Spectacle de désolation à Lesbos, où des milliers d’oliviers ont été coupés par les migrants


Spectacle de désolation à Lesbos, où des milliers d’oliviers ont été coupés par les migrants

 

Le choc des civilisations en direct.

 

Le souffle musulman qui arrive par la Grèce ravage tout sur son passage.  

Les îles grecques  doivent-elles être sacrifiées et devenir un désert ?

 

 

Tristesse et rage devant les images des oliviers de Lesbos détruits.

5 000 oliviers ont été coupés  par des clandestins aux abords du tristement célèbre camp de migrants de Moria, au nord de la capitale de Lesbos, abritant des Afghans et des Africains.

Les oliviers mettent environ 65 à 80 ans à atteindre des rendements stables, ce qui signifie que les arbres détruits sont un coup dur pour l’économie locale. Les exportations d’olives représentent une bonne part du PIB annuel pour l’économie grecque (même si les Allemands ont l’habitude d’en rire).

Le fruit fait également partie intégrante de l’histoire, de la culture, du patrimoine et de l’identité de la Grèce. Depuis l’âge du bronze, la Grèce produit et exporte des olives et de l’huile d’olive, ce qui signifie que les olives constituent un élément essentiel de l’économie grecque depuis au moins 4 000 ans.

Le rameau d’olivier est surtout connu pour avoir été utilisé comme couronne lors des Jeux olympiques de l’Antiquité, pour figurer sur les pièces de monnaie athéniennes classiques, et même pour être utilisé comme couronne de mariage dans les mariages grecs d’aujourd’hui. Les Grecs de l’Antiquité voyaient l’olivier comme un cadeau de la déesse de la sagesse, Athéna.

Comme il faut plusieurs décennies pour que les oliviers deviennent productifs, il est probable que la terre sera désormais cultivée à d’autres fins, les agriculteurs trouvant des moyens plus immédiats de survivre pendant cette période économique difficile.

Plus profondément, la destruction des oliviers par les clandestins est une attaque contre l’héritage de la Grèce et son identité, sachant le rôle important que ce fruit y a joué pendant des millénaires.

Détails :

https://greekcitytimes.com/2020/04/07/an-attack-on-greek-heritage-migrants-chop-thousands-of-olive-trees-on-lesvos/?amp

IMAGES

https://tourkikanea.gr/recent/moria-29/?fbclid=IwAR22CK20TCOR7YhWtenz2BwsrYw16tNmf9tphZn4yB9jfRv41S29VOv_xfc

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Jules Ferry

n’est pas prêt à renoncer à son mode de vie occidental. En un mot ou avec un dessin, Jules Ferry dit NON à ceux qui veulent reléguer les femmes au foyer, couvrir leur tête, rallonger leurs jupes, jeter les homosexuels du haut des tours, interdire l’alcool, limiter la liberté d’expression, bannir les caricatures religieuses, censurer les livres, codifier la tolérance…


55 thoughts on “Spectacle de désolation à Lesbos, où des milliers d’oliviers ont été coupés par les migrants

  1. AvatarGAVIVA

    Ces merdes ne valent pas même un arbres, mais butez les bordel à cul!
    ( pardon, mais c’est un cri du coeur en voyant ça!)

  2. François des GrouxFrançois des Groux

    Quand on pense au temps et au travail demandés pour cultiver ces terres ingrates et faire pousser autre chose que des cailloux.

    Pire que des criquets !

  3. Christine TasinChristine Tasin

    Merci Jules pour cette information qui m’a fait monter les larmes aux yeux. Grèce, terre des oliviers, ah la mer d’oliviers au-dessus de Delphes, en face de ce qui fut le temple de la Pythie… Ah les centaines d’années, de sueur, d’amour qu’il avait fallu aux paysans de Lesbos pour faire pousser ces arbres, avec amour, patience, en mourant de faim parfois, pour leurs enfants… J’ai la haine, une haine incommensurable contre ces barbares qui auraient mérité d’être arrêtés par des balles, à ce degré de sauvagerie, il n’y a pas d’autre moyen. Lesbos tant aimée, Lesbos si belle, si riche en histoire… Lesbos salie, envahie, estropiée, privée de sa sève nourricière. J’ai la haine, je vous dis. Et toutes les lois Pleven du monde ne pourront pas m’empêcher de la ressentir et de la dire. J’ai aussi la haine pour ces salopards d’écolos qui font la guerre à Bolsonaro pour l’Amazonie mais se garderont bien de parler des oliviers de Lesbos. J’ai la haine, je vous dis.

