Si Merkel ne lâche pas sur les coronabonds, l’Italie ne pourra pas acheter ses voitures…

Publié le 12 juin 2020 - par - 2 commentaires

Berlin 15 mai 2017 • Elle : À vous l’honneur, Emma

Berlin 15 mai 2020 • Lui : Trop dur pour moi tout seul, Mama

 

Camp patriote français riche de talents et vases communicants allemands 

 

J’ai lu avec intérêt l’article de Marc Larapède sur Riposte laïque :« À l’image de Philippot, le camp patriote est riche de talents ». Certes, mais The Voice France est face au Mur acoustique de Berlin.

 On est attiré par un article pour trente-six raisons. Pour ma part, la présentation de l’auteur me séduit pour deux raisons : l’iconographie ou cet extraordinaire compagnon qu’est l’âne et surtout, surtout « … je me considère de gauche… ce qui ne m’empêchera pas de voter contre eux ». Tout est là : sans son tournant idéologique en épingle à cheveu de ces dernières décennies, le PS serait bel et bien le descendant de Jean Jaurès.

 https://ripostelaique.com/a-limage-de-philippot-le-camp-patriote-est-riche-de-talents.html

 Marc Larapède OK !

 D’accord avec vous Marc, le potentiel des Philippot, Onfray, Zemmour, Maréchal, Asselineau, Le Pen, Dupont-Aignan est immense et c’est par ces figures médiatiques « qu’on se sent enfin chez soi » par petit écran interposé. Même si certains ne sont pas exempts de défauts. Je suis de temps à autre les actus UPR d’Asselineau : le gaillard est instruit et déconstruit à sa manière le mythe impérial européen mais l’islam est aux abonnés absents. M.Asselineau a-t-il un plan pour sortir l’Hexa du bourbier mahométan ?

 

L’UE agit sans doute comme une force centrifuge à certains intérêts de la France. Mais ses deux véritables ennemis sont l’islam et peut-être plus encore l’indifférence générale de la population à la cause patriote, Bécaud avait raison. Cette cause patriote peut être coexistante à la causette UE, c’est du moins ma conviction.

 

Marc Larapède KO ?

 

Je rebondis – le verbe est en vogue, à croire que la France est un trampoline hexagonal – sur le maillon faible du raisonnement. Même s’il est agréable de spéculer sur un avenir made in France et je partage entièrement votre enthousiasme industriel, les sensationnelles relocalisations quasi péremptoires ne sont-elles pas illusoires face au ralentissement-19 et aux nouveaux engagements de vassalité pris par la Macronie ?

 

En outre, l’intracommunautaire a créé un réseau de fabrication de produits et de services à ce point interactionnel et interconnecté que bon nombre d’entrepreneurs français n’imaginent même pas sa remise en cause. Le phénomène est encore plus affirmé au Benelux où Belexit et inconscience sont quasi synonymes.

 

Les vases communicants de Berlin, le Maître-doseur

 

En schéma simplifié, tout refus de Berlin de mutualisation des dettes et de coronabonds attise presque mécaniquement le populisme du sud de l’Europe. Illustration : Il Giornale du frangin de Silvio Paolo Berlusconi titre en 2008 : « L’Italie n’est plus dans l’UE mais dans le IVème Reich ». Mais plus Berlin se montre généreux envers le Sud, plus la « populiste » AfD a le vent en poupe : BIG PROBLEM. Depuis le début de la pandémie, la CDU est convaincue que l’émission de coronabonds gonflera tôt ou tard en courant continu le courant Alternative.

 

Ainsi, le gouvernement Merkel se trouve face à une périlleuse équation équilibrante et tout son art résiderait en fait dans un savant dosage de générosité au national et, fait nouveau, à l’international intracommunautaire. De plus, et c’est assez paradoxal, l’intelligentsia du business allemand est actuellement le plus grand partisan de l’émission des coronabonds, tout simplement parce que les fabricants allemands de bagnoles et de machines-outils dépendent de nombreux sous-traitants italiens.

 

En mars 2020, il est clairement apparu que Berlin risquait de voir son bel échiquier mis à mal et devrait conséquemment lâcher du lest face à une Italie réclamant à corps et à cris ces coronabonds, de même que l’Espagne. L’ancien président du Conseil Mario Monti dit : « Il ne s’agit plus ici de dolce vita mais de vita tout court »

 

Rappelez-vous 2008 : le Chevalier Sans Cœur allemand pouvait se permettre de l’être, Grèce et Portugal n’étant que des acteurs de second plan sur son échiquier. En 2020, les circonstances sont tout autres : France, Italie et Espagne dévissent pour des raisons totalement indépendantes de leur volonté.

2008 : galantes incivilités à l’italienne

 

Post Covid-19 ? Rien ne changera

 

Larapède : « Nous ne pourrons relocaliser sans nous débarrasser de l’influence néfaste de l’Allemagne ». Bon courage amigo, parce qu’excepté quelques relocalisations médicales et pharmaceutiques, absolument rien ne changera en Europe puisque l’onde de choc fut infiniment moindre que celle d’une peste noire décimant un tiers du continent. Et le modèle des euroobligations vous rend toujours plus dépendant du conglomérat bruxello-strasbourgeois.

