Les producteurs de plants vont-ils vraiment devoir les laisser pourrir sur pied ?


Les producteurs de plants vont-ils vraiment devoir  les laisser pourrir sur pied ?

.

Quand allons-nous virer tous ces parasites qui font plus de dégâts que tous les coronavirus de la planète ?

.

Confinement perpétuel deuxième époque ?

.

Notre brillant Choupinet se réfère, constamment, à un fumeux (fumiste?) comité scientifique.

Vu les nombreux cafouillages, certains disent mensonges, proférés par l’équipe gouvernementale, il serait peut-être temps de prendre conseil de gens de bon sens.

.

La bande à Manu envisage de libérer les confinés au détail. Le confinement sera levé (quand ?) et pas pour tout le monde.

Qui va décider qui sera libéré et qui sera condamné aux galères, à perpétuité, jusqu’à ce que mort s’en suive ?

Les copains des coquins ont assez sévi.

.

Il est temps de prendre des mesures réalistes, basées sur des observations absolument scientifiques et incontestables.

Nous avons des ordinateurs, depuis l’invention de l’eau tiède, ce n’est certainement pas la meilleure trouvaille, mais, bref, ils sont là, et bien là !

Alors, je propose de s’en servir intelligemment, et pragmatiquement, pour une fois !

Comme disait ma mémé : «ne mourra que le plus malade». Dont acte. Il suffit, donc, de vérifier qui stationne en permanence dans les salles d’attente des médecins, qui se rend aux urgences pour une épine de rosier dans le petit doigt (celui qu’on tient tout roide lorsqu’on boit le thé chez la baronne) et, accessoirement, qui coûte la peau des fesses aux cotisants.

Nous éviterons de parler de la couleur des «clients», des autres clients, nos politiques étant, certainement, gravement daltoniens.

Alors, messieurs et mesdames les énarques, cannibales compris, foutez la paix aux travailleurs qui vous entretiennent.

Soyons clairs :

Nous, nous pouvons vivre sans vous et tous vos coco virus et autres.

Vous, vous ne pouvez vivre sans nous et notre travail de PRODUCTION.

Bandes de nuls !

.

Citoyens, réveillez-vous, SORTEZ LES SORTANTS !

.

Dans mes jeunes années, l’instituteur, qui n’était pas encore professeur des écoles, nous enseignait, en primaire :

On classe l’économie d’une nation en trois secteurs :

1°) Le secteur primaire, agriculture et pêches, mines et dérivés, métallurgie, etc. …

2°) Le secteur secondaire, transports, infrastructures, éducation, santé, etc. …

3°) Le secteur tertiaire, les services, les comptables qui n’avaient pas, encore, pris le pouvoir, les interminables du spectacle, qui étaient moins nombreux qu’à ce jour, etc.

.

A ce jour, précisément, nous connaissons une inflation considérable de ce que j’appellerais le secteur quaternaire, constitué de, comités scientifiques, parlons-en, des commissions, d’investigation sur, je ne sais quoi, eux non plus, d’ailleurs, de comités, d’associations plus ou moins bidon.

Qui pourra chiffrer et communiquer le coût de ces gens-là qui se baladent au lieu de bosser ?

.

Quand allons-nous virer tout ce beau monde de parasites, qui, à longueur d’année, font plus de dégâts que tous les corona virus de la planète ?

.

Quand un paysan se suicide, ce sont eux, et uniquement eux qui sont responsables.

Tout le monde va-t-il pouvoir aller au théâtre, quand des producteurs de plants vont les laisser pourrir sur pied, faute de pouvoir les vendre à ceux qui devraient nourrir le peuple demain ?

Qu’est-ce que c’est que ces décisions de gratte-papiers et pisseurs d’encre qui interdisent les ventes de plants, semences, terreau, etc. par des magasins, ouverts, par ailleurs, pour l’approvisionnement prioritaire du pékinois de madame ?

.

Où sont les priorités ?

Ils veulent, vraiment, nous faire crever, ou quoi ?

Quand les Gaulois vont-ils se révolter ?

 

De combien de temps disposons-nous ?

Nul ne le sait, raison de plus pour se hâter !

DELENDA CARTHAGO

MACRON ASSASSIN

MACRON … ET LES AUTRES

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




7 thoughts on “Les producteurs de plants vont-ils vraiment devoir les laisser pourrir sur pied ?

  1. AvatarChristian Jour

    Pas de panique, mohamed micron a tout prévu. Si en France on a plus de légumes, tomate etc, macron et ses sbires vont en faire venir d’autre pays pour au passage ce faire du fric. Elle n’est pas belle la vie sous macron.
    C’est moi ou les prix dans les supermarchés ont encore augmenté.

  2. Avatardurandurand

    Quant un gouvernement met sciemment en danger la vie du peuple , c’est de la Haute trahison et comme nous sommes en guerre le freluquet de l’Élysée l’a bien dit , donc en temps de guerre la haute trahison c’est la peine maximale pour les pourris et corrompus , je n’ai aucun respect pour tous ces chiens de politocards !

  3. Avatardenise

    une anecdote : je vois sur le journal local un horticulteur dire sa peine de voir touts sa production fichue !! je l’appelle car il ne peut vendre et moi je ne peux faire mes plantations ! je lui demande pourquoi il ne se déplace pas, c’est tout simple ! il me répond qu’il vient seulement de recevoir l’autorisation (il y a trois jours ) , je pense, suite à son article dans le journal ! je lui dis alors qu’il faut en reparler au journal afin qu’il lui fasse la publicité :..pas très chaud car il faut payer pour cela ! ..là c’est à lui de jouer, car le journal avait annoncé qu’il était au service de ..lors de la crise ! Voilà donc comment on peut aider ces personnes et les autres, en faisant savoir que c’est possible quand ils ont l’autorisation
    Merci pour l’article

  4. AvatarFatigué,Fatigué,

    Voulant faire mes plantations de légumes, et en bon citoyen respectant le confinement, je me suis décidé d’envoyer un mail à la coopérative agricole du village voisin.
    Voila leur réponse de 2 Avril 2020:
    « Nous sommes ouverts du Lundi au Samedi de 8h à 12h pour les produits agricoles de première nécessité: tout ce qui est nécessaire aux productions agricoles (y compris plants et semences) et l’alimentation des animaux dont celle des animaux de compagnie.

    La semaine prochaine, je vais aller faire mes achats ( tomates, courgettes, poivrons, oignons etc..
    avec mon attestation de déplacement, mais aussi avec la réponse de la coopérative agricole.

  5. AvatarLolotte de Modigliani

    Les Gaulois vont se révolter le 4 mai prochain (enfin je l’espère) voir vidéos de Franck Buhler, journal politique-patriosphere infos sur FB.

  6. AvatarGeorges Favier

    Mais bien sûr ! la promiscuité dans les pépinières comme sur les plateformes de matériaux de construction est, c’est bien connu, intense… ah non ? vous ne pouvez pas comprendre vous n’avez pas fait l’ENA…

  7. Avatarnathaniel bocquet

    tout ces plants qui vont partir à la poubelle, c’est dans un but tout simple: contraindre le peuple à s’alimenter via la grande distribution car si les gens commencent à faire leur jardin et se détourner du leclerc, c’est leur système de capitalo qui est en passe de s’effondrer et ils empêcheront cela d’arriver par tous les moyens quitte à laisser les producteurs sur la paille. faut vraiment que les gens se réveillent au lieu de crier aux fake news, ils nous masquent la vérité en pleine gueule et ces moutons ne voient rien, c’est pourtant flagrant, on se fout de nous. il doit bien se marrer le macron.

Comments are closed.