    1. AvatarBruno Jarczyk

      Triste spectacle,vision horrifique s’il en est! Mais la haine ,c’est bien vers d’autres personnes qu’il nous faut l’orienter plutôt que contre ces foules en transhumance,qui n’ont probablement coupé les arbres pour en faire du combustible! Que croyez-vous que les migrants fassent,ici ,chez nous,pour se chauffer en hiver,des lors qu’ils ont établi leurs cabanes faites de bric et de broc,en lisière de forêt? La même chose,bien évidemment!
      Peu leur importe l’essence végétale: l’essentiel est que ça brûle pour se chauffer et faire la tambouille. C’est tout un décor qui s’en trouve ravagé ; il suffit de se promener en forêt de Meudon pour le constater! Garder la forêt propre?Quelle fumisterie..

      1. François des GrouxFrançois des Groux

        @Bruno

        Moi, je plains surtout les habitant de Lesbos qui n’ont rien demandé et qui voient leur oliveraies saccagées par des migrants « en transhumance ».

  4. Avatarpalimola

    Pire que des criquets ! C’est aussi l’image qui m’est venue Immédiatement , ils sont le cancer de la planète …oui des tumeurs …du respect pour rien y a qu’a voir leurs pays ce qu’ils en ont fait !

  5. AvatarAardvark

    Je vais peut-être me faire « expurger » mais j’essaie quand même: Races de merde, religion de merde, voilà, j’ai tout dit !…

  6. Avatarpeplum

    Pas symétrie avec les dattiers, arbres fétiches (car nourriciers) des Arabes, que Mahomet avait interdit de couper (même ceux des ennemis) pendant les guerres, sauf une exception à sa charge lors du siège de Médine, « rattrapée » par la culotte par Allah, secrétant à-propos Coran s59v5 :
    Tout palmier que vous avez coupé ou que vous avez laissé debout sur ses racines, c’est avec la permission d’Allah et afin qu’Il couvre ainsi d’ignominie les pervers.
    ( http://www.intratext.com/IXT/FRA0015/_P3G.HTM ) car les compères à Momo s’en étonnaient ….

    bref, la piste islamo-sourcée ne me parait pas qu’une théorie complotiste gratuite, mais une hypothèse jaillissante à ne pas écarter.

  7. AvatarChristian Jour

    Vision d’horreur comme dans les pays musulmans, ou rien ne pousse sauf la guerre, la rapine, le vol, le viol, la lapidation, le meurtre part tous les moyens. Ces parasites qui ne savent que détruire ne sont que des suppôts de satan, et leur livre un torche cul satanique. A éradiquer.
    Moi aussi j’ai la haine. Amis Grec réveillez vous et foutez moi tous ces envahisseurs à la mer.

  8. Laurent PLaurent P

    Quand on compare une invasion de musulmans à une invasion de criquets, l’exemple de Lesbos et de ses oliviers nous montre que l’on n’a pas vraiment tort, on aurait même carrément raison

  9. Avatarzoé

    Ces migrants se vengent d’une façon intolérable, mais quand va t-on buter cette vermine ? Quand j’imagine les années de boulot qu’il a fallu aux Grecs pour arriver à faire pousser ces oliviers dans une terre ingrate – j’ai la haine, la haine pour ces bons à rien.

  10. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    C’est à pleurer !

    Saleté d’UE qui même en cette période continuait à faire rentrer les migrants sans se soucier du sort de a Grèce, ni des Grecs.

    Il n’y a que deux jours que tatie Merckel (qu’on ne la laisse pas s’en tirer celle-là), face au refus de l’Italie, de la Grèce et de Malte, qu’elle a levé le pied et donné l’ordre à à ses bateaux de se mettre au repos pendant quelques temps. Tout simplement incroyable et diaboliquement froide et indifférente au sort que le Reich fait à la Grèce depuis 2008.

    De quel droit ? Si de surcroit, pus d’un des pays qui constituent cette zone géographique politique ont été annexé à l’UE que contre la volonté des peuples, par traîtrise de certains.

    Si nous sortons de cet enfer, il ne faut laisser libre, sans jugement AUCUN de ces traîtres qui sont à l’origine du malheur des peuples européens historiques.