 

En parallèle au plan d’endettement de la Commission « 500-750 », Berlin a libéré un paquet d’aides de l’ordre d’un billion d’euros (mille milliards !) afin de rebooster sa propre économie. Un ordre de grandeur pour fixer les esprits : ce montant représente 51% de l’ensemble des aides gouvernementales des nations européennes ! Le soutien français est environ trois fois moindre et celui du gouvernement italien… vingt fois inférieur à la poche allemande ! Ces chiffres en disent long sur les capacités financières de chaque nation et leur potentiel économique.

 

Quels seront les principaux bénéficiaires du Plan MMM pour Marshall Macron Merkel ? Successivement l’Italie et l’Espagne. En troisième position devrait se placer… la Pologne (62,8 milliards d’euros) ! Un peu étonnant au vu du faible nombre de décès polonais, 1206 au 11 juin. Moins étonnant quand on sait que, tout comme la France, la Pologne s’est arrêtée durant deux mois et que, suivant la Grandeur Macron, seules comptent les grandeurs macroéconomiques.

 

France vs Allemagne

 

L’écart se creuse et Covid-19 n’a fait que renforcer la force allemande au sein de l’UE. Disposez-vous d’un mode d’emploi Frexit pour sortir de cet engrenage au moyen de la légitimité du peuple ? Certains ont bien un plan B pour sortir du plan A-llemagne mais la Macronie le classifie Bavardages.

 

Richard Mil+a

 

Floyd-19 : ça s’arrange pas non plus en Belgique

19ème siècle • Steak belge

 

21ème siècle • Statue de Léopold II profanée de peinture sanguine

 

Léopold II fut avant tout Roi des Belges, c’est donc un sacrilège

Le Congo releva de son initiative personnelle sans que le peuple ne soit consulté

 

Print Friendly, PDF & Email

2 réponses à “Si Merkel ne lâche pas sur les coronabonds, l’Italie ne pourra pas acheter ses voitures…”

  1. Marcher sur des Oeufs Marcher sur des Oeufs dit :

    L’Allemagne Réaffirme sa Souveraineté contre l’Union Européenne
    :::: https://fr.gatestoneinstitute.org/16044/allemagne-souverainete-ue
    par Soeren Kern
    20 mai 2020

    Cette décision apparemment obscure … a remis en question la légitimité de l’ordre juridique et politique supranational de l’UE … La décision de la Cour allemande marque une nouvelle étape dans le débat sur l’équilibre entre souveraineté nationale et souveraineté supranationale.

    L’Union européenne est aujourd’hui engagée dans une lutte de pouvoir avec l’État membre le plus puissant, l’Allemagne. Cette querelle juridique menace non seulement la monnaie unique européenne, l’euro, mais l’UE elle-même.

    « Le discours unilatéral et zélé que certains utilisent ici ne laisse pas d’étonner. A l’évidence depuis 50 ans, la Cour de justice européenne pousse pour que le droit européen prime sur le droit national ; mais sur la même durée, presque toutes les Cours constitutionnelles et toutes les Cours suprêmes nationales défendent leurs prérogatives. Tant que nous ne vivons pas dans un super-État européen, l’adhésion d’un pays est régie par son droit constitutionnel. » – Le juge Peter Michael Huber, membre de la Cour constitutionnelle allemande qui a contribué à la rédaction de l’arrêt.

    « Il ne faut jamais oublier que l’Europe n’est pas un État fédéral, mais une communauté juridique qui s’est développée sur la base d’un noyau économique fondateur dans des domaines clairement limités par la souveraineté nationale. Toute souveraineté de l’Union européenne dérive de la souveraineté des États membres constituants. » – Klaus-Peter Willsch, membre du parlement allemand.

    …/…

  2. Marcher sur des Oeufs Marcher sur des Oeufs dit :

    Un officiel allemand révèle que la Covid-19 est «une fausse alerte mondiale»
    :::: https://lesakerfrancophone.fr/un-officiel-allemand-revele-que-la-covid-19-est-une-fausse-alerte-mondiale

    Le gouvernement fédéral allemand et les médias grand public sont engagés dans la lutte pour réparer les dommages causés par un rapport contestant le récit établi sur le Coronavirus, divulgué par le ministère de l’Intérieur.

    Certains des passages clés du rapport sont les suivants :

    La dangerosité de Covid-19 a été surestimée : il est probable qu’à aucun moment le danger posé par le nouveau virus n’a dépassé le niveau normal.
    Les personnes qui meurent du Coronavirus sont essentiellement celles qui, statistiquement, seraient mortes cette année, car elles ont atteint la fin de leur vie et leur corps affaibli ne peut plus faire face à un stress quotidien aléatoire – y compris aux quelques 150 virus actuellement en circulation.
    Dans le monde, en moins de trois mois, il n’y a pas eu plus de 250 000 décès dus à la Covid-19, contre 1,5 million de décès [25 100 en Allemagne] lors de la vague de grippe 2017/18.
    Le danger n’est évidemment pas plus grand que celui de nombreux autres virus. Rien ne prouve que ce soit plus qu’une fausse alarme.
    Un reproche pourrait aller dans ce sens : pendant la crise de la Covid-19, l’État s’est révélé l’un des plus grands producteurs de Fake News.

    Jusque là c’est déjà pas mal. Mais ça empire.

    Le rapport se concentre sur les «conséquences multiples et lourdes des mesures Corona» et avertit qu’elles sont «graves».

    Plus de gens meurent à cause des mesures Corona imposées par l’État qu’ils ne sont tués par le virus.

    La raison en est un scandale en devenir :

    …/…

Lire Aussi