En grande difficulté, Macron appelle de Gaulle au secours


En grande difficulté, Macron appelle de Gaulle au secours

.

Au plus bas dans les sondages, abandonné par quelques dizaines de députés qui ont oublié que, sans son nom affiché en « bandana », ils seraient restés dans l’ombre, tout comme ils le sont d’ailleurs, même depuis leur élection, le président de la République, Emmanuel Macron, est en recherche désespérément de crédibilité et de reconnaissance.

Où peut-il aller les chercher ? Pourquoi pas chez de Gaulle ?

Mais pourquoi avoir retenu la date et le site de Montcornet, on se le demande ?

N’y avait-il pas d’autres dates, d’autres célébrations plus opportunes à rechercher sur de Gaulle, que celle d’une défaite ? Un chef d’État français a-t-il déjà fêté Azincourt, Pavie, Waterloo ou l’armistice de 1940 ?

Il y a des défaites, il est vrai, qui peuvent être considérées comme des victoires : par exemple « Cameron » , ce 30 avril 1863, où 62 légionnaires repoussèrent, jusqu’aux derniers survivants qui chargèrent à la baïonnette, plus de 2 000 soldats mexicains, mais pas Montcornet, certes pas.

Rappelons les faits, pour ceux qui les auraient oubliés :

« Lors de la déclaration de guerre en 1939, le colonel de Gaulle commande toujours le 507e régiment de chars de combat, basé à Metz, mais alors sous les ordres du général Delestraint.

En mai 1940, il se voit confier le commandement de la 4e DCR (365 chars), la plus puissante unité blindée de l’armée française.

Le lendemain de l’impressionnante offensive allemande, qui a traversé avec une facilité dérisoire le front français, sa mission principale est de retarder la progression de l’ennemi dans la région de Laon afin de permettre la mise en place de la 6earmée chargée de s’opposer à l’approche de Paris.

La fameuse ligne de défense Maginot recommandée par les grands chefs militaires Joffre et Foch, dont la construction a coûté à notre pays une fortune, à tel point qu’elle n’a pu être terminée et s’est arrêtée à la frontière belge a, comme l’avait prédit le maréchal Pétain, été contournée sans difficulté par les divisions blindées venues d’outre-Rhin.

La 4e DCR, en cours de constitution, n’avait pas encore connu le cœur de la bataille. Cependant le colonel de Gaulle, à la recherche d’une gloire militaire qu’il n’a pu saisir jusqu’à présent, attaque aux environs de Montcornet, au nord-est de Laon et, dans un premier temps, parvient à stopper puis à repousser les Allemands surpris par une soudaine et si inattendue résistance.

Son objectif est atteint : s’installer à Montcornet. Mais il se trouve très rapidement dans l’obligation de se replier, puisque n’étant soutenu par aucun appui, face à un ennemi mieux organisé et très supérieur en nombre.

Ce fut une hécatombe.

Son adjoint, le colonel Bescond et son équipage périssent carbonisés.

La déroute des chars provoque de très lourdes pertes dans les rangs des fantassins de la 5e DIC, commandée par le chef de bataillon Salan, qu’ils étaient chargés d’appuyer.

Pourtant cette bataille entre dans les annales historiques et donne une impression d’invincibilité de la 4e DCR aux yeux de l’état-major français.

Les historiens retiendront comme unique fait d’arme cet exploit, au lendemain de la guerre, afin de prolonger ainsi le mythe gaullien, parce qu’il n’y en a aucun autre.

Il écrira dans ses « Mémoires » qu’il avait compris ce jour-là que nos armées seraient très rapidement défaites. Il ajoutera que ce même jour, il avait décidé ce que serait son action par la suite, mais de cela on peut parfaitement douter. À moins d’être extra-lucide, comment aurait-il pu prévoir les événements qui l’ont conduit à quitter la France ? Comme il est facile d’écrire après, quand on sait !

Avec enfin l’arrivée des renforts, tant attendus mais jamais à l’heure, la 4e DCR peut lancer les 150 chars encore disponibles dans une nouvelle attaque, mais l’aviation d’assaut allemande et la puissance de feu de son artillerie intervenant massivement, elle ne peut se développer.

Le colonel de Gaulle se trouve dans l’obligation de replier sa division sur près de 200 kilomètres, au sud de la Somme à hauteur d’Abbeville, qu’il ne peut occuper devant la supériorité dans tous les domaines des forces ennemies.

Sa résistance oblige cependant ses adversaires à retarder le franchissement de la Somme puis, plus tard, à la franchir au nord de la ville.

