Mila : toujours aucune intervention pour rappeler aux élèves que l’on a le droit de critiquer l’islam


Mila : toujours aucune intervention pour rappeler aux élèves que l’on a le droit de critiquer l’islam

.

Par contre, quand un petit « facho » dérape… il est convoqué, sermonné, ses parents mis à l’index… et on convoque derechef LDH et Licra pour faire de « l’information » sur le racisme dans toutes les classes.

 

 

https://www.lepoint.fr/societe/mila-face-a-la-terreur-les-parents-denoncent-l-inertie-de-l-ecole-17-06-2020-2380298_23.php

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


3 thoughts on “Mila : toujours aucune intervention pour rappeler aux élèves que l’on a le droit de critiquer l’islam

  1. François des GrouxFrançois des Groux

    D’ailleurs, aucune association droit-de-l’hommisme, aucun comité « Adama », aucun grand philosophe pour défendre Mila…
    Silence radio.
    Elle doit vivre ailleurs tandis que ces harceleurs continuent de fréquenter le même lycée…

  2. AvatarKarl der Hammer

    Soutien total à Mila confrontée au harcèlement des barbares.
    Comme quoi, le courage est bien la première des vertus dans un monde qui redevient de plus en plus barbare. Ce n’est sans doute pas un hasard si « virtus » en latin (dont est dérivé « vertu ») signifie « courage »!

  3. frejusienfrejusien

    C’est bien lamentable ,
    vous avez raison Christine de soulever cette question,

    les petits voyous muzz ont gagné, ils fréquentent le même lycée et les autres filles blanches n’ont qu’à bien se tenir !!
    s’ils veulent les harceler comme ils ont fait à Mila, ils se sentiront tout puissants et en position de force, car soutenus à la fois par le ministre et par l’ensemble des profs et de l’administration du lycée,
    et c’est notre petite Française, qui n’avait rien commis de répréhensible qui a été obligée de fuir, alors qu’elle est dans son pays, contrairement aux muzz importés,
    Voilà où nous en sommes, nous les sales racistes français !!

Comments are closed.