Valls reconnaît que la lutte des races remplace celle des classes et « choque la gauche »


Valls reconnaît que la lutte des races remplace celle des classes et « choque la gauche »

.

Cela devient une habitude à l’approche d’élections : après Macron, l’ancien ministre de l’intérieur et Premier ministre Manuel Valls se confie à Valeurs Actuelles.

Et comme toujours, le discours est fort, l’analyse de l’état des lieux est bonne mais on ne sait pas ce que ferait réellement Manuel Valls une fois (encore) au pouvoir : dissoudre les associations communautaristes ? Couper le robinet des subventions ? Déchoir de la nationalité française les islamistes bi-nationaux ? Opter pour la remigration ? Mystère…

Derrière les coups de menton du toréador socialo, les rêves électoraux du matamore Manolo ?

“La lutte des classes disparaît au profit de la guerre entre races” : l’interview explosive de Manuel Valls

Retiré de la vie politique depuis deux ans, Manuel Valls sort de son silence pour dénoncer le péril islamo-gauchiste.

(Extraits)

Valeurs actuelles. De quoi ce que l’on appelle l’affaire Traoré est-elle le symptôme ?

Manuel Valls. Une volonté de raviver les plaies, en permanence, dans notre pays. Nous y reviendrons…

À partir de quel moment une société qui n’aime pas sa police devient-elle ingouvernable ?

Soyons clairs, les Français dans leur immense majorité aiment leur police. Les policiers et les gendarmes sont les remparts de la République, les gardiens de la paix. Il ne faut pas oublier que la police était applaudie, embrassée par les Français après les attentats de janvier 2015 […] 

Je n’oublierai jamais ces policiers attaqués avec une sauvagerie inouïe et brûlés en octobre 2016 à La Grande Borne… [mais Hollande et Cazeneuve avaient préféré rendre visite à l’hôpital à la racaille Théo – NDA]

En France, on compte désormais les Noirs lors de la cérémonie des César, et l’on organise à l’université des ateliers dont les Blancs sont exclus. Comment en sommes-nous arrivés là ?

D’abord, nous devons refuser cette logique détestable du comptage racial mais allons au cœur du sujet. Pour des raisons profondes liées à la crise sociale, politique, morale, nos corps intermédiaires se sont désagrégés. Dans les quartiers, l’effondrement du Parti communiste, la perte d’influence de l’Église, l’atomisation de la société se sont surajoutés à la dilution de la pensée universaliste de gauche.

Les grandes associations de l’éducation populaire ou de défense des droits de l’homme ont perdu leurs militants ou se sont perdues : la Ligue de l’enseignement et la LDH ont ouvert leurs portes à Tariq Ramadan. On ne peut que constater l’échec de l’intégration politique prônée en 1983 par la “marche des Beurs” puis par SOS Racisme…

À l’inverse, progresse une logique de victimisation, attisée par les liens du mouvement indigéniste ou décolonial avec des politiques, des intellectuels, des journalistes…

Cette logique de la victimisation est renforcée grâce aux liens entre le mouvement indigéniste et une partie de la gauche : le NPA, des écologistes, une frange de La France insoumise, du PC, voire une minorité du Parti socialiste.

La lutte des classes disparaît au profit de l’affrontement, de la guerre entre “races”.

Cette guerre est terrible, car elle essentialise en fonction de la couleur de peau. Elle s’agrège mais elle est aussi en concurrence avec l’islam politique. C’est un cocktail explosif.

La faute originelle remonte-t-elle à la fameuse note de Terra Nova qui préconise, en termes de stratégie électorale, de privilégier les banlieues plutôt que les anciens bassins miniers ?

Ce serait donner beaucoup d’importance à cette note. Je préfère celle de Gilles Clavreul pour la fondation Jean-Jaurès sur la mouvance “décoloniale”…

Dans le même temps, la gauche, à de très rares exceptions près, niait le surgissement de l’islamisme, la montée de l’antisémitisme, l’apparition du mouvement indigéniste ou décolonial dans les banlieues.

