notre histoire, d’abattre nos statues… et demain, que nous demanderont-ils ? ».

https://ripostelaique.com/le-soumis-gerard-miller-reclame-une-rue-adama-traore.html

22 Commentaires

    • Bonjour,

      Demandez aux juges qui trainent régulièrement au tribunal notre présidente, Christine Tasin.

  1. Aucun mot assez fort n’existe dans la langue Française pour qualifier cette ……………….

  2. Et « Décharge Municipale Gérard Miller » ça sonnerait bien, non ?
    Et dommage qu’on ne leur donne pas de nom, bon c’est vrai qu’il y en a de moins en moins aussi, mais « Fosse septique Gérard Miller », ça aussi ça aurait de l’allure !

  3. Vu son patronyme, ce pauvre Miller n’a pas subit 15 ou 16 siècles sous le joug de la charia.
    je sais que les juifs d’Europe ont terriblement souffert, mais ils avaient au moins le droit de marcher avec une canne dans la rue.
    C’est grâce à la France dont la devise est (était?) liberté-égalité-fraternité que mon arrière-grand-père a pu enfin, fièrement taper les pavés du bout de sa canne!
    Ce pôv type n’a jamais été un dhimi, il ne comprendra que lorsqu’il sera obligé de revêtir des vêtements brodés représentant des singes, des porcs ou des chiens.
    Aller, Miller, à la niche!

  4. Je verrai bien une plaque de la rue Gérard Miller avec dessous  » crétin étalon  » !

  5. A la place d’une avenue Lénine en banlieue de Paris, pourquoi pas ?

  6. Un bon collabo dans toute sa splendeur, un traître à notre pays, un lèche boules à muzzs, comme on en trouve chez les larem. Il aurait fait merveille en 40 dans la collaboration de Vichy. Un vrai petit milicien.

  7. LA VOILA LA SOLUTION POUR CEUX QUI MANIFESTENT, SE PLAIGNANT D’ETRE VICTIMES DE RACISME ET QUI SONT SI MALHEUREUX EN FRANCE !

    Le Ghana invite les Noirs qui se plaignent du racisme à “rentrer chez eux” en Afrique
    “Profitez-en, rentrez chez vous, construisez une vie au Ghana, vous n’avez pas à rester là où vous n’êtes pas désirés pour toujours, vous avez le choix et l’Afrique vous attend”, a exhorté la ministre du Tourisme du Ghana, Barbara Oteng-Gyasi selon le média The Independent Ghana.

    Barbara Oten-Gyasi s’est ainsi adressée aux Afro-Américains, en les invitant à rentrer d’où ils viennent, en Afrique, et en précisant que le Ghana leur tendait les bras pour les accueillir. La ministre a fait cette annonce lors d’une cérémonie pour George Floyd dont les anti-racistes attribuent la mort au racisme.
    “Nous continuons à ouvrir nos bras et à inviter tous nos frères et sœurs à rentrer chez eux”, a-t-elle martelé. L’année dernière, le Ghana a lancé l’initiative “l’année du retour”. Celle-ci consiste à ouvrir le pays à l’accueil des Africains de la diaspora. Ainsi, de nombreux Afro-Américains avaient visité le pays.
    Mais cette année, le Ghana est passé à l’étape supérieure avec “au delà du retour”. Cette nouvelle initiative, qui semble être une évolution de la première, a pour objectif d’aider les Africains de la diaspora à s’installer au Ghana, et investir dans l’économie du pays.

    Le panafricanisme est très fort, que ce soit en Occident ou en Afrique. Le Gabon a une politique semblable au Ghana comme en témoigne la naturalisation de l’acteur Samuel Lee Jackson, l’été dernier, sans pour autant que l’acteur soit allé jusqu’au bout de sa logique: rentrer vivre sur la terre de ses ancêtres.
    “Le destin de toutes les personnes noires, où qu’elles se trouvent dans le monde, est lié à l’Afrique”, avait déclaré à l’Élysée, le 11 juillet 2019, Nana Akufo-Addo, le président du Ghana, véritable gourou du panafricanisme, dont la stratégie est de s’appuyer sur les Noirs du monde entier afin de promouvoir l’Afrique et ses intérêts.

    https://www.dreuz.info/2020/06/21/le-ghana-invite-les-noirs-qui-se-plaignent-du-racisme-a-rentrer-chez-eux-en-afrique/?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+drzz%2FPxvu+%28Dreuz%

    • leghana……………………..

      Paysqui qui donnera son nom aux esclaves noirs importés par le Maroc musulman qui donnera le nom de Ghnawa a ces africains, et qu ils portent toujours

      connus pour etre une sous population qui sert a danser et amuser les touristes européens

      egalement connus sous le sobriquet de « abid » (esclave) au Maroc

      une plante comestible connu en France sous le nom de Gombos, est, en afrique du nord connue sous le vocable de Ghanaouiya, car elle vient de cette contrée africaine

      bref! les Noirs d’ europe doivent se bidonner tristement en entendant de telles fadaises

      l’ Afrique, a part ses esclaves et ses guerres tribales n’ a jamais rien réalisé durant des siècles et ce n’ est pas aujourd hui qu elle va s’ y mettre

      je ne serais pas du tout surpris si elle retombait en esclavage sous la nouvelle férule des Chinois …………

      ET sachant la facheuse propension des chinetoques pour les viandes etranges………quand on bouffe du chien, du pangolin ….les noirs n’ ont qu a bien se tenir

      les jaunes sont tellement obnubilés par leur tout petit zizi, il suffirait de les convaincre que la bite de noir est un puissant aphrodisiaque, pour que le débité en steak se vende plus cher que la corne de rhinocéros ou les couilles de tigre

      • Ne dites pas de mal de ce pays qui nous a donné l’un de nos meilleurs footballeurs qui avait utilisé comme pseudonyme le nom de son pays d’origine et qui était tellement fair-play qu’on l’avant surnommé « gentil » : Gentil Ghana …

      • Machinchose: La lucidité faite internaute ! Sans blague aucune.

  8. Pourquoi les merdias parlent de La Fange Islamo-gauchiste de Jean-Cule lechemelon ? Ces sous-merdes devraient passer devant la haute cour de justice pour haute trahison.

  9. cette vieille loque, que l’ autre débris de Ruquier avait contribué a infliger au peuple de France, n’ entendant plus parler de lui depuis longtemps, se lance dans une outrance susceptible de le sortit de l’ oubli procfond dans lequell il a sombré

    • Effectivement. Cela ne peut être que le désir de faire parler de lui, faire le buzz comme on dit aujourd’hui …
      Je comprendrais qu’une des victimes du gang traoré lui mette un bon pain dans la tronche lors d’une de ses exibitions meRdiatiques!!…. Pôv con miller !

  10. Mais quel connard ce miller ,et moi je préfère des rues aux noms d Arnaud Beltrame,des policiers décédés lors de leurs fonctions,des soldats tombés au Mali,par exemple. Qu’il la ferme ce sera mieux.

  11. Ce Miller a probablement une âme de voyou au fond de lui.
    Encore un collabo qui s’ignore.

    • Miller, comment peut-on inviter de telles serpillières à la télé ?

  12. Habitant dans les Ardennes, je verrai « bien » une avenue fourniret dans ma ville…

Les commentaires sont fermés.