Enorme scandale : un juge a accordé une libération conditionnelle à l’agresseur de Marin !


Enorme scandale : un juge a accordé une libération conditionnelle à l’agresseur de Marin !

.

On sait que Belloubet vide à tour de bras les prisons (mais pas les Ephad, transformés en prison). 

Eric Zemmour rappelait hier soir  sur CNews que, lors de l’élection de François Mitterrand en 1981, des centaines de détenus avaient été amnistiés et que le Président Mitterrand s’en était mordu les doigts, les délits commis au cours des 2 années qui avaient suivi ayant explosé.

Mais le coronavirus  sert de prétexte pour la mise en liberté de nombre des détenus, et pas que des voleurs de poules. D’ailleurs, il y a beau temps que les voleurs de poules ne vont plus en prison…

.

C’est dans ce contexte qu’on apprend une chose incroyable. L’agresseur de Marin, qui l’a tabassé en 2016 avec une béquille lestée de plomb et l’a laissé pour mort ou presque, puisque Marin est maintenant handicapé physique, intellectuel et psychologique, a demandé (les ordures ça ose tout) à bénéficier lui aussi d’une libération conditionnelle… Et il s’est trouvé un juge pour accéder à sa demande !

Condamné à 7 ans et demi de prison en 2018, l’agresseur a effectué la moitié de sa peine, soit 3 ans et il estime qu’il a payé sa dette à Marin et à la société ! Et il y a un juge pourri pour partager cette idée, mais, grand seigneur, il a accompagné la libération de conditions 

Mercredi 29 avril, un juge chargé de l’application des peines au tribunal de Roanne a en effet autorisé une libération conditionnelle de Y. à compter du 5 mai, sous conditions de ne pas entrer en contact avec Marin et sa famille et de ne pas se rendre dans leur commune de résidence.

https://www.lefigaro.fr/actualite-france/les-proches-de-marin-s-inquietent-d-une-possible-sortie-de-prison-anticipee-de-son-agresseur-20200501

La famille de Marin est sous le choc, le Parquet fait appel… les Français sont suspendus au jugement qui sera rendu.

On apprend incidemment que c’est la deuxième demande de libération conditionnelle effectuée par le salopard. La première, en décembre !! avec été refusée (aucun rapport donc avec le coronavirus…), on lui avait demandé de faire des efforts sur un point et il aurait obtenu cette libération, 4 mois après, seulement 4 mois après ! en ayant fait le petit effort qu’on lui demandait…

De qui on se fout, là ? 

3 ans de prison pour avoir démoli la vie d’un jeune homme brillant ? 

Les proches de Marin, qui avaient écrit au tribunal pour le supplier de ne pas accorder de libération conditionnelle à Y., sont «sonnés». «Je ne pensais pas que cela pourrait arriver», réagit la mère du jeune homme, décoré de la Légion d’honneur en mars 2019. «Je me sens abattue et trahie par cette décision qui ne respecte pas le jugement initial. Je sais que les détenus ne purgent jamais leur peine en intégralité mais là, nous en sommes très loin : à peine la moitié!»

De son côté, Marin «ne va pas bien du tout depuis qu’il a appris la nouvelle», raconte sa mère. «Il m’a dit : Moi j’en ai pris pour toute ma vie, et lui, il ne fait même pas sa peine…» Depuis l’agression, le jeune homme est en effet lourdement handicapé, sur le plan physique comme sur le plan cognitif. L’ancien étudiant en droit et sciences politique continue aujourd’hui sa rééducation en accueil de jour, «mais il est considéré comme une personne qui n’évoluera plus».

Celui qui n’avait pas voulu faire appel à l’issue du procès de son agresseur vit désormais dans l’«angoisse» de la possible sortie de Y., si la demande de ce dernier est acceptée en appel. «Notre peur est triple: qu’il recroise Marin à Lyon, qu’il s’en prenne à nouveau à lui, et qu’il s’en prenne à quelqu’un d’autre», redoute Audrey Sauvajon, qui rappelle que lors du procès, les experts avaient pointé le risque «élevé» de récidive de ce jeune homme au lourd casier judiciaire.

.

Pire encore, si c’est possible, on apprend que le monstre a bénéficié d’autorisations de sortie pendant ces 3 premières années de prison. On se fout de notre gueule, mais, plus sûrement, on se fout de la gueule de Marin.

«Je ne pense pas que le coronavirus ait vraiment joué», commente Me Anne Guillemaut, l’avocate de Y. «En décembre, mon client avait déposé une première demande de libération conditionnelle, rejetée par le juge qui lui avait demandé plus d’efforts sur un point particulier. Ces efforts ont été faits. Toutes les conditions sont désormais réunies : pas d’incidents récents, une poursuite des soins, des permissions de sortie qui se sont bien déroulées, un projet d’avenir cohérent…»

 

Une poursuite des soins... parce que ça se soigne, les chiens enragés ? Je ne connais qu’une façon d’interrompre leur cheminement d’assassins en puissance, une balle dans la peau, et, à défaut, perpète. 

C’est atroce, abominable… De quoi dégoûter à jamais les parents de Marin et tous les Français de la justice de notre pays. De quoi les dégoûter carrément de notre pays. 

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


15 thoughts on “Enorme scandale : un juge a accordé une libération conditionnelle à l’agresseur de Marin !

