Passionnant reportage de 1967 : hommage à ces femmes qui devaient faire des ménages, à plus de 70 ans


Passionnant reportage de 1967 : hommage à ces  femmes qui devaient faire des ménages, à plus de 70 ans

Si vous avez un peu de temps (au moins pour le début), voici un reportage touchant.

Il a été tourné à Paris  en 1967.  Des  femmes vont travailler pour vivre et répondent à quelques questions. Elles ont toutes plus de 70 ans (l’espérance de vie était de 75 ans) et ne comptent pas leurs pas, leurs heures, leurs journées pour gagner une misère et survivre.

Ce reportage inspire  de l’humilité mais aussi une immense gratitude envers ces personnes.

Qu’ont fait nos  dirigeants depuis des décennies de l’héritage de ces Françaises, de  leur labeur ?

Quel mépris pour ces « petites gens » qui ont pourtant construit et fait tourner le pays avant nous !

On éprouve une immense  colère vis-à-vis des politiques qui les ont trahies et ont bradé la France.

Ce qui nous  ramène aux horreurs dénoncées quotidiennement par Résistance républicaine : la suffisance des élites et leur mépris pour la France populaire, l’islamisation de la France, le gouffre de l’AME, le Grand-remplacement, la démocratie confisquée,  la mondialisation et le déclassement,  les milliers de clandestins logés à l’hôtel des années, à 1.500 € le mois et tant d’autres sujets.

 

 

Femmes d’hier et femmes d’aujourd’hui…

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Jules Ferry

n’est pas prêt à renoncer à son mode de vie occidental. En un mot ou avec un dessin, Jules Ferry dit NON à ceux qui veulent reléguer les femmes au foyer, couvrir leur tête, rallonger leurs jupes, jeter les homosexuels du haut des tours, interdire l’alcool, limiter la liberté d’expression, bannir les caricatures religieuses, censurer les livres, codifier la tolérance…


12 thoughts on “Passionnant reportage de 1967 : hommage à ces femmes qui devaient faire des ménages, à plus de 70 ans

  1. AvatarChristian Jour

    Je me rappelle ma grand mère qui allait faire les ménages chez des gens aisés, car sa retraite était petite car des pourris l’avait fait travailler pendant des années sans la déclarer; Elle avait dans les 70 ans, les jambes toutes bleus toujours bandées car elle avait des varices qui coulaient. Elle avait 80 ans quand elle est décédé, mais en paraissait beaucoup plus. Je l’ai toujours connu vieille, usée par le travail.

  2. AvatarFomalo

    Formidable témoignage, cette vidéo que j’ai regardée jusqu’à la fin, Jules Ferry.C’est terrible, à pleurer quand on voit l’illustration en cinquante ans de votre dernier paragraphe, que je cite in extenso pour que l’on n’oublie pas :

    « Ce qui nous ramène aux horreurs dénoncées quotidiennement par Résistance républicaine : la suffisance des élites et leur mépris pour la France populaire, l’islamisation de la France, le gouffre de l’AME, le Grand-remplacement, la démocratie confisquée, la mondialisation et le déclassement, les milliers de clandestins logés à l’hôtel des années, à 1.500 € le mois et tant d’autres sujets ». Merci.F

  3. AvatarBayard

    Dans ma famille et dans mon voisinage, j’en ai connu des femmes comme elles !

    Il y avait aussi des hommes qui avaient fait la 1ere guerre mondiale et qui n’avaient presque rien pour survivre. Ils vivaient dans des taudis mal chauffés et mangeaient des chats pour améliorer l’ordinaire !

    Il a fallu attendre les années Giscard pour que le minimum vieillesse soit relevé et accordé d’ailleurs à tous ceux qui n’avaient jamais cotisé …

    Quel contraste avec la gabegie actuelle où on distribue sans compter au premier venu qui vient ensuite nous cracher dessus ! Par exemple, est-il normal d’héberger des migrants à l’Hôtel ?

    Français, jusqu’à quand continuerons mous à payer pour tout ce gaspillage ?

