Algérie : en 1965 ils faisaient la promotion de la langue arabe parce que c’était la langue de l’islam

Publié le 4 mai 2020 - par - 12 commentaires

.

A l’heure où la France ne trouve rien de mieux à faire que d’enseigner l’arabe à l’école, on peut se demander quelles sont les conséquences d’une telle décision. Simple approche « culturelle » nous-dit on…

Aucun lien avec le coran, circulez, il n’y a rien à voir…(vous n’êtes bons qu’à vous soumettre et à payer).

Les revendications de 1965  en Algérie étaient plus franches ! Les écrits ont le mérite de rester et on peut lire noir sur blanc en 2020 pourquoi l’arabe était considéré comme un levier majeur dans la perspective de l’islamisation de la  société (ce qu’il faut comprendre par reconquête du « patrimoine arabo-islamique »).

Dans l’article ci-dessous, l’arabisation de l’Algérie était vue comme « une œuvre sacrée ». On y célébrait la « résurrection de sa langue liturgique » (c’est à dire la langue de la mosquée !)…

Au moins c’est clair. Si cela peut ouvrir les yeux de ceux qui croient encore que promouvoir l’enseignement de la langue du coran en France est anodin…

 

Le Monde diplomatique, 1965 :

la langue arabe au service du patrimoine « arabo-islamique ».

L’arabisation de l’enseignement algérien fut décidée dans l’euphorie des premiers jours de l’indépendance retrouvée. La décision alors prise portait les caractéristiques de cette époque. Elle marquait beaucoup plus la volonté consciente d’un peuple désirant renouer avec son passé culturel et rompre avec le fait colonial installé au sein de l’Université qu’une réforme de structure pesée, réfléchie, étudiée dans toutes ses répercussions.

Ce serait toutefois une erreur que d’interpréter cette réaction naturelle comme un renversement pur et simple de l’horaire opéré sans discernement au profit de la langue nationale.

Dans sa démarche en vue de reconquérir son patrimoine arabo-islamique, le peuple algérien ne désire nullement se figer dans une attitude d’admiration béate de son passé. Il nourrit l’ambition de retrouver les fondements authentiques d’une personnalité débarrassée enfin de ses préjugés et de ses complexes.

Certes, la langue arabe peut faire office de langue scientifique : elle joue déjà ce rôle véhiculaire dans les pays arabes frères qui se sont heurtés aux mêmes problèmes de décolonisation culturelle. En Algérie cependant, les circonstances locales et notamment la pénurie de personnel qualifié ou de moyens pédagogiques adéquats l’empêchent de jouer pleinement ce rôle immédiatement

Pour le moment donc la culture scientifique et technique continuera à être donnée par le canal d’une langue étrangère.

L’arabisation, parce qu’elle permet la redécouverte du patrimoine culturel si précieux, légué par la civilisation musulmane, et parce qu’elle permet de nourrir les générations montantes de la sève spirituelle de ce peuple, doit requérir toute l’attention des Algériens.

L’arabisation est donc pour eux plus qu’une opération technique ; c’est une œuvre sacrée.

Elle anime la révolution et lui insuffle un esprit nouveau. Ce n’est pas par hasard que l’on a vu certain pays de création récente entreprendre parallèlement à l’édification de l’Etat et du pays la résurrection de sa langue liturgique (= l’arabe des imams). Cet exemple mérite d’être médité par ceux qui savent mesurer la force des ressorts émotionnels dans la marche en avant d’un pays.

En Algérie, il ne s’agit pas de ressusciter l’arabe mais de restituer cette langue à la place que des circonstances historiques lui ont fait perdre momentanément.

https://www.monde-diplomatique.fr/1965/10/A/26897

Print Friendly, PDF & Email

12 réponses à “Algérie : en 1965 ils faisaient la promotion de la langue arabe parce que c’était la langue de l’islam”

  1. Avatar Hollender dit :

    Quand mes parents sont partis au Canada, j’ai appris l’anglais…….
    Quand mon épouse Argentine est arrivée en France, elle a appris le français
    Quand je suis arrivé en Indonésie pour travailler, j’ai appris le Bahasa !

    La langue officielle de la France c’est ?? C’est ??
    La solution c’est d’interdire l’entrée sur le territoire national aux  » professeurs  » et de confisquer leurs coran et autres torche culs.

