Guzowianki, Enej, Chór Bez Batuty : fiers de leur identité polonaise !


Guzowianki, Enej, Chór Bez Batuty : fiers de leur identité polonaise !

RUBRIQUE MUSIQUE

 

Nous voici à nouveau en Pologne avec des groupes aux chansons folkloriques gaies et entraînantes : Guzowianki, Enej et Chór Bez Batuty.

https://resistancerepublicaine.com/2020/04/04/les-polonais-guzowianki-ou-rokiczanka-cest-autre-chose-que-le-mechant-rap-francais/

Certains les trouveront quelque peu polonostéréotypés : trop de faces de craie souriantes et de white privilege, pas assez de diversité beuglante à l’émotion plus forte que les règles juridiques…

Mais après tout, ici, on se passe très bien d’Assa Traoré, de Camelia Jordana, de Houria Bouteldja et autres mochetés racisées-islamisées.

.

Guzowianki

.

En version plus « rock » avec Enej

.

Chór Bez Batuty

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




16 thoughts on “Guzowianki, Enej, Chór Bez Batuty : fiers de leur identité polonaise !

    1. François des GrouxFrançois des Groux Post author

      @Richard

      Je sais que vous êtes plus techno et branché que moi ! 🙂

      Je reste accroché au folklore européen comme une Laetitia Avia à sa loi…

      1. RichardRichard

        @ FdG (Fou de Guzowianki)

        Imaginez un rap interprété par des gars du terroir et qui traite non pas de rapports incestueux (f*ck your…) ou de « nique la F*ance » mais de conflits générationnels, de tous les problèmes que rencontrent les ados depuis la nuit des temps.

        Grammatik « Ils me disent » MASTERPIECE
        https://www.youtube.com/watch?v=BS1t3MD39eE

        Hip-hop hongrois, SUPER !
        Le clip est la promotion d’un nouveau centre sportif à Kaposvar et a été composé à la demande des investisseurs.

        MC Pita Ramos « En dehors de la ville »
        https://www.youtube.com/watch?v=RawVBr1owp4

        J’ai presque honte à vous le dire, mais j’aime beaucoup « On verra » de Nekfeu. Bien sûr, pas au coin du feu auprès des Mémoires de Guerre de De Gaulle mais sur la route, oh yeaaaaaah…

  1. AvatarCeltillos

    quel plaisir de voir des humains normaux qui aiment leur pays, ses traditions et sa culture, cela est très rafraîchissant!

  2. Avatar;claude t.a.l

    Parler de musique polonaise sans mentionner l’hymne national polonais, écrit en 1797, alors que la Pologne n’existait plus, partagée de tous côtés.

    Mazurek Dąbrowskiego ! La mazurka de Dąbrowski.

    Un très bel hymne national !

    De plus, ce doit être le seul hymne qui glorifie Bonaparte.

    Ecoutez Mazurek Dąbrowskiego ( avec la traduction ) :

    https://www.youtube.com/watch?v=tAgjh-vVCPs

    On devrait en prendre de la graine !

  3. AvatarGeorges H

    Merci quel bonheur entendre nos belles musiques européennes ,et non pas ces merdes rapeuses islamisees qu’on nous imposé sur nos chaînes et radios.

  4. Avatarbm77

    je ne dis pas qu’elle est similaire à la musique Celte . Bien évidemment les Celtes utilisent des instruments comme la harpe ou la cornemuse ou la bombarde et je n’assimile pas la musique d’Allen Stivell ou des Corrs à celle de ce groupe Polonais qui a pris le parti pris d’utiliser certains instruments Polonais très anciens .
    Bien qu’ils utilisent ces instruments qui n’appartiennent qu’à l’histoire musicale polonaise ils ne font pas toujours de la musique typiquement polonaise!
    Ce sont des musques païennes à l’origine où la transe occupe une bonne part

    1. AvatarIrina

      Oui, enfin si on parle de folk-rock, de Faün, d’Otava Yo et de musique traditionnelle, on peut aussi bien mettre Couperin, Buxtehude, le chant grégorien, Bach, Beethoven, Smetana, Verdi et John Cage dans le même sac !

      Ne dites jamais à une polonaise ou à une écossaise que leur musique ou leurs chants se ressemblent ! Enfin, je serai bonne fille pour une fois…

      C’est comme des aires dialectales. Les musiques polonaise(s) et slovaque(s), par exemple, se ressemblent au point qu’on arrive parfois à ne pas faire la différence. Les musiques tchèques, elles, en sont très éloignées.

