Figée, la France en panne de carburant attend que sonne le tocsin

Publié le 10 mai 2020 - par - 7 commentaires

.

Dès lors que la France est à sec, impossible d’ouvrir les usines, les commerces. Sans les déversements quotidiens de porte-containers et d’avalanches de matières premières, de vomissements de pièces détachées et de tombereaux de camelotes chinoises, la France est en panne de carburant. Le pays est figé.

.

Des millions de masques cachés en urgence dès le début de l’année. Un décret interdisant aux commerçants de fournir des masques, y compris pour les hôpitaux, des stocks de millions d’unités sont restés intacts depuis le début de la crise. En ce qui concerne les tests PCR, interdiction aux praticiens de faire des tests, vétérinaires, laboratoires privés, frappés en plein face par un autre décret leur interdisant de sauver des vies. Pour l’hydroxychloroquine, ce remède est interdit de vente à partir de mi-janvier et il est classé après 70 ans et sans explication dans les produits vénéneux.  En mars, le gouvernement finance la production de 10 000 respirateurs, après 3 semaines, mi-avril, il apparaît que ces respirateurs facturés 400 millions sont inutilisables, ne fonctionnent pas, les 4 groupes industriels ayant participé à ce gâchis décident d’en détruire sans délai 8500 et maintiennent leur facture ouverte pour la totalité de la « commande ».

Ce n’est pas tout, pendant qu’il est strictement interdit de se promener sur une plage, en montagne ou à la campagne, qu’il n’y a dans ces lieux pratiquement aucune chance de croiser qui que soit, des compagnies nationales remplissent leurs avions comme des œufs et volent au quotidien depuis Roissy vers plusieurs destinations en France, dans des avions qui ne sont pas équipés de filtrages avec UV pour leur ventilation, ceux qui en sont pourvus, sont étonnamment interdis de prendre les airs.

La liste n’est pas exhaustive, il y a certainement des centaines d’exemples et de preuves attestant que le gouvernement veut dramatiser et centupler la panique à cause du simple fait que sans les importations venant de Chine, tout est au point mort dans le pays, que tout est entrepris pour que les millions de travailleurs soient confinés, immobilisés. Pas question que le peuple envisage de manifester comme il l’a fait un an plus tôt. Il faut se rappeler qu’il n’y a pas si longtemps, 2 hélicoptères étaient posés dans les jardins de l’Elysée alors qu’il n’y avait pas 3000 manifestants pacifiques à moins de 50 mètres du numéro 1 de la corruption étatique.

.

Que ferait-il si à cause d’un chômage technique généralisé les milliers de manifestants se transformaient en millions ?

Les membres du gouvernement ont vraiment de quoi avoir mauvaise conscience et craignent le pire, même si le peuple ne veut qu’une seule chose, faire fuir cette mafia infecte et désormais assassine.

Ces parvenus de la politique, dans leur logique criminelles, devaient faire des dizaines de milliers de morts pour accréditer leurs mensonges et provoquer une hypnose médiatique, il est évident que tous ces manquements en matériels étaient savamment organisés et planifiés, uniquement pour ne pas se retrouver nez-à-nez avec une France rongée par des « politiques » devenues impossible de dissimuler plus longtemps, Brigitte dans la panique a même prévu de vendre le mobilier avant de fuir le navire.

Les dizaines de milliers de décès, sans parler de ceux qui sont encore enfuis dans les arcanes des administrations, ont été minutieusement préparés par l’actuel gouvernement, ses médias serviles et quelques experts en médecines à la solde de grands laboratoires.

A la moindre difficulté respiratoire, de pauvres victimes étaient plongées dans coma toxique et intubées sans bénéficier des soins indispensables, il ne fallait pas perdre de temps pour optimiser le massacre, les ¾ ne seraient pas morts s’ils avaient été soignés correctement et non abandonnés avec des numéros par un personnel également contaminé.

Depuis début janvier et sans doute avant, ce gouvernement a-t-il délibérément tout mis en place pour tuer un maximum de Français par peur de ne pas voir des foules libérées de toute obligation pour éventuellement revêtir des gilets colorés ?

Maintenant le gouvernement et ses sbires de la communication feront tout ce qu’ils peuvent pour prolonger cet emprisonnement salvateur, ils savent que dès que la population sera sans occupation l’heure des factures fera sonner le tocsin de la fin de partie.

Print Friendly, PDF & Email

7 réponses à “Figée, la France en panne de carburant attend que sonne le tocsin”

  1. Avatar Gloup la grenouille dit :

    Très bonne analyse mais combien de français ont conscience de cette terrifiante réalité ? Sûrement moins de 5 % .
    Ceux qui savent se préparent autant que possible physiquement, matériellement et surtout psychologiquement à ce qui va arriver.
    Pour ceux qui refusent d’entendre la vérité ou se laissent endormir par les merdias islamo-collabos, le réveil va être aussi brutal que violent.

  2. Avatar jojo dit :

    ce n’est plus le tocsin qui sonne
    ce sont les appels a la priere qui resonnent………………
    la france change, devient peu a peu terre d’islam

  3. Avatar Rinocero dit :

    PORTE_CONTENEURS oui utilisons l’orthographe française plutôt que l’anglicisme porte-container.

    • Avatar pauledesbaux dit :

      bravissimo à RINOCERO défendons notre langue elle est si belle :
      il n’y aurait que les CANADIENS qui osent la défendre ?

  4. Avatar yvank dit :

    La pandémie plus vicieuse c’est l’islam. Les arabes ont fini par croire qu’il ne pouvait être arabes sans être islamistes. L’appel à la prière est n’est qu’une appel au culte de la race arabe. Les textes décousus du coran sont vénérés en rappel des coutumes barbares ancestrales autorisant la pédophilie, les rapports avec les animaux pour les uns, les harems pour les autres. Le ridicule ne tue pas; sinon Allah serait mort et ses cons avec.

    • Avatar pauledesbaux dit :

      dommage d’ailleurs que le ridicule ne tue pas il n’y aurait pas que les adorateurs d’allah…….

  5. Avatar Lux dit :

    La France est dans la m…. mais cela ne date pas d’aujourd’hui, vivement que que le tocsin sonne ! Très bon article !

Lire Aussi