    1. Avatardenise

      oui vous avez raison de dire « est il normal de loger des migrants à l’hôtel  » . quand, je vous le dit , des jeunes français dorment dehors ! Je suis en contact avec des croyants , ( mais pas que ) , qui font des maraudes , et que je souhaitais accompagner ( mais ces missions se sont arrêtées à cause du confinement ) ; Donc des ados ou jeunes adultes français, de plus en plus dorment dehors !
      Est ce normal ? Ces personnes qui se dévouent ont fait la demande, à des élus au moment des municipales , de venir les accompagner lors de ces maraudes ; peu on répondu .. le responsable de l’équipe est venu expliquer, lors d’une réunion , ce qu’il faisait et nous a dit , Mr Ferry , ce que vous soulignez , à juste titre, que les français sont dehors quand des migrants sont à l’hôtel !! c’est d’une injustice incroyable ! Il y a quelque chose à faire, je l’espère très fort, mais pour le moment tout est à l’arrêt !

    2. Avatardenise

      oui vous avez raison de dire « est il normal de loger des migrants à l’hôtel  » . quand, je vous le dit , des jeunes français dorment dehors ! Je suis en contact avec des catholiques , ( mais pas que ) , qui font des maraudes , et que je souhaitais accompagner ( mais ces missions se sont arrêtées à cause du confinement ) ; Donc de plus en plus d’ ados ou jeunes adultes français, dorment dehors ! est ce normal ?
      Ces personnes qui se dévouent ont fait la demande, à des élus, au moment des municipales , de venir les accompagner lors de ces maraudes ; peu on répondu .. le responsable de l’équipe est venu nous expliquer, lors d’une réunion , ce qu’il faisait et nous a dit , Mr Ferry , ce que vous soulignez , à juste titre, que les français sont dehors quand des migrants sont à l’hôtel !! c’est d’une injustice incroyable ! Il y a quelque chose à faire, je l’espère très fort, mais pour le moment tout est à l’arrêt !

  4. AvatarChristian Jour

    Ils arrivent, ils foutent rien, ils foutent la merde, ils nous haïssent et nous crachent à la gueule et on leur donne tout. Dehors;

  5. Avatarpalimola

    Cet article tombe a pic , pas plus tard qu’hier un pote retraité ( 65 ans ) qui touche une misère et bosse a temps partiel a l’entretien des espaces verts d’un Hlm passe la débroussailleuse a 11h00 du matin . Le lendemain il est pris a partie par un petit con de 25 ans qu’il aurait réveillé la veille avec sa débroussailleuse , mon pote âgé et un peu enveloppé est tout de même un ancien commando autant dire qu’il n’a pas froid aux yeux et qu’il peu encore tuer cette merde sur place d’un seul coup bien porté . La discussion s’envenime et a un moment le pote saisit le gars au menton et le décolle du sol , l’autre petite merde comprend qu’il vaut mieux faire profil bas et dégage . Après prise de renseignements le petit con est âgé de 25 ans , n »a jamais travaillé et vit d’aides et allocs diverses , ne paye plus son loyer depuis des mois et chez lui c’est pire qu’une décharge , c’est un petit délinquant , passe ses nuits a fumer sa merde de cannabis avec une bande de branleurs et dort jusque a 15 h . Ce serait donc au type qui travaille et qui contribue a l’entretien de ce cafard de s’adapter aux horaires de celui ci , je précise que le cafard est bien de chez nous …….et oui on en a aussi ! Vous voyez un peu le respect que certains ont pour ceux qui travaillent !