Il est vrai que, raconté de la sorte par les historiens de la Seconde Guerre mondiale, cela peut paraître héroïque, mais en réalité il ne s’agit que d’une défaite et le sacrifice de quelques milliers de soldats, sous l’autorité d’un « chef » à la recherche, à cause d’un orgueil démesuré, de crédibilité et de reconnaissance.

Tiens donc, n’est-ce pas à la recherche de ces deux mêmes raisons « crédibilité et reconnaissance » qu’Emmanuel Macron tente de récupérer ce fait d’armes peu glorieux de son prédécesseur ?

Ce n’est pas sa soudaine passion pour le « gaullisme » qui fera oublier sa gestion lamentable de la crise actuelle, ni l’abandon de toutes les réformes majeures qu’il avait promises et le peu de « reconnaissance et de crédibilité » qui lui reste, il les doit à son Premier ministre, le seul, dans son proche entourage de « branquignols », qui a su se montrer à la hauteur des circonstances.

Et la question se pose : dès la fin de cette crise, se débarrassera-t-il de ce Premier ministre, qui lui fait de l’ombre, au risque de le dresser contre lui ? Ou le Premier ministre démissionnera-t-il pour justement se dresser contre lui ? Que Macron se souvienne qu’il était ministre de François Hollande avant de le trahir.

À l’heure actuelle, et dans l’état actuel de notre vide politique, seul Édouard Philippe peut envoyer Emmanuel Macron vers le monde « aigri » des « Oubliés ».

https://ripostelaique.com/en-grande-difficulte-macron-appelle-de-gaulle-au-secours.html

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




11 thoughts on “En grande difficulté, Macron appelle de Gaulle au secours

  1. AvatarVieux bidasse

    Il devrait essayer son copain Attila…. On ne sait jamais, entre destructeurs, ça pourrait marcher.

  2. Charles Martel 02Charles Martel 02

    Macron n’est qu’un petit merdeux capricieux, égocentrique, mégalo et minable qui n’est là que pour servir les intérêts de la finance internationale et des mondialistes. La démonstration de sa nullité, de sa haine pour la France et les vrais français est largement faite. Ce nabot ne mérite qu’une chose : être jugé par un tribunal populaire. Il a déjà tellement fait de mal à notre pays!

  3. AvatarBaribal

    @Manuel Gomez

    Merci et bravo pour cet article qui remet l’église au milieu du village.

    La propagande gaulliste a toujours présenté Montcornet comme l’Austerlitz de de Gaulle. Les Français, traumatisés par la défaite de 40, ont gobé cette bouillie historique et Macron pense surfer cette vaguelette de « grandeur » de la France face à l’adversité.

    On voit bien que Macron est aux abois. C’est la panique à bord ! Dans quel cerveau torturé a pu jaillir cette idée jamais envisagée par aucun autre Président de la Vème république ? Célébrer Montcornet ???? La ficelle est énorme mais de mauvaise fabrication. Montcornet est une défaite, un sacrifice inutile.

    Par contre, il existe une bataille bien plus glorieuse où les soldats français ont démontré que l’image d’une armée constituée de pleutres était un cliché scandaleux. Il s’agit de la bataille de Stonne, du 14 au 25 mai 1940. Voilà une bataille à célébrer au niveau national !

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Bataille_de_Stonne

    https://www.aviation-photographie.net/index?/category/125-la_bataille_de_stonne

    1. AntiislamAntiislam

      Bonjour,

      Mon frère avait participé, avec des passionnés, à des reconstitutions filmées de la Campagne de France dont une sur la bataille de Stonne.

      Il y en avait un autre où ils avaient reconstitué la capture, manquée à deux poils près, de Guderian …

      Ce que vous dites sur cette « première Résistance » française est bien vrai: mon grand-père est mort au combat le 22 juin, dans les Vosges, en s’opposant au franchissement de la Vologne par les Allemands.