      La transe oui, le paganisme on n’en sait strictement rien, car on n’a jamais su dater ces musiques, ou alors uniquement celles qui sont récentes, comme les chœurs gallois qui ne remontent qu’à l’après-Bach. Les Morris anglaises, par contre, pourraient, je dis bien pourraient au conditionnel, dater d’une période païenne. Ce qui n’empêche pas la musique traditionnelle anglaise d’avoir parallèlement un tout autre répertoire dans un toute autre mode et avec un tout autre rythme, beaucoup plus récent (XIXème siècle) et pourtant typiquement anglais, qu’on ne retrouve non plus nulle part ailleurs.

      A part quelques rarissimes personnes comme Alan Lomax, un autre type dont j’ai oublié le nom, de nombreux anonymes et – extraordinaire car ce n’était pas du tout sa musique – Maurice Fleuret, dont mon père avait ramené de France un rare article que j’ai conservé, très peu de gens savent sentir la (les, plutôt) musique(s) traditionnelle(s).

      Il y a – disait Fleuret, toujours lui – un timbre, qui est commun à la majorité d’entre elles, mais sinon… Le mode des musiques irlandaise(s) et écossaise(s), et qu’on retrouve dans quelques chants bretons, quelques-uns seulement, est unique et spécifique parmi les musiques traditionnelles dans le monde entier. C’est lui qui a influencé le blues et les musiques qui ont suivi, et on ne le retrouve nulle part ailleurs.

      L’ancienneté des instruments n’a rien à voir.

      https://www.youtube.com/watch?v=zlr3LubFzA0 https://www.youtube.com/watch?v=vreacem_8uw (Attention, ne pas croire qu’ils jouent faux, c’est leur musique qui est comme ça.)

      https://www.youtube.com/watch?v=MFPdhiiOQLo

      https://www.youtube.com/watch?v=xCSk5waVkxI

      https://www.youtube.com/watch?v=rs8sr1Cpjqk

      https://www.youtube.com/watch?v=tYuqnUs9gP8

      https://www.youtube.com/watch?v=3encA6KYQUI

      https://www.youtube.com/watch?v=SSYh4L8APqY

      https://www.youtube.com/watch?v=Yy90wZbepiE

      https://www.youtube.com/watch?v=-vXmpzwnoIw

      On peut y retrouver une ressemblance, dans le timbre et dans la façon d’utiliser les instruments mélodiques comme une voix, dans certains rythmes et percussions, mais tout ça est tout de même assez différent !

      Enfin, je repasserai vous voir de temps en temps parce que vous avez de bonnes musiques. La chanson de la première guerre mondiale était une pure merveille. Elle à présent dans mes favoris sous plusieurs versions.

      J’aurais aimé que mon père connaisse YouTube…

      1. François des GrouxFrançois des Groux Post author

        @Irina

        Merci pour cette liste car cette rubrique « musique » fonctionne aussi avec les lecteurs.

        Grâce à eux, j’ai, moi aussi, pu découvrir de bien belles choses.

        1. AvatarIrina

          Si mon père était encore là, il aurait pu vous en parler cent fois mieux que moi.

          Mais il n’aurait pas fallu lui parler de Faün ou de folk-rock, il aurait piqué sa crise !

          Otava Yo, à la rigueur, il aurait accepté d’écouter. Moi, j’aime bien certains de leurs morceaux, je reconnais, mais pas tout. J’en prends et j’en écarte.

        2. AvatarIrina

          Lol ! Et encore moins de « rap identitaire » ! Là il aurait explosé ! ☺ (Moi un peu moins, mais c’est seulement parce que je vois le nombre de vues sous la musique traditionnelle authentique. Là aussi il aurait explosé, mais de joie, en voyant des millions et même des dix millions de vues.)

  5. François des GrouxFrançois des Groux Post author

    @bm77

    C’est vrai, pas mal de groupes rock-folk slaves ou germaniques reprennent des airs celtiques ou même jouent avec des instruments tels que la bombarde ou la cornemuse.

    C’est le cas du chanteurs principal d’Otava Yo (lui-même le dit dans un entretien sur le site du groupe russe), de la chanteuse du groupe allemand Faün et des musiciens du groupe ukrainien FRAM.

Comments are closed.