Une racaille vous vole votre sac ? Interdit de porter plainte, fallait vous faire tabasser par votre mari !


Une racaille vous vole votre sac ? Interdit de porter plainte, fallait vous faire tabasser par votre mari !

.

On ne se lasse pas de pointer les multiples défauts de « l’attestation de déplacement dérogatoire » mise en place par le gouvernement.

Après plus d’un mois de confinement, on aurait pu penser qu’elle allait être réellement améliorée, il n’en est rien.

L’exemple suivant le prouve : si vous vous faites voler votre sac à main, par exemple à la sortie d’un magasin dans lequel vous étiez autorisée à vous rendre pendant le confinement, le gouvernement vous interdit de porter plainte.

Vous n’aviez qu’à vous faire tabasser par votre mari !

L’attestation ne prévoit pas en effet de dérogation au confinement pour se rendre au commissariat ou à la gendarmerie déposer une plainte et disposer du temps suffisant pour procéder aux démarches…

A moins de biaiser et de cocher la case « se dégourdir les pattes » : ah tiens, et si j’allais faire un petit tour au commissariat pour déposer plainte, ça me changerait les idées et ça me permettrait de prendre un peu l’air… mais seulement dans un rayon de 1 km autour de son domicile !

Vous êtes choquée d’avoir été quasiment étranglée par une racaille qui avait repéré votre chaîne en or et qui vous attendait au coin de la rue pour s’en emparer ? Aucun fonctionnaire n’a le droit de vous recevoir, de vous écouter, de vous rassurer, de prendre des notes de votre récit, de vous informer de vos droits… le gouvernement ne l’a pas prévu !

Tout au plus Marlène Schiappa a-t-elle pris le soin d’intervenir au début du mois pour déclarer que les femmes victimes de violences conjugales pourraient en revanche sortir pour porter plainte et qu’elles seraient « prioritaires ».

Mais attention, la plainte se fera… à la pharmacie ou à la caisse d’un supermarché !!!

Comme si c’était le boulot d’un pharmacien ou d’un hôte de caisse de prendre en charge des plaintes… Oups pardon, un.e pharmacien.ne ou un.e caissiere.ère.

On a l’impression que c’est encore une invention au service de la propagande du gouvernement mettant en avant les infractions visant les femmes en tant que femmes et non en tant que citoyennes pouvant prétendre vivre dans un environnement sûr au même titre que n’importe quel citoyen.

Il est normal que les violences conjugales puissent être dénoncées, mais on ne peut pas se dissimuler qu’en ce domaine, les choses sont souvent bien plus compliquées que pour un vol à l’arraché où les facteurs psychologiques n’interviennent pas.

Les violences sont parfois mutuelles dans ce genre de situations, la violence physique pouvant être une riposte, certes interdite à juste titre, à une violence morale ou même à des violences physiques antérieures et non dénoncées par le mari ou le concubin victime.

D’ailleurs, Schiappa n’envisage pas une seule seconde que le mari puisse être victime, alors que certains époux ou concubins sont soumis à leur femme…

https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/confinement-et-violences-conjugales-mesdames-vous-avez-le-droit-de-sortir-pour-porter-plainte-interpelle-marlene-schiappa_3872563.html

 

Depuis le début du confinement, les appels au 3919 (numéro d’écoute pour les femmes victimes de violences) ont diminué, confirme sur franceinfo Marlène Schiappa, secrétaire d’Etat à l’égalité femme/homme. « C’est pour cela qu’on a développé le signalement par SMS, au 114 », ajoute Marlène Schiappa. Mais aussi les signalements dans les pharmacies et bientôt « à l’entrée ou à la sortie d’une vingtaine de centres commerciaux toujours ouverts » pour accueillir et renseigner ces femmes en danger.

Les femmes violentées, prioritaires dans les tribunaux

Dans le combat contre ces violences conjugales, l’objectif est « l’éviction du conjoint violent », assure la secrétaire d’Etat. Les tribunaux continuent de les traiter, elles sont « prioritaires et urgentes ». 20 000 nuitées d’hôtel sont également prises en charge par la secrétariat d’Etat « pour permettre aux femmes qui veulent s’enfuir d’être logées quelque part pendant le confinement mais aussi pour faire de l’éviction du conjoint violent une réalité dès lors qu’il y a une décision de justice, qu’on puisse mettre fin à cette cohabitation dangereuse ».

« Le confinement, c’est déjà une épreuve psychologique pour beaucoup mais quand vous êtes confiné avec quelqu’un qui vous agresse, qui vous insulte, qui vous frappe, qui vous viole et qui parfois vous menace de mort, l’urgence pour nous c’est de mettre fin à cette cohabitation », affirme Marlène Schiappa. Avec un rappel : « Mesdames, vous avez le droit de sortir pour porter plainte en commissariat et en gendarmerie même pendant le confinement. »

Bref, le gouvernement met en avant l’arbre qui cache la forêt, les violences conjugales, avec une solution qui relève vraiment du bricolage, l’attestation dérogatoire ne prévoyant aucune exception à ce sujet.

