ABRACADABRA… pour le vice-amiral Loïk Finaz, Macron a géré la crise de main de maître !



Autant la Macronie est incapable de gérer le pays, autant elle est très douée pour la communication.
On voit se mettre en branle tout doucement les rouages bien huilés d’une mécanique médiatique implacable.

Les médias suppôts du pouvoir, par petites touches, commencent à livrer des informations apparemment innocentes, comme des interviews de personnalités de la société civile a priori non suspectes de connivence avec le macronisme.



L’intox commence


Dernier exemple en date : Le Point du 28/01 interviewe le vice-amiral Loïk Finaz, directeur de l’École de Guerre au sujet de la crise du virus :

« Question : La France a-t-elle fait preuve d’esprit d’équipage ?
Réponse de l’amiral : La critique est facile, surtout a posteriori. Je crois qu’il est très difficile d’être prêt. L’enjeu en fait est d’être réactif.

Nous sommes en plein dans la stratégie de communication de Macron, qui tient en deux axes :
► La critique est toujours facile.
►Qui pourrait prétendre sérieusement avoir fait mieux ?

Les propos de l’amiral s’inscrivent pleinement dans cette ligne de défense.

J’ignore ce que cherche l’amiral Finaz. Une décoration ? Une promotion ? Une nomination à un comité Théodule ?

Il faut dire qu’il n’en est pas à son coup d’essai :
Interviewé le 4 avril dernier, l’amiral avait déjà bien ciré les pompes présidentielles.

.
Une journaliste l’avait questionné au sujet du « Nous sommes en guerre » présidentiel. Il avait alors confirmé qu’effectivement « nous étions bien en guerre », et que l’expression du président était « parfaitement appropriée ».
Il avait ensuite défendu avec une dévotion digne d’éloges la moraline européiste en vogue.

Avec cet amiral, nous sommes aux antipodes du général de Villiers qui, lui, ne trahit pas sa patrie pour un plat de lentilles.



Chers amis, restez vigilants : vous assistez aux débuts d’une opération visant à démontrer que :
– L’échec du gouvernement dans la gestion de la crise du virus n’était finalement qu’un demi-échec.
– Qui dit demi-échec dit automatiquement demi-succès (le verre à moitié plein…).
– De demi-succès à succès, ce n’est qu’une question de nuances.
– Et si on a un succès, ce serait dommage de bouder son plaisir : autant le qualifier de franc succès !

 

Nous assisterons de plus en plus à l’éclosion de ce genre d’article qui, rabâchés et répétés à l’envi finiront par persuader que, malgré tout, Macron a géré la crise de main de maître.

L’histoire est donc en pleine réécriture : ne tombons pas dans le panneau !

 201 total views,  1 views today

image_pdf

22 Commentaires

  1. On marche sur la tete au départ c’est eux qui on tout fait pour amplifié la .pandémie

  2. Tout ça dégoute: on va encore se payer probablement dans les petits clubs sportifs fin juin devant les gamins les discours des politiciens (dans mon secteur un pro macron) nous disant que nous avons été courageux dans l’épreuve tous ensemble malgré quelques défaitistes malfaisants, que nous pouvons être fier de nous et que nous serons encore plus cons finés à la prochaine épidémie.Je crois que ces discours sont destiné à marquer les esprits des gamins en montrer la soumission devant le mensonge de leur parents et inciter à la révolte des futurs ados non contre le gouvernement mais contre leurs parents qu’ils considèreront comme lâches hypocrites et plus dignes de confiance…

  3. On peut s’inquiéter de la qualité de nos amiraux !

  4. J’ai expliqué par ailleurs que les généraux ne bougeront pas, ils ont été arrosés par Macron, tout le monde le sait mais on a oublié.
    Par contre, des officiers supérieurs ce serait possible.
    A suivre…

  5. C’est le genre d’officier général qui na entendu siffler que des balles de tennis ou de ping pong. Son placard montre à lui seul qu’il n’est qu’un amiral de salon.
    Heureusement que moi ou mon fils n’avons pas eu ce genre de guignol en OPEX.