  4. ConanConan

    Vous avez raison Antiislam. Respect à votre grand-père et paix à son âme !
    Autour de 100.000 tués chez les français dès les 3 premières semaines de conflit, soit au prorata temporis 4 à 5 fois plus qu’au cours de la 1ère guerre qui fut pourtant massacrante !!!…
    Non, on ne peut pas dire que nous n’avons pas tenté de résister ! Mais le sabotage de nos armements a du en décourager plus d’un… Des centaines de pilotes d’avion disparus dans l’explosion de leur moteur saboté, des cartouches incompatibles avec les armes fournies etc… etc… Merci les cocolabos de l’époque !!…
    Et autant de victimes sur les routes de l’exode avec un déplacement de population de 8 à 10 millions de personnes! Et parmi les victimes, femmes, enfants et vieillards straffés comme à l’exercice par la chasse allemande et italienne l!…
    Pour se faire une opinion objective sur cette époque : « Naissance du mythe gaulliste » de Henri de Foucaucourt …Un livre qu’on ne lâche pas dès que l’on a attaqué la lecture de ses premiers paragraphes…
    Je trouve cependant curieux que notre Ami épilogue en faisant l’éloge du premier ministre actuel. Si celui-ci avait été vraiment si vertueux, il aurait démissionné dès les premières embardées de l’exécutif dans la gestion de la pandémie.

    1. AntiislamAntiislam

      Bonjour,

      Merci pour votre réponse …

      Ma grand-mère était très triste que l’on ne parle jamais du sacrifice de ceux de mai-juin 40.

      Le témoignage de Marc Bloch sur cette tragédie est indépassable : je suis très triste de ne l’avoir pas connu, du temps de ma grand-mère, pour pouvoir le lui lire …

      Quand je pense qu’il y a des néo-staliennes, comme Annie Lacroix-Riz, qui ont le culot d’expliquer juin 40, y compris sur Radio-Libertaire dans le temps,par un grand complot défaitiste de la Synarchie (!!) et de la haute bourgeoisie …

      (C’est même la thèse sous-jacente du récent roman de Slocombe, sur l’exode, « la débâcle ».)

      Et tout ça, soi-disant, tiré du livre de Marc Bloch qui dit exactement le contraire et renvoie TOUS les Français, quels qu’ils soient (patrons, ouvriers, politiques, généraux etc), à leurs responsabilités d’avant 40 …

      Apathie générale qui n’est pas sans rappeler notre époque actuelle face au totalitarisme musulman.

      1. AvatarBaribal

        @ Antiislam @ Conan

        100 % d’accord avec vous. Environ 1300 avions allemands descendus, avions et pilotes tués qui manqueront pour la bataille d’Angleterre. Avant de signer l’armistice, Pétain enverra 700 pilotes allemands prisonniers en GB. Au moins 1/3 des blindés allemands détruit, 68000 Allemands tués. Le tout en six semaines, avec une stratégie catastrophique et un commandement dépassé. Et après tous ces glorieux combats, Macron 1er célèbre Montcornet !

        Il existe un film-documentaire quasi-inconnu de Michel Audiard, « Vive la France » (1974), qui revisite l’histoire de France jusqu’à Giscard. Le passage sur la différence entre la France et l’Allemagne nazie des années 30 est savoureux.

        Je ne saurais trop conseiller à tous les membres de RR de déguster cette pépite commentée par la voix gouailleuse d’Audiard et illustré par…Siné ! Son contenu est vraiment détonant et d’un humour noir ravageur. Un véritable brûlot contre le déclin français.

        https://www.youtube.com/watch?v=Zdk2skqen3A

          1. AvatarBaribal

            @Antiislam

            Je vous en prie. Ce film a une tendance anar qui peut irriter certains. Desproges aurait pu le co-écrire. Par contre, de Gaulle est démoli !

  5. AvatarANTIDOTE

    Quel culot ! Faire de De Gaulle son mentor ! Alors qu’il commence par fermer nos frontières aux africains ,aux maghrébins ,aux romes à tous ceux qui nous rendent la vie impossible qui ne nous aiment pas et qui profitent des largesses de ce gouvernement .Jamais De Gaulle n’aurait permis une telle invasion d’islamistes ! Jamais De Gaulle n’aurait engager l’ennemi dans nos armées . Jamais De Gaulle n’aurait engager des maghrébins pour le protéger ! A croire
    que macron a un grave problème psychologique et qu’il est un danger pour la France et son peuple !!!

  6. ConanConan

    @Baribal bonsoir
    Merci pour le lien que j’ai visionné. Un peu longuet, mais cette plongée dans la France du front popu et dans le pays du « chancelier », à la même époque, est très intéressante.
    Les démocraties ont cru pouvoir « déradicaliser » ce fou extrémiste, notamment au moyen des accords de Munich, et on a vu ce que cela a donné…
    On en est au même point aujourd’hui avec un autre totalitarisme qui trouve insupportable d’être critiqué et la France se couche en adoptant une loi destinée à interdire justement ces critiques intolérables …
    C’est pire que Munich, car aujourd’hui nous n’avons tout de même pas les boches au cul !

Comments are closed.