Trump dénonce « la gauche radicale qui commande et contrôle Facebook, Instagram, Twitter et Google »

Publié le 19 mai 2020 - par - 6 commentaires

 

GAFA : Trump défend la liberté d’expression des citoyens américains, Macron la supprime…

En pleine polémique sur la loi Avia, Trump vient nous donner un sacré coup de main en dénonçant les limites à la liberté d’expression dignes de l’URSS ou de la Chine. Ce n’est pas un hasard s’il dénonce « la gauche radicale » (il est gentil, j’aurais, quant à moi, parlé de gauche tout court, mais je ne suis ni chef d’Etat ni modèle de diplomatie).

Oui tout un courant venu des Etats-Unis pourrit les Etats, le débat public, la liberté d’expression, l’identité des peuples, la civilisation occidentale. Et ce courant est un courant gauchiste.

.

Je ne sais si Trump a les moyens de contre-carrer les visées et les moyens énormes des GAFA , mais cela rassérène de l’avoir dans notre camp. Je n’ose pas imaginer ce qui se passerait si c’était les démocrates qui gagnaient en novembre… 

Ne baissons pas les bras, continuons de lutter, de dire non aux lois liberticides et de résister, envers et contre tous.

Une fois de plus nous sommes obligés de dire notre jalousie d’avoir un Macron, dictateur incapable et non un Trump ne parlant, avant tout, que de son peuple et se battant pour ses libertés fondamentales soient préservées… Chez nous c’est carrément Macron qui nous les supprime.

 

Alors que plusieurs plateformes en ligne ont drastiquement renforcé leur politique de modération des contenus, le président américain a tancé la «gauche radicale», qui serait, selon lui, à la tête de «Facebook, Instagram, Twitter et Google». Dans un tweet du 16 mai, le président américain a déclaré vouloir agir contre la «gauche radicale» qui contrôlerait selon lui plusieurs réseaux sociaux et plateformes web. Réagissant à un contenu vidéo de Michelle Malkin – une blogueuse  américaine de droite qui se plaignait d’une censure de plus en plus drastique des contenus politiques sur les réseaux sociaux –, le président américain a évoqué une «situation illégale» provoquée par la politique de modération de «Facebook, Instagram, Twitter et Google».

«La gauche radicale commande et contrôle totalement Facebook, Instagram, Twitter et Google. L’administration [Trump] s’efforce de remédier à cette situation illégale. Restez à l’écoute et envoyez des noms et des incidents», a twitté le président américain en joignant la vidéo de Michelle Malkin qui, ironie du sort, a été censurée plus tard par le réseau social. 

.

La gauche radicale commande et contrôle totalement Facebook, Instagram, Twitter et Google.

Ce n’est pas la première fois que le président américain monte au créneau contre les réseaux sociaux. Depuis 2018, et le bannissement de plusieurs de ses soutiens de différentes plateformes, Donald Trump fait valoir le droit à la liberté d’expression pour les défendre.  «Tellement surpris de voir des penseurs conservateurs comme James Woods banni de Twitter et Paul Watson banni de Facebook !», avait-il notamment twitté en 2019. «Je continue de surveiller la censure de citoyens américains sur les plateformes de réseaux sociaux. Ce sont les Etats-Unis d’Amérique et nous avons ce qu’on appelle la liberté d’expression ! Nous continuons de suivre et surveiller de près [la situation] !», écrivait-il le même jour. Selon Politico, la Maison Blanche aurait même planché sur un décret visant à mettre un terme au biais supposé «anti-conservateurs» des réseaux sociaux, sans que celui-ci n’ait abouti. «Les géants des réseaux sociaux réduisent au silence des millions de gens», s’était également indigné Donald Trump l’année précédente. Les géants des réseaux sociaux réduisent au silence des millions de gens.

Depuis, Facebook, contre lequel les accusations de censure se multiplient, a notamment mis en place un comité «indépendant» destiné à contrôler sa politique de modération et éventuellement à annuler ses décisions. Or, aussitôt mise en place, cette «cour suprême» a soulevé moult interrogations sur le choix de ses membres, plusieurs d’entre eux étant ouvertement hostiles au président américain, tandis que d’autres étaient liés au controversé milliardaire «philanthrope» Georges Soros. 

En savoir plus sur RT France : https://francais.rt.com/international/75142-donald-trump-tance-gauche-radicale-qui-controlerait-selon-lui-grandes-plateformes-web

Print Friendly, PDF & Email

6 réponses à “Trump dénonce « la gauche radicale qui commande et contrôle Facebook, Instagram, Twitter et Google »”

  1. Avatar Eric dit :

    Oui c’est un super allié, il faut vraiment qu’il soit réélu. Et ce matin aux infos, Donald Trump prend de la chloroquine depuis quelque temps déjà avec l’approbation de son médecin.
    Vous imaginez la tronche des présentateurs de rance2?

  2. Avatar gambarota dit :

    pour rectifier un peu le tir.
    j’avais vu il y a quelques années les patrons des Gafa devant une commission sénatoriale US se faire littéralement engueuler parce qu’ils ne censuraient pas les messages islamistes.
    ils expliquaient qu’ils contrôlaient leurs plate-formes en tant que média et que toutes les libertés d’expression étaient autorisées.
    sous la pression des parlementaires ils n’eurent pas le choix et mirent en place des comités de censure.
    aujourd’hui les mêmes parlementaires s’en plaignent.
    qui sème le vent récolte la temp…………….

    • Avatar Fomalo dit :

      « Il y a quelques années »? Et QUAND donc? La censure des messages islamistes se conçoit quelque peu après 2001 aux USA… non?
      Ne mélangez pas tout, gamba rotta, car le contrôle des plates- formes reste visiblement très sélectif de la part des Gafa. Heureusement qu’il y a des parlementaires, et je ne parle pas du groupe « dissident » des soi-disant ex-Rem dans la France du 18 mai!
      Pour information, la « chloroquine » se prend aussi en prévention (ne serait-ce que parce qu’un voyage en pays tropical, sujet au paludisme endémique est prévu).

      • Avatar gambarota dit :

        @Formalo
        Facebook n’existant que depuis 2003 cela doit etre au moins 2 ou 3 ans plus tard.
        je l’avais visionne en direct sur Fox ou CNN et je n’ai pas reussi a retrouver de clip utube.
        comme je ne l’ais pas reve je m’etais deja pose la question a l’epoque sur la liberte d’expression.
        dans votre reponse vous acceptez que la liberte d’expression soit « attenuee »
        en ecrivant  » La censure des messages islamistes se conçoit quelque peu après 2001 aux USA… non? »
        et bien NON meme ces salopards y ont droit.
        dur a avaler mais neanmoins vrai.

  3. Avatar bm77 dit :

    la loi avia a bien sûr été votée en connaissance de cause sachant que les gauchistes islamophiles tiennent ces GAFAM . Concomitamment à ce vote il y a eu une nouvelle agression de Zemmour , donc ce vote à l’assemblée à été reçu comme un a encouragement par certains !!!

  4. frejusien frejusien dit :

    Il serait temps que les Patriotes se construisent un réseau indépendant de FB et de Twitter,
    il y a suffisamment de bons ingénieurs en France, et d’autre part ces réseaux rapportent une énorme fortune,

    alors, à vos claviers !!

Lire Aussi