Une femme de 45 ans violée dans un parc de Seine-Saint-Denis… pas d’émeutes des Français ?


Une femme de 45 ans violée dans un parc de Seine-Saint-Denis… pas d’émeutes des Français ?

 

Cela s’est passé à Aulnay-sous-Bois, théâtre de violences de la part des racailles des cités tous ces derniers jours… 

Le Conseil départemental appelle chacun à sa responsabilité. C’est qui « chacun » ? Et les politiques, ils n’ont pas de responsabilité là-dedans ? Les ordures ! Les ordures, c’est et les violeurs et les politiques qui nous font subir immigration et islamisation !

 

Les Français sont bien légalistes, bien gentils, ils attendent que la Justice fasse son travail, quand les autres, mettent la France à feu et à sang pour dissuader police et justice de faire leur boulot contre l’un des leurs. 

Et c’est tout juste s’ils ne disent pas que la violée est responsable, pour s’être promenée dans le parc à un horaire où il était censé être fermé… Ben oui, la France de Macron c’est ça. L’interdiction/impossibilité de vivre normalement dans les territoires perdus de la République. Et on fait retomber la faute sur la victime. A dégueuler. A avoir envie de tout casser.

Quelle sera la goutte d’eau, quel sera le viol de trop, le mort de trop, l’égorgement de trop… qui mettra les Français dans la rue pour demander une vraie justice, la fin de la préférence étrangère, la re-migration et l’interdiction de l’islam ?  Quand ?  Jusqu’à quand allons-nous laisser violer et tuer les nôtres ? Jusqu’à quand allons-nous accepter que, chez nous, des racailles fassent la loi et nous interdisent nombre de nos villes, de nos départements ? Jusqu’à quand ? 

Pendant ce temps, Ouest-France excuse presque le viol en disant que le lieu est difficile à sécuriser. Les ordures. Le problème est qu’il y a, en France, de plus en plus d’endroits où on ne peut plus se promener tranquillement, surtout si on est une femme, mais pas que… Le problème est qu’il faut expulser manu militari racailles, délinquants et chômeurs qui ont la double nationalité, sans tambour ni trompette. Et  c’est plus qu’urgent.

Seine-Saint-Denis : une promeneuse de 45 ans a été violée mercredi soir au parc du Sausset, à #AulnaySousBois. Aucune arrestation pour le moment. Le Conseil départemental en appelle « à la responsabilité de chacun », indiquant que « la fermeture du parc est indiquée ». (Parisien)

Une femme de 45 ans a été violée dans la soirée du mercredi 22 avril alors qu’elle se promenait dans le parc du Sausset, à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) rapporte Le Parisien. La victime, qui portait des écouteurs sur ses oreilles, n’a pas entendu approcher l’agresseur surgissant dans son dos. Ce dernier a tenté d’étrangler la quadragénaire avant de la faire chuter au sol.

Le suspect l’aurait ensuite frappée à plusieurs reprises. La dernière image dont se souvient la victime, c’est celle de son agresseur qui baisse son pantalon, indique le quotidien francilien. Elle a ensuite perdu connaissance. À son réveil, le violeur avait filé, emportant avec lui les sous-vêtements de la femme et son téléphone portable.

« Des stigmates de violences graves »

La promeneuse a été secourue par un joggeur avant d’être transférée aux UMJ (unité médico-judiciaire). « Elle porte des stigmates de violences graves » a précisé le parquet de Bobigny qui a ouvert une enquête pour des faits de viol.

Celui-ci précise qu’« aucune tentative d’homicide n’est retenue » rapporte Le Parisien. Aucun suspect n’a pu être pour l’instant appréhendé par la police. L’enquête a été confiée au service départemental de la police judiciaire.

Appel à la vigilance

Après cette violente agression qu’il qualifie dans un communiqué d’« acte barbare », le Conseil départemental de Seine-Saint-Denis, propriétaire du parc du Sausset, en appelle « clairement à la responsabilité et au civisme de chacun ». « L’information de la fermeture des parcs est bien visible sur les portes » assure la collectivité.

Si les parcs et jardins publics sont interdits au public pendant le confinement, certains lieux ne peuvent être physiquement clos. C’est le cas de ce parc de Seine-Saint-Denis qui est totalement ouvert sur plus de 202 ha. Même si cet espace est surveillé par la brigade équestre, la police nationale ou municipale, difficile de le sécuriser complètement le lieu analyse le quotidien francilien.

https://www.ouest-france.fr/ile-de-france/aulnay-sous-bois-93600/seine-saint-denis-une-promeneuse-violee-dans-un-parc-aulnay-sous-bois-le-departement-appelle-la-6816685

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


18 thoughts on “Une femme de 45 ans violée dans un parc de Seine-Saint-Denis… pas d’émeutes des Français ?