  6. Avatarbm77

    A mettre en perspective avec toutes ces feignasses sous assistanat social qui pondent des mômes pour en vivre. Et en plus elles ne les élèvent même pas vu le nombre de délinquants juvéniles que compte leur communauté . Le problème est culturel et bien sûr religieux. Ces gens ne veulent pas élever leur mômes à respecter une société et des lois, issues en grande partie de la morale chrétienne , qu’on le veuille ou non , même si a travers le Révolution et la laïcité ,elle voulait s’en émanciper . Se soucier des plus pauvres et des plus faibles n’est pas dans leur logiciel . On n’a jamais vu de système de solidarité social dans leurs pays qu’ils soient du moyen orient ou du Maghreb. D’ailleurs leur peuple ne leur demande rien ils s’expatrient vers les pays à morale chrétienne qui se chargent de cela et leur gouvernement les encouragent en ce sens: « Allez profiter chez nos dhimmis! » Il n’y a qu’à voir les bidonvilles de Casablanca , pays formidable où notre debouzze national toujours prêt à vilipender le pays qui l’a fait connaitre se rend régulièrement tout plein de courbettes pour le représentant de cette formidable dynastie islamique qui a tant fait pour son pays ! Non décidément notre pays n’est pas compatible avec leur valeurs culturelles et religieuses et celui qui affirme le contraire n’a qu’à se rendre et y rester, si cela lui chante, dans ces pays où l’islam est élevée au rang de religion d’état donc responsable de la population qui est soumise à ces principes .
    Il faut bien être conscient que nous sommes intrinsèquement leurs exact contraire, et ceux qui se sont essayer à changer cette donne s’y sont casser les dents au fur et mesure que l’immigration s’est accélérée .Plus la population qui se revendique de cette religion est nombreuse et consciente de la force qu’elle représente plus elle se comporte de façon arrogante et plus le fossé se creuse et la fracture se fait ressentir. Comme dit l’expression et ceci est à prendre dans les deux significations: « Ce n’est pas nous qui les avons cherché !!! » Nous ne les avons pas voulu , ce sont eux qui nous provoquent!
    Que cherchent ils?

  7. frejusienfrejusien

    On peut penser aussi aux petits mineurs qui descendaient à 12 ans dans la mine, et qui s’éteignaient à 45 ans ans les poumons brûlés,

    et les agriculteurs du sud de la France qui partaient aux champs avec un demi pain et une poignée d’olives ou un oignon, et qui s’échinaient en plein soleil 12 heures d’affilée sur une terre sèche et ingrate,

    tous ces courageux et durs à la tâche qui ont fait notre pays,
    et là, ce n’est pas 1500€ par mois, mais 3000€ la chambre pour ces envahisseurs,

    dernièrement , ce n’est plus les F1 qui sont déjà tous pris, mais les 3 étoiles pour ces importés par les ONG

  8. Avatardenise

    après avoir regardé la vidéo, je me suis rappelé du reportage en immersion de Florence Aubenas, cette journaliste au N.Obs qui avait été enlevée en Irak en 2005, et libérée 157 jours après !
    Florence Aubenas se fait teindre en blonde, prend une chambre à Caen et se rend à Pôle Emploi . Elle devient femme de ménage à Ouistreham et cumule des boulots précaires, une vie tendue, chronométrée, car elle court d’un job à l’autre, à pied, en bus ! des heures ici et là ! DES MIETTES DE FIERTE dira Guillaume Pajot du N.Obs !
    Elle en fera un livre : « Le quai de Ouistreham « , qui deviendra un film réalisé par Emmanuel Carrère .
    En 10 ans rien n’a changé !
    Guillaume Pajot dit : La carte postale de la mer, des bateaux qui dansent, a ses absents . Ceux qui nettoient les rêves des autres, chaque matin, sur le quai glissant !

  9. Avatarpier

    En FRANCE , à 10 km j ‘ai une vieille amie de cyclo
    76 ans toute sa vie elle a bossé ( serveuse de resto, usine , ménages chez particuliers 12 h / J )

    elle à 1070 € par mois
    1loyer pour 40 m2 à peine 570 €
    mutuelle santé 120 €
    EDF EAU , panne électro ménager , etc il ne lui reste pas grand chose pour l ‘alimentation
    elle ne risque pas d ‘avoir une voiture
    Quand elle en a l ‘occasion elle fait du ménage au black

Comments are closed.