Gouvernement content : beaucoup d’infectés dans les quartiers mais pas trop d’émeutes !

.

Qu’est-ce qu’ils sont drôles ! 

Ils essaient de nous faire croire que le confinement aurait bien marché dans les cités… ah ! ah! ah !

.Ils en sont – ils c’est politiques et journaleux- à se féliciter parce qu’il n’y aurait pas eu trop d’émeutes dans les Territoires perdus de la République. Et la conclusion est que les habitants des quartiers sont de gentils enfants qui ont un peu désobéi, certes, mais ils n’ont pas tout cassé. Donc tout va bien. 

 Peut-être pensent-ils même à leur donner la légion d’honneur ? Une prime, plutôt, histoire d’obéir à la personne qui, à Pantin,  criait à Macron « faites quelque chose pour nous  » ! 

Quant aux policiers qui se sont fait insulter, agresser, menacer pour avoir voulu faire respecter le confinement… bah ! quels crétins, ils n’avaient qu’à regarder ailleurs ! Et puis, hein, c’est la norme, c’est leur quotidien, aux flics, confinement ou pas. A l’est coranique rien de nouveau.

 

Nous avons relayé sur RR un certain nombre de faits, de videos explicites, montrant nos policiers insultés, marchant sur la pointe des pieds pour ne pas se faire repérer dans les immeubles… mais pour les journaleux et les politiques, Macron en tête à Pantin, cela fait partie des pertes et profits.

Le titre du Parisien est magnifique « les cités difficiles n’ont pas craqué« . 

Certes, ils s’abstiennent de rappeler que le confinement a été beaucoup moins strict dans les quartiers que dans le reste de la France, Nunez nous ayant expliqué que ce n’était pas vraiment nécessaire, ce qui explique en partie le nombre élevé de cas de coronavirus en IDF, mais passons.  Mieux vaut des morts dus au corona que des banlieues qui « craquent »…

Ils reconnaissent à présent qu’il y a des « cités difficiles », des « quartiers sensibles »  (l’euphémisme est magnifique) sans jamais évoquer les mots qui fâchent, immigration, islam, mosquée, dealer, anti-France… 

Mais le seul problème de ces quartiers, ce serait « les violences urbaines »… non pas pour ces dites violences mais pour la peur que tous les « quartiers sensibles » s’enflamment, que la France s’enflamme. Ils n’en dorment pas quand ils y pensent. C’est pourquoi ils font le maximum pour ne pas y penser. 

Alors, ils pavoisent, ils chantent sur tous les tons que les « quartiers » (pour ne pas avoir à nommer leurs habitants) ont été sages, étonnamment sages (même si « les irréductibles continuent à faire chier »). Quel mépris pour les petites gens, qu’ils soient français ou pas, travailleurs ou dealers, respectueux de la loi ou délinquants, athées ou musulmans, bouddhistes ou chrétiens… qui y vivent !  Ils sont considérés comme des  gamins, comme des sales gosses qui ont pris le dessus sur leurs parents, incapables de les élever, de leur faire entendre raison. Et ils décernent bons points et bonnets d’âne. Une honte.

Qui aime bien châtie bien. S’ils ne méprisaient pas les habitants des quartiers, ils n’en auraient pas peur, ils puniraient, exigeraient imposeraient l’ordre républicain, aux habitants des quartiers comme aux autres habitants de la France, tout simplement. Ils sépareraient le bon grain de l’ivraie, ils protègeraient les faibles et les bons et mettraient hors d’état de nuire les dégénérés.

Mais ça il ne faut pas l’attendre de la clique au pouvoir depuis 50 ans ! 

.

Confinement : les cités difficiles n’ont pas craqué

Un mois après le début du confinement, les renseignements constatent que les quartiers sensibles restent calmes, malgré un relâchement et quelques tensions ces derniers jours.

C’était une vraie crainte au sommet de l’Etat : le confinement allait-il être bravé dans les quartiers sensibles et entraîner des violences urbaines? Après un mois, les services de renseignements dressent un bilan plutôt positif du premier mois de confinement, dont le prolongement, annoncé par l’Elysée mercredi, sera précisé par Emmanuel Macron lundi soir. « La situation dans les quartiers sensibles reste globalement calme », et les incidents « limités », précisent les renseignements territoriaux dans des notes que nous avons pu consulter.