Peut-on parler d’émergence d’un racisme anti-Blanc ?
Je retrouve bien là Valeurs actuelles… Il faut combattre tous les racismes. Il y a du racisme dans nos sociétés depuis toujours. La haine s’exprime ouvertement sur la couleur de peau.

Et il y a donc aussi du racisme anti-Blanc.

Des policiers noirs sont traités de “bounty”, “noirs à l’extérieur, blancs à l’intérieur”. Il leur est reproché d’être des “traîtres” car ils servent la France.

La thèse d’un supposé “privilège blanc” constitue-t-elle un piège ?
L’idée de l’existence d’un privilège blanc est absurde et dangereuse.

Il n’est pas question de nier qu’il est plus facile d’être blanc que noir dans certains pays ou quartiers…

Une partie de la gauche et de ses jeunes responsables a été biberonnée au communautarisme américain. La Fondation Obama a aussi joué un rôle déstabilisant.

On cherche à nous imposer, partout en Europe, une culture de l’antiracisme ou du féminisme qui n’est plus qu’américaine. Un néopuritanisme dangereux car identitaire.

Une société de la revanche où le seul enjeu est d’appartenir à un groupe ethnique…

À quelle place souhaitez-vous servir votre pays aujourd’hui ?

Ce qui se passe en ce moment aura des répercussions majeures au-delà même de la présidentielle de 2022. En France et en Europe.

D’une manière ou d’une autre, j’ai envie d’aider la France et d’aider le président de la République.

https://www.valeursactuelles.com/clubvaleurs/politique/la-lutte-des-classes-disparait-au-profit-de-la-guerre-entre-races-linterview-explosive-de-manuel-valls-120645

.

La gauche sous le choc après l’entretien de Valls dans Valeurs actuelles

(Extraits)

Olivier Faure offusqué

Une phrase a particulièrement fait tiquer le responsable socialiste. Celle où l’ex-Premier ministre nous confie que « la lutte des classes disparaît au profit de la guerre entre ‘races’ ». « Comment peut-on dire cela ? », s’est offusqué Olivier Faure, qui se targue d’avoir participé à la manifestation contre les « violences policières » organisée par SOS Racisme.

« La question sociale demeure centrale, on ne peut pas dire qu’elle a été remplacée par une ‘guerre des races’, d’ailleurs je ne connais qu’une seule race, c’est la race humaine », a-t-il fait valoir, avant de conclure, en brandissant l’anathème ultime : « C’est une thèse [celle de Valls, NDLR] qui est habituellement portée par l’extrême droite, donc je ne vois pas très bien où il veut en venir »

Si Jean-Luc Mélenchon n’a pas encore réagi, son responsable de la communication numérique Antoine Léaument l’a fait pour lui, estimant que l’ex-Premier ministre « parle comme » Marine Le Pen.

Le conseiller municipal LFI de Saint-Denis Madjid Messaoudene, bien connu pour ses positions communautaristes, a lui, sobrement écrit sur son compte Twitter : « Manuel Valls, conseiller municipal d’extrême droite de Barcelone, a encore vomi. Cette fois dans l’hebdomadaire de sa famille politique Valeurs actuelles »

https://www.valeursactuelles.com/politique/la-gauche-sous-le-choc-apres-lentretien-de-valls-dans-valeurs-actuelles-120653

.

« Le parti socialiste n’a jamais pactisé avec des mouvements antirépublicains, s’étrangle le sénateur Rachid Témal. S’il y a eu des dérives communautaristes, elles ne relèvent que de circonstances locales. »

https://www.leparisien.fr/politique/selon-manuel-valls-la-lutte-des-classes-disparait-au-profit-de-la-guerre-entre-races-17-06-2020-8336967.php

.