  1. Avatardurandurand

    Seine-Saint-Denis : trois policiers abattent un homme qui les menaçait avec un couteau dans le parc de La Courneuve
    Trois policiers ont fait feu sur un homme qui s’est rué sur eux avec un couteau. Atteint de plusieurs balles, le jeune homme, un Afghan de 25 ans, est mort sur le coup ce mercredi au parc de La Courneuve.
    Le 15 avril 2020 à 18h18, modifié le 16 avril 2020 à 10h29

    Un demandeur d’asile Afghan, âgé de 25 ans, a été abattu cet après-midi par trois policiers dans le parc départemental de La Courneuve (Seine-Saint-Denis). Il était aux alentours de 16 h 30 ce mercredi quand une patrouille équestre repère un homme qui erre dans le parc armé d’un long couteau. Il s’en prend à la brigade « en tentant de planter le couteau dans l’un des chevaux », indique une source proche de l’enquête.

    Les policiers à cheval préviennent alors la brigade de policiers à VTT qui effectue quotidiennement des rondes dans le parc, fermé par arrêté préfectoral pendant le confinement. Le suspect, qui ne parle pas français, refuse de quitter les lieux. Il est toujours en possession de ce long couteau d’environ 30 cm et se montre agressif. Les policiers font usage de gaz lacrymogène pour le faire fuir.

    Par Nathalie Revenu, Jean-Michel Décugis et Maxime François
    Le 15 avril 2020 à 18h18, modifié le 16 avril 2020 à 10h29
    Un demandeur d’asile Afghan, âgé de 25 ans, a été abattu cet après-midi par trois policiers dans le parc départemental de La Courneuve (Seine-Saint-Denis). Il était aux alentours de 16 h 30 ce mercredi quand une patrouille équestre repère un homme qui erre dans le parc armé d’un long couteau. Il s’en prend à la brigade « en tentant de planter le couteau dans l’un des chevaux », indique une source proche de l’enquête.

    Les policiers à cheval préviennent alors la brigade de policiers à VTT qui effectue quotidiennement des rondes dans le parc, fermé par arrêté préfectoral pendant le confinement. Le suspect, qui ne parle pas français, refuse de quitter les lieux. Il est toujours en possession de ce long couteau d’environ 30 cm et se montre agressif. Les policiers font usage de gaz lacrymogène pour le faire fuir.

    Le jeune homme s’éloigne puis revient à la charge et se rue sur les fonctionnaires avec son arme. « Pour lui faire barrage, les policiers ont lancé leurs vélos contre lui », explique cette même source. Malgré les injonctions données à plusieurs reprises, il serait remonté à l’assaut, brandissant toujours sa lame. C’est à ce moment que les trois fonctionnaires font feu à cinq reprises blessant mortellement l’assaillant. L’un des policiers s’est légèrement blessé à l’épaule en tombant au sol. « Aucun propos terroriste n’a été proféré. L’individu était au contraire mutique », précise cette source.
    suite sur :
    http://www.leparisien.fr/seine-saint-denis-93/seine-saint-denis-un-policier-abat-son-agresseur-de-plusieurs-balles-dans-le-parc-de-la-courneuve-15-04-2020-8300262.php

    1. ConanConan

      Donc, ils ont attendu d’être attaqués 3 fois avant de le flinguer !!…. Bigre !…
      Je pense qu’il n’y a qu’en France où l’on montre une telle patience …

  2. MoktarMoktar

     » Je suis fatigué  » et oui je vais recommencer cette litanie  » Je suis fatigué ». Parviendrons-nous un jour, mais très vite tout de même, à trainer devant un Tribunal d’exception Macron et ses sbires en les condamnant à la peine maximale. Quant à tous ses adeptes les confinés en zones actuellement de non-droit.
    Oui je suis fatigué et je crois que je vais péter les plombs d’ici peu et Dieu pourrait-il exaucer mon vœu: « faites que les banlieues s’enflamment enfin » Nous aurons ainsi la légitime défense sans attendre que les forces gouvernementales ne fassent ce dont elles ont la charge.

    1. AvatarCayssials

      Pas la peine maximale, mais la peine capitale.
      Il y en a dans notre histoire qui ont été condamné à mort pour bien moins que ça
      Nos politiques européistes ,immigrationistes paieront un jour le prix fort.

    2. Avatardenise

      Alors , il vous faut prendre le vert, et prendre de la distance avec le site pour ne pas faire de bêtise …et prendre le ..verre !

    3. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

      Pas que Macron @Moktar ; tous ! Tous ceux qui traînent la savate depuis quarante ans dans les assemblées nationales ; certains depuis quarante années effectives, d’autres moins, les plus jeunots mais qui sont de la même mouture. Tous trempent dans le même bain oligarchique, sentent les mêmes sels ceux des trahisons. Tous ont collaboré, sont complice du mal fait à la France et aux Français ; ils partagent donc tous, tous les torts et doivent être jugés pour cela.