« C’est un mystère pour certains observateurs, admet un haut fonctionnaire en poste dans le 93. Dans le département le plus peuplé de France, où plus d’un tiers de la population a moins de 25 ans et où l’on a parfois l’esprit contestataire, certains s’attendaient à ce que le confinement soit moins respecté, ce n’est pas le cas. En Seine-Saint-Denis, les lignes de métro et de bus sont fréquentées, mais par des gens se rendant sur leur lieu de travail : agents d’entretien, aides-soignantes, agents d’exploitation, vigiles… »

Depuis quelques jours, selon les renseignements, le respect du confinement semble toutefois s’éroder et « une tendance au relâchement est parfois observée » dans certains quartiers. « Depuis l’évocation d’un déconfinement, ils pensent que la majeure partie de la crise est derrière eux », notent les renseignements, qui citent le quartier Drouot à Mulhouse (Haut-Rhin), où, depuis quelques jours, « les habitants invoquent des prétextes variés afin de se déplacer ».

« Afin de contourner les mesures de confinement, certains utilisent plusieurs attestations dérogatoires, avec des motifs différents, leur permettant de multiplier les sorties tout au long de la journée. Ce contournement serait facilité par l’emploi d’attestations numériques », écrivent les renseignements à propos de « l’état d’esprit de la population. »

« La seule présence des policiers suffit à mettre fin à ces rassemblements improvisés »

Les conditions de vie difficiles des habitants des quartiers de reconquête républicaine (QRR) – « quand on vit à cinq ou six dans un logement de 30 m2 les journées sont longues », admet un haut fonctionnaire du 93 – entraînent ainsi, depuis quelques jours, « des regroupements de jeunes, favorisés par une météo clémente et une lassitude de l’isolement ».

Des matchs de foot ou des concerts sauvages ont par exemple été constatés dans des quartiers de Grigny (Essonne), Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) ou Amiens (Somme). Des rassemblements ont aussi été observés à Rennes (Ille-et-Vilaine) ou encore à Brest (Finistère). « Dans la majorité des cas, la seule présence des policiers suffit à mettre fin à ces rassemblements improvisés », notent les renseignements.

Malgré un contexte globalement apaisé, les renseignements déplorent toutefois des rassemblements « parfois liés à des activités d’économie souterraine » et constatent que « la présence policière, notamment dans certaines cités sensibles, suscite localement des tensions. »

Un jeune verbalisé 12 fois en Côte-d’Or

C’est notamment le cas à proximité des habituels « points de deal ». « Les irréductibles, ceux qui font chier à longueur d’année, continuent à faire chier », résume un policier en poste dans un quartier sensible d’Ile-de-France.

« Une partie de la population juvénile, souvent liée à l’économie souterraine, continue de défier l’autorité », expliquent de manière plus policée les renseignements, prenant l’exemple d’un jeune de Chenôve (Côte-d’Or) verbalisé depuis le 17 mars à… 12 reprises.

Un département fait toutefois exception à ce bilan plutôt positif : les Yvelines, où la situation « reste tendue » après « des incidents sérieux relevés ces derniers jours à Chanteloup-les-Vignes, Mantes-la-Jolie et Sartrouville ». Toutefois, loin de crier à un embrasement, les renseignements rappellent que ces secteurs sont « traditionnellement très impactés par les violences urbaines ». Confinement ou non.

http://www.leparisien.fr/faits-divers/confinement-les-cites-difficiles-n-ont-pas-craque-11-04-2020-8298153.php

 165 total views,  1 views today

image_pdf

13 Commentaires

  1. Bonjour aux infos ce soir, ,des jeunes muss ,de nos banlieues imitent la mafia italienne,. Ils offrent et portent de la nourriture aux plus démunis des citees,, soyons respectueux de ce beau geste , ces jeunes donnent exemple du civisme et des grandes valeurs morales qu’ils ont acquis dans leurs dure vie professionnelle , où ils risquent quotidiennement leur vie, pour le loisir de certains Français. , Respect a cette élite qui est le grand avenir de cette grande nation ,

  2. Je serais vraiment désolée et bien triste si ces jeunes qui ne veulent pas se confiner attrapaient le corona. Quelle grande perte ce serait ! J’en frémis déjà.