On voudrait nous faire croire que pendant le confinement, les racailles vont se tenir tranquilles… l’actualité nous prouve le contraire !

Par exemple, dans le quartier du Mirail à Toulouse, où la police a été récemment l’objet d’un guet-apens, le cabinet d’un médecin a été saccagé en plein confinement…

https://www.ladepeche.fr/2020/04/13/toulouse-un-cabinet-medical-mis-a-sac-au-coeur-de-la-reynerie,8845142.php

Ce n’est qu’un exemple parmi beaucoup d’autres !

Cela incite à penser que l’action gouvernementale est entachée d’un amateurisme que les moyens dont dispose la France si généreuse par ailleurs envers les nations étrangères rendent intolérable…

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Maxime

"On ne peut vivre agréablement si l'on ne vit avec prudence, honnêteté et justice" (Epicure). La France ne pourra retrouver la jeunesse de Bacchus peinte par Bouguereau qu'en renforçant le principe de précaution.


9 thoughts on “Une racaille vous vole votre sac ? Interdit de porter plainte, fallait vous faire tabasser par votre mari !

  1. AvatarJeanne

    meme sans confinement ma plainte deposée dans un commissariat de Gironde ,lorsque mon carnet de cheques a été volé, n’a pas ete prise en consideration .
    Je fus reçue on m’a ecoutée ,on a pris des notes …er fini !
    Tout va très bien ,madame la marquise .

    1. Avatardenise

      Il faudra donc que vous ne lâchiez pas l’affaire ! d’abord il faut, si possible, demander une plainte en bonne et dû forme et non pas une main courante , et donc en avoir le récépissé ..une main courante est vite classée tellement il y en a ;
      Si on vous le refuse vous écrivez au Procureur .. Pour moi cela a marché pour une autre raison , certes , mais j’ai été rappelée au commissariat pour refaire une plainte que l’on m’avait refusée .

  2. Avatarcorleone

    C’est bizarre , le gouvernement vient d’acheter pour 4 000000 € de drones
    pour nous surveiller et nous empaffer ; tout le monde n’est pas surveillé de la même façon ????? BIZARRE !!!!

  3. AvatarMachinchose

    xxxxxxx

    Bonjour
    @CCastaner
    ,
    Vous vous rappelez que vous avez envoyé ces blindés contre les gilets jaunes ? Vous attendez quoi pour les envoyer contre les racailles de banlieues ?
    #VilleuneuveLaGarenne

    xxxxxxx
    ben non!

    il ne se rappelle pas

    en dicotheque et bourré comme le malpropre qu il est

  4. AvatarG.L (Lyon)

    Bonjour certaines plaintes ne servent à rien, ma belle-sœur en 2017 s’est fait arracher le sac , à Lyon place Belcourt Contenant CB, Permis. Après des témoignages cela durait 1 mois sans que l’auteur soit interpellé. Quelques jour plus tard j’ai préparé une bonne riposte, j’ai acheté un sac de femme au marché et j’ai mis un détonateur à télécommande à l’intérieur normalement employé pour faire sauter les souches d’arbres, très efficace. Parmi différents objets, bien entendu avec des gants et masque pour ne pas laisser ADN ,une copine s’est baladée avec à Bellecourt ,discrètement suivie par moi même, au deuxième jour une racaille en rollers lui a arraché le sac , la faisant chuter au passage, quelle belle surprise pour lui, à 30 mètres d’elle j’ai déclenché le détonateur, ce qui lui a arraché 4 doigts de la main droite….quel bonheur de le voir allongé crier de douleur, nous avons quitté place Belcourt discrètement , le calme est revenu à Belcourt,.vous pouvez publier j’ai une adresse IP Gosth. Dans ce pays souillé par ces nuisibles parasites nous devons nous faire respecter, la meilleure justice est celle qu’on applique soit même. Quels que soient les risques encourus. on ne peut compter sur une milice d’un régime totalitaire soumis à l’envahisseur.

  5. Avataryvank

    La politique de Macron d’accueillir toute la racaille africaine est tout simplement suicidaire pour la France. L’idée c’est quoi? Supprimer la dette africaine et en même temps charger la sécurité sociale de son surplus de population?
    Ce Macron est totalement ravagé. Il devrait être déclaré ennemi n°1 de de la France. Il est en train de battre le record des présidents de la cinquième république ayant le plus nui aux français et à leur pays. En peu de temps il le conduira à sa destruction finale.

  6. AvatarChristian Jour

    @ G.L (Lyon)
    merci pour votre témoignage, je vous approuve à 200% et ça m’a fait un bien immense et chaud au cœur. Comme j’aurais voulu être là pour voir cette merde se tordre de douleur. merci encore.

Comments are closed.