Olivier Faure, premier secrétaire du PS, à la manifestation du 9 juin « contre les violences policières »

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




25 thoughts on “Valls reconnaît que la lutte des races remplace celle des classes et « choque la gauche »

  1. AvatarGAVIVA

    Je me répéter tant pis: les jeunes catins deviennent de vieilles bigotes quand elles ne trouvent plus preneur.
    Mais on ne peut pas changer ce que l’on est AU FOND, hein manu?
    Merde, quand même!

  2. AvatarKarnyx

    Valls boufferait sa merde pour être élu.
    S’il faut dire que c’est la faute à untel, il le dira.
    Si on lui de se mettre à poil et de danser avec une plume dans le cul, il le fera.
    Valls, c’est le degré « zéro » de la politique.

    1. AvatarVieux bidasse

      C’est la valse à cent millions d’escrocs, Brel est largement battu..
      Mais, au fait, j’avais pas entendu dire qu’il avait pris la nationalité espagnole?
      Il est vrai que ce merdier a inventé la « nationalité de circonstances ».

  3. Avatarcachou

    Valls ? Un déchet.
    Je me souviens lors d’un débat avec MLP dans une émission politique du soir il y a quelques années. MLP lui disait que nous avions 10 millions de chômeurs, 8 millions de pauvres selon l’INSEE, et une dette « sociale » que nous ne maîtrisions plus. Nous ne savions plus où loger l’immigration et même les français. Il fallait donc arrêter cette immigration massive.
    Valls a passé tout son temps à démontrer la grande nécessité de cette immigration, son caractère sauveur pour la France. Il a justifié cette immigration avec une vigueur sans pareil.
    Et le voilà qui dit tout l’inverse. Certes, un homme politique ne vit que dans le mensonge et la girouette, à part MLP qui est, globalement et pour l’essentiel, extrêmement fidèle à ses idées depuis toujours. Nous le savons.
    Mais en déchets, en girouette et retournement de veste les plus cosmiques, je mets en tête Valls et Estrosi.

  4. AvatarVade Mecum

    On peut penser ce que l’on veut de Valls, mais ses réponses ne manquent pas de réalisme. La réponse de Faure est une non réponse et celle de Madjid Messaoudene égal à lui même: vide, haineuse et raciste. Comme d’hab !

    1. AvatarHenri

      Ne pensez-vous pas, Vade Mecum, que Walls est un opportuniste ?
      Comme d’autres intervenants, je pense qu’il ira toujours dans le sens du vent dès lors que cela puisse lui attribuer une nouvelle fonction.
      Souvenez-vous qu’il avait tenté de se rallier à Larem en 2017 mais sa candidature fut rejetée. Tout comme, il avait renié sa parole de soutien au candidat de gauche sélectionné aux primaires.
      Cependant, je trouve quelque suspecte sa nouvelle réapparition sur la scène politique française.
      Agit-il de sa propre initiative à établir des constats sur la situation en France ou, lui permet-on, par ces déclarations, des préparatifs à entrer prochainement en scène dans le camp Larem ?
      Et si cette seconde hypothèse s’avère plausible, ne risque-t-on pas de le retrouver en substitution à Castagnette ?
      Par ailleurs, pour en revenir à ses déclarations ci-dessus, et par lesquelles, il s’inquiète d’une guerre de races mais que ne disait-il pas, alors au gouvernement Grhollande que, je le cite:  » que l’islam est compatible avec les valeurs républicaines! »
      Au même titre que Case-neuve disait lui aussi:  » Que le Djihad est compatible avec les lois ou valeurs républicaines ! »
      Il ne faut pas avoir la mémoire courte de ce que sont ces politiques à savoir des traîtres hier comme des traîtres demain !

  5. AvatarPascal JUNG LEDOUX

    valls???Qu’on lui coupe la queue, les couilles, la langue et et les oreilles!!!Tradition de son pays.Qu’il y reste!!!

  6. AvatarChristian

    BONNE NOUVELLE la loi de la grosse AVIA est censurée par les sages (pour une fois) du conseil constitutionnel !!