  2. Avatar Bubu dit :

    je pense que c’est voué à l’échec de toutes façons
    l’arabe qui va être enseigné ne sera pas l’arabe parlé dans les cités, de même que le « français » parlé dans les cités n’a rien à voir avec le français enseigné en classe
    ils feraient bien mieux de donner quelques cours de français supplémentaires aux enfants des cités afin d’aider ceux qui veulent réellement s’en sortir

  3. Maxime Maxime dit :

    Des Kabyles se sont d’ailleurs mobilisés contre l’arabe à l’école :
    https://www.jeuneafrique.com/652402/societe/algerie-en-kabylie-les-lyceens-dans-la-rue-pour-appeler-au-boycott-de-la-langue-arabe/
    https://resistancerepublicaine.com/2018/09/22/des-kabyles-ecrivent-a-blanquer-larabe-a-lecole-mais-cest-du-suicide/
    Ils le firent encore le 1er mai, la veille de la parution du décret du 30 avril, en pensant que Macron avait laissé passer l’échéance du traité de 2017 ! Le JO du lendemain leur a montré que non, puisque calcul politique (profiter de la crise du coronavirus, attendre que l’espace médiatique soit hypersaturé à l’approche du déconfinement).
    https://tamurt.info/fr/2020/02/22/macron-renonce-a-lenseignement-de-la-langue-arabe-en-france/
    Cela va peut-être inspirer un article à la contributrice Samia ?

  4. Antiislam Antiislam dit :

    Bonjour,

    Trés intéressant rappel, Jules Ferry : merci !

  5. Avatar Machinchose dit :

    l’ arabe dit classique ou littéraire ressemble ( en gros) au Latin qui servit de langue de communication commune aux royaumes européens pendant tout le moyen age et continue a etre utilisé dans la dénominationdes plantes, animaus et insectes

    l’ arabe classique a eu cette vocation , en effet, je me souviens jeune étudiant avoir assisté a des discours de Habib Bourguiba a Tunis

    hormis la grosse poignée de lettrés arabisants et coranisants, l’ immense majorité de ma manif ne comprenanit absolument rien

    ce qui le décida alors a s’ adresser a son peuple en arabe dit littéral

    ouf! ça allait mieux

    mais alors quel arabe apprendre a nos piti Froncé ??
    le Marocain ? avec ses charabia , mixture d’ « arabe » de berbère, d’ espagnol?

    l’ algérien avec ses « dj », et son sabir arabo-berbéro turc ?

    la Tunisie et la Lybie demeurant la solution la plus honnerable et réaliste quand a l’ arabe dialectal si le choix se faisait dans ce sens

  6. Avatar Christian Jour dit :

    J’ai promis 10 euros à mon petit fils chaque fois qu’il aura un zéro en arabe.
    Il m’a promis de faire le nécessaire.

  7. Avatar Ansiv Osniv dit :

    Les politiques français croient ( à tort) qu’en enseignant l’arabe aux petits musulmans ils comprendront mieux l’islam et éviteront de ce fait de tomber dans la radicalisation,qui, croient-ils est une déviation de l’islam prônée par des intégristes musulmans hégémoniques qui dévoient les enseignements du coran et mentent à la jeunesse pour les embrigader. Sauf qu’en réalité ces intégristes appliquent exactement ce que prône la religion islamique et ne mentent pas d’un mot ,ou d’une virgule. En apprenant l’arabe aux petits musulmans,contrairement à ce qu’ils croient ils vont permettre à tous les musulmans de se couper de plus peu plus d’une société qualifiée de mécréante par l’islam car en apprenant l’arabe ils vont s’abreuver par eux mèmes à la source de la haine,de la discorde et de la division et vous serez effaré que quand ils commenceront à écouter tous les apologistes mondiaux du suprémacisme arabo-islamique ils ne seront qu’encore plus sécessionnistes et plus haineux! C’est franchement une bombe à retardement que la France a enclenché et dieu seul sait ou cela peut mener. Dans une génération une nouvelle ère terrible se profile.

  8. Avatar Caughnawaga dit :

    Surtout que l’arabe ne sert à rien. Ils leurs manquent bp de mots pour avoir une quelconque pensée profonde. Je me demande s’ils ont un mot pour déliquescence. Pour comprendre leur gouvernement pourri. C juste un exemple.

  9. Avatar Dorylée dit :

    Je proteste ! L’image illustrant l’article est mensongère ! La trique ne sert pas à montrer les signes au tableau mais à taper sur la gueule des élèves pour les aider à apprendre plus vite comme on le voit sur une vidéo prise dans une école muzz ! Ils auront le droit aussi dans les écoles françaises ???

  10. Avatar Dorylée dit :

    « …la langue arabe peut faire office de langue scientifique… » Pour cela, il faudrait qu’un scientifique arabe (oxymore) enseigne une science donc pas le coran ni la médecine selon Mohamerde. Les rares arabes qui ont étudié autre chose que les vertus de l’urine de dromadaire, sont allés étudier dans des pays de culture européenne donc pas en arabe non plus. Les équations chimiques écrites en vermicelle, ça doit être gratiné !!!

Lire Aussi