    Ce qui se passe en Grèce n’est tout simplement pas acceptable ; c’est très triste l’oligarchie a tué la Grèce ; mais elle respire encore un peu, puisse-t-elle tenir jusqu’à la mort du régime oppresseur. Ensuite, tous les espoirs sont permis.

    C’est clair que les sauvages envahisseurs exécutent un plan d’extermination de la Grèce. Et il faudrait rester les bras croisés ; les seuls ayant droit à tout en toute impunité : les envahisseurs. L’UE est vraiment un monstre ! Une veuve (noire) bleue.

  11. AvatarFomalo

    C’est deg******asse.On devrait condamner tous ces migrants clandestins destructeurs à replanter un par un des plants de ricin pour chaque olivier grec assassiné, pour leur en délivrer l’huile comme base de cuisine exclusive ,à eux et leurs semblables..avec vous savez quoi, l’obligation de creuser des canaux d’épandage à pourvoir localement tous les jours comme engrais, sinon comme sanction une seule boisson, juste la décoction des baies matin et soir. Il paraît que le ricin est au moins aussi toxique que l’hydrochloroquine augmenté d’azythromycine, mais le ricin coûte encore beaucoup moins cher. Que d’économies en perspective!!

    1. AvatarMB

      Trop gentil Formalo!
      Tout ce qu’ile mériteraient c’est qu’on leur coupe les jambes avec les tronçonneuses qu’ils ont utilisées pour détruire ces milliers d’oliviers souven centenaires!
      qu’attendent les grecs pour passer à l’action?
      ce ne sont pas des migrqnts, mais des envahisseurs, c’est un état de guerre bordel!

  12. AvatarMachinchose

    le même etat d’ esprit qui pousseles prétendus « palestiriens » a couper pareillement et de nuit les plantations d’ oliviers des Kiboutz en Israel dans les oliveraies de Judée et Samarie

    ce crime devrait etre sanctionné par la peine capitale

    je suis né dans un paysage campagnard de l’ antique Carthage; les collines ne connaissaient pas d’ autre arbre que ces oliviers, pluri centenairesaux troncs torturés, souvent creux, et comme posés sur un socle, la récolte se faisait alors olive par olive par des personnes d’ une stupéfiante dextérité et aux doigts (pouce, index et majeur) protégés par des cornes creuses de caprins ou d’ ovins
    portées aux huieries locales elles donneront, ecrasées par l’ ancienne meule de pierre, actionnée par un chameau aveuglé, la formidable huile d’ olive premiere pression extraite a froid, et vierge supérieure

    dont ma mère faisait provision pour toute l’ année
    les autres pressions, en scourtins de moindre qualité donnaient l’ huile « courante »
    et la quatrième pression se faisait avec de l’ eau chaude qui exprimait la dernière huile
    qui donnait l’ huile lampante ( éclairage, « industrie » etc )

    quand on sait ce que représente cet arbre dans la civilisation méditéranéenne il il faut faire partie de ces races d’untermenschen pour les détruire

    et y en a encore qui veulent accueillir ces cafards a peine bons pour l’ équarissage

  13. AvatarAdalbert le Grand

    Taisez-vous, sale raciste bas du front de la fachosphère!

    Ces oliviers sont un prix bien léger à payer (et même une bénédiction, ils gênaient la vue) en comparaison de l’extraordinaire et formidable apport multiculturel que ces Chances pour la Grèce et l’Europe représentent! Et ce d’autant plus qu’ils apportent l’amour et la paix de leur merveilleuse religion musulmane, ainsi que toute sa Science et ses Lumières!

    Et de la chance, c’est même un euphémisme,ces milliers de médecins, d »infirmiers, de docteurs et d’ingénieurs viennent au bon moment à notre rescousse pour nous sauver du coronavirus! Pourrons -nous jamais assez les remercier de leur abnégation? C’est une dette éternelle que nous leur devrons!

    D’ailleurs rien ne prouve que ce soient les réfugiés qui soient les auteurs. Je soupçonne (et mon soupçon de gauchiste vaut preuve irréfutable) que ce sont en réalité des mouvements d’extrême-drouâte fachosphéristes qui sont les véritables coupables pour provoquer des amalgames et des stigmatisations islamophobes.

    Et ils sont d’autant plus excusables qu’en plus d’êtres racisés, ils n’ont pas les codes, ils pensaient que les Grecs les avaient plantés pour qu’ils puissent faire du feu pour leur méchoui (avec les moutons mis à disposition gracieusement par les bergers grecs en libre service).

