Des masques « grand public » ? Kézaco ?


Des masques « grand public » ? Kézaco ?

.

Chauves-souris, pangolins, reptiles ?

Reptiles répugnants ?

Afnor, Dga, soviets et autres flicages

Suite à l’article portant le même titre, que j’ai publié il y a quelques jours, en réaction à l’annonce du déconfinement et de la diffusion de masques grand public.

.

A ce jour, 28 avril 2020, nous en savons un peu plus.

Ce que je prévoyais est en train de se mettre en place et confirme mes craintes :

-Le déconfinement va être voté au pas de charge par des députés d’un parlement croupion.

-La production de «masques grand public» va être encouragée, à tout va : la norme AFNOR (Association Française de Normalisation) est tout de même une formalité un peu complexe et, je doute que de gentils comités, genre dames de la paroisse, pour qui j’ai une grande considération, mais, qui vont peut-être, se trouver démunies devant le monstre administratif, réussissent à mettre en place un tel dossier.

-De ce fait, il y a un grand risque de flou, pas si artistique que cela, et le pouvoir va laisser filer, tant que ça l’arrange, quitte à intervenir, méchamment, comme il sait le faire, au besoin ; demandez aux multiples mutilés (éborgnés, entre-autres !) dans l’affaire des G.J..

-Les initiatives privées sont les bienvenues, tant que, … Après, on verra ce qu’on verra.

-Les entreprises, plus ou moins liées aux pouvoirs, sauront monter un dossier et obtiendront un numéro d’homologation AFNOR. Ce qui fait que, en cas de problème, elles seront totalement exonérées de toute responsabilité, elles seront, au maximum, responsables, mais pas coupables, on connait cette chanson.

-Remarquons, au passage que les pompeuses mentions AFNOR, CE, ISO chose, et autres ne font, souvent, que masquer ( !) des fabrications chinoises, trop souvent bricolées et peu satisfaisantes.

-D’autre part, je pense qu’il n’est pas inutile de remarquer que les masques, quels qu’ils soient doivent obtenir l’homologation, outre celle de l’AFNOR, celle de la DGA (Direction Générale de l’Armement), ce qui devrait nous en dire long sur les préoccupations sanitaires du pouvoir envers le peuple (à mon avis, secondaires) et la vigilance étatique sur le désarmement de ce même peuple. Est-on jamais assez prudent, surtout lorsqu’on magouille ?

-En fait, pour réagir en bon complotiste, diplômé de Math Sup (Maternelle Supérieure !) je ne suis pas loin de penser que cette fabrication de masques, ne protégeant pas, gouvernement et scientifiques dixit, sera très utile pour repérer d’éventuels citoyens suffisamment habiles pour être considérés comme dangereux par un pouvoir stalinien.

-Le flicage, tous les flicages, sont les multiples mamelles des dictatures.

-Stop covid, Waf, Waf, Waf !!!

Bonne journée à toutes et à tous,

DELENDA CARTHAGO

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Articles du même thême

3 thoughts on “Des masques « grand public » ? Kézaco ?

  1. hoplitehoplite

    Avis aux fabricants de masques à domicile:
    N’oubliez pas de vous déclarer comme travailleurs indépendants sinon gare à la SS (sécurité sociale naturellement) et autres organismes qui ne manqueront pas de vous coller un forfait de cotisations genre RSI…

  2. AvatarBaribal

    Ces masques « grand public » sont une imposture car, étant considérés comme matériel médical, ils doivent être fabriqués dans des conditions d’asepsie drastiques. Or, que propose le gouvernement ? Des fabrications artisanales chez des particuliers ou dans des ateliers qui, malgré leur bonne volonté, ne présentent aucune garantie d’asepsie.

    Les normes AFNOR et cie ne peuvent être comprises et respectées que par des professionnels dûment agréés par le Ministère de la Santé. Je vois mal les petites mains travailler selon ces normes impossibles à respecter. Qu’en sera-t-il si des personnes tombent malades suite à l’achat de ces masques ?
    Ne seront-elles pas tentées de se retourner vers les fabricants pour mise en danger d’autrui ?

    Dans tous les cas, nous assistons à une gigantesque déresponsabilisation des autorités gouvernementales et sanitaires. Au lieu d’assumer leurs missions de protection de la population, ces dernières se débarrassent du problème en qualifiant tout recours à la puissance étatique  » d’assistanat ». Ce terme péjoratif (merci Godwin) classe ceux qui ont le droit légitime d’être protégés par l’Etat parmi les « assistés » voire les « parasites ».

    Nous sommes bien dans l’ère des macronistes, une ubérisation de la société où chacun doit se débrouiller, sans rien attendre de la puissance publique. Cette manoeuvre n’a qu’un but; disqualifier l’Etat-providence qui a toujours été la marque de notre système en le privant sciemment de ses moyens d’action.
    Ainsi, les ultra-libéraux pourront encore plus dénoncer l’impuissance étatique qu’ils ont orchestrée afin d’arriver à leur but ultime, la disparition de l’Etat.

  3. AvatarVent d'Est, Vent d'Ouest

    … En somme et en clair, dans cette vaste crise sanitaire, démmerdez-vous, vous le Peuple de Riens !
    (Oups, 😶 voilà que je me remets à être grossière mais je ne trouve pas d’autres mots assez forts pour traduire ma colère 😠 !)

Comments are closed.