  1. Avatarpier

    Vous comprendrez que je suis pour une milice , afin d ‘éliminer les mauvaises graines

  2. Avatarjojo

    dommage qu’il n’y a plus de justicier……………………
    la justice est corrompue
    avec la drogue, les racailles ont du fric et peuvent acheter n’importe quel juge
    C’est le boulot de leurs avocats

  3. AvatarChristian Jour

    C’est bien ce qu’on dit nous patriotes. Il va falloir faire justice nous même et s’occuper aussi de ces juges pourris.
    Ce sera malheureusement que comme ça que la justice sera enfin appliquer.

  4. Avatardurandurand

    Abjecte , écœurant , de plus cet ordure qui a massacré Marin, a bénéficié de sortis , mais nous rêvons ,justice pourrie , juges sans honneurs et sans aucunes consciences , juges dhimmis ,dans un avenir très proche c’est le peuple de France qui vous jugera et vous le paierai très cher !

  5. AvatarGloup la grenouille

    Jean de la Fontaine écrivait : ‘ Selon que vous serez puissant ou misérable, les jugements de cour vous rendront blanc ou noir. ‘
    Aujourd’hui, il écrirait : ‘ Selon que vous vous appellerez Yann ou Youssef, les jugements de cour vous libéreront de façon prématurée ou vous maintiendront en détention. ‘

  6. AvatarJean-Luc SORNIN

    Parfait : QUE QUELQU’UN PUBLIE LE NOM DE CE JUGE !

    Que tout le monde sache, le jour où ce mec commettra à nouveau un crime, qu’on aille chercher ce juge pour lui demander des comptes et le mettre à Fleury Mérogis avec les petits camarades qu’il aime tant !

    CA S’APPELLE LA RESPONSABILITE !

    Et il faudrait faire ça avec tous les juges, bien sûr, probable alors que l’insécurité en France reculerait pour de bon !

    1. AvatarHamel

      La justice nous pousse à faire justice nous MÊME. Espérons que Martin puisse demander une protection judiciaire. Et si l’accusé récidive ? Martin a de quoi se sentir mal et rejeté. A moi même ça me fait mal pour lui alors j’imagine comment Martin doit le vivre.

  7. ConanConan

    A vomir !
    Cette espèce de saloperie de sous-merde aurait du se choper au moins 20 ans fermes et incompressibles !
    Ces décisions doivent bien faire d’une publication officielle avec mention de l’identité des parties ?
    Si quelqu’un a l’info, beaucoup ici sont preneurs ! Merci d’avance !

    1. AvatarFrançais Irréductible

      Cet individu ne devrait jamais sortir, ou bien, devrait être renvoyé dans son pays, la rémigration de ces populations criminelles est notre seule chance de nous en sortir. Il faut interdire à ces gens l’entrée sur le territoire européen.

  8. AvatarBruno Jarczyk

    Juges corrompus quelque soit la nature de cette corruption:matérielle et /ou intellectuelle. Avoir confiance en la justice de mon pays relève d’une telle prouesse intellectuelle que je m’en s’en moralement incapable.
    Alors oui, le constat est effrayant et il faudra bien un jour que ces juges soient désignés comme délinquants et sévèrement punis de leurs forfaitures

  9. AvatarBayard

    Dans certaines régions de France et d’Europe on vit encore à l’heure de la « vendetta » pour beaucoup moins que ça. Si j’étais un frère de ce pauvre Marin, je n’hésiterais pas une seconde ! Faudra-t-il revenir à ces coutumes ? L’idée de milice de Pier n’est pas mal non plus !

  10. AvatarAnge L M ( Bastia )

    Bonjour ce jeune n’a pas amis ,pour lui assurer une vie sécurisé, cela est déjà arrivé ici en Corse , les racailles et leurs familles ont été banies de notre île , sous peine d’y succomber. J’en ai fait les frais puisque en 2018 j’ai écopé avec mon frère 18 mois dont 8 mois fermes ,,pour avoir sanctionné deux vermines muss, qui avait agressés ma nièce, pendant que nous étions déportés aux baumettes ,notre clan cet chargé de la famille des racailles ,Et de eux mêmes a leurs sortie hosto, ils ont tous quittés la Corse pour le continent en soldant leurs biens. On ne regrette rien , même après ces vacances forcées aux baumettes au contraire la prochaine fois on fera mieux , tous nuisibles seront portés disparus. Salute frateli .

  11. AvatarChristian Jour

    La France championne du monde de la libération des cafards.Et après on va se plaindre de la salubrité de paris. Un bon nettoyage s’impose mais quand.

  12. AvatarFrançais Irréductible

    Scandaleux, en effet ! Ces juges rouges islamo-collabos ont du sang sur les mains. Ces gens sont prêt à tout pour faire plaisir au colons, à écraser impitoyablement le peuple autochtone, pour faire plaisir aux babouches.

    Merci à Christine d’en parler. Un jeune natio occidentaliste, inquiet de voir l’asile psychiatrique que devient la France…

  13. AvatarSamia

    Je suis atterrée, dégoûtée, remontée, en pétard. La France, c’est officiel n’est plus rien, rien qu’un bordel où les muzz font, imposent leur loi .

Comments are closed.