    Tout ça c’est la faute à l’islamophobie, à l’esclavage et à la colonisation. Les véritables victimes, ce sont encore une fois les réfugiés musulmans. Na!

    1. Avatargyfal

      Il faut aider ces pauvres criquets (pardon: gens).
      Quelqu’un aurait il un peu d’insecticide?
      J’ai fait un peu d’épandage aérien, autrefois. Je dois encore savoir…

  14. AvatarJC arrive

    Aucune de leur sauvagerie, aucun de leur crime, AUCUNE vérité, AUCUNE preuve (…) , rien, rien, RIIIIIIENNNNN ni PERSONNEEEE, ne réussira à ouvrir les yeux des immigrationnistes sur les actes haineux et destructeurs de ces barbares qui nous sont imposés alors que cela signifie la fin de notre civilisation.
    Il n’y a malheureusement pas d’autres sentiments que la colère, l’impuissance, la haine ( et encore, le mot est trop faible tant ils nous font accumuler de sentiments négatifs qui ne sont pas supportables).

    De tout coeur avec les Grecs, profonde désolation et rage totale de ne pouvoir rien faire pour eux, colère exacérbée par le fait que l’UE ne les aidera pas non plus, s’en lavant les mains comme savent si bien le faire son infecte presidente et toute l’immonde clique représentant les pays qui la composent, attendant lâchement notre extinction.

    Je crains le pire ( si, si, c’est possible ) en voyant l’autre  » article sur le même thème  » ( que je vais lire aussitôt après ) , pré-mentionné  » et intitulé :  » Coronavirus, le gouvernement va légiférer pour faire entrer les migrants en France « . Rien que le titre me fait bouillir !

  15. AvatarJC arrive

    En regardant mieux les photos, il y quand même un truc qui me chiffonne ( évidemment, je ne pense pas que les Grecs aient fait çà eux-mêmes par « suicide  » ) : où sont passés les morceaux qui ont été coupés ? Et les Grecs n’ont pas réagi sur le coup ? Il a quand même dû falloir du temps pour tout couper !

    1. AvatarBaribal

      @JCarrive

      Dans l’article en référence, il est dit que deux bandes rivales d’Afghans se tapaient sur la tronche et que des Africains toussaient sur la police. A mon humble avis, les flics ne pouvaient intervenir par peur de choper le coronavirus. Les sauvages avaient donc tout loisir de massacrer les arbres, peut-être pour leurs feux de camp.

      Pour ce qui est des Afghans, j’ai regardé les 4 épisodes consacrés à l’Afghanistan des années 60 à nos jours diffusés sur Arte. Une seule conclusion: depuis la chute de la monarchie, puis la tentative du premier gouvernement communiste de moderniser la société afghane (réforme agraire, émancipation des femmes), il est évident que c’est un peuple totalement arriéré, sans référence autre que celle de l’islam, du règne de la violence aveugle et de la haine de l’étranger. Il y eut une élite occidentalisée, tout comme en Iran, qui aurait pu faire sortir la société afghane du moyen-âge, mais elle fut balayée par les barbus.

      1. François des GrouxFrançois des Groux

        @Baribal

        Chez nous, c’est l’inverse : c’est notre élite occidentalisée qui fait tout pour faire venir les barbus…

        Au début du XIXe siècle, il y eut un mouvement européen de soutien pour libérer les Grecs de l’emprise ottomane : le panhellénisme. Malgré d’ignobles massacres (à Chios notamment, connu par tableau de Delacroix), l’occupant a dû plier bagages. Mais, j’imagine,en détruisant les monuments (je crois que le Parthénon a explosé à ce moment-là, il servait de poudrière aux Turcs) et en coupant aussi les oliviers.

        Aujourd’hui, j’ai l’impression que les dirigeants européens se sont lancés dans une sorte de panarabisme panmusulman…

      2. AvatarJoël

        Bien sûr que c’est pour les feux de camp. Ils vivent comme chez eux dans la brousse.
        C’est la même chose autour de Calais et en plus, pour faire aussi des barrages aux camions.

    2. Avatardenise

      moi aussi je n’ai pas compris ! et vraiment parce que « on tousse  » sur la police , elle ne peut intervenir ?

  16. AntiislamAntiislam

    Bonjour,

    Vieille habitude musulmane.

