1828, barbarie des Turcs contre la civilisation : Victor Hugo avait déjà tout dit …

Publié le 5 mars 2020 - par - 9 commentaires

.

Le martyre  des Grecs sous la barbarie musulmane turque dure depuis  plus de mille ans …

Victor Hugo, en 1828 :

Les turcs ont passé là. Tout est ruine et deuil.
Chio, l’île des vins, n’est plus qu’un sombre écueil,
Chio, qu’ombrageaient les charmilles,
Chio, qui dans les flots reflétait ses grands bois,
Ses coteaux, ses palais, et le soir quelquefois
Un chœur dansant de jeunes filles.

Tout est désert. Mais non ; seul près des murs noircis,
Un enfant aux yeux bleus, un enfant grec, assis,
Courbait sa tête humiliée ;
Il avait pour asile, il avait pour appui
Une blanche aubépine, une fleur, comme lui
Dans le grand ravage oubliée.

Ah ! pauvre enfant, pieds nus sur les rocs anguleux !
Hélas ! pour essuyer les pleurs de tes yeux bleus
Comme le ciel et comme l’onde,
Pour que dans leur azur, de larmes orageux,
Passe le vif éclair de la joie et des jeux,
Pour relever ta tête blonde,

Que veux-tu ? Bel enfant, que te faut-il donner
Pour rattacher gaîment et gaîment ramener
En boucles sur ta blanche épaule
Ces cheveux, qui du fer n’ont pas subi l’affront,
Et qui pleurent épars autour de ton beau front,
Comme les feuilles sur le saule ?

Qui pourrait dissiper tes chagrins nébuleux ?
Est-ce d’avoir ce lys, bleu comme tes yeux bleus,
Qui d’Iran borde le puits sombre ?
Ou le fruit du tuba, de cet arbre si grand,
Qu’un cheval au galop met, toujours en courant,
Cent ans à sortir de son ombre ?

Veux-tu, pour me sourire, un bel oiseau des bois,
Qui chante avec un chant plus doux que le hautbois,
Plus éclatant que les cymbales ?
Que veux-tu ? fleur, beau fruit, ou l’oiseau merveilleux ?
– Ami, dit l’enfant grec, dit l’enfant aux yeux bleus,
Je veux de la poudre et des balles.

8-10 juillet 1828

Victor Hugo, Les Orientales

C’est toujours d’actualité.

Peu de chance que les petits Français de 2020 apprennent  encore ce beau poème dans la France multicuturelle de Macron.

Print Friendly, PDF & Email

9 réponses à “1828, barbarie des Turcs contre la civilisation : Victor Hugo avait déjà tout dit …”

  1. Jack Jack dit :

    « Peu de chance »… Vous êtes généreux Antiislam. Je dirais « Aucune chance » dans l’état actuel de l’Inéducation nationale du beau pays de France.

  2. Avatar JJB dit :

    Bien d’autres grands auteurs autres que Victor Hugo avaient tout dit des dangers de l’islam. : Bossuet, Chateaubriand, Condorcet, Flaubert, Montaigne, Montesquieu, Tocqueville, Vigny, Voltaire, Malraux, De Gaulle, Tous constatent la catastrophe partout où l’islam est implanté. Pas sûr qu’aujourd’hui ils puissent s’exprimer ….

    • Avatar Victoire de Tourtour dit :

      Ils auraient droit à la XVIIe Chambre, après avoir été traités de xénophobes, de racistes, de fascistes. Et la loi fomentée par Avia et ses séides seraient là tout exprès pour les museler.

  3. Avatar PUGNACITE dit :

    Bis repetita ou continuité non rompue de l histoire

  4. Avatar Hellen dit :

    A l’heure actuelle… peu de chance ou… aucun risque…! et c’est bien dommage…
    Que de choses que les petits Français d’aujourd’hui n’apprennent plus, et ne connaissent pas de l’héritage culturel Français…!
    De toute façon, même écrire correctement en Français, la fumeuse Education Nationale ne fait plus son travail…
    Tout est détruit année après année…
    Quelquefois je me demande :
    Mais jusqu’où oseront-ils aller…
    Très certainement… jusqu’au bout…
    Mais quel bout???
    Jusqu’à ce qu’ils ne savent même plus écrire sans faire au moins une faute.., à chaque ligne…!
    Tout se met en place, année après année pour faire de nos enfants et petits enfants, des nullités… peut être pour ne pas qu’ils soient meilleurs que les « autres »…!
    L’Education Nationale, n’existe plus, car celle qui a pris la relève de l’autre, de la belle Education Nationale, a fait usurpation du nom, sans en garder l’essence et la beauté de la vraie Education Nationale, celle-là est désormais morte…!
    Si vous voulez que nos enfants et petits enfants redeviennent comme nous l’étions à leur âge, lorsque nous étions des petits élèves… c’est nous, parents et grands-parents qui devons leur enseigner, ce qui ne l’est plus…!

    • Avatar Samia dit :

      C’est le choc que j’ai ressenti quand mes enfants ont commencé à aller à l’école. Je croyais vraiment en la vertu de cette institution. Eh bien, j’ai été servie question désillusion.
      La médiocrité, le manque d’ambition sont mis en avant avec une telle hargne, pas moyen d’en parler avec les instits. Pour eux, je n’étais qu’une emmerdeuse car doutant de leurs méthodes. Rien ne pourra me faire changer d’avis : ce sont ces dites méthodes qui sont responsables de l’abrutissement généralisé des enfants.
      Le comble de tout cela, ils pourront descendre le niveau tant qu’ils voudront leurs muzz muzz seront toujours largués. Le peu de musulmans de la classe de ma fille étaient toujours les plus nuls et irrécupérables, malgré tous les efforts de l’instit !

  5. Avatar yvank dit :

    Si tous ont constaté la catastrophe partout où l’islam s’est implanté alors les mondialistes nous préparent la catastrophe mondiale en favorisant leur diaspora.
    Mais pour être mondialiste il doit falloir, si on est pas un capitaliste forcené, êrte orphelin et con avec une pointe d’islamisme.

  6. Avatar Joël dit :

    En même temps, chez ses « amateurs » :

    Des agriculteurs «gagnent 350 euros» et «vivent bien» : les propos d’un député LREM font un tollé
    Frédéric Descrozaille, député LREM du Val-de-Marne

    https://francais.rt.com/france/71971-agriculteurs-gagnent-350-euros-vivent-bien-les-propos-un-depute-lrem-font-tolle

Lire Aussi