  7. Avatardurandurand

    Que ne ferait pas manolo el chimico pour avoir de nouveau les suffrages des Français ou des allogènes , enfin de compte je n’aime pas les retourneux de casaques ,comme l’on dit par chez moi , traître un jour ,traître pour toujours !

  8. AvatarPierre-Louis Garnier

    Pour enter en grâce et toucher une prébende, le mercenaire Valls est résigné à jouer à l’idiot utile de la Macronie.

  9. AvatarGeorges Favier

    ça ose encore l’ouvrir ça ? qu’il retourne en Espagne qui ne veut pas de lui ou en Suisse, sa patrie… lui qui voit dans une secte barbare criminelle une ‘religion d’amour de tolérance et de paix’ !!!

  10. AvatarJoël

    Il omet juste de dire qu’il y a grandement contribué.

    Lui qui, ministre de l’intérieur, se vantait d’avoir fait passer l’immigration annuelle et officielle de 200 000 sous sarko à 300 000 sous hollande.

  11. Avatarberger

    Le comptage racial devrait être qualifié de délit, ainsi ces caméras qui pointent sur des Noirs, ces questionnement « systémiques » de personnes noires lors de micro trottoirs, ces présentations positives de Noirs etc…C’est raciste.

    Je m’explique. Disons que j’ai besoin de 10 personnes pour un truc quelconque, un casting par exemple. J’ai les dix et tiens il y a un Noir. Si c’est bon ainsi, je ne suis pas raciste.Si je dis au gars que je n’ai pas besoin de lui, je suis raciste et je prends un onzième, Blanc, pour le remplacer. A contrario si je n’ai « que » des Blancs après 9 engagements, et me dit que maintenant il me faut un Noir, je dois chercher partout, là aussi, je suis raciste. Donc télé qui pointe le Noir de la salle et le questionne est télé raciste.

  12. Avatarberger

    Moi c’est ce olivier Faure que je ne vois par où il va quand il dit qu’il n’y a qu’une race, la race humaine. Admettons,mais alors pourquoi racialiser la société monsieur Faure ?
    Pour la question des races, je n’en fais pas un problème, il y a des Blancs, des Jaunes et des Noirs, je travaille avec tout le monde. J’aime bien les jolies filles, pour leur beauté et j’en vois partout dans le monde, je suis féministe et si Dieu est une Femme, ( après tout…) je serai ravi. Ce n’est pas parce que j’ai un faible pour la peau blanche ou jaune que je suis raciste, la noire est belle aussi.

  13. AvatarGeneviève Boyer

    Il a du être approché par Legendre pour éventuellement faire partie des remplaçants des éventuels remaniés. Il a été ministre de l’intérieur gauchiste, il tient un discours dit « de droite », un mix entre la raison du départ de Collomb et la génuflexion fantasmée de Castaner.
    Un hypocrite fini. Untubeur de première.
    Quant à en avoir plein la bouche de « Notre Pays », il y a de quoi vomir quand on se rappelle comment il a participé à sa désintégration par ses actes et ses discours. Il nous salit, là, en osant faire semblant de faire siennes nos difficultés.

  14. Avatarlucien

    Ils se cachent tous derrière le mot communautarisme. Il est sans doute temps d’affirmer que le communautarisme n’est qu’un autre mot pour racisme assumé.

  15. AvatarDorylée

    Je n’ai pas lu le baratin de cette ordure. Je me rappelle juste sa bouche baveuse de haine quand il avait été interpellé à l’Assemblée par Marion Maréchal. Quand il n’y a plus rien eu dans sa gamelle française il est parti bouffé dans sa gamelle espagnole. Maintenant qu’elle est vide, il revient de ce côté des Pyrénées pour tenter de nous gruger à nouveau. À ceux qui se demande ce qu’il ferait s’il revenait aux manettes : il mettrait Cazenulle à l’Intérieur. Laissez-le crever dans son coin, c’est une merde ce mec là.

Comments are closed.