    Un journaliste de l’hebdomadaire Tunisie-Plus, que j’ai reçu pendant un temps, expliquait comme les invasions arabo-musulmanes dites « hilaliennes » (XIème) avaient ruiné les splendides oliveraies de Tunisie, fruits de siècles d’efforts de l’Afrique du Nord romaine paienne, puis catholique …

  17. AvatarBaribal

    Quelle horreur, quelle tristesse ! Ces musulmans sont des bons-à-rien et des nuisibles. Quand les Européens sont arrivés au Maghreb, ils ont asséché les marais et enrichi les terres pour en faire une puissance agricole extraordinaire ( 2 récoltes de blé par an dans certaines zones de la Mitidja, par exemple). Idem pour Israël.

    Les musulmans ne faisaient que de l’élevage itinérant de caprins et ovins qui bouffaient toute la végétation sans que ces éleveurs ne pensent à replanter les arbres détruits, d’où la correspondance entre la carte de la sahélisation de l’Afrique et celle de l’invasion musulmane.

    Ce qu’ils ont fait à Lesbos est révélateur du niveau de leur QI et de leur haine de l’Occident. Ils sont incapables de créer quoi que ce soit. La seule graine qu’ils sont capables de semer est celle de la mort.

    1. ConanConan

      Rappel : après l’indépendance de l’Algérie, plus une orange ou mandarine sur les marchés, ni de raisin bien sûr, ce que je comprends mieux vis à vis du pinard et de l’alccol bannis par cette ratp … mais pour les agrumes, ils auraient tout bonnement scié les orangers, vestige de cette odieuse colonisation… Avec le fonctionnarisation des fellahs suite à leur « révolution agraire » à la fidel castroI, ils en sont aujourd’hui à en importer du Maroc et de la plaine de Valencia !!…
      Peut-être en arriveront-ils à importer du sable ??…
      Les oliviers de Lesbos ont du servir de bois de chauffage ou pour la cuisson des couscous … Cherchez pas …
      Il faut mettre fin d’urgence au regroupement familial !
      @Baribal, rectif : le grenier à blé était plutôt du côté des hauts plateaux sétifiens, comme depuis l’époque de l’empire romain. Il paraît qu’il y pousse maintenant des chardons hauts de 2m et plus … Mais, il semblerait que cela soit du à la sécheresse …A vérifier …

      1. AvatarBaribal

        @Conan

        Après l’indépendance, l’Algérie a remplacé les terres agricoles par de l’industrie lourde, à la mode soviétique. Ce fut un échec cuisant et l’Algérie est devenue importatrice d’un paquet de denrées agricoles qui poussaient comme du chiendent à l’époque française. Vous évoquez, avec raison, les mandarines et les oranges, n’oubliez pas la clémentine qui fut créée près d’Oran. Autre dégât causé par le départ des Français; plus de chasse au sanglier, donc pullulation de l’espèce, donc ravages dans ce qu’il restait de terres agricoles…

        Ok pour les hauts plateaux sétifiens. Je vais vérifier pour la Mitidja car ma famille maternelle y travaillait des terres et j’ai toujours entendu parler de deux récoltes de blé dans certains endroits. Mais bon, les « Mitidjois » se sont peut-être appropriés les mérites des « Sétifois » !

  18. AvatarMountain

    Tout simplement ils s’en foutent ,pour eux c’est du bois pour se chauffer ou faire à manger et basta ,quelle désolation de voir çà, moi aussi j’ai la haine.

  19. Avatardurandurand

    C’est bien pour ça que je le dis depuis belle lurette que l’islamerde avec le merdogan et tous ses adeptes dégénérés et sa mecque sont à vitrifiés avec une bombinette Tsar !

  20. AvatarGeorges Favier

    seulement des oliviers ? pas des cous ? mais ils ne suivent donc pas les commandements du livre fondateur de leur secte ! Bruxelles ne va pas être totalement satisfait, ni les émirs qui dépensent sans compter pour que nous soyons enfin complètement remplacés…

  21. AvatarAnne Lauwaert

    au début, les habitants n’ont-ils pas accueilli les pauvres réfugiés? eh bien là ils en voient les résultats

  22. AvatarPierre Malak

    Il n’y a qu’une solution, une seule. Il faut tirer à vue sur tout individu qui franchi la frontière illégalement.

    Homme, femme, enfant. Sans pitié ni quartier.