      Ce sont les fossoyeurs de la France, ce sont nos fossoyeurs, mais nous, nous ne sommes pas encore des morts vivants et tant qu’il y a de la vie il y a de l’espoir et donc de l’énergie mentale et physique pour « leur rendre justice » ☺

  3. AvatarHellen

    «  » » » » » » »quel sera le viol de trop, le mort de trop, l’égorgement de trop… qui mettra les Français dans la rue pour demander une vraie justice, la fin de la préférence étrangère, la re-migration et l’interdiction de l’islam ? Quand ? Jusqu’à quand allons-nous laisser violer et tuer les nôtres ? » » » » » » » »

    Je répondrai à cette question tout simplement :
    Le viol de trop, le mort de trop, l’égorgement de trop sera lorsque des faits semblables se produiront sur des femmes des personnalités, sur des filles des personnalités…
    Autrement dit, sur des personnes « importantes » pour le Pouvoir en place…
    Jusque-là, ça continuera sans aucun changement…
    Mais, si subitement, un de ces monstres s’en prend à l’un de leurs enfants à ces très hauts placés… je doute très fort qu’ils ne réagissent pas…
    Sauf s’ils sont compromis jusqu’à la garde et qu’ils n’oseront pas dire quoi que ce soit, ni faire quoi que ce soit au cas où…!

    Oui, je doute… car ces gens-là, même vis à vis de leur propre progéniture… ne sont pas toujours très nets dans leurs âmes et conscience…!!!

  4. AvatarSantoni L

    Bonjour je ne comprend pas qu’une femme puisse se balader le soir dans un parc seule, sachant. Très biens que notre pays et a risque depuis des années , pollué par les pires nuisibles et parasites de ce monde , que la plus part des violeurs ne sont jamais interpelés , alors si on sort le soir on sort armé ou accompagnée…pas pour autant que je
    Cautionne agression, au contraire je suis pour la peine capitale de tout agresseurs…et comme le dit si bien mon pote Ange M de Bastia : la meilleure justice et celle qu’on applique soit même

  5. Avatarpier

    Parfois venant de Mitry Mory en voiture ,il me fallait passer par Aulnay S /b , Gallion pour rejoindre l ‘autoroute A3
    et bien je verrouillais les portières (à l époque ce n ‘étais pas automatique )
    Clichy S/b Sevran Beaudottes , Aulnay ,Montfermeil les Bosquets
    quels quartiers !!
    Mais avant 68 , ce n ‘était pas comme cela et puis ils sont arrivés
    Bien que ne fréquentant certains marchés du coin
    je peux assurer que je suis plus en sécurité à Marrackech qu’ à Aulnay et Clichy , mais aussi avec moins de couleurs  » locales « 

  6. AvatarZipo

    Nos politiques assumerons cette invasion subie et non choisie depuis des décennies!nos prisons débordent de ces parasites qui n’ont d’autre but pas de travailler et de s’insérer mais faire de nous des djimis leurs esclaves corvéables a merci .Ils ont en partie réussi avec notre social et nos lois laxistes et nos juges qui ne peuvent plus faire leur métier ,car nos lois sont faites pour eux et non pour les gens normaux !de toute manière l’on ne peut pas mettre un policier derrière tous ces tarés d’allah qui se promènent en liberté et il faudrait construire 10 fois plus de prisons et de centre de Psy pour enfermer ces déséquilibrés et cela coute encore une fortune si l’on veut faire le bilan de cette parasitose par rapport a ce quelle nous amène ,ce ne serait pas flatteur et donc aucun politique n’a voulu le chiffrer .Alors ça va péter tot ou tard Mr Poutine lui a fait ce qu’il fallait prenez exemple!

  7. AvatarHervé

    Nous en arrivons au stade,dans notre pays,où tout viol,devrait être puni par la confiscation de l’arme du crime. Cette petite intervention,peu onéreuse,pour notre sécurité sociale,permettrait par ailleurs,d’éviter toute forme de récidive,et serait également,un signe,non négligeable,adressé à tous ceux qui seraient tentés de commettre ce genre de crime,totalement inacceptable.

  8. Avatarwallon

    en matière de degrés il y a le « offet le on » (presque comme le festival d’Avignon j’ai envie de dire ) le » off »c’est le « son et lumière » avec des feux d’artifice lancés et le jeux du chat et la sourie avec la police ;(ce que raffole les racaillofiles et autre mélanchoniste) et le »on » :un gars en scooter tabassé et un viol d’une violence inouï le ‘off ‘passe à la TV alors que le’ on’ est caché honteusement par les lâches

  9. MoktarMoktar

    @Danise; en réalité plutôt qu’écrire je suis fatigué, j’aurai du écrire « j’en ai ras le bol ».. Quant à quitter le site: que dites vous là? il fait partie des rares vrais informateurs.
    Prendre le verre..dites vous? J’aimerai mieux tuer le ver.

    1. Avatardenise

      je ne vous ai pas dit de quitter le site mais de prendre de la distance , momentanément c’est à dire du repos par rapport à votre fatigue/raz le bol

  10. AvatarGuimeud

    Le peuple de France a été un grand peuple de guerriers, aujourd hui nous sommes un peuple lâche, peureux qui ne protégeons même pas nos femmes nos mères et nos filles….on se laisse marcher dessus sans aucunes réactions.

Comments are closed.