  6. Destruction en règle de l’Armée qui a tout son sens.

    Curieusement au moment où certains félons encensent notre thaumaturge qui joue à la guerre et enfourche des tigres imaginaires, Mark Esper et quelques hauts gradés de l’armée américaine désavouent Trump.

    Quant au Général de Villers qui fait rêver un grand nombre, la lecture de son opus  » Servir » laisse un goût amer de désenchantement.

  7. Quand les militaires font de la politique, cela n’annonce rien de bon.
    Je ne résiste pas de dire que Macron n’a besoin de personne pour se saborder.

  8. Allez ils va ramasser un étoile ou deux de plus le gugus, flatter le « roi » ça paye

  9. Ben, macron, grâce à la chloroquine, a sauvé presque 2 000 de ses marins, l’autre bouffon ne peut qu’être con-tent, au moins autant que le nombre d’étoiles qu’il arbore ou à la hauteur de son grade, au choix.
    Le reste, ce n’est que la vulgaire populace grâce à qui, néanmoins, il peut vivre une belle vie sans soucis financiers, si ce n’est de son propre fait !

  10. « J’ignore ce que cherche l’amiral Finaz. Une décoration ? Une promotion ? Une nomination à un comité Théodule ?

    moi je sais

    les trois !

    pas la peine de finazer

    et quand tu lis que ce thuriféraire est  » directeur de l’ école de guerre » alors la, c’est la franche hikarité
    la seule guerre qu faite ce Tartarin c »zst la guerre des boutons, et ses blessures sont celles d’ amour propre

    lécheur

  11. Ben tiens, ça commence, les « c’est pas moi c’est louis ».On recherche Louis mort ou vif.

  12. un chef de guerre ,de salon , un traine patin des parquets Parisiens.l »ors de l’allocution de la rentrée de l’école de guerre , il déclarait aux officiers ,,,vous aurez raté votre année si vous n’allez pas au Louvre,au musée d’Orsay et a la fondation Vuitton
    a 18,10 minutes….https://www.youtube.com/watch?v=BmavIg1Gu3o Allocution de rentrée du Directeur de l’ École de Guerre 2019 – Contre-Amiral Loïc FINAZ – YouTube

  13. Raoul Girodet a très bien vu ce qui se passe. Maqueron est à la manoeuvre pour sortir intact de cette crise qui a pourtant apporté la preuve (s’il en était encore besoin) de sa nullité.
    Et pour ma part, je crains fort qu’il parvienne à se faire ré-élire en 2022 de cette manière.

    • Cet incapable con-génital ne sait plus à quel électeur se vouer: il suffirait de lui indiquer le chemin de l’enfer pour qu’il aille y faire sa pub.
      Dans peu de temps, il va nous dire que c’est lui, et lui seul qui a sauvé la planète. Mais il ne reverra pas son pouvoir de tout détruire ce qui n’est pas ses adeptes.

  14. Encore un exemple de la connerie de nos généraux !

    Et ce connard est directeur de l’école de guerre ! Pas étonnant qu’ensuite la France perde toutes ses batailles et toutes ses guerres !

    Et le plus étonnant, c’est qu’il y ait encore des gens (parmi nous) pour s’imaginer que le salut va venir de l’armée !

    • Vous ne pensez pas que celui-là est dans la droite ligne d’un certain nivelle?
      Envoyer les hommes au cassepipe…voilà leur ADN.

  15. Bien sûr, la crise du coco a été gérée de main de maître, même si c’est d’un petit maître.
    Tout dépend de quel point de vue on se situe.
    Pour le Peuple de France, c’est tout faux!
    Pour les macroniens, les gauchos, les antifas, les noirs, les muzz, et tous les autres, c’est tout bénef!

    A retenir, et mettre en pratique, absolument, ici, partout et toujours:
    NE TOMBONS PAS DANS LE PANNEAU !!!

    Attention au miroir aux alouettes !!!

    Bonnes pensées, bonnes paroles, BONNES ACTIONS !

    Bonne journée à toutes et à tous,
    Gérard

  16. Et dire que certains pensent que notre salut viendra d’un haut gradé de l’armée!

    • Ceux qui ont expliqu » leur mécontentement ont été virès par sa majesté.

Les commentaires sont fermés.