Par souci de non-discrimination et d’égalité, on devrait prévoir aussi un quota d’handicapés mentaux au parlement.

Publié le 12 juin 2020 - par - 11 commentaires

.

Discrimination : halte à l’hyposrisie !



FranceInfo est décidément irremplaçable par la qualité et la diversité de ses reportages. Le 09 juin dernier, nous avons appris grâce à l’un d’entre eux que notre physique a une influence sur notre capacité à être embauché.
Incroyable ! Qui l’eût cru ?

Sous le titre :
Recrutement : mieux vaut avoir une taille mannequin pour trouver un emploi
Nous apprenons des choses carrément surprenantes :

« À CV similaire, pour un poste d’accueil, une candidate mince a six fois plus de chances d’être embauchée qu’une femme en surpoids. »

« Les recruteurs sont formels : pour un poste en contact avec la clientèle, la beauté est essentielle. »

« …80% des Français estiment qu’une personne au physique peu agréable n’a pas les mêmes chances d’être embauchée. »

Comme il se doit, l’analyse faite dans ce reportage stigmatise le comportement inadmissible des ignobles recruteurs qui écartent sans vergogne les moches au profit des beaux.

.

J’ignore quelle conclusion vous pouvez tirer de ce reportage. Pour ma part, j’en tire deux, pas totalement inintéressantes :

►Je connais désormais le pourcentage exact de parfaits crétins chez les Français : 20%.
En effet, pour nier la réalité à ce point, il faut franchement être totalement décérébré.
(Au passage, 20%, c’est à peu près le pourcentage de Français ayant voté Macron au 1er tour. C’est sûrement un hasard.)

►Le nouveau dogme de la non-discrimination continue à faire des ravages. Après les critères raciaux, les critères de sexe, d’orientation sexuelle, la bien-pensance fait feu de tout bois.
Les gros, les moches, les gauchers, les barbus, les blondes, les rouquins, les tatoués, les porteurs de boucle d’oreille, les végan, les Belges, et bientôt les extra-terrestres doivent tous être considérés exactement de la même manière, sinon c’est une abomination : c’est de la DIS-CRI-MI-NA-TION !

Bref, l’horreur absolue. (Synonymes : stigmatisation, racisme, nazisme.).

.

Il existe en effet un « Observatoire des Discriminations », chargé de veiller au grain.

J’ignore si c’est un comité Théodule.

Aucun renseignement n’est disponible sur son financement si ce n’est qu’il a de nombreux partenariats avec le secteur public (Conseils régionaux, départementaux, Ministère de la Défense) ou semi-public (La Poste, Air France). C’est donc avec votre argent que cet Observatoire fonctionne.
On y trouve aussi des grands groupes dont les pratiques managériales ne sont pas toujours franchement exemplaires et qui trouvent ainsi un moyen commode de se refaire une virginité à peu de frais (exemples : Mc Do, Leclerc, Auchan).

Toujours est-il que l’Observatoire des Discriminations travaille la main dans la main avec le Défenseur des Droits, l’ineffable Jacques Toubon (78 ans, mais est-ce discriminatoire de le souligner ?), qui ne touche que 15.725 euros par mois pour exercer ses immenses talents.

Si l’on se réfère au site du « Défenseur des droits » :
À ce jour, la loi reconnait plus de 25 critères de discrimination (mazette !). Ainsi, défavoriser une personne en raison de ses origines, son sexe, son âge, son handicap, ses opinions… est interdit par la loi et les conventions internationales auxquelles adhère la France.

Entre nous, 15.725 euros pour 25 critères, c’est carrément discount : ça ne fait que 629 euros par critère.

Et sans nul doute, gageons que d’autres critères vont venir s’ajouter avec le temps, ce qui en réduira d’autant le coût.

.

Alors, en pratique ça donne quoi ?

Un recruteur a le choix pour un poste d’hôtesse d’accueil entre une vieille, obèse, moche, acariâtre, malade, puant de la gueule et une jeune en bonne santé, avenante et jolie.
Qui croyez-vous qu’il ait finalement sélectionné ? La seconde !
Oui ! Mais quelle erreur magistrale ! Comment a-t-il fait pour manquer autant d’éthique ?
Il est passible de fortes amendes voire de prison pour pratique discriminatoire avérée.

Poussons le raisonnement jusqu’au bout.

Encouragés par l’Observatoire, de nombreux discriminés vont porter plainte devant les tribunaux :
– Céline M. 25 ans, pesant 148 kg a été refusée pour un poste mannequin chez Chanel en raison de son obésité.
– Cédric F, atteint de nanisme avec sa taille d’1,25m n’a pas été sélectionné pour un poste de garde du corps dans une société de sécurité sous prétexte que « son physique était incompatible avec le poste proposé »
– Fatima D, sénégalaise d’origine a vu sa candidature rejetée pour jouer le rôle de Blanche-Neige dans une pièce de théâtre.
– Michel B. bègue, n’a pas été recruté pour un poste d’animateur à la radio en raison de son handicap.
– Robert P, tétraplégique, a vu sa candidature refusée par l’équipe de France de natation, également en raison de son handicap.

On pourrait multiplier à l’envi les exemples ubuesques.

.

Mais il ne faut pas oublier que discriminer, c’est choisir.

