Après Notre-Dame, ils ont incendié l’un de nos sous-marins nucléaires d’attaque…

Publié le 13 juin 2020 - par - 13 commentaires

13 réponses à “Après Notre-Dame, ils ont incendié l’un de nos sous-marins nucléaires d’attaque…”

  1. Avatar PERONNET dit :

    Il paraît qu’il y aurait eu un début d’incendie à la cathédrale ou une église de Rennes … A suivre !

  2. Avatar PERONNET dit :

    Il était plus près de 2 h du matin, vendredi 12 juin, lorsque les pompiers furent appelés en intervention pour un incendie déclenché contre une des portes latérales de la cathédrale Saint-Pierre de Rennes (Ille-et-Vilaine). #Églisesincendiées #France(Ille http://christianophobie.fr/la-une/rennes-incendie-criminel-contre-la-cathedrale.

  3. Avatar claude t.a.l dit :

    Saloperie de réchauffement climatique.
    Tout crame, partout.

  4. Avatar Machinchose dit :

    ATTENTAT ??

  5. Avatar Michel dit :

    Pour provoquer la guerre en France, macron le raté est bien capable d’avoir commandité cet indendie. D’ailleurs si cette supposition s’avérait juste, je n’en serais pas étonné du tout. En effet, le raté de l’Elysée sent que le vent tourne et il fera le pire pour garder sa place. Et moi, je dis que sa place est dans la fosse commune. Et encore, c’est bien trop d’honneur pour ce criminel qui a sur les mains le sang de 30.000 morts, l’incendie de ND de Paris et tous les crimes de ses amis les muzz à qui il accorde toutes les permissions, même celles des manif interdites. Le tyran doit crever et ses complices avec lui.

  6. Avatar sitting bull dit :

    il faut attendre le rapport officiel , après on verra ,c est trop tot pour ce faire une opinion

    • Avatar Gloup la grenouille dit :

      Un rapport officiel qui aura été validé par les instigateurs du crime ? > Un peu de sérieux s’il vous plaît.

  7. Avatar Christian Jour dit :

    La France est livré à la racaille et le bouffon pervers narcissique qui hante l’Élisée entouré de ses sinistres ne voient rien à redire. Tout va bien, je vais bien, tout va bien, je vais bien chante en cœur le bouffon et ses sinistres. Ah si, ils profitent de tout ce chaos pour nous passer des lois plus infâme les unes que les autres. On va dans le mur et l’autre ordure accélère, et son programme est toujours la destruction de notre pays. Grand salaud.
    Qu attendent les militaires pour ce retourner contre ce tyran et faire un coup d’état. Ils vont se laisser cracher à la gueule pendant combien de temps.

  8. Avatar Machinchose dit :

    a dmarie
    13 juin 2020 at 17 h 15 min

    un Bécot ? un Bigot ? ?

    encore un exploit de bicot ??

    https://www.google.com/imgres?imgurl=https%3A%2F%2Fwww.bedetheque.com%2Fmedia%2FCouvertures%2FCouv_109505.jpg&imgrefurl=https%3A%2F%2Fwww.bedetheque.com%2Fserie-4498-BD-Bicot.html&tbnid=W-jse1ASWWu_6M&vet=12ahUKEwi7ybSDq__pAhXGlRoKHeSCBWIQMygGegUIARCVAQ..i&docid=xG1DwUMsYQOkgM&w=500&h=707&q=LES%20AVENTURES%20DE%20BICOT&ved=2ahUKEwi7ybSDq__pAhXGlRoKHeSCBWIQMygGegUIARCVAQ

  9. Marcher sur des Oeufs Marcher sur des Oeufs dit :

    =========================
    Mortalité toutes causes confondues pendant la COVID-19 : Pas de fléau et une signature probable d’homicide de masse par la réponse du gouvernement
    :::: https://lesakerfrancophone.fr/mortalite-toutes-causes-confondues-pendant-la-covid-19
    Denis G. Rancourt
    Le 2 Juin 2020 – Source Research Gate { https://www.researchgate.net/publication/341832637_All-cause_mortality_during_COVID-19_No_plague_and_a_likely_signature_of_mass_homicide_by_government_response }

    Les dernières données sur la mortalité toutes causes confondues par semaine ne montrent pas une charge hivernale de mortalité statistiquement plus importante que pour les hivers précédents. Il n’y a pas eu de peste. Cependant, un « pic COVID » étroit est présent dans les données, pour plusieurs juridictions en Europe et aux États-Unis.

    Ce « pic COVID » de mortalité, toutes causes confondues, présente des caractéristiques uniques :

    Sa netteté, avec une largeur à mi-hauteur maximale de seulement 4 semaines environ ;
    Son retard dans le cycle de la saison infectieuse, avec une augmentation subite après la semaine 11 de 2020, ce qui est sans précédent pour tout pic aigu ;
    La synchronisation du début de sa poussée, sur tous les continents, immédiatement après la déclaration de la pandémie par l’OMS ; et
    Son absence ou sa présence d’un état à l’autre des États-Unis pour la même écologie virale sur le même territoire, étant corrélée aux événements des maisons de retraite et aux actions du gouvernement plutôt qu’à un quelconque discernement de la souche virale connue.

    Ces caractéristiques du « pic COVID », ainsi qu’un examen de l’histoire épidémiologique et des connaissances pertinentes sur les maladies respiratoires virales, m’amènent à postuler que le « pic COVID » résulte d’un homicide de masse accéléré de personnes immunovulnérables et de personnes rendues plus immunovulnérables par des actions gouvernementales et institutionnelles, plutôt que d’être la signature épidémiologique d’un nouveau virus, quel que soit le degré de nouveauté du virus du point de vue de la spéciation virale.

    §.- Les données sur les causes de décès sont intrinsèquement peu fiables

    …/…

Lire Aussi