    Après une vague d’illégaux traités de cette manière, les autres seront vite calmés et très content de retourner chez les Turcs. Quant à ceux qui sont déjà admis, obligation de travailler à la remise en état des oliveraies et ce, contre logis et nourriture. Rien d’autre.

    Et que Bruxelles aille se faire foutre…

  23. frejusienfrejusien

    c’est une déclaration de guerre,

    il faut que les Grecs passent à la contre-offensive,
    envoi de l’armée et expulsion de tous ces indésirables par la force s’il le faut, les dégâts ne font que commencer,
    Fermer tous les camps et retour aux pays !

  24. Avatarberger

    Je ne crois pas à cette info avec les oliviers coupés car elle ne cadre pas avec les rangées d’oliviers montrés sur la photo d’introduction. Les arbres en question sont proches des buissons, rabougris, limite malades. En plus, des milliers…le nombre n’a pas l’air de correspondre aux photos et on ne voit aucune branche sur le sol. Tout cela me semble étrange. Je suis d’accord que les migrants sont capables des pires choses en destruction, viols et vols mais je crois qu’ici on a une information à analyser. Attention, l’ennemi guette le moindre faux pas de la réinformation. Ou bien alors, moi, j’analyse trop mais je vais au fond des images par habitude professionnelle. Je ne dis pas que j’ai raison avec l’affaire des oliviers.

    1. Jules FerryJules Ferry

      Bonjour,

      -elle ne cadre pas avec les rangées d’oliviers montrés sur la photo d’introduction : j’ai en effet rajouté la photo en médaillon pour évoquer les olives que les troncs brisés ne permettent pas de visualiser.

      -les arbres coupés : c’est un fait parfaitement attesté et admis par les défenseurs des migrants eux-mêmes qui le justifient par les besoins en bois.

      Il y a aurait 21.000 personnes dans ce camp qui devait en accueillir 3000. Les conditions sont épouvantables. Ce ne sont pas les paysans qui font le poids.

      -des milliers : l’île comporte surtout des oliviers (orangers, citronniers aussi). l’île produisant encore récemment 100 000 tonnes d’olives et 20 000 tonnes d’huile d’olive (wikipedia). Un olivier permettant de produire en moyenne 3 à 5 litres d’huile d’olive par an, des milliers d’oliviers détruits paraît plausible. Le camp commence à être ancien…

      Autre article (pro migrants), qui justifie r les abattages d’oliviers et veut contrer les critiques : ils « ont coupé des arbres, parce qu’ils avaient besoin de se chauffer. Il y a eu aussi des vols de moutons »…
      https://www.bastamag.net/Grece-Turquie-refugies-Lesbos-extreme-droite-Idlib-Syrie

      1. AvatarAdalbert le Grand

        Quand je disais pour plaisanter que c’était pour faire des méchouis, finalement c’était la réalité.

        Comme quoi 1+1 feront toujours 2, et un musulman + 1 mouton à voler ça fait un méchoui

  25. AvatarMuzzamuz

    Voici ce que dit l’article.
    Environ 5 000 oliviers coupées à la racine !!!!
    par les envahisseurs qui ont campés dans l’oliveraie de Moria. Le spectacle de près est dur et insupportable.
    CQFD

  26. Avatarberger

    Bonjour Jules Ferry,

    Merci pour les précisions, j’avais juste craint une info qui pourrait être attaquée mais manifestement, ce que vous annoncez est parfaitement possible.
    Bonne continuation et bravo pour les informations.

  27. MaximeMaxime

    Ce n’est pas une fake news, Greek city times est un grand magazine d’actualité grec avec 250.000 mentions « J’aime » sur Facebook :
    https://fr-fr.facebook.com/greekcitytimes/
    Il s’adresse à des gens qui peuvent vérifier ces informations sur place, directement ou indirectement (proches vivant en Grèce).

  28. AvatarSamia

    Pour ma famille, l’olivier est sacré, on en fait une huile prodigieuse, succulente. Tous les jours, j’utilise de l’huile d’olive dans ce que je cuisine et quand j’aime quelqu’un, je lui en offre. Cette huile est pour moi un symbole de respect.
    Ces images d’oliviers agressés de la sorte sont un spectacle affreux. En 1994, l’Algérie pourrie avait brûlé les oliveraies centenaires de la Kabylie pour la faire plier et l’atteindre dans son âme. C’est pour ma part faire la même chose avec la Grèce qui refuse l’invasion des hordes islamiques. Salauds !!!

Comments are closed.