Si l’on n’a plus le droit de choisir, je suggère carrément que l’on impose le tirage au sort, seul garant d’une impartialité absolue.
On aurait d’un côté un stock de candidats, et de l’autre côté des demandeurs.
Un service de l’État procéderait au tirage.
Là, aucune discussion possible et tout le monde sera content.

Ce qui est valable pour le recrutement doit bien évidemment s’étendre à tous les choix de personnes, quels qu’ils soient dès lors qu’une discrimination pourrait pointer son nez.

Peut-on en effet décemment tolérer qu’un jeune homme puisse choisir librement sa compagne ? Qu’il la préfère jeune et jolie, saine d’esprit. ?

C’est absolument discriminatoire et inadmissible.
Là encore, le tirage au sort s’impose. Tout candidat au mariage devra déposer une demande.
Un tirage au sort aura lieu. Tant pis si l’élue est chauve, septuagénaire, caractérielle et pèse son quintal. C’est le prix à payer pour éviter toute discrimination.

Et soyons honnêtes intellectuellement jusqu’au bout. Il est intolérable de discriminer quelqu’un en raison de son handicap même mental.

Il est donc inadmissible que les trisomiques ne soient pas représentés comme les gens normaux. (Que ça me choque d’ailleurs d’écrire ainsi : ça laisserait entendre que les trisomiques sont anormaux, ce qui est déjà une forme de discrimination. Mea culpa ! Mea maxima culpa !).

Comment est-il donc possible que notre représentation nationale ne soit pas accessible à ces trisomiques ? (Même si, quand j’observe le groupe LREM, il n’est pas évident que quelques-uns ne s’y soient pas glissés).

Par souci de non-discrimination et d’égalité, on devrait prévoir aussi un quota d’handicapés mentaux au parlement.

Ainsi le principe d’Égalité figurant au fronton de toutes nos édifices publics serait-il enfin pleinement respecté et notre pays pourrait-il s’honorer de poursuivre son rôle de pionnier dans la défense des droits.





Print Friendly, PDF & Email

11 réponses à “Par souci de non-discrimination et d’égalité, on devrait prévoir aussi un quota d’handicapés mentaux au parlement.”

  1. Avatar gregory dit :

    Les handicapés mentaux sont déjà au parlement.
    Sous la bannière de la Ripoublique en marche sur la tête!
    Les lois liberticides, la gestion du covid 19 sont des preuves incontournables!!!

    • Avatar Martel dit :

      Oui les handicapés mentaux sont surreprésentés au parlement !!! il faudrait les virer et les envoyer dans des maisons spécialisées !!!

  2. Avatar Orange dit :

    Je pense la même chose pour l’immigration. L’anti sélection-naturelle-discriminante active s’impose. Il ne faudrait accepter que les handicapés invalides séniles qu’on irait chercher en mongolie. Ils seraient d’ailleurs plus productifs que les islamopithèques mâles âgés entre 20 et 30 ans. La promotion de la culture ancestrale mongole mettrait le chamanisme à la mode et effacerait l’islam du territoire français. Le chamanisme est une minorité écologiste à sauver prioritaire et n’est pas une fabrique de racailles avec le viol conjugal comme institution constituant le socle de la famille comme cela se passe en islam…

  3. Avatar Geneviève Boyer dit :

    Moi j’ai soixante et onze ans et je pèse dans les 70 kilos et je veux être petit-rat à l’Opéra de Paris pour devenir une grande étoile de la danse.

  4. Avatar Marc G dit :

    Bonjour,je pense que le cota de débiles est déjà atteint chez les élus de ce gouvernement , car il faut être ,pour avoir participé a la destruction de toutes nos valeurs et l’avoir mené au chaos civil imminent.

  5. Avatar Adalbert le Grand dit :

    Votre proposition est absolument honteuse!

    De quel droit, à quel titre prétendez-vous ainsi réduire le nombre actuel de handicapés mentaux au Parlement en imposant des quotas? C’est de la discrimination!

  6. la moutarde me monte au nez la moutarde me monte au nez dit :

    Tout à fait d’accord, il conviendrait de faire rentrer au moins cinquante pour cent de gens capables de penser car le quota de débiles est beaucoup trop important.
    Si nous pouvions avoir un pourcentage de gens honnêtes intellectuellement et matériellement, ce serait bien aussi.

  7. Avatar gaston dit :

    On a largement dépassé le quota!!!!

  8. Avatar @D.P. dit :

    Merci, génial !
    Cependant, dans les plus hautes sphères de la politique il y a déjà une représentante de certain handicape – Greta ! Donc, les plusieurs humoristes ont constaté, que leurs absurdités et fantaisies la plus folle sont rapidement dépassés par notre réalité contemporaine.

  9. Avatar Dorylée dit :

    Le poste de chef pilote pour le zinc à µmicron doit être renouvelé. Un tirage au sort aura lieu parmi l’élite des ingénieurs arrivée chez nous ces derniers jours de Lampédousa. Le Poudré se rendra à Londres pour le 18 juin, avec son avion et accompagné d’un maximum de ministres et députés LREM. Égalité oblige, c’est Mouloud qui conduit. Bon voyage…

  10. frejusien frejusien dit :

    Merci @Raoul Girodet !! quelle bonne rigolade !! un régal !

Lire Aussi