  3. du vécu…..cette semaine…….les jeunes cpf se rassemblent à 5 ou 6 jusqu’à 8 sur les bancs……les flics vous répondent…..c’est normale ils sont chez eux ???hier soir c’était 6 motos qui tournaient…..pas de flics sur la route!!!!!! chercher l’erreur…

  4. Macron et son gouvernement ne sont qu’une bande de guignols, si cette bande d’incapables avait un microgramme de conscience et de sens des responsabilités ils démissionneraient et feraient en sorte de se faire tout petits petits, Mais on a à faire à une bande de gros cons arrogants à l’ego surdimensionné qui resteront cramponnés sur leurs si bonnes places et tant pis si des français crèvent!!

  5. « des « quartiers sensibles »  »

    et pourtant! il y a dans ces quartiers des milliers de cibles, pour tous calibres !!

  6. =======================
    Perdent ni le Nord ni le temps, au contraire, ce confinement leur va de perle pour leur agenda. Tant que tout ne sera pas réorganisé selon le nouvel ordre mondial, tant en géostratégie politique comme dans le domaine social local, le confinement, l’histoire du Coronavirus qu’ils utilisent pour les manipulations des masses, l’épisode continuera. La suite c’est le grand réveil, le constat et l’autre confinement ou la soumission totale aux autorités et au gouvernement libéral mondial.

    – Travailler plus, revoir les congés payés et jours fériés : le Medef envisage l’après confinement
    :::: https://francais.rt.com/france/73958-travailler-plus-revoir-conges-payes-jours-feries-medef-envisage-apres-confinement

    • Et voilà le deuxième, l’un sans l’autre c’est pas top mais ensemble, c’est le rêve du grand patronat, du libéralisme, du mondialisme.

      Ce cher coronavirus qui leur permet de mettre tout ça en place. I est vraiment venu tout seul ce coronavirus ? Sont, forts, très forts nos dictateurs ! Ils ont pensé à tout !

      – Face à la pandémie, des présidents de département PS plaident pour un «revenu de base» universel
      ::: https://francais.rt.com/france/73973-face-pandemie-presidents-departement-ps-plaident-revenu-universel-de-base

      L’allocation qu’ils appellent de leurs vœux serait «sans contrepartie mais avec un accompagnement renforcé, automatique pour résoudre le problème du non recours aux droits, ouvert dès 18 ans pour lutter contre la précarité des plus jeunes, dégressif en fonction des revenus d’activité et d’un montant égal au seuil de pauvreté.»

  7. Tube de l’été « La France profonde en confinement »
    https://www.facebook.com/virgile.lj/videos/3988631664487926/

    Le cri d’alerte des Belgo-Marocains: “Nous sommes des milliers coincés au Maroc, aidez-nous à revenir en Belgique”
    https://www.dhnet.be/actu/faits/le-cri-d-alerte-des-belgo-marocains-nous-sommes-des-milliers-coinces-au-maroc-aidez-nous-a-revenir-en-belgique-5e90a441d8ad581631dff48e?fbclid=IwAR1a5aa1sXrCmcFN7Giy-wrSebOMEZBGhwdYwzfprKTjf98Gg3qFTE7lrPw#.XpHGeKx9Vdx.facebook

    Les électeurs oublieront-ils les infirmières gazées et arrosées, les milliers de lits et hôpitaux fermés par F.H et E.M ?
    Ce n’est pas Macron qui fut applaudi à l’hôpital.
    Article d’une infirmière expliquant le coupage vidéo :
    https://www.facebook.com/photo.php?fbid=1516079978565378&set=a.222385677934821&type=3&eid=ARCzciX84XtRWrPYAAFgcaNn_TmJZ-QZAG-WX7L0CoaQ1UGJIje02574dxTYVeyfZpDNLVSSBufKAKQr

    Quartiers sensibles (relativement calmes ?):
    Leçon de civisme !https://www.facebook.com/100001097757742/videos/2941467015899861/?t=2
    Ambiance chez Lidl
    https://www.facebook.com/NicolasBayFN/videos/2001176983361839/

    Une majorité de lecteurs ignorent le site tweeter #ASKPPG – lisez (en Français) questions à la porte-parole du Gvt
    Ci-après une liste de questions adressées à notre Sibeth:

    #ASKPPG – traduite en; Association Sportive des Koalas Paraplégiques du Parti de Gauche? (Interprétation de France Inter)

    D’abord les questions Franchouillardes, (marquant l’intérêt des Gaulois réfractaires pour la secrétaire d’état):

    -Où est le coffre de Benahalla?
    -Pourquoi les magasins ouverts 24/24 ont-ils des serrures ?
    -Est-ce que vous pouvez arrêter de nous prendre pour des cons ?
    -Pourquoi, quand je fais griller des tartines, je sursaute toujours quand elles sautent alors que je m’y attends ?
    -Pourquoi lorsque j’éternue du bruit sort de mon pantalon ?
    -1 LBD 40 peut-il descendre un Kola à 30 M?

    -où est Xavier Dupont de Ligonnes?
    -Mon père a fait un infarctus avant sa retraite, est-ce normal ?
    -Est ce que les chauves ils doivent mettre des bonnets de bains à la piscine ?

    -Comment s’appelait le Capitaine Crochet avant de perdre sa main ?
    -Pourquoi les biscuits secs deviennent mous et pourquoi les biscuits mous deviennent secs ?
    -Pourquoi Actarus fait-il deux tours successifs sur lui-même pour rentrer dans Goldorak ?

    -Quand l’homme à découvert que la vache donnait du lait, que cherchait-il exactement à faire à ce moment là ?
    -Faut-il dormir avec la barbe au dessus ou en dessous de la couverture?
    -Vous avez dit que porter le masque était un geste technique qui plus est il empêchait de se gratter le nez, mais si on y parvient faut-il essuyer le doigt à l’intérieur ou à l’extérieur du masque ?

    -Jusqu’à quelle longueur s’allonge le nez de Pinocchio ?
    -Y aura-t-il des masques spéciaux salafistes car ils ne peuvent se couper la barbe ?

    -Madame Sibeth, vous avez dit que les fainé… Heu les enseignants qui actuellement ne travaillent pas ne seront pas employés à récolter des fraises. Dont acte, mais qui va s’occuper de ramasser les glands qui sont au gouvernement alors ?
    -Mon épouse, enseignante, est en congé maternité. Doit-elle également mettre à contribution notre nouveau-né pour aller ramasser les fraises?

    -Bonjour, quand est-ce que le gouvernement présente sa démission ?
    -Citoyenne Ndiaye, avez-vous commencé à préparer votre défense pour le jour d’après ?
    -Avez vous un bon avocat? Si non, cherchez en un. Ça va servir.
    -Avez-vous une date en vue pour votre démission ? C’est pour organiser un apéro-vidéo avec les collègues.
    -Est ce que vs envisagez de revendre #LBD et #Lacrymos pour la solidarité réclamée par @GDarmanin ?

    -Quelqu’un au gouvernement a t-il eu connaissance du Rapport de Santé France de mai 2019 qui préconise un stock stratégique d’1 milliard de masques ? Pourquoi ne pas l’avoir mis en œuvre ? Pour le cours de rattrapage page 6 du rapport)

    -Comment nos gouvernants s’y prennent ils pour garder une coupe de cheveux parfaite alors que nos coiffeurs sont tous fermés ?
    -Quelle profession envisagez-vous d’insulter dans votre prochaine allocution ?
    -Sur le formulaire d’autorisation de sortie il n’y a pas de case « Déplacement pour aller remettre des sous dans le parcmètre »

    Ça signifie implicitement que le stationnement des véhicules est devenu gratuit partout en France ou pas ?
    -Alors soit Le Roy est malade soit le masque ne lui sert à rien comme l’a rappelé la comtesse Sibeth Amenger du Foingt #askppg
    -Que pensez vous du confinement du députe LREM de Moselle le pingouin Lioger parti dans le Lubéron après les municipales ou son score est sans appel (7,2%)!

  8. verbalisé depuis le 17 mars à… 12 reprises.?

    Tiens il me semble avoir lu que à la 3eme c’était confinement derrière les barreaux ? Ah oui mais Belloubet vide les prisons.
    C’est donc toujours le « En même temps » on enferme (dit-on) mais En même temps on libère.

Les commentaires sont fermés.